Saccage à l’hôtel de ville – La « joke » de la libre négociation

SaccageHotelDeVilleHier, une bande de malfaiteurs ont saccagé l’Hôtel de ville de Montréal – en effet, peut-on au moins cesser de parler de « manifestants » s’il vous plaît?  La Presse raconte ce matin que:

Au moins trois agents de sécurité ont été légèrement blessés en tentant de s’interposer. L’un d’eux a reçu un coup de poing au visage lorsqu’il a tenté d’empêcher des manifestants de faire irruption dans la salle du conseil municipal. Le maire Denis Coderre était présent lorsqu’ils ont forcé leur entrée dans la salle du conseil. Il a finalement retraité alors que les feuilles et les verres d’eau volaient dans les airs.

Pendant une dizaine de minutes, les manifestants ont bruyamment assiégé le bureau de Denis Coderre. «Ils ont essayé de rentrer dans mon bureau, ils ont cassé des vitres, ils ont enlevé l’air climatisé, a relaté le maire.

Ce n’est pas tout. Tenez-vous bien:

Une demi-douzaine de policiers assistait à la scène, sans intervenir.

« Aucune arrestation », titre le Journal de Montréal. Malgré le saccage. Malgré le vandalisme de ces masqués trop lâches pour se montrer le visage. « À l’extérieur, des bombes fumigènes ont été lancées et un feu a été allumé avec du papier. »AucuneArrestation

Armés de leur trompette et parfois même masqués, des employés municipaux ont saccagé plusieurs locaux de l’hôtel de ville pour exprimer leur colère face à la loi 3 sur les régimes de retraite, sous les yeux des policiers qui n’ont procédé à aucune arrestation.

C’est beau la « libre négociation », non? Je me demande ce qu’ont raconté ces bandits lorsqu’ils sont arrivés à la maison hier soir. « Heille, on leur a envoyé un méchant message. Ils vont finir par comprendre qu’on est solidaires, nous autres. S’ils ne connaissent pas leur histoire, on va leur rappeler. Ils vont se rappeler qui a le « gros boutte du bâton », oui. Et pis, on a la police de notre bord. Ils pourront pas rien faire. »

À cela, je leur répondrais ceci: « Heille, gang! On la connaît votre histoire. L’histoire des cols bleus de Montréal est gravée dans nos moeurs. Et on en a marre de vos fiers à bras et de payer pour vos crisettes… et de payer pour vos fonds de pension déficitaires. »

Leur slogan? « On n’a rien volé… nous ». Ah non? Vous croyez vraiment que le rapport de force entre les élus des municipalités et des bandits de ce genre était équilibré dans le passé? Je vous laisse y réfléchir deux secondes. Vous voulez une illustration du pouvoir syndical et corporatiste au Québec? Une démonstration que le Québec est co-gouverné par un ensemble de groupes d’intérêts à la solde du portefeuille de l’honnête travailleur? Écoutez Marc Ranger, le porte-parole syndical à la tête de la « Coalition syndicale pour la libre négociation » – (c’est comique ce titre, non?)

«La négo… ça marche. un projet de loi sur [sur les régimes de retraite], on n’en veut pas »

Monsieur ne veut pas de projet de loi et entend faire plier un gouvernement élu. Vous comprenez? Et bien sûr que ça marche la négo! Mais pour qui? Les employés municipaux ont une rémunération globale 37,9% supérieure à celle des fonctionnaires provinciaux, 16% de plus que les fonctionnaires fédéraux, 17% de plus que les syndiqués du secteur privé et tenez-vous bien, 47% de plus que les salariés non syndiqués du privé. – Source

Demain débuteront les consultations sur le projet de loi #3 touchant les régimes de retraite du niveau municipal. Vous voulez un autre indice pour vous convaincre du pouvoir syndical et que le Québec est bel et bien co-gouverné par des groupes d’intérêts? Prenez connaissance des groupes qui sont invités à la discussion.

Indice: Ne cherchez pas le mot « contribuable ». Il n’y est pas.

autoboueAutoEtiquettesFeuHotelDeVille2FeuHotelDeVilleMtl

29 réflexions sur “Saccage à l’hôtel de ville – La « joke » de la libre négociation

  1. Est-ce que quelqu’un aura le courage de mettre fin à la domination de la mafia-syndicale? À quel moment le gouvernement se décidera d’abolir la formule Rand pour permettre la vraie liberté constitutionnelle d’association? Va-t-on avoir le courage de mettre à la porte les vandales et les criminels qui ont participé au saccage et ceux qui ont laissé faire?

  2. La démocratie syndicale à leur meilleur!

    Pour les syndicats, la libre négociation veut dire: « Donnez nous ce que NOUS voulons et fermer vos gueules. »

    Ils se prétendre solidaire avec les moins bien-nantis… en autant que cela ne les touche pas.

    Petite question, si ces gestes avaient été fait par de simple citoyens, est-ce que cela prendrait autant de temps à avoir des coupables et des sanctions?

    Bienvenue au Québec où les syndicats sont au-dessus des lois!

  3. Le terme «saccage» nous ramène quarante ans en arrière; rappelons-nous le «saccage de la Baie-James»: http://fr.wikipedia.org/wiki/Saccage_de_la_Baie-James
    La domination syndicalo-mafieuse ne date pas d’hier; la pusillanimité des élus non plus. Sans doute, l’abolition de la formule Rand et l’octroi d’un droit au lock-out pour les municipalités ne résoudraient pas tous les problèmes, mais ils contribueraient à un nécessaire rééquilibrage des forces (et des faiblesses) en présence.

  4. Joanne ta nouvelle photo est très belle. Pour le sujet, Joanne, est-ce qu’il y a quelqu’un de ton entourage qui pourrait faire un genre de ruban sur lequel il serait inscrit: On n’a rien volé: Moi non plus. Ce serait pour leur signifier à cette bande de sauvages que ce n’est pas à moi de payer leur déficit. Ce n’est pas à moi de payer une retraite à quelqu’un d’autre, quand je ne peux même pas prendre la mienne faute de sous. Je travaille toujours à 66 ans. Si j’arrête de travailler, j’aurai en tout comme revenu 13,000.$ et on me demande de payer pour quelqu’un d’autre. Assez c’est assez. Tient un autre slogan pour la population. J’achèterais un ruban. Il est vrai que je risque une claque sur la gueule, mais je suis prêt à payer le prix.

  5. C’est bizarre que sur les photos qu’on voit, il n’y a que des gens à visage découverts et que le seul saccage que l’on voit ce sont des papier de convention collective non respectées lancés ….

    • Soit vous de l’aveuglement volontaire ou bien vous prenez le monde pour des valises.

      Cela a été très bien documenté soit par des entrevues radio, télé et dans les quotidiens que des vitres ont été fracassées, un air climatiser enlevé, des élus ayant reçu des verres lancés du 2ieme blacon, un agent de sécurité ayant reçu un coup de poing sur le visage, une poubelle en feu à l’extérieur et j’en passe.

      Si votre seul argument pour défendre les gorilles des syndicats est de vous plaindre des photos, c’est que vous ne vallez pas cher l’once.

  6. L’attitude des clowns policiers est particulièrement inquiétante…

    Nos ‘amis’ parlent de grève générale…jusqu’a quand (plus d’enlevements des ordures, aucun service public, etc…).

    Le gouvernement a tort de faire cette loi 3.

    J’aurais imposé des conventions sans négociations et pour les syndicats qui ne sont pas d’accord procédé à la liquidation des fonds de retraite actuel.

    Il est temps de procéder à des congédiements et de frapper les syndicats ou il sont sensible, a la caisse, en les rendant responsable des dégâts.

    J’attends la réaction du PQ….

  7. Si la grogne de la majorité ne se fait pas entendre, le gouvernement devra reculer. Alors il nous appartient à crier haut et fort notre soutien.

    L’opposition au gouvernement, comptons-y même pas! Je me demande même si la raison pour le PQ d’autant tarder à se choisir un chef ne serait pas stratégique.

    Belle justification pour ne pas avoir à se jeter dans dans la mêlée en appui à la loi 3!!…

    E Legault qu’est-ce qu’il fait? Ce serait le temps que ses bottines suivent ses babines, non

  8. J’étais renversé ce matin de voir cet anarchie. Nous sommes plus dans une démocratie nous sommes sous la dictature des groupes corporatistes et syndicaux. Nous sommes bloqué dans tous les domaines à moins debout leur donner ce qu’ils veulent. Moi je vois le ciel se noircir il y a des tempêtes à l’horizon. C’est la minorité qui veut diriger et elle y arrive. Nous la majorité silencieuse pas organisée bien, on doit subir. On a beau aller voter et élire un gouvernement qui représente nos pensées mais il ne peut appliquer la décision de la majorité. Nos institutions sont bafoués, piétinées. J’ai été actif dans un syndicat mais ce n’est pas ce genre de syndicalisme que j’ai défendu. Ils disent qu’ils défendent l’injustice…. mon oeuil!

  9. Jeff Fillion a tellement raison quand il suggère que les caméras de LCN et RDI ne filment pas le comportement honteux de ces voyous.

    Il rappelé la manifestation de carrés rouges qui avait été organisée dans une région quelconque, laquelle s’était rapidement dissoute devant l’absence des journalistes retenus ailleurs.

    Car si les médias par sensationnalisme ne peuvent résister à filmer le moindre des nombreux débordements en devenir, ils joueront le jeu des casseurs. Comme ce fut le cas pour le printemps « .érable ».

    E je pense qu’un deuxième épisode de ce genre serait dramatique pour la suite des choses au Québec.

  10. J’aimerais ajouter que ce qui est à prévoir c’est que la partisannerie l’emporte. LCN et TVA ne voudront certainement pas poser le moindre geste susceptible de bien faire paraître Philippe Couillard.

  11. Je suis tellement en accord avec votre opinion, Mme Marcotte, sur le saccage à l’hôtel de ville de Montréal.
    Je suis vraiment tannée de voir les chefs syndicaux et leurs membres avoir ce genre d’agissements. Ils sont maîtres partout, agissent en sauvages et font de l’intimidation en masse.
    Comment voulez-vous négocier avec ces « voyous » !!!!!!!!!…
    Ça prend un grand ménage dans tout ça. Les syndicats ont trop de pouvoirs et mènent les dirigeants par « la gâchette, un poignard dans le dos »…….. Il n’y a pas de négociations possibles avec eux……

    Il faut appuyer nos gouvernements et crier haut et fort notre solidarité avec nos dirigeants pour montrer notre désaccord aux syndicats.
    Il faudrait quelqu’un qui inviterait les gens à faire des rassemblements contre les syndicats pour leur dire qu’on est écœurés de leurs agissements,leur dire qu’on appuie le gouvernement…..
    Il faut faire quelque chose, c’est important! La majorité silencieuse doit se lever debout et dire leur désaccord….
    Les chefs syndicaux ont de la poigne avec leurs membres qui suivent comme des moutons.
    Et ils nous mènent par le bout du nez. Et on reste là les bras croisés à ne rien faire!!!!!……

    Les policiers et les pompiers baissent dans mon estime en les voyant agir comme des voyous…
    Ils ne sont pas dignes du métier qu’ils exercent car ils agissent comme des ados en manque de sensationnalisme…..
    On devrait leur envoyer le droit à la syndicalisation.
    Je suis outrée de leurs agissements d’enfants gâtés…. Ce ne sont pas eux qui sont les plus instruits: Qui, parmi eux, ont fait de l’université? Combien ont-ils d’années de scolarisation pour mériter de si gros salaires?
    L’intimidation est la pire des choses à faire pour obtenir ce qu’ils veulent.

  12. Il fait abolir la formule Rand car ce sera l’anarchie au Québec si ça continue ! L’opposition qui avait appuyé les carrés rouges et qui a eu raison du gouvernement précédent ! Que fait-elle ?? Pas un mot !!

  13. Les syndicats dans la fonction publique c’est une aberration. Les méchants patrons c’est nous les payeurs des taxes. Le jour s’approche où les cris de la majorité silencieuse se feront entendre. Assez c’est assez, bande de caves.

  14. Les policiers qui étaient en devoir et qui n’ont rien fait devraient être suspendus.. Je n’ai pas confiance que la SPVM enquête sur ses policiers. Je n’ai pas plus confiance en la SQ dans ce cas. Ils sont probablement les prochains à se faire changer leur fond de pension. L’enquête devrait être menée par la GRC. Le gouvt devrait annuler la formule Rand…nos syndicats-mafieux sont rendus trop puissants et c’est la faute de tous les maudits gouvernements pisseux que nous avons eus depuis 40 ans. Ils achetaient la paix avec leurs visions à court terme. Pourquoi n’y a-t-il eu aucune arrestation aujourd’hui ??? Ce sont des fonctionnaires de la ville de Montréal…certainement quelqu’un doit les avoir reconnus. Un autre bel exemple de niaisage…J’espère que le gouvt et les municipalités vont se tenir debout.

  15. Malheureusement je crois avoir vu juste.

    Pierre Bruneau et Mario Dumont ce soir au bulletin de nouvelles nous ont donné un petit aperçu du biais partisan qui colorera les bulletins de nouvelles Québecor.pendant les débats houleux à venir.

    Dumont et Bruneau jugent le ton de Philippe Couillard trop intransigeant. Ils devraient s’inspirer de la réforme moins radicale que le PQ aurait appliquée s’il avait été élu s’entendaient-ils.

    Bruneau s’est servi du commentaire d’un unique commentaire d’internaute lequel se résumait à une menace déguisée:un printemps érable un automne 2014 si Couillard ne met pas d’eau dans son vin.

    Stephan Bédard abondait dans le sens des Dumont et Bruneau..

    Mario Dumont s’est vite laissée séduire par la peoplelisation.. Il a laissé ses convictions adéquistes brüler au bucher des vanités.

    La loyauté envers TVA c’est payant.. Mario Dumont\Marie Claude Barrrette, Mathieu Bock Côté\karima Brisk, Richard Martineau\Sophie Durocher, voilà des couples qui en mènent large dans les médias de TVA..

    Karima Brisk promu au téléjournal de Pierre Bruneau, Sophie Durocher au Téléjournal de Sophie Thibault. Richard Martineau qui fait les matins à LCN..

    Un aperçu de l’oligarchie qui nous attend dans la République de PKP.. Les copains d’abord!

    Cette classe de journaliste qui déshonore la profession..

    • Vous êtes une personne très lucide. Il faut mettre fin à la concentration des médias pour le bien-être de notre démocratie.

  16. J’applaudis à ces manifestations démontrant clairement qui a le pouvoir au Québec. Plus ils en feront, plus de gens le comprendra.

    Quand de vrai enjeux sont sur la table, le véritable caractère social se présente aussi; pas nécessairement pour négocier une solution, dans ce cas, c’est bien plus pour imposer sa solution.

    JP

  17. Le bon peuple a élu un gouvernement pour bien gérer en son nom les programmes établis et les situations découlant des événements imprévus.
    Le gouvernement agit-il comme un bon fiduciaire des biens et de la volonté du peuple? Nous le saurons très bientôt!
    S’il fallait que le bon peuple puisse décider par référendum des conditions et avantages de ses employés (tous ceux et celles qui reçoivent un revenu de l’État, quelque soit le palier de gouvernement), je ne suis pas certain que la pension consentie soit bien différente de Zéro %.

    Ah que c’est donc facile de dépenser et s’accaparer l’argent des autres quand on est un syndicat!
    Il y en a toujours qui ne veulent pas faire le premier pas et qui systématiquement se servent de la faiblesse (et la cupidité) des autres pour essayer de justifier leurs actions contre le bon peuple.

  18. De toute évidence, Montréal est une honte!!!

    Cette dite métropole ne remplit pas son rôle. Elle ressemble de plus en plus à un Tiruanna Del Norte.
    Cette ville est un boulet dans son ensemble pour la province. Une métropole doit etre leader et créer de l’économie. Je pense à Seattle, Denver, Calgary, Atlanta, Houston, Dallas, Shangai et les villes émergentes qui portent haut et fort le statut de moteurs économiques de leur région dans le monde.

    Les nouvelles provenant de MTL ne sont que mauvaises, en déroute, cacaphoniques. MTL siffone le QC. MTL doit créer sa propre province (la 11eme). MTL vit en sociale démocratie comme un camp de réfugiés de losers. MTL a de moins en moins d’affinités avec le reste du QC.

    Le leadership de MTL n’est que ramifications en coulisses entre certains du privé avec beaucoup du public. MTL impose sa télévision, sa radio, sa mafia en construction, sa supreme pensée unique à gauche, green, nivelage vers le bas, quéteuse… bref… tous ce qui n’avance pas, coute un max et font ch.. ceux qui tentent de vivre justement et d’améliorer leur place au soleil.

    MTL doit se faire servir une douche froide pour réaliser enfin que l’autre QC ne veut plus payer pour MTL et ses fantasmes.

    Quand ta police est devenue aussi voyou que le voyou qu’elle aime matraquer, Quand t’es obligé de rappeler que ta ville est la métropole comme Coderre le crie par quasi-désespoir, tu dois lacher prise, laisser le QC vivre, ne plus réclamer pour des métros, des ponts, des agrandissements de ci et cela. Tu dois retrousser tes manches, faire ton mea culpa, rassembler les tiens pour qu’au moins, ils consentent à porter une couche d’incontinence et qu’il arrete de nous faire honte et nous ch.. dessus.

    MTL doit créer sa province et commencer à vivre seul par ses propres moyens!

  19. On se met à la place de ceux dans le monde qui reçoivent la nouvelles que dans une ville canadienne, les policiers saccagent l’hotel de ville.

    Ca ressemble à quoi? À un / »&*$( » &%$$ pays de république de bananes! Bravos les douchebags à 2 neurones!

  20. Pingback: Un p’tit mot avant de quitter 2014 | Le blogue de Joanne Marcotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s