Préférences éditoriales

Je sais. Je sais. On n’a pas le droit de dire que les médias sont biaisés. Peut-on parler de « préférences » en matière éditoriale, alors? Voici les UNEs des deux grands quotidiens ce matin. Just saying…

UneJdMtl

 

UneLaPresse

22 réflexions sur “Préférences éditoriales

  1. Hilarant que Québécor préfère parler de l’ancien gouvernement que du gouvernement actuel! La panique est pogné solide.

  2. Ouin, tu sais que cela vas mal dans la campagne du PQ quand Mathieu Bock Coté a meme pas écrit un mot ( ou ces 10 000 mots quotidiens) depuis 48 heures……….

    • C’est exactement ce que j’ai remarqué, sauf une petite note sur une école qui manifeste son refus de la charte, qu’il intitule, bien dans son style : « On appelle ça endoctriner les enfants. »

  3. Oups ! Biaisé ? Oh oui, comme dirait un péquiste de ma famille, pas mal plus biaisé à Gesca qu’à Québécor, comme tous les nationalistes le savent… (Hélas, le point d’ironie n’existe en français, comme le déplorait il y a 100 ans Alphons Allais. S’il existait, on s’en servirait à tous les jours…) Il reste que ce n’est pas drôle…

  4. Une chose est sûre, les employés de Quebecor savent pour qui ils travaillent. Imaginez ce que ce sera quand PKP sera à la tête du PQ.

  5. Le fait est qu’on ne peut pas ne pas élire de gouvernement.
    Il faut donc choisir entre un parti au passé trouble mais qui dit s’améliorer, et l’autre qui ment et fait tout pour s’approprier le pouvoir et satisfaire sa clientèle.

  6. Et dire que le débat de demain sera dans la maison de PKP!
    Les journalistes vont évidemment menacer de déchirer leur chemise si on insinue que peut-être leurs arguments et questions ont un très légère teinte.

  7. Coup donc, j’ai-tu la berlue. Pendant un court instant ce matin, je pensais que c’était Jean Charest qui était en élection. Vraiment pathétique de leur part. Tu avais raison Joanne, ils sont vraiment biaisé. Au moins la presse c’est d’actualité parce que c’est dans le moment présent. M. Charest n’est plus en politique. On peux-tu juste aller dans le moment présent s.v.p.

  8. Les groupes de presse (de peste…) sont depuis longtemps passés sous le contrôle de groupes financiers ou de conglomérats, comme les instituts de sondage. On ne peut ignorer qui finance l’IEDM, son agenda, ou le CERIUM ou officiait Lisée…ou l’INRS…

    La Presse c’est fédéraliste, c’est Gesca, difficile de le nier, a part Foglia, de temps en temps. Le JDM c’est quand-même plus varié, malgré tout, mais il y a des gens franchement fédéralistes a bord..Michel Hébert, d’autres…

    Le Devoir est une bête un peu a part, mais dont les finances sont chancelantes, ce qui lui impose une prudence de matou. Son influence est limitée.

    Les choix des journaux avant le vote sont souvent prévisibles…

    Le vrai moyen d’influence reste la télévision, hélas, les émissions d’actualités et de débats sont maintenant transformées en ‘reality show’ comme la messe hebdomadaire du dimanche a RC, TLMEP, avec Lepage et Turcotte.

    Je ne crois pas beaucoup que les moyens Internet style Twitter influencent autant les électeurs, les interventions sur ces médias, sont de la part de gens qui sont déjà convaincus de leur choix de toute facon.

    Qui n’est pas convaincu d’être indépendantiste, s’il passe son temps à lire le site nationaliste et xénophobe, vigile.net ?

  9. Bon, tout ce qu’à démontre c’est que le JdeM semble pro PQ et La Presse pro PLQ. Mais plus personne ne parle des vrais problèmes du Québec. Il me semblait qu’on devait parler des coûts des commissions scolaires, des agences de la santé, des garderies et des milliards en subvention un peu partout. Hier, j’étais dans un rassemblement, un peu boudé, de membres du PCQ et on déplorait ce fait. Quand j’ai osez parler de Mme Marcotte, il y a quelqu’un qui m’a dit de me réveiller et de voir que cette dernière se positionnait maintenant derrière le PLQ alors qu’elle promettait de faire la promotion de la droite économique au Québec. Il m’a dit que les troupes se sentaient trahis par plusieurs bonze de la droite et qu’il croyait que plusieurs son de droite quand ça fait leur affaire mais virent à gauche quand leurs préférés sont en lice. Il na faudrait pas que le PCQ ait moins que 7 000 voies aux prochaines élections car cela signifiera un recul important pour la droite. Mais qui s’en soucis ?

    • Et en passant, faudrait au moins qu’Adrien Pouliot soit élu dans Montmorency (vous savez, la voix qu’il nous faut au parlement), faudrait aussi parler de son parti de temps en temps sur les blogues comme celui-ci, histoire qu’il ne se sente pas abandonner. Il ne faudrait surtout pas que M. Pouliot se décourage et qu’il quitte la politique, ce serait une très grande perte pour la seule vraie droite au Québec. Je trouve aussi qu’on parle très peu de son parti et de ses idéles dans la campagne en cours.

      Bref, voter selon vos convictions, sinon on risque encore de se promener entre le PQ et le PLQ durant encore de nombreuses années, ce qui contribue lentement mais sûrement au déclin tranquille de la province; déclin que nous sommes les premiers à blamer.

  10. Tant qu’à faire, ressortons l’affaire André Boisclair et même le CCM (Claude Charron ministre) lol les journaux Québécor

    • Le Soleil l’a ressorti ce matin et ça a fait son petit bout de chemin! Clairement, il ne fait rien et reste chez eux!

  11. Pour s’amender, le Journal de M/Q n’a plus qu’à vous reprendre dans sa cohorte de blogueurs! Parce que cette fois-ci, votre remarque de l’autre jour prend une nouvelle saveur!

  12. entends-vous ça ce que dit Mme Marois à propos de financement des partis?….. Pas le saint parti québécois qui ferait ça!!!!! Elle qui lave plus blanc que blanc!!!!!.
    ma mère m’a toujours dit: »Qui vole un œuf vole un bœuf. » » Que tu voles 10$. Ou 100$, c’est pareil. le geste est le même…
    en écoutant Dutrizac ce midi, j’ai appris que le parti québécois a envoyé une mise en demeure à Jacques Duchesneau car lors d’une entrevue avec Sébastien Bovet(ami PQ), il a mentionné qu’il y avait des témoins qui ont été rencontrés sur le financement des partis politiques et aussi sur le PQ. Le PQ n’a pas aimé et vlan: une mise en demeure!!!!! y a-t-il des tâches brunes ou noires sur le BLANC des péquistes?
    Ah! C’est vrai, ce n’est pas grave quand ce sont les péquistes!!!!!!….

    Laissez donc M. Charest tranquille car il a été évacué du gouvernement. Les électeurs l’ont flushé et il aura sûrement à répondre devant la commission Charbonneau.
    Et le deal Marois-Blanchet-FTQ Arsenault? Va-t-on l’apprendre?????

  13. J’ai un petit problème depuis un certain temps avec ton blogue Joanne, je souscris pour avoir ceux qui écrivent, mais ça ne fonctionne pas. Une chance que j’ai mis ton blogue dans mes favoris il y a longtemps et que ça fonctionne toujours. As-tu changé quelque chose.

  14. Michel Hébert n’est pas fédéraliste. Il est un souverainiste déçu et est quelque peu naïf.. Il a rencontré il y a quelques mois Marcel Melançon, le leveur de fonds du PQ..

    Melançon l’avait mis dans sa petite poche. Il a convaincu Hébert que le pauvre homme n’était qu’une victime.

    Par contre si Michel Hébert passe pour fédéraliste c’est qu’il est un des rares souverainistes à se permettre de critiquer le PQ.

    En passant, je vous rappelle que Bernard Landry, au décès de Paul Desmarais à l’automne dernier, a fait l’éloge de Paul Desmarais sur les ondes de Radio Canada.

    Tous les « Premier Ministre du Québec » auraient un jour demandé conseil à Paul Desmarais, qui selon Landry, valait à lui seul 20 délégués pour le Québec de par les contacts qu’il avait su développer dans le monde entier.

    C’était son ami qu’il recevait à sa résidence de Verchères.. Landry s’était dit attristé par les faussetés qui se véhiculaient au Québec sur son ami Paul.

    Le silence de Landry alors que PKP et Québécor tentent de jeter le discrédit sur tous ceux qui étaient près de Paul Desmarais en dit long sur l’hypocrisie des péquistes nationalistes.

    Et vous feriez confiance à ces sépulcres blanchis pour gérer la désagrégation du Canada?

  15. Tellement bien dit Hélène.

    Et en passant, que pensez-vous du professionnalisme du Journal de Montréal avec la mention exclusif de l’article reprit de La Presse un an plutôt?

  16. Les préférences de certains médias correspondent à vos pratiques.
    Vous censurez et effacé tout commentaire favorable aux souverainistes, francophones, péquistes du PQ.
    N’accusez pas les autres de ce que vous pratiquez, vous même, ici !…

    CH

  17. Pingback: Mes "pas pires" blogues de campagne | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s