Le 3e référendum et la fin d’un cycle politique

La chroniqueuse Chantal Hébert avait parlé d’un référendum sur le référendum pour qualifier cette élection. À l’avant-veille du vote, Michel David du Devoir intitulait une chronique Un référendum sur le PQ. Depuis dix-huit mois, j’avais moi-même qualifié le mandat du Parti québécois de « Grande Production » en plusieurs actes. Le rideau est tombé hier soir et il n’y a pas de rappel.

Les Québécois ont vu clair dans le jeu et les candidats élus Péladeau, Drainville et Lisée leur ont donné raison hier soir. Que ceux qui croient capable le Parti québécois de comprendre le message des Québécois se ravisent. Il n’en sera rien. Avant même d’avoir fait preuve d’un minimum de courtoisie envers leur chef qui se faisait carrément expulser de son comté, ces Messieurs se lançaient dans une joute oratoire et une prestation théâtrale des plus indécentes (et avec plus ou moins d’aisance – que voulez-vous, il y en a qui l’ont, et il y en a qui l’ont pas pantoute…)

Si le PQ avait remporté la mise hier soir, nous serions bel et bien en campagne référendaire.

Il faut également lire des gens comme Mathieu Bock-Côté ce matin pour saisir à quel point l’esprit des idéologues indépendantistes est tordu et imperméable aux signaux d’une population qui a clairement dit « Non » à un éventuel référendum, « Non » aux distractions causées par une élite insensible et déconnectée, et « Non » aux aspects les plus radicaux d’un projet de charte concocté à des fins purement électoralistes.

« Plus fondamentalement, il faudra réconcilier les francophones qui aujourd’hui, se divisent de manière suicidaire », termine Bock-Côté. Euh… Mais c’est que les francophones se divisent À CAUSE de votre stratégie! Incroyable.

Pour ces « pur-zé-durs », la défaite écrasante du PQ ne serait ni due à la stratégie identitaire (« leur » stratégie identitaire?), ni à la Charte, ni au poing brandi de PKP. « Les souverainistes devront conserver les acquis de la stratégie identitaire. Elle rattache la cause souverainiste à ses racines« , écrit MBC ce matin. Le même gars qui souhaite que les francophones se réconcilient, continue de miser sur une stratégie identitaire qui frôle l’obsession… Vous y comprenez quelque chose, vous? (Comprendre également que par « racines », on exclut toute autre racine que celle des gens venus de la Nouvelle-France). Et puis, selon ces « pur-zé-durs », le PQ devrait assumer davantage sa raison d’être: l’indépendance du Québec!

Contrairement à ce que disent Bock-Côté et Josée Legault, le PQ des 18 derniers mois n’a jamais révélé avec autant de clarté ce que représente leur option. Malheureusement pour eux, les Québécois leur ont lancé un retentissant « Non! ». Ils auront beau se radicaliser dans les mois qui viennent et nous servir de nouvelles pièces de théâtre, la beauté de la chose est qu’ils n’ont plus aucune prise sur la réalité politique du prochain mandat.

Ce qu’il y a à comprendre? Le PQ ne peut survivre s’il abandonne sa raison d’être, soit l’article 1 de son programme: l’indépendance du Québec. Et le PQ ne peut espérer gouverner s’il parle de son option. Les Québécois leur ont dit non 3 fois maintenant. En clair, l’ADN même du Parti québécois contient les gènes de sa propre mortalité.

Heureusement, qu’ils le veuillent ou non, l’élection d’hier mettait un terme à un cycle politique qui a trop longtemps duré. Annoncé de longue date, l’effondrement définitif du Parti québécois n’a été retardé que par un vote anticipé qui n’avait probablement pas enregistré la montée de la CAQ au troisième tiers de la campagne. En effet. Aucun doute dans mon esprit que si cela n’avait pas été du vote anticipé, la CAQ serait ce matin l’Opposition officielle et le Parti québécois, relayé dans les voûtes du Parlement. (La soirée s’est terminé comme suit: PQ 25% CAQ 23%)

Bonne nouvelle: à partir de ce matin, on pourra se concentrer sur les véritables défis qu’a à relever ce nouveau gouvernement. Le PQ ne comprendra pas ce qui lui est arrivé mais ce n’est pas trop grave. Ils sont maintenant hors de portée de nuire. Je termine donc en espérant de tout coeur que ce nouveau Parlement sache se distinguer d’une ère libérale pas si lointaine, insensible au gaspillage institutionnalisé, au fardeau fiscal des familles et à l’endettement public.

À venir: La CAQ et sa nouvelle valeur marchande

45 réflexions sur “Le 3e référendum et la fin d’un cycle politique

  1. Mathieu Bock-Côté, personnalité narcissique par excellence, est censé, corrigez-moi si je ne me trompe, être diplômé en sociologie; intéressant qu’il soit tout-à-fait incapable de comprendre sa propre société, le Québec. Il fait parti de l’aile radicale du PQ pour qui « la fin justifie les moyens ». Chaque article qu’il publie ressemble plus à une thèse d’université qu’à quelque chose qui pourrait intéresser les lecteurs. Avec les Stéphane Gobeil et Jean-François Lisée, nous lui devons la déconfiture du PQ et l’élection majoritaire du PLQ! Merci M. Bock-Côté…en espérant que le PQ, comme le Bloc québécois, soit chose du passé!

    • Bonjour M. Charland. Je trouve que vous apportez un bon point en disant que Bock-Côté semble écrire une thèse universitaire à chaque article qu’il écrit. Personnellement, je n’ai jamais aimé ce qu’il écrit justement parce que j’ai l’impression qu’il écrit pour aimer se relire…

  2. Ce que j’ai eu pitié de Drainville hier quand, accompagné de ses comparses qui succèderont à Marois, il a mentionné « On n’abandonnera jamais… JAMAIS » pour pas longtemps après scander « On veut un pays, on veut un pays, on veut un pays… ». Nous avons eu droit à toute une démonstration de l’intensité de la fabulation idéologique qui se déroule dans leur tête et je crois vraiment que ce qui va survivre du PQ va se radicaliser encore plus, aidé par une machine médiatique. Il ne faut pas sous-estimer leur côté « diabolique » et j’espère sincèrement pour le québec que les québécois ne tomberont pas dans le piège propagandiste Quebecor…

  3. En cela, la performance de la CAQ est de bonne augure sur l’échiquier politique du Québec. Elle profitera sûrement de la déconfiture électorale du PQ et du déchirement qui ne manquera pas de se manifester dans le cadre de la course à la direction du parti. La CAQ pourra ainsi être de facto la véritable opposition à l’Assemblée nationale et parfaire ses classes en s’occupant d’économie et de gestion des finances publiques. Avec le pourcentage de votes reçus de la population, ils ont toute la légitimité voulue.

    • Vous avez entièrement raison. Et je pense que la CAQ deviendra le 2e parti et cela me plait beaucoup. Le PQ peut disparaitre cela ne me dérangerais pas du tout.

  4. Le Nazi, le somnambule et le ventriloque
    Hitler était un génie de la propagande, et a réussi à convaincre tout un peuple d’aller en guerre.
    En ce lendemain d’élections les ténors du PQ clament encore que leur idéal de pays est ‘noble’, tandis que les autres n’ont que des convictions molles et ne méritent que d’être endoctrinés.
    Aujourd’hui les péquistes sont comme des somnambules, qui errent dans la province en répétant encore et encore les mêmes mantras, comme si les autres devaient y croire pour être considérés comme des ‘vrais’ québécois.
    Avez-vous remarqué hier soir le mari de Mme Marois à son discours d’adieu, qui marmonnait les paroles de celle-ci en même temps qu’elle les prononçait, comme si celui-ci était un ventriloque?

  5. J’ai vue aussi le ventriloque, et j’en revenais pas………….J’suis contente on n’est 2, M.Biwo à avoir vue……….JE ME DEMANDE ……….ils ont pas compris encore NON C EST NON !!!

  6. Avec la déconfiture péquiste et le tandem PKP-Drainville-Lisée, la table est maintenant mise pour l’émergence d’un Front National du Québec (FNQ) dont Drainville m’apparaît la meilleure réplique de Le Pen.

  7. quoi qu’on en dise le PQ est la pour resté point, et jamais PERSONNE ne pourra n’y changé quoi que se soit désolé pour vous, rendez-vous dans 4 ans les amis

    • Je vais te répondre les mêmes choses insignifiante que tes comparses séparatistes. Déménage en France si t’es pas content. Il y a plein de bozo de votre genre la-bas.

  8. Allen a dit;
    Comment peut-on avoir réélu le parti libéral dans les circonstances que l’on connait? Comment peut-on avoir réélu 70 députés de ce parti? Le Québec est dans un état lamentable actuellement et ce n’est certainement pas à cause des 18 mois de pouvoir du parti Québécois! La province la plus taxée au Canada, la province ou les programmes sociaux coutent le plus cher au Canada, mais la moins performante. La province comptant le plus grand nombre de médecins au Canada et pourtant, 25% de nos citoyens n’ont toujours pas de médecins de famille (la pire moyenne au Canada). Ce soir, je ne suis pas déçu de la défaite du parti québécois, je suis déçu de la victoire écrasante du parti libéral. Je ne reconnais plus mon Québec. Ce soir, moi…québécois francophone, suis-je encore chez moi?

    • Pauline et son mari vont avoir tout leur temps pour expliquer que le crime paie bientôt!

  9. Hier soir je me suis surpris à me réjouir de la montée de la CAQ.
    Se pourrait-il que l’on assiste à un changement qui va nous débarrasser du cul-de-sac fédéraliste-souverainiste dans lequel on est empêtré depuis 40 ans?
    Dans une prochaine élection la CAQ pourrait devenir une alternative très crédible aux libéraux.
    Je ne crois pas que les souverainistes vont disparaître. Leur présence est une constante dans l’Histoire pas toujours glorieuse du Québec.
    Ça ne me déplairait pas qu’ils soient réduit au rang d’une secte plus ou moins importante, ce qu’ils sont d’ailleurs.

  10. Une réflexion, comme ça, « Out of left field »

    Si j’étais péquiste – Dieu merci, je ne le suis pas – mais si je l’étais, je n’hésiterais pas à tenter de convaincre Véronique Hivon de se présenter à la direction du Parti Québécois, à faire la promotion de sa candidature et à travailler très fort à son accession à la chefferie.

    Voyez son impressionnant cv:http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9ronique_Hivon

    Voyez aussi l’appréciation dont elle est l’objet: «Lorsqu’une politicienne décide de regarder franchement une difficile réalité et d’agir avec célérité, elle endosse le rôle de modèle et, conséquemment, aide l’ensemble de notre collectivité à choisir une autre voie comportementale que celle de détourner le regard. Ainsi, le leadership inspirant et courageux des élus contribue à nous élever, individuellement et collectivement, au-dessus de l’inconfort que nourrit notre sentiment d’impuissance.» http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201403/03/01-4744059-veronique-hivon-une-ministre-inspirante.php

    Rappelez-vous sa capacité de rassembler autour d’un projet délicat, contrairement à ses collègues qui n’ont su que diviser sur d’autres questions sensibles.

    Rappelez-vous surtout son comportement noble, respectueux, tellement différent de celui du club des lanceurs de boue.

    Quelle chef de l’opposition officielle elle ferait. Probablement qu’elle et M. Couillard – tous deux candidats dans Jean-Talon en 2007 – nous donneraient à l’Assemblée nationale un spectacle d’une grande dignité, comme on en a rarement vu ou, du moins, pas vu depuis longtemps.

    Je ne vois personne d’autre que madame Hivon pour sortir le PQ de son délire identitaire et de son autisme politique. Personne d’autre pour ramener le PQ à ses préoccupations sociales – qui, nous dit-on, sont l’une de ses marques de commerce. Personne d’autre pour mettre au rancart – au moins sous le boisseau – non sans coût mais à moindre coût, l’obsession référendaire.

    Personne d’autre pour concurrencer efficacement Québec solidaire et sa toujours sympathique chef dont le programme débridé ne peut séduire que les gogos et faire se tordre de rire tous les autres.

    Cela étant, avec ou sans madame Hivon, nous sommes enfin sortis d’une zone de turbulences. Ouf !

  11. Peut importe tous les discours,il faut accepter que dans un pays libre le peuple québécois a parlé.Même Mme Marois a perdu sa cause.Ce n’est pas peu dire.Les analyses sur les débats n’ont pas eu l’air a influencé la majorité des gens.

  12. Ces pauvres reveurs séparatistes. ILs ne comprennent pas et ne comprendront jamais que les Québécois ne sont pas résidents des pays du tiers monde.
    s,ils avaient un petit peu l’écoute des citoyens,ils comprendraient que leur bien etre est plus important que la survie de leur langue qui est bien controlée maintenant. Mais nos bons séparatistes sont tellement menés par leur volonté de pays,qu’ils n’ont pas compris les désirs de la population.
    Ce que les gens veulent: Meilleure éducation, meilleure économie, moins de dettes,enseignement de qualité,Qualité de la langue francaise pour nos étudiants,bonne gestion de nos argents, Quand on aura réglé tous nos probleme ,peut etre les Québécois penseront différemment. D’ici ce temps on aura besoin de bons gestionnaires de notre argent,ce qui est loin d’arriver avec les politiciens que l’on a depuis 40 ans.

  13. Je n’en reviens pas de certaines opinions émises par certains partisans péquistes.
    les Québécois ne sont pas des cons parce qu’ils ont voté autre chose que PQ.
    faites donc un bon examen de conscience et vous allez trouver les erreurs de votre défaite.

    J’ai trouvé vraiment déplorable et très irrespectueuse l’attitude des 3: Lisée, Drainville et PKP.
    Quel affront à faire à Mme Marois que ces discours enflammés de ces 3 juste avant l’arrivée
    de Mme Marois….. Crier: »On veut un pays! « . Quand on sait que c’est une des raisons qui
    l’ont fait perdre!….. Scandaleux de la part de ces 3 entêtés !,,,,, Un gros manque de respect!´

    Personne pour l’entourer, la supporter, seulement ces 3 qui veulent la chasser au plus vite!
    Ils auraient dû être là en grand nombre pour sympathiser avec elle.

    Où étaient ses supporteurs?…… Son faiseur d’images?…. Il aurait dû être là pour terminer le
    dernier acte!…… C’est là qu’elle aurait eu besoin d’eux. C’est ignoble!

    Et pourtant, je n’aimais pas Mme Marois. mais je suis capable de reconnaître qu’elle a travaillé
    pour le Québec et qu’elle méritait un peu plus de compassion et d’empathie de la part de ses
    députés. Quelle belle gang de nombrillistes qui ne pensent qu’à eux et qui sont prêts à la mettre à la poubelle! C’est comme ça qu’on traite les chefs au PQ quand ils ne font plus leur affaire!!!!!!!!

    Je n’aimerais pas que ces 3 enragés soient à la tête du Québec. Ils sont trop radicaux et imbus d’eux-mêmes!
    Ils ont ce qu’ils méritent!…..

  14. Ouf! on l’a échappé belle! Les nuages gris qui recouvraient le ciel québécois commencent enfin à se dissiper.

    J’ai remarqué aussi le ventriloque derrière Pauline.. démonstration claire de la symbiose du couple Blanchet/Marois.. partenaire sorti de l’ombre l’espace d’un instant.

    Ce que je souhaite pour la suite, c’est que les dirigeants de Québecor s’assoient avec PKP afin de le convaincre de rentrer au bercail dans l’intérêt des entreprises.

    Le saut en politique de PKP a terni son image.. il n’est définitivement pas dans son élément en politique. Il n’avait rien à gagner à atteindre, comme ça a été le cas, son niveau d’incompétence (principe de Peter)..

    Ensuite Québecor devrait faire un ménage dans le choix de ses chroniqueurs.. Les Mathieu Bock Côté, Joseph Facal et Richard Martineau devraient être temporairement moins visibles.

    Ils resteront pour longtemps le symbole de l’échec de la stratégie du virage de gouvernance identitaire péquiste.. De bons soldats certes mais dont la crédibilité est entachée.

    Sinon, ils assumeront.. car il demeure tout autant indécent de voir le propriétaire de l’Empire médiatique Québecor poursuivre son combat.

    Il a été certes élu démocratiquement mais n’empêche que ce sont les journalistes de Québecor qui auront à subir la défiance..

    Le doute sur une information rigoureuse en provenance de Québecor persistera à moins que PKP vende ses entreprises.

    Cela étant dit, les Cariboux élus n’ont pas reçu le coup fatal mais ils en sortent profondément meurtris.. ils ne font plus peur!

    Après le printemps érable, dont le souvenir d’un Québec en perte de repère, n’arrivait pas à s’estomper, c’est cette fois-ci une fièvre printanière porteuse d’espoir que l’élection d’hier a fait naître… ça se sent, ça se voit..

    Il faut que je me pince.. Les quatre années en devenir verront le « Nous » inclusif s’installer d’abord à la St-Jean Baptiste, ensuite lors des célébrations à venir de Montréal et du Canada…

    On ne verra pas le programme d’histoire nationaliste imposer à nos jeunes, la loi 101 renforcer inutilement, on verra la tolérance légendaire des Québécois reprendre ses droits.

    Cela ne relève plus de l’utopie. On verra dans 4 ans, mais les chances d’un Québec plus fort se retrouvent davantage multipliées que ce n’eut été le cas avec un PQ exclusif..

  15. Laissons les perdants accusés les autres partis de leur défaite; le déni est une étape normale du deuil avant de prendre conscience de sa propre responsabilité et de s’adapter à une nouvelle vie. Parce que le Québec évolue dans la dynamique des nations occidentales et de la modernité et que retourner en arrière ne fait que freiner la maturité d’un peuple. L’adolescent québécois s’est maintenant affranchi de sa phase rebelle et est maintenant prêt à entrer dans une plus grande maturité dans le concert canadien et américain. Faire fi du contexte géo-politique ne ferait que replier sur lui-même une société distincte qui ne demande qu’à s’épanouir debout et co-responsable aux côtés de ses voisins.

    • perdants? ben non le peuple a voté malgré lui PLQ mais ne pensait pas a l’ampleur des dégâts qu’il faisait, on sen reparlera dans 4 ans, sa va être long a vous entendre chialé toute ces année, le PQ ne disparaîtra jamais il a connu bien pire, il va sen remettre l’histoire la prouvé au fil des ans, les québécois sont des girouettes et en manque de mémoire chronique, je rêve au jour ou on aura le même traitement que la Grèce et ou le jour ou le fédéral nous mettra la porte du canada sa serait la meilleur solution pour le Québec pour qu’il puisse enfin s’épanouir et décidé seul de sa destiné mais harper na les les couilles nécessaire.

  16. @gilles boucher. Vous expliquerez aux enfants que le crime ne paie pas lorsque le PQ sera blâmé à la Commission Charbonneau. Car ne vous trompez pas. Le PQ. avait la main dans le plat de bonbons jusqu’au coude.

    J’ai également vu le ventriloque hier. Bizarre quand même. Oui j’ai trouvé que les 3 clowns manquent autant de respect envers Mme Marois.

    J’aimerais que lorsque PKP arrive à l’Assemblée Nationale qu’on lui dise qu’il doive vendre ces parts. J’aimerais que le PLQ insiste là-dessus, car le PQ avait tellement insisté pour le PLQ. Maintenant on va peut-être commencé à panser nos blessures. Peut-être que maintenant, je suis anglophone, je ferai partie du nous et non pas du eux.

    • panser nos blessures? 66 milliard de dette de plus en 9 ans et il en reste encore 4 ans de plus! on sen reparlera dans 4 autres longue année, il y a un prix a payé mais il semble bien que l’argent ne soit pas un problème pour vous.

    • @Anne
      La majorité des québécois (2/3) ont voté pour le Québec dans le Canada. Cela signifie que toutes les origines (francophone, anglophone, allophone…) sont des personnes à part entière qui contribuent à la dynamique québécoise. Oui, vous faites partie du nous et votre culture anglophone contribue à la richesse collective de notre société; et j’en bénéficie moi-même comme francophone. Osez affirmer votre identité anglo-québécoise même si une minorité vous pourfendra. Construisons l’unité québécoise et l’unité canadienne viendra par surcroît.

  17. «Si le PQ avait remporté la mise hier soir, nous serions bel et bien en campagne référendaire.»

    Complètement névrosée, du référendum !
    Eh eh eh !
    CH

  18. @gilles boucher

    Si vous aimez votre langue, commencez par utiliser un correcteur avant de soumettre vos textes, qui sont truffés de fautes de conjugaison, et d’accord. Anne qui est anglophone écrit mieux que vous…et la preuve vivante que les anglophones s’intègrent quand on ne passe pas son temps a les menacer…Bravo Anne…

    Les 66 milliards de dettes n’ont pas été volés par les méchants libéraux mais il y a eu une crise économique et financière en 2007, et le gouvernement a fait des déficits pour soutenir l’économie, aidé par le méchant gouvernement fédéral qui a baissé les taux d’intérêts..

    L’alternative, une politique a la Cameron, 200.000 chomeurs de plus, l’arrêt du chantier de la Romaine, pas d’éoliens, etc…

    Autrement…

    Je ne sais si c’est la fin du nationalisme mais il y a un parfum de décomposition…agréable.

    La prestation des 3 ‘stogges’, Drainville, PKP et Lisée, était hallucinante, Drainville est totalement azimuté, il écumait sur scène, sa manière de répéter jamais, jamais, etc, confinait au délire paranoiaque…

    Il avait des ambitions politiques, c’est terminé je crois…

    J’ai lu les betises consternantes de MBC, qui parle de sottises, reve de regouper les francophones de droite, déplore la division du vote, on ne tire pas sur une ambulance…

    Mes petits plaisirs de la soirée

    La défaite de GND, de tante Martine et de Duchesnes, les carrés rouges…
    La défaite de l’ex ministre de l’écologie qui va pouvoir continuer sa carrière de gérant d’artistes.
    Djemilla Benhabib qui va devoir se trouver un boulot…avec son agenda obsessionel
    Pauline ‘Casserole’ Marois….
    La fin de la xénophobie d’état, Couillard a été très bien ici…j’aurais aimé que Legault fasse de même
    La mise au rancart de la charte
    Pas de nouvelles lois 101, 14, pas de vexations pour faire des études en anglais au Cegep ou après, pas de chaires universitaires sur l’identité ( hélas pour MBC… ), pas de révisions nationalistes identitaires de l’histoire du Québec

    Que du bonheur….

    • Bravo pour votre texte. J’ai remarqué que plusieurs séparatistes ne connaissent vraiment pas le grammaire française.

  19. Vive le Quebec,
    Vive le Quebec libre du P.Q.
    Ca fait du bien.
    Bravo aux citoyens, on n’etait pas dupe. Le peuple a parler de facon expeditive. Le 3 de 5 est termine.
    S.v.p. Joanne pourriez verifier un extrait sonore du Fm 93 concernant Marc Laviolette qui traite les autres de  » crosseurs « . Cela ressemble a Larose au derniere election Federal. Celui aussi ou Lisee traite le Canada de verrue. Felicitation mme Marcotte pour votre bon travail. MERCI.

  20. Pierre-Elliot Trudeau avait raison à 100% sur la nature profonde du nationalisme québécois tel que véhiculé par les séparatistes.

    De toujours et pour toujours, des frileux tendance chemise brune.

    Ce n’est pas d’hier. Jacques-Yvan Morin, qui jouait si bien le rôle de l’intello sophistiqué, songeait à des urnes séparées avant le premier référendum. Le MBC de son époque, quoi.

    Et aussi quel plaisir d’avoir frustré, et détruit la carrière politique, de tout ces tristes personnages. Un dernier p’tit coup pour achever Jean-François Le Pen et les autres pourris qui restent. Tout un spectacle en vue cette course au leadership d’un parti fini et on sait bien que ce sera PKP. Il va tous les acheter…

  21. C’est tu juste moi qui trouve que Peladeau a l’air d’un insignifiant? Ce type ne s’exprime aucunement comme un homme d’affaire. On dirait un ado sans éducation qui a simplement hérité d’un empire. On est loin, très loin des Lévesque, Parizeau ou Bouchard. Si c’est ça l’avenir du PQ, on a pas a être inquiet de les revoir au pouvoir prochainement.

  22. Il traite le Dr Barrette de grosse pièce de cochon .Aller voir la video de M arc Laviolette du PQ-CSN qui nous fait voir qui sont ces gens. C’est inquiétant.

    • En effet, très inquétant.

      Mais Marc Laviolette se devrait se garder une petite gêne surtout s’il vit dans une maison de verre et si quelqu’un décide de jeter la première pierre… Si un jour la commission Charbonneau trouve quelques squelettes dans le placard de la CSN, je me demande comment Marc Laviolette avalerait la pilule?

  23. On n’a pas à se poser des questions sur la manière dont plusieurs Québécois s’expriment dans les blogues et ailleurs quand des milliers de syndiqués ont eu le cerveau lavé par ses chefs. Ces derniers se sont souvent exprimé dans des langages orduriers envers les patrons lors d’assemblées syndicales. On en voit un autre exemple avec Marc Laviolette qui, cette fois-ci, a réellement dépassé les bornes en parlant du Dr Barrette. C’est vraiment disgracieux de s’exprimer de cette façon à propos du physique d’une personne. Un gros manque de respect!!!…..
    On peut bien dénoncer les actions de quelqu’un mais pas en parlant de son physique. Le Journal de Montréal avait d’ailleurs commencé avec ses titres disgracieux.

    Que ce soit n’importe qu’on attaque dans son physique, c’est toujours un gros manque de RESPECT et de jugement venant de ces personnes en autorité ou de journalistes véreux. L’influence de ces gens est assez grande et rabaisse le niveau de langage et d’échange entre les personnes.
    Ce PQ Laviolette serait-il heureux si on traitait Mme Léger de gr…………… ……….Parce qu’elle est en surpoids??
    Dans notre français, il y a tellement de façons de s’exprimer sans être grossier et vulgaire!!!!!! C’est à force d’entendre ce genre de langage qu’il existe de l’intimidation à l’école et au travail!

    Ce n’est pas comme çà qu’on va faire un peuple respectueux, avec des valeurs essentielles à son bon développement et attirant le respect des autres!

    Une bonne réflexion s’impose surtout si on veut d’une belle langue française. » C’est une langue si belle… »
    comme le dit la chanson!

    À bon entendeur, salut!

  24. Je suis sans mots de voir Marc Laviolette et d’autres péquistes utiliser avec aisance un tel langage contre Dr Barrette et LES libéraux. Répugnant et grossier!!!
    Je ne veux surtout pas d’un gouvernement dirigé par eux. Juste un mot pour dire à ces péquistes que le 7 avril des milliers de Québécois ont voté CONTRE EUX.
    Les syndicats ont déjà donné de l’argent de NOS cotisations pour faire la propagande du PQ.
    Ça devrait être comptabilisé dans les dépenses du parti. N’est-ce pas???

    Je fais confiance au nouveau gouvernement.
    Merci Joanne! J’ai toujours hâte de te lire.

    • Ce genre d’individu a le langage des faibles et n’a plus aucun argument pour convaincre d’une façon civilisée. Heureusement qu’il y a des personnes respectueuses sur ce blogue et c’est tout à leur honneur ainsi que de Madame Marcotte dont la qualité d’analyse ne verse pas dans le même mépris que nos adversaires.

  25. « Si le PQ avait remporté la mise hier soir, nous serions bel et bien en campagne référendaire » JM

    Pourtant…
    Lorsque Pauline Marois et le PQ ont remporté l’élection de septembre 2012, avec 1 393 540 votes, il n’y avait aucun mention nulle part de campagne référendaire, pendant les dix huit mois de leur présence au gouvernement du Québec..

    Qu’est-ce qui a changé depuis ?…

    « Il faut également lire des gens comme Mathieu Bock-Côté ce matin pour saisir à quel point l’esprit des idéologues indépendantistes est tordu et imperméable aux signaux d’une population qui a clairement dit « Non » à un éventuel référendum, » JM

    MBC n’est pas membre du PQ. Il n’est pas candidat pour aucun parti. Sans utilité dans la vie, pourquoi nous rapportez-vous ses propos ?…

    « Contrairement à ce que disent Bock-Côté et Josée Legault, le PQ des 18 derniers mois n’a jamais révélé avec autant de clarté ce que représente leur option. » JM

    Leur option représente l’intégration à la langue et la culture, aux valeurs latines du Québec.

    Malheureusement pour vous, 2,5 millions d’électeurs francophones du Québec, soutiennent encore le combat de la Loi 101. Contre les insurgés, les anglophones et les immigrants, électeurs du PLQ, qui rejettent l’intégration à la majorité française du Québec.

    Leur exode vers l’Ontario et le New Brunswick est toujours souhaitable et soutenu, tant qu’il en sera nécessaire.

    « Heureusement, qu’ils le veuillent ou non, l’élection d’hier mettait un terme à un cycle politique qui a trop longtemps duré. Annoncé de longue date, l’effondrement définitif du Parti québécois n’a été retardé que par un vote anticipé qui n’avait probablement pas enregistré la montée de la CAQ au troisième tiers de la campagne. »

    Le problème, est qu’il n’y a pas de montée de la CAQ. Il y a plutôt effondrement, pire que le PQ, puisque ses votes sont passé de 1 180 758 votes en 2012, à 975 606 votes en 2014.

    « Bonne nouvelle: à partir de ce matin, on pourra se concentrer sur les véritables défis qu’a à relever ce nouveau gouvernement» JM

    En effet. La collusion, la corruption et la mafiosité des élus libéraux, ne fait aucun doute dans les médias du Canada.

    SP

    • La collusion, la corruption et la mafiosité de la FTQ + Rambo = PQ = Le Deal = Prête-noms.

    • Serge utilise la même technique que les médias pro-PQ/Syndicats. Associé le PLQ a la corruption comme si eux seul avaient des choses a se reprocher. La vérité, c’est que les syndicats sont les principaux artisans de tous les scandales dans la construction. Le PQ a également beaucoup de choses a se reprocher dans ce dossier et dans plusieurs autres. De toute façon, ce parti étaient composé d’un trop grand nombre d ‘incompétent, de xénophobes et racistes. Parlant de raciste, xénophobe, incompétent voir idiot, le PQ devrait faire en sorte que Drainville ne puisse plus jamais s’adresser aux journalistes. Quel imbécile!

  26. Pour les fanas de l’effondrement et disparition du PQ.

    Notez qu’en mars 2007 avec Boisclair, le PQ recueillait 1 125 546 votes. Sans aucune mention de campagne ou élection référendaire. Soit, un mince 51 431 votes de plus qu’aujourd’hui en 2014 avec l’effondrement de Pauline Marois.

    Puis, en septembre 2012, les votes d’un PQ moribon et mourant remontaient à 1 393 540 et donnaient 54 députés à Pauline Marois.

    Maintenant… Si vous croyez notre bloggeuse favorite, JM, sa théorie référendaire, l’effondrement et la disparition de la souveraineté, voici pour votre analyse une autre hypothèse.

    La fraude électorale sanctionnée…

    La perte de 319 425 votes au PQ aujourd’hui, s’explique par une réaction négative à la fraude électorale. Résumons…

    En septembre 2012 Pauline Marois et le PQ ont jurés aux électeurs l’abolition de la TSB, la taxe santé bachand. L’annulation des hausses lapidaires des tarifs de l’électricité de l’Hydro Québec, en pleine période de profits faramineux. Pas de hausses des impôts sur les revenus du travail, non plus.

    Une fois au gouvernement, Pauline Marois et Nicola Marceau ont fraudés les 216,000 électeurs de plus pour leur parti, en 2012, en faisant le contraire.

    Hausse de la TSB de 200 $ à 1 000 $. Maintient des hausses lapidaires des tarifs de l’électricité. Invention d’un nouveau palier d’impôt sur les revenus du travail de 2,240 $, pour les revenus de plus de 130,000 $.

    Expliquez-moi !…
    Pauline Marois, Nicolas Marceau et le PQ, ont perdus 319 425 votes à cette élection à cause de la névrose référendaire ?…
    Ou bien parce que leurs électeurs se sont vengés d’avoir été fraudés, en septembre 2012 !…

    SP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s