Sondage 15 mars : Un début de polarisation confirmé

Depuis une semaine, malgré l’arrivée du candidat Péladeau au Parti québécois, les appuis au Parti québécois n’ont globalement pas bougé, soit 37% après répartition.

Ce qui a bougé? Une correction du vote de la grande région de Québec, région reconnue pour se méfier le plus de la pensée magique entourant le projet d’indépendance du PQ. À un moment où l’arrivée de PKP fait de cette campagne une campagne pré-référendaire sur l’indépendance du Québec, voici comment elle a réagi selon le sondage Léger Marketing-Le Devoir de ce matin.

EffetPKPQc

Québec est à mon avis, la région du Québec la plus politisée, la plus informée des affaires de l’État et la plus exigeante pour ce qui est de la reddition des comptes de leurs gouvernements. On comprendra que lorsqu’en entrevue avec Stéphane Gasse (RadioX-Québec) le candidat Péladeau associe le débat sur la péréquation au bonhomme sept heures… ben… il a carrément l’air fou. J’y reviendrai.

Tout le monde sait maintenant que le Parti québécois a déclenché des élections parce qu’il croyait une majorité possible. La résurgence des débats identitaires et les soldats de la Charte avaient bien fait leur boulot. En région, les sondeurs avaient même pu mesurer que ces questions étaient particulièrement sensibles dans les régions. Voici ce que nous apprend le sondeur ce matin sur ce qui se passe dans les autres régions que celles de Montréal et de Québec.

EffetPKPRégions

Il semble bien que la polarisation de l’électorat entre les fédéralistes et les souverainistes ait commencé à faire son effet. Effet PKP? Fort probable. Quand la PM elle-même en est rendue à parler des frontières et de la monnaie d’un Québec indépendant, les gens comprennent que l’équipe du tonnerre qu’a su former Pauline Marois ne s’investit pas en politique pour régler les listes d’attente en santé ou pour équilibrer le budget d’une simple province.

On pourra donc s’attendre d’ici quelques jours à voir resurgir le débat sur la Charte, pourtant très loin dans la liste des priorités des Québécois, si on en croit le sondage de ce matin. On peut s’attendre également à ce que certaines âmes sensibles crient au « Québec bashing » ou au « PKP bashing » (c’est déjà fait) lorsque le reste du Canada émettra ses opinions sur l’arrivée de PKP sur la scène politique et sur l’élection québécoise.

Surveillez bien. D’une manière ou d’une autre, les sympathisants au PQ tenteront de se reconnecter au Québec « emo » et de titiller ses fibres paranoïaques et victimaires. L’euphorie suivant l’arrivée du candidat Péladeau n’aura pas que des effets positifs. Les effets pervers commencent tout juste à se manifester.

P.S. Lire également aujourd’hui PKP et le bonhomme sept heures

9 réflexions sur “Sondage 15 mars : Un début de polarisation confirmé

  1. Au moins cette polarisation ne créera pas de chicane dans ma famille cette fois-ci.
    La flamme indépendantiste a pas mal faibli chez ceux qui la portaient, au point où ils se demandent s’ils ne devraient pas jeter le flambeau tout simplement.

  2. Pingback: PKP et le bonhomme sept heures | Le blogue de Joanne Marcotte

  3. Dans ma famille à moi, c’est finiiiiiiiiiiiiii……….le PQ et tout mon entourage sont du même avis, PKP, ton poing dans les airs à permis de nous faire voir réellement l’agenda des extrémistes péquistes, mercii de nous avoir fait voir le vrai visage de Marois et ses homards, même vous PKP vous avez perdu beaucoup de crédibilité, vous avez l’air d’un petit chien battu par môman popo.

  4. Et pourtant ils vont ramener la Charte. Ils vont venir chercher tous les Pineault – Caron du Québec par les émotions et ils vont tombé dans le piège. Pourtant cette charte ne règle en rien l’intégrisme religieux.

  5. Joanne, le chat est sorti du sac.. PKP.. l’orthographe initial du « Carl » dans son prénom a subi une transformation en « Karl » sous l’inspiration de son maître à penser Karl Marx… dans ses années universitaires.

    Les citoyens de la région de Québec déchantent. Se pourrait-il qu’ils aient joué « les idiots utiles » dans une stratégie mal ficelée d’un retour des nordiques?

    Bettman a tranché la semaine dernière: pas d’expansion ni à Seattle, ni à Québec.. pour l’automne 2014.

    Qui peut être assez naïf pour croire que la LNH pourrait investir dans un climat d’instabilité économique? Eh! bien c’est ce que la déclaration intempestive de PKP de sa volonté de faire du Québec un pays a contribué à remettre à l’heure du jour.

    Legault maintenant! Du courage? Pas du tout..

    S’il persiste et provoque de plus en plus les syndicats c’est pour tenter de récupérer les votes de la droite qui glissent vers le PLQ.. Pour la CAQ? Que non! Pour aider ses amis souverainistes, ça c’est clair.

    Je reviens à PKP. S’il a cessé de tergiverser, c’est qu’il attendait le OK de son ex.. Après avoir magasiné pour vendre ses émissions populistes, elle a finalement arrêté son choix sur TVA (à quel coût?).

    Ensuite, Julie Snyder, amie de Chantale Renaud, a appelé Pauline Marois la veille de la sortie fracassante de PKP pour lui annoncer qu’elle était d’accord avec la décision de son ex.. en d’autres mots, elle ne lui mettrait pas de bâtons dans les roues?

    Et ce matin, voilà que Jacques Parizeau applaudit l’arrivée de PKP.. P’tit Québec nationaliste tricoté serré..

    Vivement! il est temps de libérer le Québec de ces soixante huitards nostalgiques égocentriques qui sont en train de jouer l’avenir des jeunes générations.

    Immaturité d’une élite irresponsable! Les Québécois on mérite mieux que cela..

    Il ne faut pas jouer le jeu de Legault… Cette élection sera référendaire..

    Une fois le PQ dehors, les quatre années en devenir avec le PLQ seront moins catastrophiques comme scénario.. La droite d’Adrien Pouliot pourrait se consolider.. La CAQ a perdu toute crédibilité.. Legault n’a créé ce parti que pour diviser le vote fédéraliste.

    On dirait qu’on a oublié l’attitude méprisante témoignée envers les députés de l’ADQ.. ces députés qui ont été réduits à des rôles secondaires dans la CAQ.

    Un peu de fierté! qu’ils quittent pour devenir au moins indépendants mais qu’ils cessent de se prêter à l’entreprise de démolition de Legault.

    Les ex-adéquistes sont les dindons de cette farce..

  6. Bonjour Joanne, je suis de la région de Québec et j,ai demeuré 8 ans la région de Montréal, il n’y a pas de mistère Québec c’est plutôt le contraire genre mistère Montréal car c’est vraiment que les gens de Québec son au fait de la politique et très connecté sur l’actualité par contre à Montréal les gens ne s’occupe pas des bla-bla politique .ils font leur travail et veulent de la musique ou des niaiseries à la radio et pour eux c’est bien comme cela. tu sais au Québec les gens seront toujours pour le Statu-quo . ils aiment alterner entre Libéral et Pq. moi depuis 95 je n’ai plus jamais voté Pq et jamais Libéral , j’étais en sacrement que L’ADQ devienne Cac mais j,ai toujours voté Cac depuis, moi je suis le genre que le lendemain du déclanchement d’une élection je suis toujours près à voter, je n,ai jamais compris pourquoi les gens changent au grès du vent journalistique???salut Claude qui t,a toujours suivi à Choi radio x par Dupont et Maurais et le LDM.

    • Allo Claude. I think I finally found my francophone twin. If only I had the ADQ back & had a stronger PCQ to vote for.

      It’s refreshing to learn of others who think your way (and this blog’s way) in Quebec.

      have a great day.

      Paul

  7. PKP, MON PAYS ET LE PARTI

    Nous apprenons dans les journaux ce qui suit: suite à des études et ton adhésion que au parti communiste fasciste, tu as changer ton nom de Pierre Carl à Pierr Karl, tu n’aimais pas ton nom.

    Àprès d’autres études ou tu n’avais personne pour tenir la cuillère dorée pour te nourrir (l’enfant Roi) tu as finalement gradué comme avocet.

    Puis par la suite tu as souvent contribué au Parti Libéral.

    Puis tu as change d’idée, tu as reçu indirectement une formation d’affaires de Pierre, klisse et de son bras droit Monsieur Jean Neveu qui est ce qui t’a permi d’être choisi comme le PDG au lieu de Éric et les autres, puis tu as été grandement aidé avec la CAISSE DE DÉPÔTS qui appartient à 100% de Canadien Français et non pas à seulement 30% des péquistes separatistes.

    VIDÉOTRON contribue des milliards à ton enrichissement.

    Puis tu te lance dans une guerre contre le BELL qui a coûté une fortune à Québécor et laquelle guerre tu as perdu à la fin.

    Puis tu as changé d’idée, tu ne voulais plus du cadeau de ton père et tu as laissé la gestion à Robert Despatie et compagnie.

    Tu nous dis que cela fait longtemps que tu es séparatiste et que tu fais ceci pour tes enfants.

    Puis après nous avoir dis que tu ne ferais jamais de politique, 15 jours plus tard tu lance avec ton poing dans les airs une provocation à tous les Canadiens Français, alors que tu sais, en ce beau dimanche que 65% des Canadiens Français et Québécois ne veulent rien savoir de la separation du Québec et du Canada.

    Tu nous lance cette provocation, en sachant fort bien qu’à partir de ton poid qu’il va en coûter plus cher aux Québécois en taux d’intérête pour le repatriment de la dette du Québec.

    Tu nous lance ce défit et cette confrontation alors que tu sais que madame Marois a quasiment été tué le soir de son élection et qu’à son dernier rassemblement politique à Laval, tout le monde était soumis au détecteur de métal car le PQ cherche la séparation non seulement du Québec mais des Québécois.

    Tu nous lance ce défit en sachant que s’il y avait un prochain référendum ou il y aura certe de la violence.

    Monsieur Péladeau, êtes-vous bien certain que c’est ceci que vous voulez de la violence pour vos enfants? Savez-vous vraiment dans quoi vous vous êtes engagé car il n’y a pas d’expertise dans le balancement des émotions qui vont naître de la part de ceux qui sont prêts à mourir pour demeurer Canadien Français.

    Si vous avez fait une erreur dans vos émotions et votre besoin de changement, vous devriez quitter maintenant. Faites signe à madame Marois de vous pousser l’épaule comme elle l’a déjà fait.

  8. « Tout le monde sait maintenant que le Parti québécois a déclenché des élections parce qu’il croyait une majorité possible. » JM

    Exactement ce qu’à fait le Parti Libéral avec John Charest, pour déclencher l’élection de décembre 2008. Ainsi, décrocher 66 sièges, soit 18 sièges de plus qu’a l’élection précédente de mars 2007.
    Des politiciens mafiosos du même moule. Ils se copient, l’un sur l’autre. Sans distinction.

    « Quand la PM elle-même en est rendue à parler des frontières et de la monnaie d’un Québec indépendant, les gens comprennent que l’équipe du tonnerre qu’a su former Pauline Marois ne s’investit pas en politique pour régler les listes d’attente en santé ou pour équilibrer le budget d’une simple province. »

    Qui a dévié des sujets de la campagne, de l’économie, les emplois, la santé, à l’indépendance, avec l’arrivée de PKP ?…
    Les journalistes et les chroniqueurs employés des médias.

    Qui, durant cette campagne, cache et évite de dire aux électeurs combien sont payés les médecins du public du Québec qu’ils consultent ?…
    Les journalistes employés des médias.

    Qui organise des spectacles, comme le débat des chefs et les faces à faces ?…
    Les directeurs employés des médias.

    Pauline Marois peut faire ce qu’elle veut, il semble que ce sont les employés des médias qui choisissent et dirigent l’actualité quotidienne.
    CH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s