Aux gens du comté de Montmorency

Se peut-il que les partis se renouvellent, adaptent leur offre politique et intègrent des nouvelles idées à leur plateforme électorale? Certainement… mais ça ne viendra pas d’eux. Il faudra, au préalable, les convaincre que ce sera payant. Payant électoralement. La politique aussi, obéit aux lois du marché. Du marché électoral, de même qu’au pouvoir des lobbies et au « wedge-politics ».

De plus, un parti politique n’est pas un organisme qui tire la population dans une direction déterminée; c’est une machine qu’il faut pousser. Une des façons de pousser les « grands partis », c’est sans aucun doute au moyen de tiers partis. Je croirai toujours, par exemple, que l’ADQ a fait davantage que le PLQ et le PQ réunis pour introduire dans le débat public des enjeux jusque là balayés sous le tapis des partis traditionnels.

Il en a résulté que l’ADQ avait une énorme valeur marchande aux yeux du PLQ, forcé d’adapter quelques-unes de leurs propositions pour plaire à la base adéquiste. En 2008, le PLQ redevenait majoritaire et on connaît la suite de l’histoire pour ce qui est de l’ADQ, une « 2e ligne » de candidats dans la CAQ.

Y a-t-il trop de partis politiques qui aspirent au pouvoir? Je le crois. Le Québec est au bout d’un cycle politique, de nombreux électeurs se sentent orphelins et les partis politiques tentent de s’ajuster. Ajoutant au contexte, il y a maintenant plusieurs personnes qui choisissent de créer leur propre parti plutôt que de s’entendre avec ceux qui existent déjà.

Québec solidaire, par exemple, ne s’entend plus avec le PQ. François Legault ne croit plus aux « vieux partis » et n’était pas particulièrement bien vu au Parti québécois. Il choisit de créer la CAQ. Adrien Pouliot, quant à lui, veut faire entendre la voix de la droite économique à l’Assemblée nationale, et mise sur le Parti conservateur du Québec.

Ce qui m’amène au comté de Montmorency. Il faut reculer jusqu’en 1998 pour y voir un élu du Parti québécois. Depuis ce temps, les luttes se font entre le PLQ et un 3e parti. Le changement, les gens de Montmorency connaissent ça.

Montmorency

 

Je ne connais pas la raison pour laquelle Adrien Pouliot a choisi le comté Montmorency mais à regarder ces chiffres, il me semble qu’on pourrait avancer une théorie. Ces gens-là sont prêts à écouter des voix qui proposent des réformes importantes au modèle québécois et à envoyer à l’Assemblée nationale des élus qui brassent la cage.

Cette année, ils ont cette opportunité. Je leur suggère donc de voir ce que leur propose Adrien Pouliot et de juger de ce qu’il appelle sa « boussole idéologique » et son programme. J’ai l’impression qu’ils aimeront. En effet, envoyer quelqu’un à l’Assemblée nationale qui saura pousser le gouvernement, faire entendre une voix qui conteste le modèle québécois et démasquer les prétentions des « faux réformateurs » pourrait être un bon « deal » pour un bon nombre de citoyens.

P.S. Cette invitation n’est évidemment pas réservée aux gens de Montmorency. 😉

 

15 réflexions sur “Aux gens du comté de Montmorency

    • Depuis plus de 45 ans, nous vivons une alternance du pouvoir entre libéraux et péquistes. Les résultats sont désastreux sur le plan économique, la taxation est devenue odieuse et le pouvoir d’achat de plus en plus faible. De plus, l’endettement de la province vogue allègrement vers les 300 milliards, la taille de l’état ne cesse d’augmenter et le « gouvernemaman » ne cesse de s’immiscer dans la vie privée des gens. Il est par conséquent urgent de changer la vision des choses et d’adopter un nouveau discours. Bien qu’encore au stade de tiers parti, le Parti Conservateur du Québec (Équipe Adrien Pouliot), possède à mon humble avis la meilleure recette d’idées méritant d’être considérées comme très valables. Dès maintenant, il faut changer de cap, cesser de se laisser séduire par les « gros » partis. Le PCQ a droit à sa chance. Non, il ne faut jamais regarder la « grosseur » de la formation politique, mais bien son idéologie et ses idées.

  1. Au risque de me répéter, je pense que la démocratie québécoise se porterait mieux s’il y avait trois principaux partis provinciaux: NPD à gauche, PLQ au centre et PCQ à droite. Les partis souverainistes deviendraient ainsi des vestiges du passé et il y aurait mdavantage d’énergie politique investie dans le développement du Québec.

  2. Pour ne pas être impolie, je dis aux gens que je fait une recherche….

    Je veux comprendre pourquoi c’est si difficile au Québec de faire de la politique.

    Je comprend pourquoi les gens sont tous mêlangés, car le PQ et récemment Marois dit « Le Québec est Riche » et le PLQ et CAQ et le PCQ disent le contraire…qui croire? Et ça fait 40 ans que les gens ne savent plus ou mettre la tête et quel politicien mérite leur confiance.

    Sun News (Ezra Levant) avait fait un programme choc très clair du moins 15 minutes seulement sur le sujet de la péréquation depuis 20 ans avec des tableaux, très facile à comprendre. RDI Economie passe quelques secondes sur le sujet et invite des séparatistes qui disent le contraire. We now know why les québecois sont tout croches.

    Je parlais hier avec un vingtaine de jeunes étudiants d’université francophones au centre ville, pas un d’eux savait que le Québec est pauvre, pas un est au courant du montant de notre dette, sur le sujet de la péréquation un seul à oser répondre a: « Combien d’argent nous envoie les provinces riches? » Il a répondu 12 Miliards et les autres n’avait aucune idée.

    Le problème au Québec tout le monde le sait, c’est l’ignorance. Il commencerait à être temps que les écoles commencent à inviter et reçevoir des profs pour discuter un sujet qui s’appèle « l’économie ». Par contre, avec notre situation financière au Québec si embarassante…. qui oserait? Nous aimons mieux balayer ce sujet en dessous du tapis et faire le moindre effort

    Alors si les profs n’oseraient pas se charger de ce sujet important peût être que les parents devraient eux mëmes être informés et par la suite éduquer leurs enfants que l’argent ne tombent pas des arbres au Québec, que nous sommes sur e BS pas à peût près, que la fédération canadienne est plus que génreuse envers nous et qu’il faut travailler fort pour que notre économie grandisse! Peût être alors qu’il y aurait moins d’étudiants dans les rues qui veulent avoir tout gratuit avec l’argent du voisin.

    Depuis les dernieres semaines j’ai aussi demandé à une douzaine d’adultes ce que le mot péréquation voulait dire, pas un le savait. Un seul jeune anglophone était au courant et me demandait si je voulais dire « equalization ».

    Il y a du travail à faire….nous avons besoin de beaucoup de voluntaires!

    Merci Joanne Marcotte et Denis Julien pour avoir produit a vos frais un excellent documentaire sur l’économie du Québec qui donnait l’heure juste et que plusierus personnes ont bien apprécié mais que….Radio Canada avec con vaste auditoire à refusé de mettre sur ses ondes…et l’ignorance continue.

  3. La voie de la raison ne vient pas des vieux partis ni des partis de la gauche. Il ne reste que le parti Conservateur avec son programme plein de bon sens pour nous sortir de la spirale descendante dans laquelle nous nous sommes engagés lors des 40 dernières années.

  4. Le PCQ est le seul partie a proposer de vrai solution pour aider le Québec à se sortir du gouffre très profond que les vieux parties nous ont creuser. On a besoin d’un gouvernement qui prend des décisions impopulaires, mais nécessaires comme de réduire la taille de l’état et de couper dans les programmes sociaux qui siphonnent nos impôts et nos taxes. Il est certains que le PCQ ne se retrouvera pas au pouvoir le 7 avril ni même dans 4 ans, mais de placer une vrai voix de droite à l’assemblé nationale qui ne sera pas menotté par un gros partie (comme Caire, Deltell ou Bonnardel à la CAQ) tirerait de façon considérable le partie Libéral et la CAQ à droite de la même façon que Québec Solidaire oblige le Partie Québecois à regarder à gauche. Alors je demande au gens de Montmorency de voté pour Adrien Pouliot le 7 Avril. Ne vous laissez pas berner par un vote stratégique, votez par conviction et pour le bien de la nation.

  5. J’aime beaucoup Adrien Pouliot, mais nous devons nous débarrasser du PQ. Et pour ce faire, je vais voter libéral. Une fois le PQ disparu, Adrien et Legault auront leur chance. Mais il est impératif de se débarrasser du PQ. C’est pour moi la priorité. Faut surtout pas diviser le vote. Beaucoup affirme que le PQ est cuit, mais je préfère jouer de prudence. Rappeler vous qu’ils nous ont fait le coup il y a deux ans.

    • Salut Dan, Si tu es sur le site Johanne Marcotte et que tu connais le parti conservateur et que tu aimes ses idées, c’est que tu n’est pas censé voter Libéral. Les libéraux n’ont pas besoin de toi personnellement pour les aider. Il y a déjà 98% des gens pour faire cette sale job. Le PCQ a besoin de toi maintenant. Pour partir la vague. Un gouvernement libéral majoritaire c’est pas une bonne idée pour le Québec non plus. En plus durant les prochaines année, quand les libéraux vont te faire suer, tu vas pouvoir dire que t’as pas voté pour eux. C’est génial ! Pense-y !

  6. Prendre une chance de voter autrement que PLQ, c’est risquer l’avenir du Québec et aider le PQ à se faufiler. De grâce, soyons réalistes.

  7. Tu crois te débarasser du PQ après ces élections ? Moi je me rapelle de les avoirs vu a la 2eme opposition derrière l’ADQ il y a quelques année. A se que je sache ce n’est pas le PQ qui a disparu mais plutot l’ADQ… Pourquoi ? Parce que les gens, au lieu de voter par conviction, ont voté stratégique en choissisant le PLQ… Au prochaine élection le PQ sera toujours la et tu devras encore voter PLQ pour pouvoir bloquer le PQ… Tu n’as pas retenue la lecon de ses 40 dernières année ?Pendant ce temps certains plus à gauche sont plus persévérant et ont transformé un petit partie avec des idées loufoques en un partie qui cogne dangereusement à la porte (Québec Soludaire). Parce que eux ils ont compris que de voter par conviction permettait au petit partie de prendre de l’ampleur année après année… Non il ne seront probablement jamais au pouvoir ni même à l’opposition, mais ils obtiendront sans aucun doute la balance du pouvoir à un moment ou un autre et ca, ca fait encore plus peur que le PQ! En attendant, offront au la droite et au Québec cette même opportunité en placant un candidat du PCQ à l’assemblé.

    • Non. Ce n’est pas le meme contexte. Regarde la montée de QS et la nouvelle présence de ON qui se partagent les votes souverainistes.

      Le PQ eliminé avec une majorité du PLQ, permettra à la CAQ de se faire connaitre et de s’étendre à la grandeur du québec. Les partis marginaux restants , vont rester marginaux car la clientele qui monte soit les jeunes , sont plus federalistes, et les vieux nostalgiques de la souveraineté s’effacent avec l’âge, leur moyenne d age doit etre rendu …à 85 ans 🙂

    • Jonathan ta réponse était parfaite. Claude et Daniel auraient du comprendre. Mais ils ont peur. La peur, c’est plus bas dans la hiérarchie des besoins que accomplissement. Un jour ils se rendront compte qu’ils ont été des chiens qui courent après leur queue.

  8. Dsl de te décevoir mais les prochaines élection sera encore une guerre entre le PQ et le PLQ avec la CAQ qui suit un peu plus loin derrière… Et la on va se dire qu’il faut voter PLQ pour bloquer le PQ… Je parierais ma paye la dessus

  9. Pingback: Aux gens du comté de Montmorency | L'angle droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s