Bolduc : Une prime bien songée ?

Ce n’est pas le plus gros problème qu’a à régler le gouvernement du Québec. Si nous étions en pleine session parlementaire, cela n’aurait peut-être même pas fait la nouvelle. Mais c’est l’été… Potinons.

L’actuel ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, a reçu des primes totalisant 215 000 $ pour s’être constitué une clientèle de 1500 patients lorsque le gouvernement Charest s’est retrouvé dans l’opposition en 2012.

Certains s’interrogent sur sa capacité à combiner à la fois son rôle de député et son travail de médecin. D’autres se demandent si tout cela est légal, moral ou éthique. Ces questions ont été répondues. Selon le président de la Fédération des médecins omnipraticiens, Louis Godin, Yves Bolduc aurait bel et bien rencontré ces 1500 patients. Impossible pour lui de toucher la prime autrement. Les services ont donc été rendus.

Est-ce légal, éthique ou moral? Le commissaire à l’éthique et à la déontologie de l’Assemblée nationale a jugé, en juin 2013, que le député Bolduc « ne contrevenait pas au Code de déontologie des élus et lui a envoyé une lettre d’autorisation de pratiquer la médecine le 18 juin 2013 ». – Source

Selon ce commissaire, Claude Castonguay aurait donc tort de s’en prendre à Yves Bolduc sous l’angle de l’éthique. Tout au plus, peut-il juger du jugement du commissaire.

Mon problème avec le cas Bolduc n’est pas là. Il est ici.

Voulez-vous bien me dire pourquoi on accorde des primes à un médecin qui se constitue une nouvelle clientèle? Au nombre de Québécois en manque de médecins de famille, est-il si difficile que ça de se trouver des patients? Les enseignants reçoivent-ils une prime pour chaque étudiant dans leur classe? Les éducatrices en garderie reçoivent-elles une prime lorsqu’on leur confie un nouvel enfant? Je ne comprends pas.

Ils sont bien chanceux ces médecins qui reçoivent un boni pour le simple fait qu’un patient se présente chez-eux. Qu’est-ce que c’est que cette idée de récompenser un médecin lorsqu’il prend patient?

S’il y avait un sens à cette idée de prime, ne faudrait-il pas qu’elle vise à inciter les médecins à prendre plus de patients? Cette prime, que Bolduc a grossièrement surutilisée, n’était-elle pas conçue pour motiver les médecins à ajouter à leur charge de travail et à prendre sous leurs ailes des patients orphelins – plutôt que de se constituer une nouvelle clientèle de 1500 patients?

Question de même? Si cette prime visait à encourager à produire davantage, quelle est la prestation de base à laquelle on peut s’attendre d’un médecin? 500 patients? 1000 patients? Après combien de patients juge-t-on qu’il s’agit d’un effort supplémentaire digne d’être gratifié par une prime?

L’histoire ne le dit pas.

De toute évidence, Bolduc a, en toute conscience, fait fi de l’intention et de l’objectif réel de cette prime. Le premier ministre Philippe Couillard, son ministre de la Santé Gaétan Barrette et le président du Conseil du trésor Martin Coiteux cherchent des façons d’alléger les dépenses publiques. Je suggère d’examiner tout cet ensemble de « primes » qui en réalité, n’en sont pas. On y trouverait fort probablement des millions (enveloppe annuelle de 24 millions $ selon le journaliste Donald Charrette).

Finalement, autre question de même: Du temps qu’il était ministre de la Santé, Yves Bolduc est-il celui qui a fait en sorte de ne pas limiter le nombre de patients maximum auquel pouvait s’appliquer cette prime? Il serait intéressant de le savoir. Si c’était le cas, rien ne m’interdirait d’imaginer qu’il se préparait un joli magot pendant qu’il serait dans l’opposition.

Ça non plus, l’histoire ne le dit pas. Du moins, pas encore…

P.S. Ajout de dernière minute. Je reprends ici un commentaire très pertinent d’une lectrice: « Avis à tous les docteurs, prenez une année sabbatique à tous les deux ans. Vous pourrez reprendre votre clientèle d’orphelins et gagner le même salaire que si vous travailliez tout le temps. C’est légal fa que…« 

63 réflexions sur “Bolduc : Une prime bien songée ?

  1. Une vraie honte que ce programme implanté par le PLQ. Quand je vous disais que le PLQ n’est pas mieux que le PQ, j’espère que vous commencez à le réaliser… Et dire que Couillard a nommé ce Bolduc à la tête du ministère de l’éducation, deuxième poste budgétaire de l’état. Misère qu’on n’est pas sortis du bois! J’espère que vos amis des radios de Québec commencent à se repentir d’avoir lâchement abandonné la CAQ.

  2. Excellent article sur le sujet. Vous exprimez le gros bon sens, auquel ce projet de primes aurait dû tenir compte.

    Ça ressemble à une arnaque que le ministre a lui même créé pour s’en mettre plein les poches. On ne parle plus d’un incitatif pour prendre davantage de patients, mais un vol légal.
    Si Bolduc ne rembourse pas les contribuables, le gouvernement Couillard va trainer ce boulet durant les 4 prochaines années. Tout le monde va s’en rappelé , car ce gouvernement promet un assainissement des finances publics et un meilleur contrôle des dépenses.
    Ça commence mal. En plus c’est un des ministres les plus mauvais qu’à eu le Québec.

  3. Les médecins qui font du sans rendez-vous n’ont pas ce genre de prime. Cette prime est donnée quand le médecin fait de la prise en charge et devient le médecin attitrée du patient. Beaucoup de médecins préfèrent le sans rendez-vous et les patients vulnérables ne bénéficient pas d’un suivi par un médecin de famille. Un MD qui a déjà une clientèle a droit à une prime s’il accepte de prendre un charge d’autres patients « orphelins » en plus de sa charge de travail. Cette mesure devait être un incitatif a la prise en charge!!! Donc avoir une prime pour prendre en charge 1500 nouveaux patients est très exagéré même si c’était légal ! Cette mesure doit être révisée et je crois qu’elle le sera et le plus tôt sera le mieux . Dr Barrette devrait faire le ménage dans ce système !

  4. Un Premier Ministre qui s’était autrefois trouvé un travail alors même qu’il était ministre de la santé, grâce à ses contact de ministre de la santé … Un ministre de l’éducation qui s’en est mis plein les poches grâce à une loi sur l’acquisition de nouveau patient qu’il a lui même créer alors qu’il était aussi ministre de la santé; Et un actuel ministre de la santé qui s’est aussi rempli les poches d’une prime de départ de son ancien poste de chef du syndicat des médecins spécialistes, et qui trouve que le ministre de l’éducation n’a rien fait d’immoral en encaissant sa prime d’acquisition de nouveau patient …. ça a tu assez l’air corrompu ce ministère là ?????

  5. Grrrrr, Joanne, les vacances vous ont fait du bien.
    Quand à Bolduc, si je comprend bien il a rencontré 1500 nouveaux patients le soir et les fins de semaines. Il doit fonctionner en mode hyperbolique pour diagnostiquer, soigner et ensuite faire un suivi. Je n’aurais sûrement pas voulu de lui comme doc. Il devrait songer sérieusement à rembourser ce montant s’il veut restaurer un certain niveau de sa crédibilité.

  6. Vive l’aveuglement volontaire. Augmenter le nombre de patients pour les médecins, incitatif votez par le PLQ. Le problème n’est-il pas là ? Une loi que même Barrette trouvait mal faite à l’époque, alors qu’il était président.
    Mais n’est-ce pas la clinique privée qui empoche via la RAMQ ? Vous dites que le but, étant d’alléger l’État dans ces dépenses de la santé ? Mais au contraire, ne nous retrouvons-nous pas dans une situation où l’État débourse via la RAMQ pour engraisser les poches des actionnaires de ces cliniques ?
    Dans ce dossier, nous parlons de prime de rendement, mais vous oubliez tous les autres dossiers ou la RAMQ a déboursé plus d’un demi-million à des usagers qui se sont fait changer des frais illégaux. La clinique médicale Rockland en est un bel exemple. Et n’oubliez pas que c’est le simple citoyen de la classe moyenne qui remplit leur coffre, pendant que ces derniers profitent de subvention, exemption d’impôt et autre. Sans aucun retour pour la population.
    Et surtout, continuez de vous faires croire que Bolduc à agi en toute bonne conscience pour aider le citoyen que nous sommes, qu’il n’a rien à se reprocher. En passant, a-t-il donné sa disponibilité dans le secteur public ? Je vous ferais remarqué qu’il s’est empressé de rejoindre le privé. Mais n’oublions pas qu’ils ont pleinement le droit d’appauvrir le bien collectif au nom de l’enrichissement personnel du privé.
    En passant madame, vous dites que cette stratégie est de diminuer les coûts collectifs des soins de santé, mais qui a payé cette prime ? N’est-ce pas ledit gouvernement via la RAMQ ? Et cet argent vient-elle du privé ou des contribuables payeurs de taxe ?
    Je n’ai rien contre le privé, car ceux qui désirent des soins plus rapidement et qui ont les moyens peuvent avoir recours à ces derniers. Mais jamais l’argent de l’État ne doit servir de quelques façons que ce soit à payer des médecins du privé. L’Argent public doit servir uniquement au service public. Comme le disait si bien mon grand-père, on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Autrement dit, le privé ne peut avoir l’argent des plus riches et l’argent des contribuables via la RAMQ.

  7. Welcome back, Mme Marcotte…content de vous relire. Le PQ a fait des erreurs, mais ça semblait honnête, mis à part la flagosse de J.F. Lisée avec Boisclair et le bougon à Breton qui ne payait pas son loyer et a été limogé par la Marois. Les magouilles libérales recommencent…….ils sont majoritaires. Je plains M. Coiteux avec ce gang de magouilleux, lui qui veut assainir les finances publiques. Si M. Couillard a des couilles, ce qu’il n’a pas démontré jusqu’à maintenant, il devrait sortir ce ministre de son cabinet et du caucus du parti libéral. On nous dit qu’un médecin à temps plein peut prendre en charge entre 700 et 1000 patients. Comment quelqu’un qui est député, supposément à temps plein, peut-il prendre 1500 patients ??? Même si M. Coiteux s’est présenté pour le parti Libéral, je suis resté CAQUISTE;. Je n’ai pas renié mes principes comme certains de vos amis chroniqueurs pleutres l’ont fait….. .Un sage m’a déjà dit que lorsqu’un bateau est à la veille de couler, les rats sont les premiers à se jeter à l’eau.
    Bonne journée

  8. Je n’ai absolument aucun problème avec le cas Bolduc. On a besoin de médecins. 1500 patients ont eu la chance (eh oui, c’est une chance au Québec) de consulter un médecin.

    Ce scandale est digne de la province de Québec, citoyens cheap qui veulent tout sans rien payer,

  9. Long time, no see. Tu sembles t’être reposée. J’espère que oui parce que l’automne s’annonce holé, holé avec les coupures. Pour la question de M. Bolduc, je crois que celle qu’on devrait se poser est celle-ci: «Est-ce que c’est illégal ou immoral?» Comme tu as mentionné dans ton article que le Commissaire à l’éthique et à la déontologie de l’Assemblée Nationale a jugé bon de dire qu’il ne contrevenait pas à la déontologie, on peut présumer qu’il n’a rien fait d’illégal. Alors maintenant on peut se poser la question: «Est-ce que c’est immoral?» On a chacun sa moralité. Alors pour lui peut-être que ça ne le chatouille pas plus qu’il faut. Pour d’autres on déchire sa chemise. La moralité de chacun dépend, je crois dans ce cas-ci de quelle côté de la clôture on se situe. Si tu es PQ ou CAQ on crie haut et fort que c’est épouvantable. Si tu es PLQ on se dit qu’il n’est ni pire ni mieux que les autres. Ce matin M. Bolduc a demandé un enquête à la RAMQ concernant son cas. Il dit que les résultats seront donnés aux Québécois. Alors attendons. Mais je suis comme toi Joanne. Pourquoi ne pas donné des primes à un médecin déjà établi et qui prendrait plus de patients. Comme ça peut-être que nous aurions la chance d’avoir un médecin.

  10. Premièrement,si le P.L.Q. et ses magouilleur continuent,ils risquent de perdre les deux grands stratèges qu,ils ont repechés soit leitao et coiteux. Quant au probleme des médecins je vais vous en conter une bonne. J’ai un médecin de ma connaissance qui m’avouait candidement ne pas vouloir travailler en cabinet car il travaille seul. Il préfere travailler a l’hôpital a s’occuper des patients car il peut échanger avec des confrères et les chances de poursuites sont presque nulles. Comment se fait-il que le ministre doive payer des 200,000$ pour que les médecins prennent des patients vous avez votre réponse. c’est scandaleux.

  11. Plusieurs problèmes
    Le premier problème, c’est que, bien que payés par l’État, les médecins ne sont pas considérés ni payés comme des employés mais comme des entrepreneurs. Ce qui ouvre la porte à toutes sortes de dérives et d’excès.
    Le second problème, c’est que l’on ne parle pas dans la même envolée des revenus touchés par les autres médecins en politique, Amir Khadir, pourtant chef de parti, Réjean Hébert, etc. On semble mettre le focus seulement sur les Libéraux.
    Le troisième problème, c’est que plusieurs autres députés, d’autres professions (payés par l’État ou autre) ou entrepreneurs, peuvent continuer leurs opérations sans qu’on les dérange, car on considère cela tout à fait légitime, sauf pour les médecins. On a même vu un prêtre au Bloc et personne ne s’en est offusqué!
    Le quatrième problème, c’est que pour un simple député, au pouvoir comme dans l’opposition, le plan B est fort utile car sa vie en politique pout être courte et c’est normal que cette personne cherche à s’assurer d’une après-carrière en politique. Parois ce n’est pas évident pour un ex-député de se retrouver du travail s’il n’a rien planifié durant son stage de député.

  12. Pingback: Antagoniste.net- » Le travail de député

  13. Bonjour Mme. Marcotte,

    Je fais partie des 1500 nouveaux patients orphelins du Dr. Bolduc. Permettez-moi de dire d’entrée de jeu que j’ai été très satisfait du service rendu par le Mr. Bolduc à titre de médecin. J’ai toujours eu un rendez-vous rapidement, j’ai été servi avec professionnalisme et je sais qu’il devait être très difficile pour lui de conjuguer un emploi de médecin à celui de député. Ce sont deux métiers qui méritent mon admiration surtout par les temps qui courent où le système de santé est complètement désorganisé et où les politiciens n’ont pas la faveur du publique.

    Par contre, à la lecture de votre blogue, je suis obligé d’être en accord avec vous et avec tous ceux qui trouvent discutable la prime que le Dr. Bolduc pour son bref passage à la Cité Médicale de Ste-Foy.

    Premièrement, cette prime avait pour but d’inciter les médecins à accepter une surcharge de patients. Le Dr. Bolduc n’avait pas de patients quand il a recommencé à pratiquer en 2012. Ce n’était donc pas une surcharge qui s’additionnait déjà à ses patients existants. Il faudrait vérifier si les nouveaux médecins de famille qui sortent de l’université ont droit à cette prime lorsqu’ils se montent une banque de patients.

    D’autre part, il ne fallait pas être devins pour savoir que le Dr. Bolduc allait se faire reporter au pouvoir et allait redevenir ministre. Sans être impliqué dans la politique, je savais que je vivais sur du temps emprunté avec mon médecin de famille. J’imagine que si j’avais des doutes raisonnables, les principaux intéressés (Dr. Bolduc et Dr. Couillard) étaient parfaitement au courant que ça ne tarderait pas. Est-il moral d’empoché une prime lorsqu’on sait qu’on va larguer ses patients?
    Aussi, comme mentionné plus haut, c’est la deuxième fois que je me fais larguer par un médecin de famille. J’étais sur la liste depuis plus d’un an lorsque le Dr. Bolduc a recommencé à pratiquer. J’étais peut-être près d’avoir un « vrai » médecin qui était pour me durer 10-15-20 ans. Aujourd’hui, je me retrouve au bas-fond d’une liste d’attente. C’est un autre point qui ne fait pas parti du débat actuel. Nous avons perdu notre rang et nous allons poiroter encore longtemps sur cette liste grâce au Dr. Bolduc. Il s’en est mis pleins les poches, mais si j’avais eu le choix entre attendre encore 6 mois et avoir un médecin pour les 10 prochaines années où accepter d’être pris en charge par un politicien ministrable en punition, j’aurais choisi d’attendre encore un peu.
    Mais ce qui me choque le plus, c’est la façon dont j’ai été traité suite à la perte de mon médecin de famille. Je savais que j’allais perdre le Dr. Bolduc (BTW, ça fait deux fois que je perds mon médecins en 5 ans), mais je ne savais pas que j’étais pour me faire traiter comme un moins que riens.

    Lorsque j’ai appelé à la Cité Médicale pour un rendez-vous de routine, je me suis fait répondre par la charmante réceptionniste : « Ben là, vous n’écoutez pas les nouvelles! Le Dr. Bolduc ne pratique plus ». J’ai demandé quelle était la suite pour moi et je me suis fait répondre qu’il fallait que je me réenregistre dans un CSSS sur une liste d’attente et que j’étais mieux de prendre mon mal en patience. La réceptionniste n’a même pas daigné le numéro de téléphone du CSSS où je devais appeler. Elle m’a dit de « fouiller sur Internet ».

    J’ai eu connaissance que le Dr. Bolduc a mentionné aux médias que ses dossiers avaient été transférés. Je ne sais pas comment ça s’est passé pour les 1499 autres patients, mais je peux vous dire que la seule place où mon nom a été transféré est sur une liste d’attente. Pas de suivi, pas de proactivité, pas de facilitant.

    C’est fou comment on oublie que les contribuables sont clients de ces systèmes. Nous PAYONS pour des services qui ne nous sont pas rendus. L’accès à un médecin de famille ne devrait pas être une « chance » dans le modèle Québécois. Nous sommes les plus taxés en Amérique du Nord. Si je paye pour une Ferrari, j’aimerais bien avoir une Ferrari… pas une Lada. Le panier de service pour lequel nous payons le gros prix inclus THÉORIQUEMENT des routes en bon état(parlez en aux députés Péquistes), une garderie à 7$, l’accès à un médecin de famille, une éducation décente pour nos enfants etc … On est loin du compte et l’exemple du Dr. Bolduc rajoute au cynisme de la population qui perds tranquillement, mais surement tout espoir de s’en sortir un jour.

  14. Aussi, ca incite les medecins a prendre des clients faciles (pas malades, pas de problemes serieux) car ils pourront en prendre plus avec la meme charge de travail.

  15. RÉFLEXION……. Si notre ministre a pu faire ce travail tout en étant député,n’a-t-il pas fait la preuve que n’importe quel médecin un peu vaillant pourrait en prendre un peu plus sans que l’on soit obligé de leur donner un nanan???de 215,000$ de notre argent durement gagnée a la sueur de notre front.

  16. Vous touchez là plusieurs points importants et, contrairement à la plupart des journalistes et chroniqueurs, visez les primes plutôt que le Dr Bolduc, ce qui rend votre billet beaucoup plus intéressant et pertinent.

    Dr Bolduc dit faire 80 heures semaine, il n’est pas le premier et ne sera pas le dernier à faire ce nombre d’heures. Il a mentionné faire de 25 à 30 heures de cabinet, consacrant donc 50 à 55 heures à ses fonctions de député. Il me parait donc être dans la moyenne dans les deux cas, sachant que, contrairement à ce que semble faire Dr Bolduc, les médecins consacrent rarement 100% de leur temps à la pratique en cabinet. On parle aussi de 1500 patients sur 18 mois alors que certains médecins en voient 1000 par an. Donc, jusque là, pas vraiment de quoi être offusqué.

    Reste donc les primes. Elles visent à palier à un problème soit la prise en charge de nouveaux patients. Cet objectif est atteint puisque bon nombre de Québécois on accès à un médecin de famille depuis leur instauration. Le médecin est payé à l’acte, voir plus de patients signifie donc une augmentation des actes, une augmentation des revenus. Par contre, c’est l’équivalent de demander à un employé de faire du surtemps, à tarif régulier. Ici l’augmentation, l’incitatif salarial, passe donc par ces primes.

    Votre exemple du professeur ne tient pas vraiment, je suis certain que si le professeur devait allonger ces heures de travail, il y aurait une prime à la rémunération sur une base horaire. Comme les médecins ne sont habituellement pas sur une base horaire on aura trouvé une autre façon de payer le surtemps en utilisant ces primes.

    Par contre, et c’est là le nœud du problème, ces primes sont bien mal foutues. Premièrement je crois qu’elles étaient trop élevées, on les ramènerait à la moitié ou au tiers et, je crois, elles seraient toujours efficaces (j’ai cru comprendre qu’elles avaient d’ailleurs été réduites). Ensuite, elles sont basées sur le fait de retirer un patient, en le prenant en charge, de la liste d’attente de patients qui désirent avoir accès à un médecin de famille. Et ça, ça ne fait aucun sens. Rappelons qu’à la base la prime est un incitatif à faire plus, donc elle ne devrait s’appliquer qu’aux médecins qui retirent un patient de la liste d’attente mais seulement si cela augmente sa clientèle de plus d’un certain nombre de patients, au minimum plus de la moyenne (il faut tenir compte du nombre d’heures consacré à la pratique en cabinet ici).

    N’aurait-il pas été plus simple d’ajouter un pourcentage sur l’acte, comme pour ceux effectués les week-ends, lorsqu’un patient est pris de la liste d’attente mais seulement après un certain nombre minimal de patients? On aurait pu aussi étaler la prime sur plusieurs années au lieu de cette étrange notion de suivi, si tu pars avant, ta prime est moindre mais tu en as une partie parce que malgré tout, comme Sylvie Marchand le mentionne ci-haut, un patient de plus en attente a pu consulter un médecin.

  17. à Charles,

    Lorsque le patient a des problèmes plus sérieux, la prime est plus élevée. De plus les actes posés sur des patients qui présentent des conditions sérieuses sont plus élaborés et plus rémunérés qu’une simple visite en cabinet avec un examen régulier. Sur le plan financier il y a donc plusieurs incitatifs à prendre aussi des cas plus sérieux.

    Je ne crois pas que les médecins fassent ce genre de discrimination. D’ailleurs je ne crois pas que ce soit le médecin qui choisisse quel patient il prendra sur la liste, il reçoit le suivant comme pour toute file d’attente.

  18. à Yvon Grenier

    Non, ce n’est pas une preuve puisque Dr Bolduc cumulait deux emplois et travaillait 80 voir même 90 heures par semaine. Il ne semble pas avoir pas fait plus d’heures en cabinet que les autres médecins et n’a pas vraiment vu beaucoup plus de patients sur une base annuelle que les autres médecins. C’est la façon dont cette prime est conçue qui lui a permis de ramasser cette somme.

    Toute la société serait un peu plus productive si chacun en faisait un peu plus sans nanan. Au lieu d’une semaine régulière à 35h, pourquoi ne pas être plus vaillant et faire 40 ou 45 à taux horaire réguilier. Vous accepteriez vous? Aussi, puisque certains médecins sont payés à l’heure, ils ne sont plus payés s’ils font plus d’un certain nombre d’heures par année. Alors qu’on augmente le salaire horaire lorsque l’employé fait plus d’heures dans sa semaine régulière, le médecin payé à l’heure lui voit sa rémunération coupée s’il fait plus, en moyenne, qu’environ 35h/semaine. Il faudrait être très vaillant pour accepter de travailler sans être payé. Notez qu’il est possible de demander une autorisation à la RAMQ pour faire davantage d’heures, soit un maximum autour de 55h/semaine sur 44 semaines sans pénalité salariale, pas des nanans, pas de temps et demi ou double, au tarif régulier pour le 20h/semaine de plus.

    Je trouve que cette prime est excessive, par contre si le Dr Bolduc travaille 80h, 90h par semaine, je dirais aussi qu’il gagne son argent à la sueur de son front… sauf pour une portion de la prime peut-être…

  19. Un bien petit problème, à la mesure de notre décidément bien petit Québec. Et qui démontre une fois de plus le lancinant malaise que notre peuple et l’élite qui lui sert de maître à penser ressentent face à l’argent. En particulier quand la somme en question est à dimension humaine et donc appréciable par chacun d’entre nous. En particulier, aussi, quand le pointé du doigt est, non pas une personne morale, mais un être de chair et d’os qu’on aura plaisir à exécuter en victime expiatoire de nos tares collectives. Les basses attaques des Castonguay, Legault, Caire et compagnie à l’endroit du ministre Bolduc se sont inscrites dans notre traditionnelle idéologie culpabilisatrice et vengeresse.
    S’il y a – et il y – a des changements à apporter au régime qui a permis ce que l’on dénonce, que l’on fasse ces changements, que l’on exige qu’ils soient faits. Mais est-il pour autant nécessaire de sombrer dans les réactions émotives et de titiller à ce point les instincts de lynchage qui alimentent les fantasmes des trop nombreux bougons qui se rêvent en justiciers?
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
    Le docteur Bolduc à la lanterne.
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
    Le docteur Bolduc démissionnera.

  20. Moi ça me fait rire, les gens qui accusent les gens qui demande de l’imputabilité. Ils doivent en avoir des squelettes dans leurs placards ceux là pour avoir un genoux à terre et accepter ces comportements immorals.

    Grand moralisateur va.

  21. J’aimerais bien entendre Coiteux et Leitao se prononcer sur le sujet. On voit bien qui mène dans ce gouvernement. Je ne fais aucunement confiance aux Bolduc et Couillard pour redresser les finances du Québec… et c’est à eux que Couillard a confié la gestion des deux plus gros postes budgétaires.

  22. JeffB
    Soit dans la vie tu es un employé salarié ou tu es un professionnel qui prend charge et est payé a sa production. Dans le cas des médecins ils veulent etre traités en professionnel mais ils veulent aussi etre salariés. Par contre ils peuvent aussi etre traités pour l,impot, des travailleurs autonomes. C’est toujours la meme situation avec les employés du gouvernement.Pensez seulement aux garderies en milieu familial. Elle sont des salariées du gouvernement mais traitées au niveau de l’impot, des travailleurs autonomes, et en plus elles peuvent se syndiquer. Voyez vous des travailleurs autonomes syndiqués par la F.T.Q.? Non ce n’est pas légal pour l’instant. Vous voyez comment la situation des employés du gouvernement qui laissent tout aller pour etre réélus. Seul raison. Pour ton info,j’étais travailleur autonome taxé au max. et j’ai déjà travaillé 70 heures par semaine,reconnu pour mais pas a salaire.

  23. Joanne, vraiment contente de votre retour! Je pense que des nuances se doivent d’être apportées dans le cas du Dr Bolduc. La diabolisation à géométrie variable a quand même des limites

    Je vous invite tous à lire le commentaire du Dr Réjean Thomas paru dans la Presse « Débat » hier le 12 juillet.. « L’illusion politique »..

    Poussés par des médias partisans on ne se grandit pas à dire n’importe quoi sans connaître le fin fond d’un dossier.

    Le Dr Thomas nous éclaire sur les GMF groupes de médecine familiale.. instaurés par le Dr Bolduc ayant pour cible les patients les plus vulnérables… Il soulève « l’abolition » de ce coefficient de vulnérabilité alors que le Dr Réjean Hébert était ministre … (à lire absolument)

    Et que dire du silence assourdissant d’Amir Khadir dans « le cas Bolduc »?

    Ne serait-ce qu’en raison qu’il pratique lui-même la médecine trois avant-midi/semaine, il aurait pu venir, ou à la rescousse du Dr Bolduc, ou pour le dénoncer??

    Depuis le 7 avril on assiste à un acharnement médiatique évident contre les députés libéraux.

    Lise Thériault a reçu une volée de bois vert pendant que le PQ était épargné. Pourtant si le PQ avait fait ses devoirs, cette deuxième tentative d’évasion par hélicoptère n’aurait jamais pu se reproduire.

    « Le débat autour du ministre Bolduc et de ses primes a le mérite d’exiger de comprendre en profondeur la prise en charge des patients vulnérables (VIH, hépatite C, toxicomanie, itinérance, travail du sexe, migration, santé mentale)..

    En passant, je ne peux m’empêcher de trouver inquiétante la purge entreprise à Radio X..

    J’ai entendu Éric Duhaime dire qu’il préférait quitter avant d’être le dernier à éteindre les lumières. Le 91,9 rentre dans le moule montréalais et Radio X Québec renforce sa convergence avec Québecor en misant sur Dominique Maurais.

    Cette semaine on souligne les 10 ans de la marche pour la Liberté d’expression en appui à Radio X,.. Je pense malheureusement que Radio X devient de plus en plus une caricature de ce qu’elle a été. La langue de bois s’installe lentement mais sûrement..

    Selon certaines rumeurs Québecor aurait dans ses plans d’acheter CHOI.. une radio sans couleur et sans saveur en devenir?..

    Le mot d’ordre semble donner: diabolisons les Libéraux, louangeons la CAQ en attendant l’arrivée du Messie.

    En attendant la réalité dans mon entourage c’est que le climat d’accalmie depuis le 7 avril dernier est reconnue et appréciée. On ne s’ennuie aucunement du PQ.

  24. Joanne, ce matin c’est au tour de Michel Hébert de revenir sur « l’affaire Bolduc »..

    C’est quoi cet acharnement? Les chroniqueurs, de toute évidence, vont faire en sorte que « cette affaire » colle à la peau du Dr Bolduc.

    Pourquoi? Se pourrait-il que cette campagne de dénigrement soit le fait des stratèges conservateurs derrière PKP, lesquels ne digèrent pas de voir le nouveau Ministre de la Santé mettre sur la glace les cours d’Histoire nationaliste à la sauce Éric Bédard/Bock Côté?

    Où étaient donc les chroniqueurs de Québecor quand ce même Dr Bolduc avait cédé à la pression faite par Julie Snyder dans le dossier de la fertilisation in vitro?

    Certes on peut questionner l’éthique dans le versement de primes. Mais comme le suggère les Dr Réjean Thomas (Débat, la presse) et Stephan Gendron (Huffington Post), pourquoi ne pas saisir cette occasion pour une analyse en profondeur du programme et de la rémunération des médecins?

    Le Dr Thomas appréciait que le programme instauré par le Dr Bolduc tienne compte des patients les plus vulnérables. ce coefficient de vulnérabilité qui avait été aboli par le Dr Réjean Hébert.

    Je reviens ici sur « la maladresse » de Cristine St-Pierre.

    Ce que je soupçonnais semble s’avérer.

    L’absolution « étonnante par sa rapidité », sans aucune mesure avec la colère exprimée en conférence de presse, conforte ma perception d’une récupération par Lisée d’un fait « somme toute anodin » dans le but de « sortir de l’ombre » sa conjointe française en vue de la prochaine course à la chefferie du PQ. cette carte qu’il gardait dans sa manche

    D’ailleurs, je trouve ironique de voir ce matin Sophie Durocher se porter à la défense de Cristine St-Pierre!.

    Qui l’emportera? le couple PKP/Julie ou JFLisée/Sandrine? Le populisme ou la bourgeoisie intellectuelle?

    Jean-François Lisée vient de compter des points c’est certain face aux militants de la gauche péquiste. « La belle famille québécoise/française que voilà.. » Un symbole fort pour les nationalistes à n’en pas douter.

    Je ne crois pas que ce soit de bonne augure pour le candidat populiste PKP.. si on tient en compte le profil intellectuel des militants péquistes de première heure.

  25. Hélène B.: C’est quoi cet acharnement?, dites-vous. D’une part, c’est l’été. Un été de potins, de scandales fabriqués, d’indignation et d’extrême partisanerie de la part de quelques chroniqueurs (ex: Josée Legault qui ne lâche pas sur le cas Bolduc). D’autre part, les députés sont soit en vacances, soit dans leurs comtés. Rien à rapporter de fondamental. Finalement, les gouvernements qui arrivent font toujours une mauvaise première année. Les nouveaux ministres sont incapables de se la fermer. Ils ont hâte de parler et se font coincer par des médias impatients. Les plus sages, les plus studieux, eux, on ne les entends pas. J’espère qu’ils nous surprendront cet automne avec des résultats. P.S. Moi aussi, j’ai l’impression des fois que le nouveau Devoir, c’est le Journal de Montréal.

  26. Que le Journal de Montréal ait été travesti en « nouveau Devoir » et que cela ait pu passer la rampe, ne peut-on pas y voir la démonstration de la redoutable efficacité de la convergence médiatique sur le contrôle de la pensée?

    La convergence telle que pratiquée par Québecor n’a été rendue possible qu’en raison de notre unilinguisme…

    Quand l’indignation sera-t-elle dirigée envers le double statut du Magnat député de St-Jérôme lequel en position pour la chefferie du PQ se retrouve dans un « grotesque » conflit d’intérêts..

    C’est dans ce cas que se situe le véritable scandale et non pas dans une affaire montée en épingle aux basses fins partisanes.

    Nous avons manqué de vigilance.. Radio X devient de plus en plus l’ombre de ce qu’elle a été.

    On laisserait la pensée unique renaître en cette ère où l’information circule comme jamais? Si cela s’avérait c’est que ce quelque chose comme un grand peuple aura refusé de grandir..

    Le bilinguisme s’impose plus que jamais!

  27. La situation devient inquiétante.. Le contrôle exercé sur l’information s’affiche sans complexe.

    Malgré que mes commentaires soient désormais refusés sur tous les bloques de Canoë, je ne me laisse pas intimider pour autant..

    Je continue à donner mes opinions envers et contre leur censure. Le point de vue qui est le mien et que je crois partagé par de nombreux autres québécois ne disparaîtra pas en ostracisant le messager.

    D’ailleurs je ne suis pas la seule à avoir vu mes commentaires rejetés.. Au moins deux autres blogueurs qui exprimaient une vision fédéraliste n’apparaissent plus parmi les commentaires.

    J’ose sur ce blogue briser le tabou.. je relève ici le dossier de l’amphithéâtre. Le méga projet immobilier qui débutera sous peu près de l’amphithéâtre est celui du promoteur immobilier Jean Campeau et de sa conjointe Geneviève Marcon.. Cette dernière siège sur le CA de Québecor.

    Il n’y a rien d’illégal en soi sinon une proximité qui se dessine et qui s’apparente à une oligarchie … les copains d’abord…. Angelil/Québecor/Labeaume…..

    S’il fallait que dans 4 ans le piège se soient refermé sur les petits homards québécois et que PKP gouverne le Québec…. je pense que ce serait cauchemardesque.

    Farfelu?

  28. Marius Brisson, le journaliste? vous déformez notre propos. PKP a toutes les raisons d’être fier de sa réussite en communication. Le Québec en a besoin d’autres entrepreneurs comme lui.

    Là où le bât blesse c’est qu’aucun pays démocratique ne laisserait le pouvoir de l’État entre les mains d’un Magnat de la Presse dont la convergence de ses médias ne peut qu’engendrer des conflits d’intérêts.

    Si vous n’en faites pas une question d’éthique grand bien vous en fasse. On ne partage heureusement pas la même naïveté.

    D’autant plus que le rêve d’un retour des Nordiques sur lequel aura surfé Québecor pour la construction de l’amphithéâtre a été plombé par le saut de PKP en politique et sa profession de foi nationaliste.. Il est devenu par ce geste un symbole d’instabilité politique.

    Alors svp, M,. Brisson, en tant que citoyenne de la région de Québec, je revendique la légitimité de mon indignation.

    PKP regagnera en estime dès qu’il retournera là où il est vraiment utile.. dans ses entreprises.

    Depuis son saut en politique il n’a su que faire la démonstration d’avoir atteint son niveau d’incompétence (le principe de Peter).

    • Je ne suis pas un journaliste, mais je ne suis pas un fédéraliste aveugle non plus. Qui sommes-nous pour décider ce que Péladeau doit faire de sa vie?? Je suis aussi en désaccord avec la construction d’un amphithéâtre. Quel gouvernement a décidé de mettre 200M$ de l’argent que nous n’avons pas dans ce futur éléphant blanc???

  29. @helene

    Vous êtes ridicule de tjs tout ramener à PKP. N’êtes-vous pas capable de vous en tenir au sujet, qui est l’indécence d’un bon libéral qui se graisse comme il fait en profitant de l’état ? Où est Coiteux pour dénoncer ce gaspillage éhonté ?

    PS: je vous rappelle pour la Xième fois que c’est votre bon gouvernement du PLQ de Jean Charest qui a approuvé le projet d’amphithéatre de Québec.

  30. Hugo, ridicule de tout ramener à PKP? On verra bien.. On me qualifiait aussi de ridicule quand, à partir de sources crédibles, je soulevais l’éventuel saut en politique de PKP.

    En attendant, je vous invite à rechercher l’article écrit par Denis Lessard le 27 mars 2014 intitulé « PKP avait aussi ses entrées chez Jean Charest »..

    Vous en apprendrez davantage sur le « deal » entre PKP et Jean Charest dans le dossier de l’amphithéâtre..

    Alors oui Jean Charest avait agi par opportunisme politique en cédant à la pression du lobby en faveur de la construction d’un amphithéâtre dont la gestion serait accordée à Québecor.

    J’étais en colère à ce moment-là contre Jean Charest et contre les citoyens québécois qui s’étaient laissés berner à un point tel que sous le coup de l’émotion ils ont fait payer aux Conservateurs leur refus de subventionner le projet.

    Hugo, vous êtes clairement un inconditionnel caquiste.. Les nuances sont absentes de vos analyses. Vous détestez viscéralement les Libéraux..

    Ce que je souhaiterais pour le Québec c’est que ce soit l’intérêt des citoyens qui prime.

    Et malheureusement, force est de constater que le message du 7 avril dernier (l’élection contre toute attente du PLQ majoritaire) n’a pas été compris.

    Vous me trouvez ridicule de tout ramener à PKP, eh! bien moi je trouve inconscients ceux qui, comme vous le faites, considèrent anecdotique la situation de conflits d’intérêts dans laquelle se retrouve PKP..

    Lucien Bouchard avait révélé que PKP s’était donné pour mission, et ce dès 2009, de devenir le Premier Président de la République du Québec.

    PKP s’est lancé dans le projet de l’amphithéâtre sans jamais avoir dit un seul mot sur ses visées indépendantistes. Il a attendu que le projet soit bien amorcé avant de se lancer en politique le poing en l’air proclamant son acte de foi indépendantiste.

    Qui plus est, ce conservateur « reconnu » a dévoilé un côté interventionniste inquiétant. Son appui aux Gazelles entre autres.

    Vous ne voyez pas que les citoyens québécois ont été utilisés? Qui plus est, vous ne pensez pas que le meilleur moyen d’exercer un contrôle sur les radios « poubelles » était de les investir de l’intérieur.

    Car les radios « poubelles » ont depuis toujours été pointés du doigt pour expliquer le « mystère de Québec ».. lequel met en échec depuis les tout débuts le projet de l’indépendance.

    Alors je persiste et je signe à penser que l’affaire Bolduc n’est d’aucune mesure avecce qui « aurait dû devenir l’affaire Péladeau »

    Hugo, je vous prédis qu’à la rentrée certains chroniqueurs s’activeront pour ouvrir la voie à l’élection de leur candidat fétiche à la chefferie du PQ..

    On vantera « l’inoffensive » CAQ, on diabolisera les Libéraux et le dernier à discréditer sera peut-être JF Lisée.

    Les conservateurs nationalistes derrière PKP savent identifier l’adversaire le plus redoutable. Fort du soutien des médias le combat se fera à armes inégales.

    La page éditoriale du Globe & Mail relevant, à ce moment-ci, la situation de conflits d’intérêt dans laquelle se retrouve le député de St-Jérôme que personne au Québec n’ose dénoncer, est très significative..

    Dans la campagne fédérale qui s’amorce, le risque de désinformation partisane est plus que probable…

    L’élection au fédéral revêt un caractère « fondamental » dans la stratégie des indépendantistes… et ils ne se gêneront pas une fois de plus pour propager des demi-vérités.

    Que les Québécois endossent cette entorse à la démocratie me dépasse.

    La « berlusconisation » du Québec? Ils l’auront voulu, ils l’auront eu.. restera pour eux à assumer les conséquences de leur inconscience.

    PKP n’est pas un Saint pas plus que ne l’est Yves Bolduc….

    Cette opinion est la mienne.. Je ne parle au nom de personne. Comme je dispose de beaucoup de temps pour mes recherches, je l’utilise.. car je me refuse à laisser les Québécois être ainsi considérés comme des cons. On vaut mieux que cela!

    Si dans les commentaires que je soulève j’arrive à faire avancer la réflexion, ce sera tant mieux.

    • @helene

      Correction: je ne déteste pas les libéraux, je déteste les politiciens qui gaspillent notre argent et qui, en plus, nous prennent pour des imbéciles. Yves Bolduc répond à ces critères. Et c’était le sujet de ce blogue! Quand je vois que Bolduc contrôle le deuxième plus gros poste budgétaire de l’état et que le premier est géré par un ancien chef syndical (Barrette), je me dis qu’il y a de quoi être inquiet.

      Lors de vos prochaines interventions, svp essayez de vous prononcer sur le sujet, sans faire diversion. On parlera de PKP quand Madame Marcotte abordera le sujet, ok ? Et je serai fort probablement d’accord avec vous!

  31. Hugo, je ne crois pas être sortie du sujet.. Ce qui est intéressant justement sur ce blogue ce sont les interventions de Joanne qui alimentent la suite du débat.. et je trouve cela parfait!

    Le premier à soulever « le lynchage médiatique » sur ce blogue est Gérard Laliberté.

    Ce commentaire me rejoignait complètement. Chercher la cause de ce lynchage est à mon sens au cœur de ce qui est devenu l’affaire Bolduc. Une affaire grossièrement traitée. Je regrette, mais la question qui se pose c’est:

    Qui a intérêt à s’acharner sur le Dr Bolduc? De soupçonner une stratégie de diabolisation, quand ce genre de méthode est largement utilisée dans les débats idéologiques partisans québécois, a sa pertinence.

    Voici ^pour vous ce que j’ai aussi entendu sur le Dr Bolduc.. c’est un gros travailleur qui n’a jamais manqué aucun rendez-vous politique dans son travail de député.. les patients qui ont été laissés pour compte et qui ont témoigné ont à l’unanimité avoué qu’il était bon médecin.

    Denis Vaugeois, historien et ancien député péquiste dans le comté de Yves Bolduc, s’est lui-même porté à la défense du Dr Bolduc dans « le Devoir » le reconnaissant comme intelligent et travailleur infatigable..

    Je soupçonne dans cette sortie de Vaugeois, par contre, une tentative d’influencer le Dr Bolduc, « Ministre de l’éducation », afin de l’amener à se raviser sur l’abolition des nouveaux cours d’histoire auxquels Vaugeois a lui-même apporté sa contribution.

    Alors, Hugo, vous qui m’accusez de faire diversion, permettez-moi de vous référer au sens du mot « diversion ». Je n’ai pas détourné du cas Bolduc, j’ai extrapolé à la recherche d’une réponse quant à la provenance de l’acharnement médiatique qui s’abat sur le Dr Bolduc?

    Je suis curieuse de nature. Une analyse superficielle ne me satisfait aucunement.. une opinion sérieuse se forge en sachant lire entre les lignes.. et non en se contentant d’endosser aveuglément les campagnes de salissage..

    • C’est évident que certains adversaires peuvent vouloir faire de la récupération partisane, mais c’est secondaire comme débat. Le coeur de la question est que Bolduc a abusé du système et que ça doit être dénoncé. Qu’il soit travaillant et intelligent, ça n’excuse en rien ces agissements!!! Qu’est-ce que c’est que cette logique ?

      Quant au prétendu « acharnement médiatique », vous êtes totalement à côté de la plaque! Quand vous avez des gens aussi éloignés politiquement que Josée Boileau et Alain Dubuc qui dénoncent un comportement, c’est que justement ce comportement mérite d’être dénoncé. Il y a juste les partisans crasses pour ne pas l’admettre.

    • Pour en finir avec l’affaire Bolduc, je crois que M. Couillard devrait le sortir du cabinet ministériel et ile replacer comme simple député. Je ne doute pas de l’intelligence et de la diligence de M. Bolduc, mais je trouve qu’il a perdu de la crédibilité et je n’ai plus confiance en lui. De toute façon, qu’a-t-il accompli en santé….à peu près la même chose que son prédécesseur qui est maintenant son patron…M. Couillard devrait vraiment le sortir tout comme Mme Marois a sorti Breton lorsqu’elle a découvert qu’il était un bougon bionique…M. Legault a fait la même chose avec Daniel Rathé. Je ne me souviens pas quelle coche mal taillée ce dernier avait faite. M. Couillard ne ferait que donner de la crédibilité à son gouvernement en sortant M. Bolduc. Quant à ce gouvernement, il est trop tôt pour le juger….J’espère qu»’ils vont suivre la voie Leitao et Coiteux….C’est probablement notre seule chance de salut….pour le moment….

  32. Les qualités professionnelles du Dr Bolduc quant à moi me font lui accorder la présomption d’innocence sur la « présumée » malversation qui l’aurait guidé.

    Une erreur de jugement, assurément, mais maintenant qu’il va rembourser, il lui appartiendra de redorer son blason. Le démettre de ses fonctions est à mon sens une sentence beaucoup trop sévère..

    J’ai relu le commentaire de Denis Vaugeois. le titre de son commentaire portait délibérément à confusion. Il ne se portait pas à la défense du Dr Bolduc.

    Au contraire, il lui servait une leçon sur comment occuper son temps de député.. c’est la mise sur la glace des cours d’histoire, que lui et ses acolytes Bock Côté et Bédard ont sur le cœur.

    (Dr Réjean Thomas).. » En 2009, pour prendre en considération la lourdeur des tâches liées à la prise en charge des problématiques complexes le ministre Bolduc instaurait un coefficient de vulnérabilité par personne concernée, permettant de tenir compte du suivi annuel et du temps dédié par visite. Il ne s’agissait pas seulement d’inscrire des patients. »

    « Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre par l’Agence de la santé de Mtl l’abolition de ce coefficient de vulnérabilité alors que le Dr Réjean Hébert était ministre. Un patient vulnérable serait équivalent à un patient en santé. Mes collègues et moi avons été abasourdis. »

    « Le débat autour du Dr Bolduc et de ses primes a le mérite d’exiger de comprendre en profondeur la prise en charge des patients les plus vulnérables. »

    Le Dr Bolduc a été élu démocratiquement il y a tout juste 100 jours. Il appartiendra aux citoyens de son comté de lui exprimer leur mécontentement..

    A écouter tous ces gérants d’estrade qui exigent les démissions à répétition, le PLQ se retrouverait déplumé pas à peu près à la fin de son mandat.

    Un peu de sérieux!

    .

  33. @hélène

    Contrairement à vous, Je préfère que ce soit le PLQ qui soit déplumé que les contribuables!!! C’est assez le gaspillage et les excuses « d’innocents » comme Bolduc. Il faut un sérieux coup de barre. Couillard doit montrer qui mène dans ce gouvernement. Qu’il se débarasse de Bolduc et qu’il confie l’éducation à quelqu’un qui ne se fera pas ramener ses excès au dépend de l’état à chaque fois qu’il devra couper.

    • Très bien dit…..Pour se donner bonne gueule, il veut remettre une partie de l’argent à un organisme de charité..???… C’est le peuple Québécois qui s’est fait flouer par un quelconque organisme de charité….. Je n’en reviens pas du culot de ce gars-là..

  34. Hugo, dans quel état se retrouverait l’économie du Québec si le PQ avait remporté l’élection le 7 avril dernier?

    Et sur quels arguments solides pouvez-vous asseoir votre certitude que la CAQ est la solution aux problème économiques du Québec? Sur la pugnacité étonnante affichée par François Legault en campagne électorale?

    Cette pugnacité pourtant absente quand cela aurait pu vraiment compter, c’est-à-dire, pendant les 18 mois du PQ au pouvoir.

    Pourquoi pensez-vous qu’au tout début de la campagne électorale la CAQ tirait autant de l’arrière? C’était la faute du PQ et des Libéraux.. Non c’est en raison d’une mauvaise stratégie.

    Vous risquez d’être déçu. François Legault transformé en Sauveur du Québec? Il se fera damé le pion par PKP après la fusion du PQ\CAQ…

    PS je vous demanderais de cesser de déformer mes propos. Je ne me réjouis aucunement de voir les citoyens déplumés…

    • Vous revenez encore avec vos mêmes rengaines. Qu’est ce que le PQ vient faire là-dedans ? Vous savez très bien que je les ai jamais appuyés. Pour la CAQ, je pense humblement qu’on aurait dû leur donner leur chance, considérant le gâchis des neuf ans de pouvoir des libéraux. Sauf que contrairement à vous, si la CAQ avait gagné, ça ne m’aurait pas fait perdre mon sens critique et j’aurais dénoncé leurs éventuelles mauvaises décisions.

      Vous ne vous réjouissez peut-être pas de voir les citoyens déplumés, mais vous continuez à défendre le comportement ignoble de Bolduc. Ce gars là n’a plus aucune crédibilité pour mettre de l’ordre dans les finances de l’éducation. Il doit partir.

  35. Je vous invite sur le site du Huffington post de ce jour.. PKP « Le sort de ses avoirs demeurent incertain »

    On dirait qu’il y a quelqu’un quelque part qui a parcouru les commentaires sur ce blogue..et qui ose poser la question qui tue!

    Enfin! et maintenant que le débat commence!

  36. Affaire classée pour moi. On en a déjà trop parlé. La balle est dans le camp des Libéraux. de Philippe Couillard.

    Prenez garde que cet acharnement se retourne contre vous.

    Trop c’est comme pas assez! Je ne suis pas certaine que de transformer le Dr Bolduc en victime soit très avisé.

    • Un voleur entre dans ma maison et me vole et c’est lui LA victime.??? Ça nous rappelle certains TALIBANS qui blâment les femmes qui se font violer plutôt que de blâmer les violeurs…..C,est bien d’être libérale mais ça ne donne pas le droit d’être aveugle….

  37. Le Dr Bolduc? Vous êtes en train de faire de lui une créature « monstrueuse ».. Pourquoi plus lui plus qu’un autre? L’enfer est rouge!

    Le sens des proportions vous échappe complètement. Je vous invite à vous rendre sur le site Antagonist.. Vous y trouverez un tableau comparatif entre les $215,000 qui soulève tout ce tollé et l’endettement du Québec..

    Une chose certaine il faut applaudir les stratèges pour avoir aussi bien su exploiter l’aversion des Québécois face à l’argent.

    • Quand un autre fera une connerie ou une magouille, (tous partis confondus) j’espère que les journalistes se feront un plaisir de le (la) mettre au pilori. Vous avez raison de citer Duplessis L’ENFER EST ROUGE…

  38. @helene

    Pourquoi Bolduc? Parce que c’est lui qui a eu un comprotement de profiteur en suçant tout ce qu’il pouvait de l’état!

    Votre comparaison avec la dette du Québec est carrément honteuse. Comparez donc ce qu’il a pigé dans nos poches au salaire moyen du payeur de taxes québécois: c’est 5 fois le salaire moyen!

    Dénoncer des comportements de profiteurs, ce n’est pas avoir une aversion de l’argent, au contraire. Il faut dénoncer haut et fort tous ses politiciens profiteurs qui se gavent comme des oies au dépend de l’état.

    Selon vous, toutes les excuses sont bonnes pour excuser les abus de Bolduc. C’est vraiment désolant de voir comment la partisanerie crasse peut faire avaler des couleuvres.

  39. Ce que soulevait Antagonist c’est qu’en cette période estivale, tout ce que les journalistes ont trouvé à se mettre sous la dent ce sont les cas de JF Lisée $217,000 et les primes du Dr Bolduc $215,000 alors que pendant ce temps la dette du Québec grossit de jour en jour.

    Cette analyse rejoint .celle de Joanne, laquelle j’ai pu entendre ce matin à CHOI exprimer une opinion qui me rejoint complètement..

    Elle relevaiit la maladresse des députés libéraux qui donnent eux-mêmes à l’opposition l’os qu’ils s’empressent de gruger.

    Elle relativisait le début de mandat chaotique du PLQ en élaborant sur ce qu’aurait représentée l’élection du PQ le 7 avril dernier.

    Hugo, pourquoi être aussi grossier? On sent un fanatisme chez vous.. Les nuances on oublie cela..

    • C’est souvent ce qui arrive quand quelqu’un défend l’indéfendable. comme vous le faites. Vous ne mâchez pas vos mots non plus…même si c’est de façon plus subtile. Comme on dit parfois ¨les gens qui vivent dans des maisons de verre ne devraient pas lancer de cailloux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s