Conversation à la caisse de l’épicerie

– MOI: Bonjour, avez-vous vu les poussettes et le nombre de bébés aujourd’hui? C’est vraiment remarquable, non?

– Oui, répondent la caissière et l’emballeuse. Il y a beaucoup de bébés à Sainte-Catherine. Un baby-boom on dirait. Et les bedaines!!! Beaucoup de bedaines.

– C’est vrai, vous les voyez toutes passer vous dans une journée! Ça doit être gai de voir ça.

– Oh, que oui. Sainte-Catherine, ça bouge!

– Alors tant mieux! Il y a de la vie! C’est dynamique. C’est bon pour l’économie, les emplois…

Petite conversation joyeuse quoi. Sauf que le gars qui me suit à la caisse décide d’intervenir et de compléter ma phrase:

– Mais pas bon pour la forêt, l’environnement…

Je le regarde, sidérée. C’est quoi son problème? De quoi il se mêle celui-là?

– MOI: Vous habitez Sainte-Catherine?

– LE GARS: Non.

– MOI: Ah ben, c’est pas pire ça. Vous venez ici nous faire la morale parce qu’on habite Sainte-Catherine?

Non, mais ce qu’ils sont détestables, ces gens, non? Je suis sortie de l’épicerie, pris place dans mon SUV (sans aucun sentiment de culpabilité) et me suis dit que ce gars-là devait écouter « Elle pleure elle pleure la planète » et devait être ben plate dans la vie de tous les jours.

Cré p’tit Québec!

Un p’tit clip YouTube pour les jours où vous croyez que les conditions de vie ne s’améliorent pas et que la planète est en désarroi.

4 réflexions sur “Conversation à la caisse de l’épicerie

  1. La planète? Elle a le dos large! Et pourtant, elle en a vu d’autres. Un temps on a crû que toute vie avait disparue à sa surface. Mais non! La vie est plus résistante que veuillent bien le croire les tristes sires qui prétendent se porter à sa défense. Les êtres vivants s’adaptent aux conditions changeantes de leur environnement. Et l’Homme, cette bibitte qui est censé être la plus brillante de tous les vivants devrait y arriver lui aussi. En réalité, ce que craignent tous ces
    Verts, pâles ou foncés, ce n’est pas tant la disparition de la planète; ils savent bien qu’elle va les enterrer. Ce n’est pas tant, non plus, la fin de l’humanité; ils se doutent bien qu’elle a encore de beaux jours devant elle. Non, ce qu’ils craignent le plus ces prolétaires de la pensée, c’est de recevoir la démonstration de la capacité de l’espèce humaine, grâce à son ingéniosité, à sa créativité, à son imagination, de vivre en harmonie avec son environnement; sans pour autant se figer dans le temps, voire retourner à une époque où, notamment, on vivait péniblement et on mourait jeune. Autant il est facile d’être gauchiste et critique de la société libre dans laquelle on a le privilège de vivre, autant il est valorisant de jouer aux prophètes de malheur dans un siècle où, globalement, la qualité de vie des habitants de la planète s’est accrue. Quel délice ce doit être pour eux de se dire qu’ils sont les seuls à avoir le pas et de s’en congratuler, tout en se convaincant qu’il est de leur devoir de sensibiliser, de conscientiser et de mobiliser (leur Trinité!) les pauvres ignorants qu’ils n’ont pas le choix de côtoyer. Et il paraît que c’est M. Harper qui est un vilain idéologue!

  2. Comme disait George Carlin – The Earth is Fine – The People are F)*&(*&ed !!

    Ouais beaucoup d’envie et autres conneries appris dans les école publiques – utiliser le cerveau n’est pas la priorité mais d’en faire des être dépendants et émotionnels – pas mal plus facile à diriger – comme des petits moutons…

    Envie et contrôle de le vie des autres – wow ils veulent contrôler la température de la terre comme avec un thermostat (c’est quoi la bonne température?) – faut être con pas à peu près – et la terre oui en a vue d’autres – triste par contre qu’elle ne puisse pas cibler les cons… malgré que la sélection naturelle quelque fois fait son oeuvre mais bon ça pourrait être mieux lorsqu’on rencontre tant de cons à l’épicerie…

    Le mouvement vert est un scam politique – les chercheurs payés par nos taxes pour nous raconter des conneries et aussi l’excuse parfaite pour le gouvernement de saisir la propriété privée… au nom de grenouilles ou autres conneries du genre…

    I love the smell of oil in the morning…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s