Le discours de Couillard: Le goût d’y croire

Le discours de Philippe Couillard (très long discours) ne m’a pas émue. Chat échaudé craint l’eau froide. Ce discours a plutôt fait appel à ma raison et m’a invitée à comprendre la vision d’un gouvernement qui veut dégager l’impression qu’il est bien résolu à sortir le Québec de l’impasse financière dans lequel les gouvernements précédents l’ont coincé.

C’est ce à quoi je m’attends d’un Gouvernement.

Il y avait, certes, des moments dans le discours qui sont encourageants. On a le goût d’y croire. Malgré l’historique des tentatives ratées du passé racontées par Denis Lessard ce matin. Ce qu’a semé le premier ministre hier a certainement donné le ton.

Philippe Couillard reconnaît le déficit structurel et par conséquent, l’échec de son parti à le prévenir. Il a rappelé que l’heure n’est plus aux changements cosmétiques. Quelques passages intéressants:

  • « La démonstration d’un besoin ne signifie pas automatiquement l’engagement de l’État »
  • « Si un nouveau besoin doit être créé, il n’a pas à être le plus coûteux et le plus généreux »
  • Le régime de soutien aux entreprises sera revu. Nous n’observons pas les résultats souhaités.
  • « Les décisions seront difficiles, mais elles seront prises. »
  • « Nous penserons aux contribuables dans la résolution des régimes de retraite municipaux. »
  • « Souvenons-nous que ce sont les entreprises qui créent la richesse et l’emploi »

Couillard veut encourager l’autonomie des écoles, insister sur l’apprentissage des langues, moderniser la formation technique en s’inspirant du modèle allemand et encourager les universités à développer leurs revenus autonomes. On a pu également sentir une préoccupation réelle touchant ce qu’il qualifie comme le fléau de l’intimidation (il présidera un « forum national » sur l’intimidation).

Passage intéressant également sur le partage des redevances pétrolières, gazières, minières avec les communautés locales (une idée de la défunte ADQ). Un incitatif aux communautés locales de cesser leur militantisme anti-développement peut-être? Un contrepoids essentiel au discours noniste déguisé en discours sur « l’acceptabilité sociale »? Peut-être bien.

Le bout sur les acquis m’a particulièrement plue. Réfléchissons à la notion d’acquis, nous propose-t-il. Fractionnons le mot et posons-nous plutôt des questions qui débutent par « À qui? »

  • À qui? À quelle génération allons-nous envoyer la facture si nous n’agissons pas?
  • À qui allons-nous demander de négocier des taux d’emprunts?
  • À qui allons-nous confier la conduite de nos affaires si nous n’avons pas le sens des responsabilités?

Je resterai néanmoins sur mes gardes sur certains passages du discours du PM. Globalement, l’impression générale dégageait tout de même une confiance disproportionnée dans un État qui résoudra tous les problèmes.

Comprends pas trop non plus tout ce qui entoure les investissements dans la filière des mini-centrales, de la construction de bateaux et tout ce qui entoure la mise en place du marché du carbone. Espérons que le PM se souviendra de son propre énoncé à l’effet que « Ce sont les entreprises qui créent la richesse et l’emploi ».

Il n’en demeure pas moins que les exercices de révision permanente des programmes et de la fiscalité proposent aux Québécois un projet qui pourrait être fantastique. En quelques mots, une occasion extraordinaire de faire oeuvre pédagogique et de faire participer la population à une nouvelle ère de politiques publiques.

À terme, le gouvernement vise à équilibrer le budget et à consentir à de nouveaux programmes dans la mesure où on en élimine d’autres. Les marges de manoeuvre s’appliqueraient à parts égales dans le remboursement de la dette et l’allègement du fardeau fiscal.

La nature du politicien étant ce qu’elle est, on aurait raison de surveiller de très près les initiatives du gouvernement. Peut-on seulement espérer qu’une fois l’équilibre atteint, le gouvernement saura lui-même se contrôler et éviter le piège du distributeur de bonbons électoraux, comme l’avait fait précédemment Lucien Bouchard? N’y avait-il pas dans le discours d’hier l’énoncé de nouveaux programmes?

Le discours de Philippe Couillard s’est terminé sur cette phrase: « Un Québec prospère, juste et libre de ses choix. » Un bel objectif. Mais un meilleur aurait été le suivant: « Un Québec prospère et juste pour des Québécois prospères et libres de leurs choix. »

Ultimement, la véritable liberté devrait s’exprimer non pas par des initiatives gouvernementales mais par l’initiative et la créativité des individus, des familles, des communautés et des entrepreneurs.

24 réflexions sur “Le discours de Couillard: Le goût d’y croire

  1. C’est difficile « d’y croire », hein, madame Thomas !

    Si ce discours « de raison » du PM fait appel à « votre raison » pour le comprendre, la lecture de votre billet fait ressortir le malaise qu’il vous inspire puisque vous n’arrivez pas objectivement à mettre de côté le parti-pris qui vous habite. Vous avez encore une fois manqué une belle opportunité de vous faire valloir.

    Bonne journée !

    • Avez-vous vu mon blogue, coudonc? Il faut être drôlement partisan pour ne pas y voir du bon et un mot d’encouragement au PLQ. Cela dit, tous les gouvernements ont les mêmes travers: croire qu’ils peuvent tout régler et retomber dans la dépense quand il y a des surplus. C’est historique. C’est mondial. C’est un incontournable. Le parti-pris que j’ai, c’est d’appuyer ce qu’ils feront de bien, de même que tous les autres partis politiques du Québec.

      Ce billet est parfaitement équilibré. Si vous voulez des textes partisans, allez sur le site du PLQ.

  2. Je trouves votre billet très juste. Vous énoncez quelques réticences et c’est normal! On veut tous y croire et on espère beaucoup de M. Couillard tout en sachant que les obstacles seront nombreux sur son chemin. Comme il n’est pas parfait, il fera des erreurs mais s’il réussit à maintenir le cap, on sera satisfait! Vous êtes réaliste et votre point de vue l’est tout autant, sans partisannerie !

  3. Le discours de Couillard est quelque chose que vous pouvez croire à votre guise. Mon inquiétude est plutôt les réactions. Ma réflexion est futuriste suite aux réactions de Francoise David. Ma RÉFLEXION dit qu’il faut que le PQ redevienne moyennement fort dans la conjoncture actuelle. Francoise David est une dangereuse et le jour où le PQ disparait, elle ramassera une grosse partie de ses électeurs.

    Voilà ce que m’a fait le discours de Philippe Couillard. Tant que les Partis politiques seront, je me fout de leurs discours et je m’inquiète bcp plus des réactions des autres partis qui mettent que de l’huile sur le feu.

    Les discours sont utilisés pour gagner du temps et laisser à ceux qui décident vraiment de continuer à jouer comme ils l’entendent. Les Francoise David de ce monde sont une de leurs armes d’épée Damoclès.

    Je ne suis pas un péquiste et je souhaite de tout cœur que le PQ remonte pour éviter que QS devienne une autre arme. C,est un pensez y bien!

    Vous savez tous qu’on élit PLQ ou PQ. Vous etes des enfants d’école qui oublient tres vite. Si le PQ disparait, vous élirez PLQ et QS à tour de role car vous etes fait ainsi. Des bipolaires en sc. hum. sans maths et des émotifs revanchards.

    Imaginez notre Ukraine (Pologne 1980 2.0) qu’est le Québec avec Francoise David comme 1ere ministre!!! Vous avez voté Jack Layton parce qu’ils ressemble à Bugs Bunny et pour Couillard car la « barbe papa nounourse », est à la mode et vous rassure car vous sucez votre chaque soir!

    De plus, vous etes des baby boomers et on vous subit depuis des décennies et je me demande bien qui vous aidera à traverser la rue! Tenez bien vos sacoches serrées car j’ai bien peur que vous vous la faite voler avant l’arrivée de l’autre bord sur le trottoir!

  4. Votre réflexion est très juste, et elle est la mienne. J’aimerais tellement y croire et j’ai été fort échaudée moi-même. J’aimerais tellement y croire parce que j’ai moi-même fait campagne sur ces mêmes enjeux de réductions des dépenses de l’État et de remise en question du modèle québécois lors de la dernière élection. Mais je ne me berce pas d’illusions: si la réduction de l’État est dans l’ADN du Parti conservateur du Québec, venant du PLQ qui traîne tout comme le PQ plus de 40 ans d’État-providence keynésien, ça sonne bizarre à mes oreilles, c’est pratiquement contre nature, je me demande donc si M. Couillard parviendra à faire quelque chose.

    Toujours un plaisir de vous lire!

  5. Ma réflexion est également la même parce que la pression va venir de tout bord, tout côté. On a juste à penser à la manifestation d’hier devant le parlement ou les ministres se sont fait huer. J’ai même entendu un chef syndicale dire: on équilibrera pas les fonds de retraite sur le dos. On doit l’équilibrer ou. Surement pas sur mon dos. J’ai assez de payer une retraite pour quelqu’un d’autre. C’est à qui d’équilibrer ce fonds de retraite si ce n’est pas ceux qui en profitent. Ils sont vraiment déconnectés.

  6. Ce qui peut devenir rafraichissant sont les individus de la C.A.Q. Si ils ont de la suite dans les idées,ils devraient talonner le P.L.Q. dans leurs promesses et s,assurer qu’ils les réalisent. C’est mon désir le plus cher. Quant au P.Q. ils se trouveront un chef et une nouvelle mission,ce qui leur prendra des mois et des mois surtout pour la mission.

  7. Voici ce que disait Bastiat sur la lutte contre les déficits publics

    « Que faut-il donc faire ? Voici ma pensée. Je la formule dans toute sa naïveté, au risque de faire dresser les cheveux sur la tête à tous les financiers et praticiens. Diminuer les impôts. — Diminuer les dépenses dans une proportion plus forte encore. » Paix et liberté, le budget républicain.

    http://www.contrepoints.org/2014/05/19/166389-difficultes-economiques-la-solution-frederic-bastiat

    Le but étant évidemment de couper dans les dépenses superflues mais aussi de s’assurer d’avoir moins d’argent à la disposition du gouvernement (via les baisses d’impôt) pour diminuer encore le risque de ces incontournables comme vous dites.

  8. J’ai écouté le discours de Philippe Couillard; ce que j’en pense c’est que ce gaspésien, amérindien, homme des régions, homme des cavernes va nous faire entré le Québec dans la cage aux homards. En l’écoutant parlé on voit qu’il vit dans une autre planète.

    aidé Mme manchin chouette des Iles de la madeleine puisque son mari garde son bateau de pêche, sa maison, son salaire ect ……..

    aidé les autochtones pour les mini centrales et les régions avec de l’énergie dont on a pas besoin. investir des tonne de milliards pour le développement des richesses minières. ca va être un autre Gaspésia. on va retiré des miettes des redevances. même philosophie des centrales hydro électriques qui ne servent a rien avec le surplus d’électricité pour les 50 prochaines années.

    le projet de Port Daniel, le projet maritime, les infrastructures dont il va injecté des sommes astronomiques.

    Mais en fin de compte qui va payé. il ne veut pas augmenté les taxes, il veut diminué le fardeau fiscal des familles de la classe moyenne.

    Je vous dit il va nous endetté d’un autre 100 milliards de dollars. C’est le même parti qui nous a endetté de 100 milliards en 10 ans.

    Je trouve très lâche d’un gouvernement qui va voté une loi pour le partage des déficits des régimes de retraite des employés municipaux.

    il ont tombé dans le piège du petit Napoléon (Régis Le baume)

    la raison pour laquelle les régimes de retraite des employé municipaux, gouvernemental provincial et fédéral est que ces derniers n’ont pas respecté leur devoir en ne cotisant pas
    d’argent dans les régimes tandis que les employés en mettait. et cela avec la bénédiction du gouvernement du Québec.

    Couillard peut bien vouloir sacrifié Julie Boulet mais qu’en est il de son deal avec porter et ses avoirs dans un paradis fiscal,

    Je n’ai pas voté mais je me rends compte que le gouvernement Couillard est encore pire que le parti Québécois. C’est sure que va on va rentré dans la cage aux homard.

  9. Moi ce qui m’y fait le plus croire ce sont les Leitao et Coiteux.. Pourquoi?

    Parce que le Québec se retrouve avec trois fédéralistes convaincus et décomplexés pour une rare fois depuis de nombreuses années.

    Jean Charest devait composer avec Raymond Bachand (ex-souverainiste et fédéraliste mou). Je pense que Jean Charest n’avait pas la latitude qu’aura Philippe Couillard.

    J’ai entendu Michel Hébert hier au FM 93 dire que Philippe Couillard est reconnu pour sa persévérance. Quand il est convaincu de quelque chose il n’est pas du genre à reculer..

    J’ai aussi entendu les raisons du saut en politique des Leitao et Coiteux.. Tous les deux ont exprimé un patriotisme certain. Ils aiment le Québec et le Canada.

    Ils ne pouvaient pas laisser, avaient-ils dit, la situation économique du Québec se dégrader ainsi sans au moins apporter leur contribution.

    Leitao a aussi dit qu’il ne reconnaissait plus la province tolérante dans laquelle il avait été si bien accueilli en tant qu’immigrant dans les années 1970.. la Charte des
    valeurs avait créé un climat malsain entre Québécois..

    Je pense que compte tenu de tout cela et du discours de Philippe Couillard dans lequel il se mouille et démontre qu’il croit en son équipe, il ne devrait pas reculer devant l’intimidation….

    La dynamique du PLQ a changé, c’est indéniable.. Et les purs et durs souverainistes le savent…

    En passant, mes commentaires ne sont plus acceptés sur canoë depuis quelques jours.. Je reçois des avertissements de leur part à propos de tout et de rien.. Ben! coudon..

    • Hélène,

      J’aime bien les idées de Coiteux et Leitao moi aussi. Cependant, comme ce sont des théoriciens, sans expérience en gestion, je me demande s’ils seront à la hauteur. Vont-ils être en mesure de faire passer leur vision ? J’ai l’impression que les Fournier, Bolduc, Hamad et autres libéraux dépensiers du gouvernement Charest seront difficiles à contrôler…

    • Hélène vous êtes une autre victime de l’hégémonie de Quebecor. Heureusement qu’il y a d’autres plateformes. Individuellement nous pouvons boycotter canoë ce que je fais. Lâchez pas.

    • Je suis d’accord. Il y a de très bons indices qu’ils tenteront de faire plus que Jean Charest. Et c’est un bon point de parler de Raymond Bachand. Péquiste un jour, péquiste toujours.

    • À Hugo: Et c’est pour ça que le personnage important là-dedans, c’est Couillard lui-même qui sera au premier chef (!) responsable d’appuyer ou non son trio économique.

  10. Hugo Breton, eh! bien si c’était le cas, les Leitao et Coiteux ne feraient pas long feu en politique.

    Et comme tous s’entendent sur l’intelligence de Philippe Couillard, j’ai plus l’impression que vous surestimez le pouvoir qu’il laissera aux Hamad, Fournier et Bolduc..

    Ces derniers sont trop contents de voir le PQ majoritaire et conscients de l’avoir échappé belle avec les révélations de la Commission Charbonneau, il est dans leur intérêt de garder profil bas..

    Je pense que les hommes forts qui feront que ça va passer ou casser ce sont ceux du trio économique et le Dr Barrette.

    De toute manière c’est la dernière chance pour le Québec qui se joue en ce moment.. J’ai le goût d’y croire moi aussi.

    Sinon, l’exode qui avait commencé reprendra de plus belle.. laissant se ratatiner ce quelque chose qui se voulait un grand peuple.

  11. @Brutus LeParano

    Quand le PQ tombera, c’est la CAQ qui ramassera les restants. L’électorat péquiste n’en a rien à cirer de QS,

    L’électorat péquiste, c’est les baby boomer, QS va chercher des votes chez les moins de 25 ans ou chez ceux qui n’ont jamais payé d’impôt.

    On contraire, vous devriez prier que le PQ tombe, la CAQ, c’est le parti qui rehausse les débats.

  12. Petit commentaire un peu hors propos : finalement l’ADQ avait de pas pire « voir bonnes » idées si je me fie au fois ou on a cité quelques une de ses idées en référence ! peut être qu’il aurait été là le vrai changement de mentalité gouvernemental ?…dommage d’avoir passé à côté de cette peut être chance que nous avons eu de la tester.

  13. @Frédéric Collin,

    Je vote ADQ/CAQ depuis leur arrivées en politique. Je connais bcp de boomers péquistes qui, j’ai bien peur, se tourneraient vers QS. Par élimination, ils ne voteront jamais PLQ, CAQ ou conservateur.

    De là, ma crainte car le socialisme de QS tres anasthésiant, va tout simplement leur brandir les programmes sociaux pour personnes agées, le système de santé etc…

    En effet, le PQ est un parti d’une génération essentiellement et vu, qu’il lui est de plus en plus difficile de prendre le pouvoir car il est morcelé à l’interne, je préfere voir le PQ, Option national et QS se maintenir comme ils sont , le temps que ces boomers votent encore.

    Dites vous aussi qu’ils partent tous à la retraite et comme on dit, ils auront tout leur temps pour aller voter.

    Si le PQ disparait, personne ne veut QS comme 3eme parti et encore moins 2eme, on s’entend. Ca semble fou QS 2eme vous me direz, mais faut pas oublier qu’on a envoyé le NPD à l’opposition à Ottawa! Qui l’eut cru???

    Ne sous estimez pas la non pertinence d’une bonne partie de nos bizzaroides électeurs!

    Décidemment, il est grand temps d’abolir les partis politiques et d’élire chaque ministre pour chaque ministère en fonction des idées et promesses dont ils seraient imputables ou ils devraient démissionner sur le champs.

    Un mécanisme rigide à X promesses et idées et que le ministre doit atteindre disons 75% de ses « dires ». Vous ajoutez à cela une justification du train de vie de toute personne publiquement responsable!

    On vient d’.innover ici en matiere de démocratie! non? 😉

  14. Pingback: Garderies : Couillard a tort | Le blogue de Joanne Marcotte

  15. Pingback: L’État, ça sert à quoi? | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s