Martineau floué?

Sur sa page Facebook, le chroniqueur et personnalité médiatique la plus productive du Québec, Richard Martineau, avoue son désenchantement:

J’en suis arrivé à la conclusion que le PQ se fout de la Charte…

Si la Charte tenait autant à coeur au PQ, si le PQ trouvait qu’elle était si importante pour le Québec, le parti de Pauline Marois se serait entendu avec la CAQ, qui proposait un compromis tout à fait honorable… On aurait eu 85 % de la Charte.

À la place, on risque d’avoir 0 % de la Charte. En transformant la Charte en enjeu électoral, en l’instrumentalisant, le PQ joue le tout pour le tout. C’est 100 % de la Charte avec eux, ou RIEN du tout…

Ils ont choisi le parti avant la patrie. Bravo. On s’en souviendra.

Lors de sa chronique de ce matin à Maurais Live, il avouait avoir été floué. Instrumentalisé.

Je ne me donnerai pas le plaisir de lui rappeler personnellement que je l’avais prévenu de la chose et de lui lancer un « I told you so » bien senti. Ce serait cruel. Je me revois encore, lors d’une des dernières émissions de Franchement Martineau à laquelle je participais, lui souffler: « J’espère seulement que tu ne sera pas déçu, Richard. »

Le pire pour les pro-charte est peut-être arrivé. La désillusion. Le désenchantement. Et pire, la résignation. Et ça fait mal. On veut croire, par moments, que nos politiciens sont sincères, authentiques et qu’ils peuvent s’élever au-delà de la manipulation des coeurs et des esprits.

Là où je m’interroge toutefois est sur la chose suivante. Pourquoi réaliser cela aujourd’hui? Là. Maintenant. Est-ce parce que la tendance révélée par les sondages indique que rien n’est gagné pour le PQ? Pourtant, ne sommes-nous pas qu’à mi-temps de la campagne. Rien n’est joué.

Est-ce que les neuf derniers mois d’entêtement du Parti québécois à refuser la main tendue de la CAQ aurait été plus digne et plus juste si le PQ obtient sa majorité le 7 avril prochain?

« Ils ont choisi le parti plutôt que la patrie », conclut Richard. « On s’en souviendra ».

On se souviendra d’autre chose aussi. On se souviendra également que les voix n’étaient pas nombreuses, dans le camp pro-charte, à faire pression sur le PQ pour qu’il entende et tienne compte de la main tendue de la CAQ. Je ne me souviens pas d’avoir entendu beaucoup de gens déplorer et dénoncer le radicalisme du père de la Charte, Bernard Drainville. « Aucun compromis » était plutôt le mantra qu’on a encouragé.

Pas grand monde non plus, du côté des chartistes, à faire entendre raison au ministre et à lui suggérer que le projet de loi de Madame Houda-Pépin était une belle occasion pour se raviser. Quel coup d’éclat cela aurait été. Mais non. On a bel et bien joué le jeu, consciemment ou pas. Naïvement ou pas. Férocement. Régulièrement. Inlassablement.

Le PQ, en ce sens, ne sera donc pas le seul à blâmer si toutefois le PQ n’était pas reporté au pouvoir. Cela dit, le cri du coeur de Martineau ce matin, est peut-être ce qu’il faut pour que certaines âmes enclines à voter contre le PQ, de peur d’un référendum, se réveillent, se ravisent et retournent au seul parti qui leur promet leur charte.

Cynique? Oh que oui. Il vient un temps où on ne prend plus de chance.

11 réflexions sur “Martineau floué?

  1. Martineau capitule.. c’est tout.. Il est trop intelligent pour ne pas avoir compris la stratégie de la charte..

    Il a donné pour la Cause.. 2,600 chroniques de discours démagogique, ce n’est pas rien!

    Il était clairement en croisade, tout comme les Facal et Côté.

    Combien de fois il s’est dressé en parangon de la vertu laïque en se permettant de faire la leçon aux Ravary, Aubin ou vous-même..

    Et que dire du renfort apporté par sa conjointe..

    Il a perdu et il est frustré. Point à la ligne.

    Et voilà que maintenant, il se retourne sur les « on aurait donc dû » et critique la stratégie péquiste! Mauvais perdant en plus!

    Je pense qu’il y a des limites à abuser de la bonne foi des lecteurs de ses chroniques.

    La vérité finit toujours par triompher.. Mme Marcotte vous avez perdu votre chronique mais vous avez gagné en crédibilité.

    Bravo! de vous être tenue debout!

    • Bien dit. Je suis totalement d’accord avec vous. Dommage que Martineau a entrainé tout ces gens à croire les manigences du PQ qui font si mal au Quebec depuis 40 ans!

  2. Moi je ne comprends pas, comment il se fait que Drainville soit si haut dans les sondages.
    Il est passé maître de l’enflure verbale. La semaine dernière interrogé par Bovet de
    RDI sur les raisons qui motivent le PQ pour ne pas envoyer de candidat contre Fatima Houda Pépin, ce monsieur employait le terme de « noblesse » de leur part. Pour quelqu’un qui ne respecte pas ses paroles au sujet des élections à date fixe, c’est d’un ridicule consommé.

  3. Martineau va bientôt être un traître comme Jean Dorion, souverainiste de longue date, ancien président de la Société Saint-Jean Baptiste, la liste s’allonge de jour en jour..

    J’ai toujours pensé que Drainville était un personnage qui ne saurait m’inspirer un grand respect, les évènements des derniers jours ne font que confirmer ceci, ces gens sont un cauchemar pour ‘le vivre ensemble’, avec des prophètes style MBC, nous sommes dans le terrain du FN en France, leur obsession à se défendre contre les accusation de xénophobie, de racisme, permet plus que tout autre chose, de comprendre ou ils se situent.

    On a passé le point de non-retour, ce virage a 180 degrés sera percu pour ce qu’il est…la perception du naufrage en cours…le PQ est le dos au mur, rien ne va nous être épargné dans le salissage, la démonisation des autres, la routine habituelle avec le PQ, maintenant.

    Voila Johanne j’ai corrigé pour vous faire plaisir….

  4. Joanne permet-toi un petit plaisir. Sans le dire devant les gens, dans ton salon, toute seule, dis-le dans un cri retentissant: I TOLD YOU SO.­ Dieu que ça te ferait du bien. Enfin on voit la justice qui se pointe. Tu ne méritais pas de te faire larguer et par LCN et par le Journal de Montréal. La semaine dernière lorsque les résultats des sondages ont commencé à entrer et que j’ai vu que le PQ était en baisse, j’ai écrit dans un des blogues et je ne me souviens plus lequel, que le PQ ramènerait la charte. J’avais raison. J’espère que les gens s’en rendront compte parce que sinon, ils voteront pour la charte et en même temps pour un référendum.

  5. Du début les journalistes avaient mentionné qu’il n’y avait pas de crise et Le PQ veut influencer les gens qui ne sortent presque jamais du Québec pour affaire ou vacances. Avec la charte qui sans elle nous allions tous nous faire assimiler. Il est facile de s’apercevoir qu’il joue un rôle pour nous berner et il fait semblant d’écouter.
    Si le débat va bien ce soir pour le PLQ nous pourrions vivre un renversement de gouvernement similaire au Fédéral..

  6. Pour ce qui est du laïciste Martineau, il a peut-être commencé à comprendre qu’en enfer, il y a plein de petits diables qui se font flouer.
    Pour ma part, dans mon entourage, je m’efforcerai de promouvoir la cohérence politique chez les souverainistes: si vous êtes vraiment de gauche, appuyez Québec solidaire et si vous êtes de droite, appuyez le PQ. Pour les fédéralistes qui veulent perdre leur élection, ils n’auront qu’à voter CAQ. Le récent message de ce parti sur les idées volées donne plutôt une perception de victimisation et d’être noyé principalement dans le PQ ( 70% en bleu) et un peu dans le PLQ (30% en rouge). Ce soir au débat, Monsieur Couillard doit bien performer pour consolider le momentum de son parti.

  7. Le bateau coule et risque de sombrer et Martineau veut se sauver! Lâche… Il a écœurer tellement les lecteurs du j de q et Mtl que j’ai annuler mon abonnement a ce journal. Et là, monsieur voudrait nous faire croire qu’il est une victime? Foutaise! En ce qui me concerne, c’est un mangeux de m…. Bravo a toi Johanne. Toi tu as des « couilles » comparer à l’autre ver de terre!

  8. C’est difficile à croire que Martineau n’était pas au courant qu’il était utilisé à des fins nationaliste par le journal de Montréal et le PQ. Le fait que le navire péquiste sombre et que Martineau quitte le navire me fait dire qu’il savait très bien ce qu’il faisait.

    N’ayons pas peur des mots, la parti québécois joue maintenant sur les cordes xénophobes et sur le terrain de FN.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s