Les braillards

RéjeanParentRéjean Parent, ex-président de la CSQ et maintenant répêché par le Journal de Montréal comme blogueur, est tanné des braillards. Les braillards? Ceux qui osent interroger les privilèges consentis à une autre époque, privilèges dont on peine à assurer la pérennité aujourd’hui.

Pour le chef syndicaliste (écoutez-le, il l’est toujours), le projet de loi #3 est « le moyen que nos ministres néolibéraux ont trouvé pour répondre aux doléances du patronat qui veulent depuis des années se débarrasser des régimes à prestations déterminées« . Vous ne le saviez peut-être pas, mais le gouvernement « voudrait condamner l’ensemble des Québécois à vivre une retraite misérable. »

Repenser le mode de financement de ces régimes? Une « entreprise de destruction« . Le mur? « Imaginé par une droite bien pensante« . La cause de tous nos problèmes et de l’endettement? Les « riches qui s’en mettent plein les poches« , les « avantages fiscaux consentis aux plus nantis« , les gens qui « ne paient pas leur juste part », les thinktanks et les chroniqueurs de droite, et n’oublions pas les actionnaires toujours plus avides.

Dieu ce que la vie est simple lorsqu’on a baigné dans la culture syndicale toute une vie…

Il est bien chanceux, M. Parent, que les gens qui auraient raison de « brailler » trouvent le moyen de se retrousser les manches, jour après jour, et de travailler une moitié de l’année pour ce qu’il appelle le « bien commun ».

Les cols bleus crient au vol, menacent de faire une grève illimité, vandalisent la propriété publique. Prenant exemple sur les carrés rouges, sans doute espèrent-ils que le gouvernement pliera. Comme ils le font toujours, qu’importe le parti.

La Coalition formée pour défendre les employés municipaux trouve qu’il est inacceptable qu’on revienne sur les ententes négociées dans le passé. Plusieurs ont riposté à cet argument. Le contexte a changé, les négociations se sont imposées faute de réel pouvoir des municipalités, etc. Ces gens sont trop gentils. En réalité, aucun argument rationnel n’atteindra un groupe qui a été bercé et illusionné par des Gouvernemamans irresponsables et incapables d’imaginer les effets pervers de leurs décisions à courte vue. Détenteurs d’un pouvoir politique extrêmement important par le passé, les syndiqués du municipal savent comment jouer la « game ». Et ils la joueront.

Un bris de contrat, clament les représentants syndicaux de ce troupeau qui se laisse mener par leurs fiers à bras! Un bris de contrat? Parlons-en d’un bris de contrat.

On fait quoi du contrat social qui engageait l’État à offrir des services de santé accessibles? Un accès à un médecin de famille? Le contrat qui stipulait qu’en échange d’un taux d’imposition et de taxation le plus élevé en Amérique du nord, les Québécois seraient en droit de recevoir une éducation de qualité dans un environnement sain et respirable? On fait quoi avec ça? Les taxes sur l’essence, sur les permis de conduire, les hausses de tarifs d’électricité, les vins que nous payons au double du prix d’ailleurs: avait-on le droit d’espérer au moins des infrastructures sécuritaires, des écoles où il fait bon vivre? On fait quoi de notre système de justice à bien des égards, négligé par les octroyeurs de fonds publics?

Les gens qui devraient brailler ne sont pas ceux que l’on entend présentement. Ils se croisent les doigts que le gouvernement, cette fois-ci, va penser à eux et que l’Union des municipalités tiendra son bout, contrairement au maire Denis Coderre qui commence à avoir la trouille et qui choisit de se défiler devant l’extraordinaire opportunité qui lui est offerte.

Bris de contrat? Il y a belle lurette que le contrat social et fiscal entre le gouvernement du Québec et le citoyen payeur de taxes a été rompu. Et bien franchement, à ce compte-là, les « ententes négociées » le couteau sous la gorge nous passent mille pieds par-dessus la tête lorsqu’on voit comment se comportent ceux qui seront, oui disons-le, les seuls à avoir pu bénéficier d’un contexte démographique et financier extraordinairement bénéfique. Si j’étais vous, je dirais un gros merci. Voilà ce qui serait décent!

Le contrat social et fiscal du Québec ne tient plus. Le mur n’est ni imaginé ni une invention provenant du méchant patronat et des « riches ». Peut-on seulement faire un pas dans le redressement de la situation et tendre vers un modèle où on allègera un tout petit peu le poids sur les épaules des quelques travailleurs qui hériteront de la facture? Est-il si inimaginable de croire à une plus grande responsabilité individuelle plutôt qu’à un État qui offre tout mais qui livre tout croche?

Ma consolation? Qu’au moins ce blogueur-braillard de première ne bénéficiera plus de la tribune de Franchement Martineau à raison de 3 fois la semaine. C’est toujours ça… encore qu’on peut se douter qu’il trouvera bien un micro ou une antenne qui lui permettra de poursuivre sa démagogie et la défense des intérêts de sa grande famille syndicale et corporatiste.

Bon. Je retourne travailler. Pour le « bien commun », bien sûr.

À lire également: Les retraites dorées de la fonction publique, Pierre Duhamel

42 réflexions sur “Les braillards

  1. On voit venir la suite:

    – Moyens de pression de plus en plus sauvages
    – Grèves
    -Lois spéciales
    – Guérilla juridique des syndicats pour essayer de reporter le débat près des prochaines élections
    -Contestations juridiques cour suprême et j’en passe.

    Qu’on donne aux Villes le pouvoir de faire faillite en modifiant la charte des municipalités et vous verrez le ton changer.

    Couillard doit agir en-dedans des prochains 18 mois. Sinon, on revient au point de départ.

  2. Mme Marcotte,
    Enfin une bonne nouvelle. M. Parent ne sera plus sur FRANCHEMENT MARTINEAU et j’espère que nous ne reverrons plus Martine Desjardins aussi. Le problème avec notre go-gauche à gogosses est qu’ils ne réalisent pas que le socialisme fonctionne tant et aussi longtemps qu’il y a des riches pour payer…..en d’autres mots le capitalisme est le partage inégal de la richesse et le communisme est le partage égal de la pauvreté……
    Il ne faut pas oublier que les syndicats n’ont autant de force que la direction d’une entreprise ou gouvernement veut bien leur donner. Nos gouvernements de poules mouillées (c’est la deuxième fois que j’utilise cette expression aujourd’hui) ont toujours été irresponsables en voulant acheter la paix à tout prix…..J’en aurais beaucoup plus à dire, mais j’ai hâte de voir les commentaires de vos autres lecteurs.

  3. «Ma consolation? Qu’au moins ce blogueur-braillard de première ne bénéficiera plus de la tribune de Franchement Martineau à raison de 3 fois la semaine…»

    En effet, c’est une très bonne nouvelle! Et je n’aimais pas du tout les panélistes à Franchement Martineau l’année dernière à part Christian Dufour que je trouvais plus sage et réfléchi que les autres.
    Je regrette le temps où vous étiez à son émission ainsi que J.Jacques Samson, Bock-Côté, Lise Ravary, Éric Duhaime. Et j’aimais bien entendre aussi de temps à autre Réjean Breton pour sa compétence, sa verve, son dynamisme et son franc-parler: en passant, lui, il l’avait vraiment son franc-parler, si vous voyez ce que je veux dire!! Il n’était pas un jour à gauche, le lendemain à droite, entre les deux un autre jour!

  4. J’ai bien peur qu’il soit trop tard pour la droite..

    Les élections fédérales à l’automne 2015 seront un indicateur de l’étendue de la gauche socialiste au Québec.

    Des girouettes, disait-on, après la débandade du Bloc au profit du NPD.. Peut-être pas tant que cela. Et si le Québec se distinguait une fois de plus en redonnant son appui au NPD?

    Richard Martineau revient mais le matin entre 7:30 hres et 9 hres..Il aurait offert à Jérôme Landry de participer à son émission mais Landry a dû refuser en raison du conflit d’horaiire.

    Il sera intéressant de voir quelle stratégie empruntera la machine médiatique Québecor.

    • Doit-on voir l’action des forces obscures prendre le contrôle des médias afin de faire taire la droite? Ils me semble voir une mouvance dans cette direction. Nous devrons nous fier aux médias sociaux pour continuer à passer le message et permettre aux gens de s’informer et de voir l’autre côté de la médaille.

  5. J’ai écrit sur ce blogue ce matin. J’ai dit que j’étais choqué par cette phrase soit rendre la retraite misérable pour tous les Québécois. La loi 3, j’espère va simplement rendre ça un peu plus équitable pour ceux qui n’ont pas de rentes de retraite. Ça ne semble pas le déranger une miette de voir qu’il y a une partie des Québécois qui ont une retraite misérable parce que ceux-ci sont occupés à payer la retraite pour les autres. La loi 3 ne va pas abolir les rentes de ces bébés gâtés. À les entendre c’est la fin du monde. Cette loi va tout simplement arrêter de pelleter dans ma cour. Je paie, mais je n’ai pas droit à une rente de retraite. Ça n’a plus aucun sens pour moi. Cette loi, j’aimerais qu’elle englobe toute la fonction publique y compris les députés et les hauts-fonctionnaires. C’est leur retraite après tout. C’est hallucinant pour moi de voir qu’il n’y a personne de la fonction publique ou ces employés gâtés des municipalités, qui ne se sente coupable de faire payer leur rentes par les autres. Ils acceptent la charité sans même broncher.

  6. Quand Legault a mis sur pied la CAQ, il était inspiré par le gros bon sens.

    Mettre la souveraineté sur la glace le temps de défaire le Québec de sa dépendance à la péréquation.

    Avant même que le parti n’existe officiellement les sondages indiquaient un engouement certain pour ce discours..

    Je n’ai jamais compris pourquoi certains signataires parmi les lucides ne soient pas montés dans le véhicule de la CAQ.. Pourquoi les Facal, Éric Bédard, Jacues brassard, entre autres, lesquels avaient quitté le PQ trop à gauche, n’ont pas su saisir cette opportunité?

    Avec comme résultat une division devenue irréconciliable entre les tenants de droite rendant impossible toute mobilisation digne de ce nom.

    Alors on peut comprendre Parent quand il qualifie la droite de braillards.. on ne lui fait pas peur!

    Misère!

  7. Faut-il s’attendre à quelque chose d’autre d’un ancien parrain-président de la mafia-syndicale?

    Ce n’est jamais rien d’autres que l’augmentation du nombre de payeurs de la pizzo-cotisation qui l’intéresse.

  8. Est-ce qu’il y a quelqu’un de surpris que le maire Coderre commence à reculer?? Pourquoi le maire de Montréal se mettrait-il à dos les syndiqués lorsque celui-ci n’a qu’à demander au Gouvernement de voter une Loi spéciale pour lui donner 500 millions de dollars afin de rembourser les caisses de retraite de sa ville, comme cela s’est déjà produit?? Labeaume est loin d’être parfait mais Coderre est une coquille vide.

    • Vous attendiez-vous à autre chose de quelqu’un qui a été ministre libéral durant le règne de Jean LE MANGE QUÉBECOIS Chrétien ?? Non, je ne suis pas péquiste.

  9. Si Coderre recule, Labeaume risque d’en faire autant.. Tout seul ,il ne fera pas le poids..D’autant plus que 6 autres maires se sont dissociés des Maires de Québec et de Montréal…

    Restera à voir ce que feront les Libéraux…

    L’espoir du début reposait sur un consensus de la population, les sondages indiquaient l’appui d’une majorité des citoyens aux mesures de rigueur jugées inévitables

    Comme le gouvernement et les deux partis de l’opposition s’entendaient. sur ce point, on escomptait que l’opposition laisse la partisannerie de côté et appuie le PLQ lors des affrontements avec le monde syndical.

    Cela ne semble pas partie pour ça.

    • Je ne crois pas que Labeaume reculera. Mais que peut-il faire tout seul? Coderre est un pleutre.

      Tout est entre les mains du PLQ.

  10. Coderre est un libéral typique, donc il se contrefout totalement de bien gérer les fonds publics. Reste à voir si Couillard va avoir le courage de se tenir debout devant les syndicats. S’il s’écrase, j’espère que les pleutres qui ont abandonné la CAQ vont apprendre de leur couillardise.

  11. MBC qui n’est pas libéral était scandalisé de l’attitude des policiers, des pompiers, etc..

    C’est un deuxième tour électoral qui se prépare.

    De temps en temps, même si je sais que les plus pauvres seront les plus affectés, je rêve a un écroulement financier du Québec.

    Je ne vois rien d’autre pour arriver a tout changer.

    Pour le sieur Parent, qui passe ses vacances au Vietnam pour constater les progrès du régime (!!!) il n’y a pas grand chose à faire.

    Il s’est récemment porté à la défense de la SAQ. Si la SAQ est un merveilleux système pourquoi les stationnements de la LCBO (la SAQ ontarienne) proches du Québec sont-ils pleins de véhicules immatriculés au Québec…

    C’est 30 % moins cher…au minimum.

  12. Hugo, insulter les autres ne vous rend pas plus intéressant.

    Ce qui apparait clairement en ce moment c’est combien le Québec est gauchiste. Vous pensez vraiment que la CAQ l’aurait plus facile si ce parti était au pouvoir en ce moment?

    Dans mon comté c’est Deltell qui a été réélu.. Si la CAQ n’avait pas perdu 3 de ses comtés dans la région de Québec les résultats de l’élection ont démonté que c’est le PLQ qui aurait pris le pouvoir mais minoritaire.. ou peut-être le PQ minoritaire.

    Alors sachez que les pleutres ont voté PLQ justement dans l’espoir de sortir de ce cercle vicieux.

    Alors oui je me félicite de voir le Québec dirigé enfin par un gouvernement majoritaire. Et seuls le PLQ et le PQ pouvaient prétendre à ce statut… .pas la CAQ.

    Les gouvernements subséquents ont tous baissé les bras devant le pouvoir syndicale.

    L’espoir c’est que Couillard s’inspire du gouvernement majoritaire Harper. De toute façon il ne réussira pas à amadouer ceux qui le détestent, ainsi il doit avancer envers et contre les braillards.

    Que vous aimiez ou non la situation politique actuelle, vous devrez vivre avec,, c’est la seule carte qui reste à jouer contre les syndicats..

    Je pense que ce sont les nationalistes péquistes conservateurs qui ont agi en mauvais stratège. Après avoir boudé la CAQ lors de sa fondation voilà maintenant qu’ils la courtisent pour une fusion.. Mais ils courtisent maintenant une CAQ vidée de son aile fédéralise.

    • Si les peureux n’avaient pas abandonné la CAQ, cette dernière détiendrait la balance du pouvoir et obligerait les libéraux à arrêter leur dépenses folles. Un gouvernemaman, qu’il soit libéral ou péquiste, ça reste un gouvernemaman.

      Quand on nomme un ancien chef syndical pour gérer notre plus gros ministère comme Couillard l’a fait avec Barette, ça ne démontre pas une grande volonté de changement!

    • Hugo, vous avez raison…n’en déplaise aux pleutres qui ont voté contre leurs convictions….pour débarquer le PQ…Les meilleurs gouvernements que nous avons eus étaient minoritaires.

  13. J’avais perdu le respect que j’avais pour Martineau depuis qu’il exagerait avec ses points de vue bizarres et avec le choix peu éclairant de ses invités.

    Tant qu’à M. Parent, dommage que le Journal lui donne une tribune. Pourquoi…nous avons assez de trouble sans avoir un autre qui va pomper les syndicalistes.

    Les fonds de pension ne seront plus jamais les mêmes depuis que les taux d’intérêts des placements sont si bas. En 1980, les obligations du gouvernement canadien étaient à 18%…imaginez 18%.

  14. Ce qui me laisse perplexe de leur position de gens qui font pitié est ceci…

    En entrevue un représentant du syndicat des policiers affirme qu’ils n’ont une retraite MOYENNE de 50 000 $ par années à raison d’un «sacrifice» de 150 $ par semaine et qu’ils paient 50% de ce régime.

    Faisons des calculs simples, genre math 101:

    150 $ par semaine x 52 semaines par année.
    Travail en moyenne 35 ans et doivent partir obligatoirement à la retraite à 65 ans. Donc donnons-leur le maximum de 45 ans s’ils ont débuté à l’âge de 20 ans avec une retraite à 65 ans.

    N’oublions pas que la ville paie 50% également.

    (150 x 52) x 45 = 351 000 $ x 2 = 702 000$ pendant toute leur carrière.

    Selon lui ils reçoivent 50 000$ en moyenne par année. Donc avec notre cas, il doit être dans le haut puisqu’il a le maximum d’année avec une contribution à toutes les années. Mais restons avec ces chiffres à lui.

    Donc on prend l’âge de retraite 65 ans et mettons qu’il reçoit sa pension pendant 35 ans à raison de 50 000$ par année. Car les spécialiste disent que nous devons planifier comme si nous vivons jusqu’à 90 ans.

    Ceci équivaut à 35 * 50 000 = 1 750 000.00 $ total dans son fond de pension.

    À cela, il faut ajouter l’indexation (coût de la vie) et ainsi que toute perte encourue comme ce fut le cas en 2008 avec le crash boursier où certaines personnes ont perdu plus de 30% de leur RÉER.

    Donc chers syndicalistes, expliquer-moi comment on fait pour avoir un rendement de plus de 100% à notre régime de retraite?

    1 750 000.00 – 702 000.00$ = 1 048 000 .00$ en intérêt??!!??

    Également comment osez-vous prétendre que vous cotiser à la hauteur de 50% de votre régime de retraite quand on sait que vous ne couvrez-pas l’indexation ni les pertes mais que ce sont les contribuables qui le font?

  15. Ça va finir quand ce cirque? Quand tout le monde qui restera aattendra que l’autre paye? Ce sera drôle de regarder cela de loin! Que vont-ils faire à la toute fin quand les derniers payeurs voudront quitter, mettre un mur autour du Quebec? C’est à ce moment là qu’ils comprendront tout le sens du mot solidarité! Ça sen vient vite! Les payeurs quittent le bateau!

  16. L’ennemi #1, ce sont les syndicats. Ce sont eux qui foutent la merde partout au Quebec et qui freine tout changement. Mais comment s’en débarrasser ou a tout le moins les affaiblir? Quelqu’un a la solution?

    • Ma solution: ne plus voter pour un parti ouvertement pro-syndicat (PQ) ni pour un parti qui malgré ses belles promesses s’écrase systématiquement devant les syndicats (PLQ).

  17. Les attentes face aux Libéraux se doivent d’être réalistes.. La culture libérale est davantage centre gauche que centre droit…

    Mais devant l’état des finances du Québec. ils n’auront pas le choix pour dégraisser l’état obèse de s’attaquer aussi au pouvoir syndical.

    Comme les Libéraux ne sont pas les alliés naturels des syndicats comme le sont les péquistes, les chances d’au moins les affaiblir sont tout de même présentes.

    Martin Coiteux, se situe au centre droit. Aux dernières élections, beaucoup se sont dits étonnés de le voir se joindre aux Libéraux et non pas à la CAQ.

    Quand la question lui avait été posée, il avait répondu qu’il avait opté pour le PLQ après avoir évalué l’équipe économique avec laquelle il croyait les chances de résultats plus importantes.

    Ce sont les journalistes qui me désespèrent. Et la CAQ qui n’est plus l’ombre que de ce qu’elle a été.. et de laquelle il faudra s’attendre à un concert de louanges par une convergence médiatique partisane.

    Je reste convaincue de la stratégie des conservateurs péquistes de fusionner la CAQ..

    Il est illusoire de croire qu’une vision partagée de la nécessité d’une révision en profondeur des programmes de l’État l’emportera sur les luttes partisanes.

    Alors il faudra faire avec! Dans un tel contexte, l’opposition prend le risque de voir les Libéraux atteindre un objectif somme toute satisfaisant mais envers et contre eux.

    Et dans 4 ans, le PLQ pourrait voir son mandat être renouvelé.

    La mauvaise foi pourrait leur jouer des tours.

  18. Couvertures médiatiques du départ de Christian Dubé:

    1) Journal de Québec, le meurtre d’une jeune femme de Québec l’emporte sur la nouvelle du départ de Dubé!!..

    2) Journal de Montréal: le départ de Christian Dubé fait la « Une » mais le texte fait abstraction du fait que Christian Dubé ne réclamera pas de prime de départ. Ce non-dit a alimenté les commentaires négatifs envers Dubé..

    3) La Presse: le départ de Christian Dubé extrapolé sans rien d’occulté… pas de prime de départ, résultats des dernières élections dans Lévis et combien il en coûtera aux contribuables pour les élections partielles en devenir.

    Faites-vous vous-mêmes votre opinion.

    La bonne nouvelle c’est que la Caisse de dépôt a recruté un vice-président de prestige. non?

    Il sera difficile pour les Caquistes de nier ce fait..

  19. François Pouliot. Les Affaires.com l’Actualité, exprime dans sa chronique que le départ de Christian Dubé est une mauvaise nouvelle pour la CAQ mais son recrutement à la Caisse de dépôts est une bonne nouvelle pour le Québec.

    Je pense moi aussi qu’Adrien Pouliot devrait se présenter dans Lévis..

  20. Les braillards se sont actuellement les fonctionnaires municipaux. Certes, le gouvernement doit négocier si les fonctionnaires proposent des solutions intelligentes pour réformer les fonds de pensions des fonctionnaires mais le gouvernement doit tenir bon dans l’idée de réformer le système. Et vous le savez, je ne suis pas partisan du Parti Libéral du Québec. Cependant, le chef du gouvernement national du Québec, Philippe Couillard doit avoir l’appui de la population du Québec derrière lui pour entreprendre une des réformes les plus importante du 21e siècle pour l’État du Québec.

  21. P.S. une autre solution radicale serait de privatiser les villes pour en faire des coopératives de services publiques selon la base des copropriétés et d’avoir certains services facturés à la carte sur un compte non plus de taxes annuels mais de services. Avec des assemblées de copropriétaire pour voter les décisions pour chaque quartier. Donc, plus de fonctionnaires mais des employés d’O.S.B.L. à grande échelle. La synthèse des valeurs coopératives et d’une plus grande libertés pour les citoyens. On peut concilier les valeurs sociales et la libre entreprise.

  22. Il semblerait selon les rumeurs que le PLQ présenterait Sébastien Proulx ex-adéquiste dans Lévis..

    On dirait que le PLQ donne des signes d’une volonté réelle de changement. Après Martin Coiteux, Sébastien Proulx?

    Qui plus est, personne ne peut nier que Christian Dubé sera plus utile pour le Québec à la Caisse de dépôts qu’il ne l’était sur les bancs de l’opposition à l’Assemblée Nationale.

    Régis Labeaume déplore le départ de la CAQ de Christian Dubé.. C’est une mauvaise nouvelle aussi pour le PQ qui devra revoir sa stratégie. De toute façon le retour du bipartisme s’annonçait déjà.

    Peut-être va-t-on se retrouver dans 4 ans avec nos PLP/PQ blanc bonnêt/ bonnêt blanc mais avec un discours renouvelé car sensibilisé au contexte économique actuel!!

  23. La CAQ devait d’ailleurs être un parti temporaire madame Beaulieu. P.S. En passant, êtes-vous parentes avec le sympathique nouveau chef du Bloc? Je connais vos opinions politiques à l’opposé de Monsieur Beaulieu donc si vous êtes parents ça doit faire de belles soirées de discussion en famille? Cette phrase est un peu de l’ironie de ma part!!!

    Pour revenir à nos moutons, la CAQ devait faire le grand ménage et ensuite se dissoudre lors de sa fondation. François Legault avait dit à ses candidats de pas penser faire de longue carrière. Si le Parti Libéral vole les idées de la CAQ et les appliquant, la CAQ n’aura plus tellement de raison d’être et disparaîtra. En passant, j’ai voté CAQ en 2014 mais je veux voir la suite des choses pour réappuyer ou pas ce Parti.

    Salutations…

  24. Pour le moment, le parti libéral vole plutôt les idées de dépenses folles du PQ, comme la cimenterie! J’ai hâte qu’ils commencent à voler les idées de la CAQ… Coiteux se fait beaucoup trop discret à mon goût. Je ne sais pas ce qu’il attend pour mettre de l’ordre dans les programmes. Son idée de comité à x millions ne me plait pas trop. Il sait ce qu’il a à faire, ce n’est plus le temps de consulter, mais d’agir. J’ai comme l’impression que les Bolduc et Barette ne sont pas trop intéressés à couper dans leurs ministères et que c’est malheureusement eux qui mènent la barge. Couillard n’a pas été fort de nommer ces deux irresponsables à la tête des deux plus gros postes de dépense.

  25. Joanne, merci! pour l’article du National Post auquel vous nous référez sur votre page twitter et aussi pour l’article du Dr Azeem Ibrahim.

    Peut-être vous devriez donner accès à ces liens sur votre blogue..

    On sent que les plaques tectoniques bougent enfin au Québec.

    Il ne faut pas hésiter et faciliter l’accès à un côté de la médaille trop souvent occulté dans nos journaux à large lectorat..

    Je vous invite tous sur ce blogue à lire Joanne sur twitter..

  26. Jean-Claude Michaud, mon gendre est indépendantiste pur er dur, ma fille sa conjointe fédéraliste.. Le seul mouton noir dans la famille en quelque sorte.. (clin d’œil). J’adore mon gendre..

    La recette de notre bonententiste, la politique est le sujet tabou. Comme vous pouvez le voir mon trop plein, ce sont les blogueurs sur ce site qui en subissent les contrecoups..

    Hugo, c’est dommage que vous ayez raté l’explication donnée par Christian Dubé à Alain Gravel hier soir au 24 heures en 60 minutes.. (en passant il est tellement meilleur qu’Anne-Marie Dussault)

    Oui, Christian Dubé était contre l’investissement du gouvernement dans les cimenteries. Il dit que par contre il s’était montré satisfait que la Caisse de dépôts se tiennent éloignés de ce projet.

    Ainsi il compte bien utiliser le pouvoir qui sera le sien en tant que vice-président de la Caisse de dépôts pour garder un œil justement sur ce projet.

    Après François Pouliot c’est au tour de J.-Jacques Samson d’admettre que cette nomination est une bonne nouvelle pour le Québec inc. et pour le Québec…

  27. Merci madame Beaulieu d’avoir élaboré sur vos rapports familiaux par rapport à la politique. J’avoue qu’il faut souvent faire attention avec les gens qui ont des opinions vraiment contraire au nôtre. La politique comme la religion divise les gens et devrait être abordé de manière plus froide mais c’est notre passion qui l’emporte sur la raison.

    Un monde sans parti politique avec seulement des débats sur des idées au cas par cas serait selon moi plus souhaitable. Les questions prises une par une par des groupes de citoyens et une démocratie directe comme en Suisse et dans les États américains.

  28. Et voilà…saccage par les « bleus » à l’hôtel de ville de Montréal. Et les policiers qui n’interviennent pas!!!

    Une question: qui dirige la police? le directeur ou le syndicat???

    Si un groupe de citoyens « ordinaires » avait planifié et accompli les mêmes singeries, la police serait-elle demeurée de glace également, l’arme au pied?

    Ne serait-il pas grand…grand temps de réduire les pouvoirs sans mesure des syndicats, de démocratiser l’adhésion à un syndicat, de les obliger à rendre publiques leurs finances et surtout, d’abolir la formule Rand???

  29. Pingback: Les syndicats nuisent-ils à l’économie? | IRIS

  30. Pingback: Les syndicats nuisent-ils au Québec? | AIMTA SL2468 IAMAW LL2468

  31. Pingback: AIMTA SL2468 IAMAW LL2468

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s