Fleuron québécois: vraiment?

Je m’apprêtais à écrire un texte sur la prétention des politiciens – tous partis confondus – qui s’improvisent entrepreneurs avec l’argent de nos impôts et de nos taxes. J’ai donc pris grand plaisir à lire le texte d’Adrien Pouliot dans la Presse d’aujourd’hui. Notre classe politique souffre-t-elle de « fleuronnite » aiguë, nous demande-t-il.

L’entreprise du jour qu’il faut « sauver », c’est Hexagone, si on écoute les prières du député péquiste Pierre Karl Péladeau, porte-parole en matière d’économie, d’entrepreneuriat, de PME et d’exportations.

Selon M. Péladeau, « le Québec a les moyens, «comme collectivité», de favoriser le maintien d’Hexagone« , nouveau nom des entreprises en construction anciennement détenues par Tony Accurso. Un des « fleurons » de l’économie québécoise, toujours selon Péladeau. « Si on devait perdre une entreprise de cette envergure, on perdrait un enrichissement collectif important« , nous dit-il.

Pardonnez-moi, mais il va falloir un moment donné qu’on me définisse « fleuron québécois ». Vous avez l’impression, vous, que le fleuron d’Accurso vous a « enrichi collectivement » et qu’il s’agit là d’une entreprise dont on peut être fier? Par ailleurs, vous avez vraiment le sentiment que le Québec (vous et moi) avons « les moyens comme collectivité » d’injecter des fonds publics pour participer au redressement d’une compagnie ces jours-ci? Pourquoi ne pas plutôt faire confiance qu’il y aura bel et bien une relève entrepreneuriale qui saura redessiner les contours d’une partie importante de l’économie tout en s’assurant que cette fois-ci, la concurrence sera bénéfique au contribuable?

Je comprends que Péladeau du PQ, de même que François Legault de la CAQ aient fait fortune en bénéficiant de l’appui de fonds ou de programmes publics. Il leur sera difficile de se distancer d’un modèle qui leur a bien servi. Dans le contexte actuel, je m’attends toutefois à autre chose de la part d’un gouvernement libéral qui dit avoir à coeur d’équilibrer le budget l’an prochain. En tout cas, autre chose que de verser dans le « crony-capitalisme » dont il a fait preuve dans le dossier de la cimenterie Port-Daniel… Et autre chose que de lire un titre du genre « Québec songe à sauver Hexagone« .

Hier, nous avons appris que la Commission de révision des programmes nous coûtera 3,8 millions dans la prochaine année (voir plus bas un article qui remet le montant en question). En font partie Claude Montmarquette et Robert Gagné, les mêmes deux économistes qui avaient baissé les bras en 2010 lors d’un exercice similaire chapeauté par l’ex-ministre des Finances, Raymond Bachand. « Le comité a donc décidé de centrer sa réflexion sur les façons de dépenser, en prenant bien soin d’isoler cette question (la réforme de la fiscalité) de toute référence à une redéfinition des services publics. », était-il écrit dans l’introduction de leur 2e fascicule.

Est-ce que cette fois, ce sera la bonne? Tout ce joli monde saura-t-il éviter les pièges, notamment celui de croire qu’il suffira de s’en tenir au « mieux financer » plutôt qu’au « quoi et moins dépenser ». Ou encore pire, celui d’empiler sur la dette des dépenses autrefois jugées des dépenses d’épicerie?

On ne connaît pas pour l’instant, la façon dont s’orchestreront les deux commissions visant à atteindre l’équilibre budgétaire. Ce qu’on sait, c’est qu’il y a beaucoup de monde et que ça va coûter 3,8 millions. Et ce qu’on sait surtout, c’est que la réflexion qu’ils entament a déjà fait l’objet d’une panoplie de rapports malheureusement tablettés. Ça ne devrait pas être trop difficile de trouver rapidement là où se feront 80% des efforts.

Le problème, il n’est pas là. Il est dans le fait que le gouvernement sera surveillé, épié et jugé encore plus sévèrement pour les écarts de conduite de même que pour les mauvais exemples (ex: cimenterie). Et puis, le cran d’arrêt, c’était une bonne idée. Il faut maintenant que le gouvernement soit le premier à l’appliquer.

Note: Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, serait sorti ce matin pour corriger l’impression dégagée par l’article de la Presse canadienne. Lire ici La Commission de révision des programmes: Moins de 2M$

Lire sur Hexagone: Accurso aurait soutenu Gauthier, Une erreur de l’UPAC embarrasse la SQ, Le gouvernement ne paie pas ses comptes, PKP plaide en faveur d’Hexagone, Québec songe à sauver Hexagone.

16 réflexions sur “Fleuron québécois: vraiment?

  1. «comme collectivité», «comme société», «comme peuple», ces expressions éculées traduisent bien l’idéologie, voire la psychologie de ces avant-gardes autoproclamées qui veulent notre bien et qui finissent toujours par nous l’arracher.
    Oui, vous avez raison, quand fera-t-on «confiance qu’il y aura bel et bien une relève entrepreneuriale qui saura redessiner les contours d’une partie importante de l’économie tout en s’assurant que cette fois-ci, la concurrence sera bénéfique au contribuable?» La confiance en l’humain, en l’individu, en sa capacité de trouver des solutions à ses problèmes, en son inventivité, c’est tout le contraire de la pensée catastrophiste de ceux qui ne jurent que par le «gouvernemaman» et qui, par exemple, comme C. Castonguay, prônent que l’État doit forcer (sic!) les travailleurs à épargner pour leur retraite

  2. Nous allons passer a la caisse, rien ne changera…Hexagone peut-être remplacé par n’importe quelle autre compagnie. Je vous invite à examiner la liste des actionnaires….

    Pour moi aucune subvention, rien.

    Pas de Port Daniel, d’éolien, rien pour les jeux électroniques, etc…rien.

    Un secteur a part, ou tous les pays, hélas, subventionnent, l’aéronautique.

    Je crains avec les aventures de la CSeries que nous entendions parler de nouveau de Bombardier…

    Pour PKP ses aventures dans les medias et ses prétentions ont coûté a la Caisse 6 milliards de $ avec les intérêts, actions invendables, ce qui ne nous empêche pas, au Québec et au Canada de payer les tarifs les plus élevés de l’OCDE pour internet, le cable, la téléphonie cellulaire.

    En passant le gouvernment Harper est totalement minable ici. Ses idées d’introduire de la compétition pour faire baisser les prix d’un cartel sont ridicules…surtout quand on donne des fréquences supplémentaires…a PKP…il faut légiférer.

    Legault s’est aussi prononcé récemment pour le support d’une autre entrprise (c’était AUSSI un fleuron québécois)…dans sa circonscription…

    Avec tous ces fleurons pour quoi n’exportons-nous pas plus ?

    Enfin nous avons perdu ‘Les Gazelles’….

  3. Je trouve Adrien Pouliot bien optimiste quand il dit qu’il faudra attendre encore quatre ans pour découvrir un vaccin à la fleuronnite aiguë.

    Je pense que c’est maintenant qu’il faut talonner les Libéraux. Ils sont définitivement moins tranchés dans l’interventionnisme à tous crins des Péquistes et Caquistes.. Si espoir il y a c’est là qu’il réside.

    Car ne nous y trompons pas ni les Péquistes, ni les Caquistes ne sont à la recherche d’un vaccin.. bien au contraire.

    Dans 4 ans, il sera trop tard… Malheureusement pour Adrien Pouliot, dans ce Québec anti-Harper, les espoirs sont pratiquement inexistants pour lui.

    Je viens de terminer le livre les « Strauss-Kahn » Raphaëlle Bacqué, Ariane Chemin (Albin Michel).. Tellement éclairant sous les dessous de la politique française mais aussi sur la politique québécoise telle qu’elle se vit au PQ depuis l’arrivée de PKP..

    Il ne faut plus sousestimer l’ambition de PKP… Les méthodes de contrôle de l’information, l’opération charme en cours sur l’image d’une jolie petite famille mythique.. dont on peut suivre les péripéties sur Facebook.

    Dans le livre sur DSK on y apprend entre autres le rôle que joue Paris Match, le Journal du Dimanche d’Arnaud Lagardère, héritier d’un groupe influent de presse en France..

    L’alliance star system/médias/politique est une arme redoutable dont dispose PKP face à ses concurrents.

    Il ne se trouve qu’Adrien Pouliot pour dénoncer l’appui de PKP à Hexagone. .Courage? Il n’a rien à perdre..

    Les Libéraux, oui…. Ils avancent prudemment en terrain miné.. l’opposition péquiste et caquiste « par association » jouent les chiens de garde.. mais de leurs propres intérêts idéologiques nationalistes..

    L’efficacité du sensationnalisme médiatique est redoutable.. les Thériault, Bolduc, Barrette en savent quelque chose..

    Alors les Libéraux se doivent d’ajuster leur stratégie en conséquence.. Savoir composer afin que les erreurs du début de mandat ne se répètent pas trop souvent.

    Accurso devrait comparaître en septembre. C’est le PQ qui a crée ce joyau québécois que défend PKP.. nid à corruption qui jusqu’à maintenant a réussi à échapper à la justice..

    C’est ce que je trouve justement inquiétant.. si PKP n’a pas peur de défende l’indéfendable ne serait-ce justement qu’il tirerait les ficelles derrière les tentatives d’évitement de comparution à la Commission Charbonneau d’Accurso?

    Si Accurso se devait finalement de se présenter, une prise 2 en devenir du témoignage de Michel Arseneault qui se conclurait en queue de poisson? J’ai bien peur que oui!

    PS. Le livre sur DSK est à vous décourager à jamais des politiciens.. mais surtout renforce la conviction de ne jamais leur abandonner notre sens critique.. savoir surtout débroussailler les rapports incestueux entre politiques et médias..

    La démocratie est le moins imparfait des systèmes.. Les citoyens doivent rester vigilants.. Si dans 4 ans le PQ prenait le pouvoir, il ne faudrait pas se surprendre d’une révision à saveur liberticide de nos droits et libertés.

  4. Gilbert Lavoie, en publiant ce matin le commentaire d’une pharmacienne qui témoigne de l’aspect humain du Dr Bolduc.. fait preuve de rigueur.

    Gilbert Lavoie dans des chroniques subséquentes pourfendaient l’éthique du Dr Bolduc. Il aurait très bien pu refuser de publier ce commentaire. Bravo!

    Je ne suis pas certaine que les commentaires d’Adrien Pouliot et de Gilbert Lavoie de ce jour passeraient le filtre dans les médias de Québecor.

    Il est là le conflit d’intérêt… on peut comprendre qu’il soit malvenu de critiquer PKP dans ses journaux..

    PS PKP se sert à l’occasion de la page « Débat » de la Presse pour passer ses messages.

    • Voici ce que m’écrit une amie au sujet du commentaire publié par Gilbert Lavoie: «C’est exactement ce que pensent les gens que je connais qu’il a traités.

      En plus, je sais (de source sûre) qu’il est atterré et effondré de peine de ce qui arrive. L’acharnement des gérants d’estrade est cruel et la job de bras des média est effroyable.

  5. Rien à cirer de PKP et de ses positions, car il n’est pas au pouvoir. Ceux qui s’acharnent sur PKP font fausse route et permettent aux libéraux de s’en tirer à bon compte. Il faut demander des comptes au
    PLQ, c’est eux qui nous gouvernent.

    Justement, pourquoi Coiteux a-t’il besoin de Montmarquette et compagnie pour mettre de l’ordre dans les programmes ? À ceux qui vantaient le super trio économique des libéraux sur ce blogue, pourquoi Leitao, Coiteux et Daoust ne sont-ils pas capables de faire eux-mêmes le job pour lequel ils ont été élus ? Expliquez-moi donc ça! Ils se préparent probablement une porte de sortie pour ne pas mettre leurs culottes (comme leurs prédécesseurs des neuf années de dépenses folles de Charest) . C’est pathétique de voir ça, quel manque flagrant de courage et de respect pour les payeurs de taxe. Et à tous les fanatiques libéraux qui ont perdu tout sens critique, continuez à défendre les abuseurs de fonds publics comme Bolduc et à mettre la faute sur PKP, québécor ou Julie Snyder. Votre discours complaisant est pathétique. Si vous représentez réellement la droite économique de Québec, on fait vraiment pitié. Vous êtes en train de me dégoûter de ce blogue.

  6. Hugo, on se calme! Le PLQ vient d’être élu et majoritaire.. Je viens d’entendre Martin Coiteux expliquer sa stratégie.. et oui il m’inspire toujours confiance..

    Quand un homme de cette envergure fait le saut en politique et qu’on ne lui laisse même pas la chance de faire ses preuves au point de vouer aux gémonies ceux qui veulent bien y croire, la question que je me pose: « Pourquoi fait-il autant peur? »

    Il se peut qu’il soit à la hauteur de la situation et c’est ce qui est souhaitable pour qui a l’intérêt du Québec à cœur..

    Pourquoi cette hargne? Je ne la comprends pas.. alors je la classe au même titre que l’acharnement témoigné par nombre de chroniqueurs contre tout ce qui est Libéral..

    Et si ce qui vous choque sur ce blogue, c’est la libre pensée qui y circule, c’est à vous que s’applique le fanatisme.

    La démesure

    • Ce que je demande à Coiteux, ce n’est pas des explications, mais des actions. On sait tous ce qu’il pronait avant de faire le saut en politique, maintenant, il doit agir et tout de suite. On n’est plus dans un cours d’université, on veut des décisions concrètes, comme mettre fin aux folies de Port-Daniel et autres dépenses farfelues du même acabit. Sa lâcheté sur ces dossiers, c’est assez pour rendre hargneux ceux qui comme moi en ont assez de se faire rouler par les gouvernemamans. Qu’ils laissent aboyer les médias et qu’il nous montre de quel bois il se chauffe, car pour le moment, rien n’indique que le PLQ a changé d’un iota par rapport à l’époque Charest.

  7. C`est du gros niaisage. Coiteux et les 2 autres supers ministres de l`économie le savent qu`est-ce qu`il faut faire pour redresser l`économie du Québec. On va entendre rien que du pleurnichage dans cette commission. Le gouvernement est élu pour décider, et bien qu`il décide.

    En passant pour les entreprises, le Québec est responsable de 50% des faillites d`entreprises canadiennes :

    «Le Québec demeure le champion des faillites d’entreprises avec la moitié de toutes les cessions répertoriées au Canada. »

    http://www.journaldemontreal.com/2014/07/31/baisse-des-faillites-au-quebec

    • Enfin, quelqu’un de lucide. Parfaitement d’accord avec vous. Le trio économique doit prendre les décisions et tasser les vieux libéraux de l’ère Charest comme Bolduc et les syndicalistes comme Barrette.

  8. Ça fait des années que le lis (lisait) Monsieur Coiteux et il sait très exactement ce qu’il faut faire pour redonner au Québec le gros bon sens qu’il a perdu depuis la révolution tranquille MAIS politique oblige, il se doit de passer par d’autres experts pour bien assurer ses arrières.

  9. Martin Coiteux aura aussi à faire face au plus gros lobby du Québec. Ceux qui mènent au Québec. Les syndicats. Pour PKP, il est sans contredit un homme d’affaire intelligent mais faut surtout pas oublier qu’il a hérité d’un empire et qu’il a aussi grandement réussi grâce aux subventions. Alors non ça ne me surprend pas qu’il demande au gouvernement de sauver un fleurons québécois. Il faut qu’on arrête de subventionner n’importe quoi. On doit à tout prix diminuer les subventions et les crédits d’impôts, pas les augmenter. Il faut arrêter de subventionner aussi tous les festivals. Est-ce que c’est normal qu’on doit subventionner le festival du jazz, les festival juste pour rire, le festival de n’importe quoi. Si tu ne peux pas t’auto-financer, ne vient pas quémander. Point à la ligne. Il y a un grand ménage à faire. Est-ce qu’on peut lui laisser le temps de le faire. Ils ne sont en place que depuis avril et déjà ça crie. Les syndicats ont déjà donné leur opinion en juin en disant d’augmenter les revenus. Comment? En augmentant l’électricité, en augmentant nos impôts, en augmentant nos taxes. Non ce n’est pas pour ça que j’ai voté. Je n’ai pas voté pour un syndicat. J’ai voté pour un gouvernement qui ferait le ménage dans tous nos programmes. C’est certain que ça va toucher les syndicats parce que les employés du gouvernement sont tous syndiqués. Ce sont les privilégiés du système avec leurs avantages sociaux et leur retraite payé par les contribuables. J’en ai assez de payer. J’ai voté pour qu’on puisse faire du ménage. Je sais que les 3 programmes ou l’on demandera 80% d’efforts. Ce sera la santé, l’éducation et la sécurité du revenu. Faut pas être sorcier pour le savoir. Dans ces 3 programmes on a plus de chefs que d’indiens et ça c’est pas normal. Je préconiserais un gel d’embauche au départ, le gel des salaires et pour que les employés du secteur public paie pour leur retraite. Je suis fatiguée de payer pour eux. Pour ces 3 programmes ensuite on coupe dans le gras. Ce n’est pas normal qu’il y ait plus de cadres que de travailleurs. Dans la santé je ne veux pas qu’on coupe dans le service mais dans le fonctionnement avec leurs cadres à n’en plus finir. Il y a moyen de faire le ménage. C’est certain que les syndicats vont crier et puis après. Je n’ai pas voté pour un syndicat, j’ai voté pour un gouvernement. Je suis fatiguée de payer pour les privilégiés du système. Fatiguée de leur payer des avantages qu’on aura seulement dans nos rêves. Fatiguée de leur payer une retraite que je n’aurai jamais. Assez c’est assez. J’ai voté pour avoir le droit d’avoir de l’argent dans mes poches au lieu de payer encore plus pour ceux qui sont syndiqués dans la fonction publique. On peux-tu m’en laisser ou est-ce qu’on me saignera à blanc pour que les privilégiés du système eux puisse faire la bonne vie. Assez c’est assez. Donnons une chance à ce gouvernement qui est en place depuis seulement avril et espérons qu’il puisse tenir tête aux syndicats.

  10. Messieurs Coiteux et Laiteo ont un gros défi devant eux, celui de convaincre leurs collègues libéraux de se serrer la ceinture. Je laisse la chance au coureur, mais si le passé est garant de l’avenir, ce n’est pas un gouvt libéral qui va nous sortir de la m…..J’espère qu’ils ne prendront pas la méthode Bachand qui voulait équilibrer un budget en pigeant encore plus dans nos poches sans baisser les dépenses. Ce gouvt n’est pas sur la bonne «track» en voulant mettre une taxe sur le carbone dès le 1 janvier 2015. Qui croyez-vous va payer cette taxe ??? Pas les compagnies, mais nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s