Le PQ en mode panique, fait croire à un vol de l’élection?

Le Parti québécois est en mode panique. Cherchent-ils à trouver des coupables à une éventuelle défaite, encore très hypothétique. Après tout, s’ils se sont fait voler le dernier référendum, pourquoi ne pas ébruiter qu’ils pourraient se faire voler l’élection?

Ce matin La Presse nous apprenait que la première ministre Pauline Marois s’inquiétait. DES ÉTUDIANTS ONTARIENS s’inscrivaient possiblement sur la liste électorale!

On connaît tout le respect que voue Madame Marois aux institutions (sic), il n’était donc pas étonnant qu’elle passe une commande à la Direction générale des élections, organisme sensément indépendant. Selon La Presse,

Mme Marois demande à nouveau au DGE de faire la lumière sur les événements, quitte à utiliser ses «pouvoirs extraordinaires» pour enquêter. «Si cela a une influence sur le choix d’un candidat, dans un cas comme l’autre, c’est inacceptable dans une démocratie, peu importe les raisons pour lesquelles ces étudiants voudraient voter au Québec», a affirmé Mme Marois.  

Le candidat Bernard St-Arnaud – aussi ministre de la Justice – avait même demandé ce matin au DGE de « produire des rapports quotidiens sur les demandes d’inscriptions et de procéder à des vérifications post-inscription dans les circonscriptions jugées problématiques. »

Seulement voilà. Il semble que tout ça soit encore un ballon gonflé à l’hélium pour faire diversion.  Selon l’Informateur:

Le DGEQ, Jacques Drouin affirme que les demandes d’inscription, si on les compare avec 2012. sont «nettement moins élevées». Il ajoute que dans quatre des cinq circonsctriptions citées, le nombre de demande de révisions est À LA BAISSE comparé avec 2012. Par exemple, dans Saint-Marie — Saint-Jacques, il y a eu cette année 351 demandes de révision comparativement à 571 en 2012.
Dans Saint-Henri — Sainte-Anne, 396 demandes comparativement à 340 (légère hausse).
Et dans Westmount — Saint-Louis, 317 demandes comparativement à 520 en 2012.
Il vous faut absolument lire cette nouvelle. Un passage intéressant:
« Ce n’est pas ce que les chiffres montrent », affirme Jacques Drouin en entrevue à Radio-Canada. Seule la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne, à Montréal, a reçu un peu plus de demandes qu’en 2012, dit-il, mais rien pour s’inquiéter. 

La veille, le DGE avait pourtant admis que des questions se posaient dans cinq circonscriptions. Aujourd’hui, il indique avoir obtenu ses informations erronées d’un parti politique qu’il refuse de nommer.

Hmmm. Un parti politique qui aurait transmis des informations erronées au DGEQ. Je me demande bien lequel…

49 réflexions sur “Le PQ en mode panique, fait croire à un vol de l’élection?

  1. La rumeur a été créée, elle va s’amplifier, et dans quelques années devenir une certitude anonnée par les nationalistes, comme le référendum volé, le gouvernement en double, etc.

    • l’argent et le vote ethnique ne sont pas une création des nationalistes. l’argent ont là vu avec le scandale des commandites, et pour le vote ethnique, le canada a changé les règles pour permettre aux nouveaux arrivants de pouvoir voter au référendum, ce qui en temps normal n’était pas accepté. vous pouvez vous mettre la tête dans le sable si vous voulez mais le fait est que le canada à triché et aujourd’hui on l’accepte tous…. en tant que Bon petit peuple de mouton..

  2. c’est pas elle qui voulait que les étudiants votent ? (dans l’espoir de récolter le supposé fruit du règlement de la crise étudiante)

    • Je me souviens : Que le PQ a réduit le crédit d’impôt pour doit de scolarité de 20% à 8% faisant perdre environ 325$ par année aux étudients

  3. J’ai tellement hâte au dévoilement des sondages. N’oublions pas que tous les supposés spécialistes ont déclaré le débat match nul. Match nul mon oeil !!!, Y a qu’à regarder aller la méchante belle-mère pour voir qui a perdu.

    • Les sondages internes du PQ…menés par l’officine péquiste de Léger & Léger, sont probablement médiocres. Le sursaut de Bernard ‘Boeing’ Drainville, qui avait disparu, comme le 777 de Malaysian Airlines, semble n’avoir été qu’un feu de paille.

      La campagne du PQ, complètement déstabilisée par PKP, me fait penser a un bateau qui prend l’eau de partout, et ou l’équipage tente de boucher les trous les uns après les autres, pour en voir apparaître un autre ailleurs, immédiatement.

      Plus caractéristique la déclaration de la PM, si le PQ est reconduit au pouvoir (admirer la forme conditionnelle), du renforcement de la loi 101, la loi 14. C’est la démarche classique du PQ pour rameuter les troupes, qui ont tendance a moins voter, quand les chances de gagner s’amenuisent.

      La performance de la PM était médiocre c’est vrai, mais nous ne sommes pas sortis du bois…j’aime beaucoup certaines propositions de la CAQ, mais un gouvernement minoritaire PQ, non merci…

  4. Vue que vous tenez absoluement a ce que l’on pense comme vous. Je vais dire comme vous. Encore les maudits sparatistes qui paranoillleeent…..

    Pathétiquement votre

    Guy

    • @Pathétique Guy: Ça fait depuis hier que je décrie la même situation sur les réseaux sociaux et c’est seulement aujourd’hui que Mme Marcotte a sorti son blog… Contrairement à une trop grande partie de la population, des gens comme moi peuvent comprendre ce qui se passe parce qu’on analyse les faits et gestes et qu’on s’informe de diverses sources fondées (HEC, IEDM, différents analystes et experts en économie). On a pas besoin d’être des moutons. Un texte comme celui-ci ne fait que confirmer mon analyse et me confirme que je ne rêve pas en me rendant compte de toutes les idioties que nos politiciens piquouistes et libéraux peuvent sortir pour aller chercher le vote de gens comme vous. Et vous mordez à tout ce qu’on vous tend…

      C’est triste de voir vers où on s’en va avec tous ces gens ignorants…

  5. Je peux-tu lever ma main, Joanne pour répondre à ta question? Tu te demandes quel partie politique a transmis des informations erronées? Wait a minute, je vais y réfléchir. I’m jocking. L’anglophone que je suis va te répondre le PQ sans je crois réellement se tromper. Ce matin en voyant la face de Daniel Breton annoncé cette nouvelle, j’avais envie de rire. Bien sur c’est un coup monté par les péquistes. J’espère que c’est payant pour M. Desgagnés de faire toute cette mise en scène. À voir les journalistes de TVA aujourd’hui on aurait cru à un scandale de première importance. Ce que je trouve atroce c’est de les voir presqu’accuser le PLQ. Vraiment pathétique. Ma peur Joanne c’est de penser qu’un jour on nous demandera si nos parents sont de souche. Seul ceux qui sont de souche auraient le droit de vote. Je me sens vraiment détester en tant qu’anglophone ici.

  6. Un nom devrait nous revenir en mémoire et faut le rappeler au PQ :

    Marie Malavoy .

    Elle a voter sans être naturaliser canadienne

    • Comme on dit chez nous : quand tu demeures dans une maison de verre tu ne tire pas de roche chez le voisin !

    • Marie Malavoy…elle est née en Allemagne, de parents francais…je pense qu’elle ne parle pas anglais…
      Elle s’est fait remercier de ses bons services par le PQ qui la remplacée par une jeunette…
      Marie Malavoy a le même âge que Pauline..

      Elegant.

  7. Le PQ fait seulement des pressions sur le DGE pour des comtés qu’ils avaient gagné par une faible majorité comme Sherbrooke… centre-ville de Montréal ne fera pas de différence. C’est surtout l’opinion publique qu’ils essaient de fausser..pour un coupable qui n’est jamais eux orchestré par des méchants Fédéralistes . S’ils sont résidents pour 3 ans avec une nouvelle addresse, Canadien alors la même loi pour tous… C’est juste que cela a passé sous le radar PQ. Dur semaine pour le DGE.

  8. Non je ne suis pas surpris; Mme Marois est prête a faire n’importe qu’elle bassesse pour se faire réélire. C’est la vrai Popo.

  9. On peut flouer certaines personnes tout le temps, on peut flouer tout le monde parfois mais on ne peut pas flouer tout le monde tout le temps (traduction libre). Encore une fois le pq joue à la victime. C’est comme gênant à la longue et si çà continue je vais manquer de sac brun tellement j’ai honte.

  10. Les médias s’autoalimentent et le bon peuple qui a le nez un peu trop collé dedans ne s’en rend plus compte. Ce sont les médias qui sortent une nouvelle qui s’emballe et devient grosse comme une boule de neige du printemps, l’alimentent un max, et après, ce sont eux qui rejouent la critique de ceux qui y ont cru. Kétching ! Madame, Joanne, dans le fond, vous dites que les médias n’ont pas fait leur travail. Ils ont sorti une nouvelle qui peut-être…… n’en était pas une. Auraient-ils monté en épingle une non nouvelle, (c’est ce qu vous dites) sans avoir assez fouillé le dossier ?

    Hey ben câline, j’ai l’impression que ça serait pas la première fois, et que ça sera pas la dernière. Et le bon peule dort zzzzzzzzzzzzz

  11. J’ai espoir que le PLQ gagne majoritaire afin que toutes les nationalités du Québec ainsi que toutes les confessions religieuses puissent respirer pendant au moins quatre ans avec l’espoir d’enterrer enfin le spectre indépendantiste qui nuit à l’identité du Québec et à l’unité canadienne.

  12. Oyez! Oyez! Serait-on en train d’assister à la naissance d’une autre légende urbaine? Après « la nuit des longs couteaux »,  » le vol du référendum de ’95 « , on aura peut-être  » le vol de l’élection de 2014″.
    Il y a un parti qui est toujours victime des coups bas de ses adversaires mais je ne le nommerai pas.

  13. Moi ce qui m étonne du PQ c est l énorme talent et l imagination qu ils onts pour se créé des histoires des ennemies et des situations toutes plus loufoques les une des autres mais le peu de talent qu ils pourrais utilisé a imaginé des solutions aux problemes terre a terre telles que les problemes en santé en éducation etc.

    • C’est drôle parce que j’ai dit pratiquement la même chose à ma blonde ce soir. Je lui ai dit que si les piquouistes mettaient autant d’efforts à régler réellement les problèmes du québec qu’ils en mettent à trouver des sujets de discorde et à monter des bateaux, ils seraient vraiment un gouvernement efficace. Yves Desgagnés et sa troupe de joyeux troubadours nous servent de très mauvaises pièces de théâtre. Le 7 avril, le PiQu doit faire un Bloc de lui et sombrer dans l’oubli pour que le québec puisse passer à autre chose.

  14. Le plus désolant, gênant mais aussi et surtout inquiétant est d’entendre le discours du Ministre de la Justice….je pèse fort sur: Le Ministre de la Justice!!!!!!! Vous vous imaginez le pays que sera la République PKP? Le 7 avril prochain: Je me souviens et je coche NON à la question!

    • La réponse est simple: parce que c’est plus payant que les étudiants québécois!

  15. Voilà l’adq qui commence à paniquer. Aller dire que le PQ n’est plus dans la course c’est ridicule; uniquement pour que les gens voulant voter stratégique pour le PLQ et éliminer le PQ se disent <> il faut pas tomber dans le piege.

    Et ce matin Legault qui traite de <>le PLQ . Autre signe de panique de l’adq qui me décoit.

    • Voilà l’adq qui commence à paniquer. Aller dire que le PQ n’est plus dans la course c’est ridicule; uniquement pour que les gens voulant voter stratégique pour le PLQ et éliminer le PQ se disent : le danger est passé on peut voter adq … Mais il faut pas tomber dans le piège.

      Et ce matin Legault qui traite de merde le PLQ . Autre signe de panique de l’adq qui me déçoit.

  16. Pas demain la veille de voir une certaine droite donner un coup de barre. Vous devez être déçue Mme Marcotte, mais c’est un fait. Les libéraux ont trouvé l’astuce. Il suffit de dire « référendum » et tous les soi-disant tenant d’une droite économique préfère se pincer le nez, se mettre la tête dans le sable et garder les fesses bien en l’air afin d’être prêt à se faire flouer. La CAQ ne représente peut-être pas la droite que vous voulez, mais elle voulait amorcer un début de virage. C’était peut-être qu’un amorce, mais lorsque l’on veut vraiment faire un virage à 180 degré, il faut commencer par tourner un peu dans la bonne direction. Ainsi, dans 4 ans, dans 8 ans, dans 12 ans, on aura qu’à prononcer le mot référendum pour que les autruches retournent dans leur trou, trop contentes de se faire flouer et de ne pas à avoir à faire preuve de courage une fois dans leur vie.

    • Premièrement lorsqu’on sait qu’on ne sera pas élu et de loin, on peut dire n’importe quoi. Pour faire changer les choses, faire prendre un virage comme vous dites, on doit d’abord prendre la route. Prendre la route et dans la bonne direction , c’est d’abord et avant tout éliminer le PQ. Apres on verra comme disait Legault. Vous savez 4 ans c’est rien à comparer aux années d’énergie gaspillée et aussi en $$ et de perte de temps que les indépendantistes ont fait subir au Québec depuis 40 ans.

  17. @ Claude

    Belle tentative de justification. Si vous attendez de vous débarrasser du PQ, sachez qu’ensuite vous devrez vous débarrasser de QS, de ON où des forces souverainistes qui viendront ensuite. Vous n’êtes visiblement pas convaincu mon cher ami, un mou, très mou comme on les appellent. Si vous pansez que les quelque 40 % de souverainistes disparaîtront du jour au lendemain, vous en avez le droit, mais la pensée magique ne règlera rien. Continuez donc de trembler et de vous faire voler en remerciant le ciel d’avoir vos libéraux au pouvoir et de ne pas à avoir le courage d’entreprendre maintenant le virage. Fermez vos yeux, pincez-vous le nez et écartez les jambes et peut-être un jour un super héros viendra faire ce qu’il faut faire à votre place.

    • Vous parler de vos concitoyens québécois d’autruches ,de mou , de peureux de toute évidence vous manquez de respect envers les québécois et envers ce site de commentaires . Je pense que le JdM serait plus indiqué pour votre style de commentaires. Ce que vous croyez être de la peur chez bon nombre de québécois, est plutôt de la sagesse ajouté à de la fierté de faire partie du Canada ce pays que nos ancêtres ont bâti au fil des siècles. À nous de continuer à en profiter.

  18. Oui paradoxalement en votant PLQ cette fois-ci, on se retrouvera à sauver la droite,

    Adrien Pouliot, pendant les 4 prochaines années libérales, pourrait poursuivre dans la consolidation de son parti encore embryonnaire. L’élection du PQ majoritaire anéantirait tout espoir d’évolution.

    Entendu ce matin qu’un sondage Léger devait paraître en fin de semaine dernière. Les chiffres étant désastreux pour le PQ, Léger Marketing aurait choisi d’attendre un autre sondage dans l’espoir de voir ces chiffres infirmer..

    Et voilà Mario Beaulieu qui en remet dans sa dénonciation du Québec bashing.. Un chroniqueur du McCleans aurait tenu des propos pas très élogieux envers le PQ..

    Quand le PQ soupçonne, sans fondement, les Ontariens de vouloir tricher, cela ne s’apparente-t-il pas à de la provocation??

    Je pense illusoire de s’attendre à de la Hauteur d’ici la fin de cette campagne.. Je nous souhaite que l’image des Québécois n’en sorte pas trop amochée.

    Vivement qu’arrive le 8 avril!

  19. @ Claude

    Premièrement, informez-vous, l’ADQ n’existe plus et elle fait maintenant partie de la CAQ. En second lieu, à lire vos commentaire depuis plusieurs jours, on voit tout de suite que vous êtes un libéral teinté foncé. Ensuite, même s’il y avait un référendum, je dis bien si, rien n’indique qu’il serait en faveur à la souveraineté. Il faut rendre à César ce qui est à César, et à ce niveau, il faut quand même rendre hommage aux souverainistes qui malgré un résultat de 7 élus en 1970 et de 6 en 1973, ont poursuivi malgré les menaces et la peur. Mais il vrai que notre droite est très individualiste et ne semble pas capable de se regrouper. Vous me faite penser à Mme Marois. On aura un gouvernement de droite, quand les conditions seront gagnantes, que les gens seront prêts, qu’on aura plus peur, et ce, seulement si le PLQ nous donne la permission et ne sort pas les épouvantails traditionnels. Enfin, au lieu de toujours tenter de profiter du Canada comme des sangsues, on devrait commencer par démontrer qu’on est capable de prendre de décisions et de ne pas toujours se fier au gouvernemaman fédéral.

    • Vous avez bien raison au fait qu’il faut cesser de vivre au crochet du fédéral. Par contre, je suis de ceux qui ne veulent pas la séparation du Québec. Avant d’être un pays, ne faudrait-il pas être une province autonome, auto suffisante?? Diriez vous à votre fils qui ne sait gêrer sont budget personnel convenablement que c’est une bonne idée qu’il démarre une entreprise??? (seulement un exemple). Nous avons toutes les ressources souhaitables sur notre territoire pour réussir, mais elles profitent à des investisseurs étrangers et le peu de profit qui nous reviens est dissous dans les rouages graisseux de l’état. Est-ce la faute des péquistes, des libéraux… personnellement, je crois que c’est un beau mélange des deux partis que se sont alternés pendant toutes ces années. Alors non, nous n’avons pas peur d’un pays indépendant, nous n’en voyons simplement pas les avantages avec les dirigeants en place et la structure gouvernementale actuelle… Peut-on commencer par faire le ménage dans notre politique provinciale? Peut-on exploiter nos ressources convenablement afin d’en profiter au maximum? Je crois ici que l’Alberta, devrait être notre exemple en frais d’exploitation des ressources et que nous devons atteindre un niveau d’autonomie financière semblable avant de parler de pays!!! L’hydro-électricité pourrait être au Québec ce qu’est le pétrole à l’Alberta et nous permettent de ne plus être une province qui traine de la patte et qui bénéficie énormément de la péréquation.

  20. La peur de la souveraineté est un argument de vendeurs de « chars ».
    Je n’ai pas peur de la souveraineté. La souveraineté ne m’intéresse pas. Je ne suis pas intéressé par ce qui n’offre aucune garantie et ne présente aucune valeur ajoutée.

  21. En parlant de vol d’élection…
    Ma mère était en CHSLD 92ans,3 ans dans un lit couché sur le dos,yeux aux plafond sans sortir un mot car elle était halzeimer dans l’aile des Halzeimers.
    Cette journée là j’étais avec elle et nous étions en temps d’élection…Et c’est Mr Charest qui était au pouvoir…
    Ce que j’ai vu m’as fait voir rouge!…

    Des bonne Madames passaient dans les chambres du CHSLD avec un clipboard en main avec des feuilles clippé sur ce même clipboard…
    Je leur ai demandée si elles était des bénévolles?…
    rep:Oui d’une façon!… on passent pour vérifier si les personnes (du CHSLD sont inscrit sur la liste électoral)…
    Quoi?… ma mère ne bouge mème pas seul!…
    Que s’ils ausaient faire voter ma mère….
    Qu’elle ne pouvait pas voter …Qu’elle était inconciente de ce quel faisait!…

    Je suis sorti de là en furie… en imaginant quelqu’un lui tenir la main pour mettre la croix sur le buletin de vote…ou voter pour elle …
    Moi j’appelle ça le viol de l’intégrité d’une personne!…

    Il faut juste voir que un CHSLD ne reçois que pratiquement que du halzeimer et des cas lourd,ils ont un personnel infirmier et des Bénévolles

    Imaginer quel beau bassin de population silencieuse dans les CHSCLD et autre institution gouvernemental(pour un gouv.) qui ont le droit de voter mais qui ne se souvienne même pas qu’il existe…
    Mais pourtant tout ces même personnes là ont votées…….De quel façon ???? ….

    Je dis que ce sois un gouv. ou l’autre c’est du même ou pareille!….Chacun profite… Mais quand ça fait pas leur affaire ça accuse les gros méchants!!!!

  22. André Arthur dans une chronique à CIQI-FM de Montmagny parle du « vote ontarien » et de « Madame Botox ». Nul besoin de deviner qui est « madame Botox »? 😉
    http://www.radioego.com/ego/listen/15576

    Pour renchérir sur le commentaire qu’Anne-France Goldwater a fait à Marie Malavoy. Il serait tentant de dire à Marie Malavoy si elle aimerait qu’on vient du Québec pour détruire la France en faisant la promotion de la séparation de la Corse et/ou de la Bretagne? 😉

  23. @ Guillaume

    Je ne parlait pas de la peur de la souveraineté mais bien de la peur d’un hypothétique référendum que tous les experts en politique jugent impossible car le PQ ne peut se permettre d’en perdre un troisième et qu’actuellement, rien n’indique que le oui passerait, tout au contraire. Mais cette peur, même du mot référendum, fera en sorte que le PLQ sera porté au pouvoir au lieu d’amorcer un véritable virage dans le sens que vous écrivez. Croyez-vous vraiment que le PLQ comme le PQ sont des vecteurs de changement dans les finances publiques ? Si oui, et bien votez PLQ, mais ne venez plus vous plaindre des finances publiques, de la corruption et de l’État qui prend trop de place. Vous me demandez ce que je dirais à mon fils, et bien je lui dirais qu’il faut qu’il prenne ses affaires en main, que certaines situations vont lui faire peur et que plusieurs personnes lui diront qu’il est mieux de toujours pouvoir compter sur papa et maman. Je lui dirais aussi que de redresser sa situation financière pourra peut-être lui faire mal à court terme mais qu’il en sortira gagnant au bout de la ligne, à moins bien sûr que la peur le fasse retomber dans ses vieux réflexe, auquel cas, il ne fera que remettre à plus tard sa prospérité. Enfin je crois aussi que la peur de la défaite est grande et que plusieurs électeurs disant être pour un virage dans notre économie le sont à condition que ça ne fasse pas mal, qu’on soit 100 % surs des résultats et que leur partisannerie profonde soit conforté, mais ça c’est malheureusement impossible, comme faire une omelette sans casser d’œufs.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le point que vous exprimer présentement, Il ne peut y avoir de changement réel sans compromis, sans défit et sans temps de remaniement qui peuvent s’avérer difficiles. Mon point est au fait que ceci doit être fait avant de parler d’un pays. Le redressement politique et financier du Québec doit être un enjeu crucial en cette période de ralentissement économique. Un tel changement ne peut assurer des résultats à 100%, mais ne se joue pas non plus sur une envie de pouvoir de politiciens corrompus. Qui présentement serait à la hauteur de faire surgir le Québec de sa quéitude frôlant le déni, afin d’en faire une province forte (qui pour ma part est la première étape)? Présentement, la population utilise fortement le vote stratégique plutôt que le vote de choix. Je trouve que cette situation démarque un manque réel de confiance en la politique de la part de l’électorat. Je tiens aussi à souligner que je n’accorde guère plus ma confiance au libéraux en ce qui trait aux finances. Je souhaite un virage réel, tout comme vous, mais il nous manque un chef, des décideurs, une équipe, qui portera la réussite du Québec et de ses citoyens au devant plutôt que leur propres intérêts à danser avec le pouvoir et à jouer de la corruption comme au joue au cartes.

  24. Le sondage qui doit sortir demain pourrait accentuer encore ce vent de panique et peut-être pas juste de la part du PQ????

  25. « Le DGEQ, Jacques Drouin affirme que les demandes d’inscription, si on les compare avec 2012. sont «nettement moins élevées». Il ajoute que dans quatre des cinq circonsctriptions citées, le nombre de demande de révisions est À LA BAISSE comparé avec 2012.»

    J’ai connais le cas d’un pensionné qui a été inscrit sur la liste électorale à son insu. Il n’a jamais fait de demande d’inscription.
    Puis, un employée du DGEQ a refusé d’annuler l’inscription, après qu’on lui ait signalé par courrier recommandé qu’il s’agit d’une fraude.
    Sans doute que, le jour du vote, celui qui a fait l’inscription frauduleuse, ira voter à la place du pensionné.

    La liste électorale comporte des inscriptions à l’insu des électeurs. Parce qu’elle est confidentielle et non publique.
    Le directeur Drouin n’est pas crédible.

    SP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s