Projet de loi 3: Risque d’un dangereux précédent à l’horizon

Comme nous aurions pu l’anticiper, pour les représentants syndicaux entendus lors des auditions portant sur le projet de loi 3 (PL3),

  • le projet de loi porte atteinte aux droits acquis
  • le projet de loi nivelle vers le bas
  • le problème de capitalisation des régimes n’est pas si grave
  • il faut accepter qu’il y ait des fluctuations du marché boursier qui affectent les taux de capitalisation (problème conjoncturel et non structurel)

De façon générale, pour les syndicats,

  • Taux de capitalisation – le projet de loi ne devrait pas porter sur les régimes dont le taux de capitalisation se situe au-dessus de 85%
  • Coût des régimes en fonction de la masse salariale – le projet de loi ne devrait pas plafonner à 18% (ou 20%) de la masse salariale le coût des régimes de retraite, encore moins lorsque ces régimes sont pleinement capitalisés
  • Partage des coûts des régimes – le partage à 50-50 entre les villes et les employés ne peut pas être imposé. Il doit être le fruit d’une « libre négociation » et être appliqué seulement à l’échéance des conventions collectives.
  • Déficits passés – les déficits passés (le 3,9 milliards$) devraient être assumés en entier par les villes (lire « les contribuables »)

Pourquoi, selon les syndicats?

  • Parce que les villes sont responsables de l’entiereté de ces déficits
  • Parce que, selon les syndicats, les employés ont déjà financé ceux-ci en laissant sur la table une partie de leur rémunération (choisi des salaires moins élevés par exemple).
  • Parce qu’il faut faire confiance à la « libre négociation » pour le reste, dans un contexte de rémunération globale.

CELA DIT, SAVIEZ-VOUS…

  • Que l’indexation des régimes ne touche que 15% d’entre eux? Pour l’indexation complète des régimes, seulement 7% des individus sont touchés. Selon les vérifications effectuées par le ministre auprès de la RRQ, la suspension temporaire de l’indexation touche 3,256 personnes sur les 50 000 retraités.
  • Que la première chose qui serait rétablie lorsque le régime de retraite redevient en santé, c’est l’indexation des prestations des retraités.
  • Qu’il est inexact de dire que la responsabilité entière des déficits revient aux villes (lire contribuables). La loi sur les régimes complémentaires n’empêche pas le partage des déficits passés entre l’employeur et l’employé. Certaines villes ont même abouti à un partage des déficits en cours de négociations (Rimouski, Matane, Sherbrooke se sont entendus sur le partage des déficits).
  • Que pour le regroupement des associations des pompiers du Québec seulement (RAPQ), le déficit total des régimes est de 2 G$, ce qui représente 56 000 $ pour chacun des 3600 membres? Que pour le RAPQ, ce sont les villes (contribuables) qui doivent assumer la chose à 100%. Curieusement, leurs régimes sont capitaisés à 90%, ce qui est vu comme un régime en santé par les syndicats (pour eux, 85% c’est suffisant).

À PROPOS DES POLICIERS

  • Qu’en ce qui touche les policiers de Montréal, leur caisse de retraite est capitalisée à hauteur de 106%. Que les coûts de leur régime représente 29% de la masse salariale alors que la majorité des régimes de retraite des corps de police sont à l’égalité ou sous 20 % du coût de la masse salariale.
  • Que le partage des coûts du régime de retraite des policiers de Montréal – les mêmes qui se sont croisé les bras lundi soir à l’hôtel de ville de Montréal – est de 76% pour les contribuables de Montréal et de 24% pour les policiers?
  • Bref, que non seulement les régimes de retraite des policiers de la ville de Montréal absorbent une part plus importante de la masse salariale, mais qu’elle est payée davantage par les Montréalais.
  • Que les policiers de Montréal justifient cet état de fait sous prétexte qu’ils ont accepté des salaires moins élevés. Pourtant, selon les chiffres présentés par le ministre en commission parlementaire, leurs salaires sont comparables à ceux de la SQ?
  • Que selon les policiers, ramener de 29% à 20% les coûts du régime pourrait faire que nos policiers et policières à Montréal passent de 110 $ par semaine à 224 $ de contribution, alors que le régime de retraite est en santé? (Je retiens plutôt que le régime ne leur en coûte que 5 720$ par année…)
  • Que malgré ce qui est véhiculé, il y a tout de même un élément de souplesse dans le projet de loi concernant le partage des coûts des régimes? Même pour ce qui est du partage 50-50 des coûts courants des régimes de retraite, selon le ministre, « Le projet de loi prévoit une fourchette de 40-60 dans la mesure où, sur l’ensemble des autres éléments, vous établissez que ça équivaut à un partage équivalent. Il y a eu déjà un pas de franchi pour aller dans le sens que vous demandiez », a-t-il répondu au représentant des policiers de Montréal, M. Francoeur.

EN CLAIR…

En clair, les syndicats ne veulent pas que le gouvernement impose quelque contrainte que ce soit dans la négociation de leurs régimes de retraite. La vie était belle jusqu’à présent. Laissons ça comme ça et abandonnons les villes aux fiers à bras syndicaux.

On raconte aujourd’hui que le ministre exprime une certaine ouverture à modifier son projet de loi.

  • Pourrait-il en arriver à exclure les régimes pleinement capitalisés du projet de loi?
  • A-t-il l’intention de laisser la « libre négociation » faire son oeuvre mais d’exiger, en contrepartie, une obligation de résultats pour arriver à un taux de capitalisation de 100%?
  • Doit-il laisser tomber l’exigence de partager les déficits passés? (Je vous rappelle qu’il s’agit ici de 3,9 milliards de $, soit autour de 13 000 $ par contribuable avec l’hypothèse de 3,2M de contribuables).

Exclure les régimes pleinement capitalisés comme celui des policiers de la Ville de Montréal reviendrait à abandonner les villes et à les laisser se débattre avec des conditions extrêmement généreuses que les contribuables n’ont plus les moyens de payer. Assurer la pérennité des régimes est une chose; l’assurer en tenant compte des contribuables et de l’équité intergénérationnelle en est une autre.

Le ministre doit, bien sûr, accueillir les bonnes idées. Mais il doit surtout réaliser qu’en acceptant des raccourcis ou en voulant s’épargner les décisions difficiles, il créera des précédents. Des précédents qui seront récupérés par les négociations qui viendront plus tard dans les autres niveaux de l’État québécois.

La révision des programmes et de la fiscalité imposera très certainement la perte d' »acquis » chez le citoyen québécois. Il est à peu près impensable qu’il ne soit pas appelé à contribuer davantage aux services sous la forme d’une tarification quelconque ou même par la diminution du panier de services.

Ce contribuable là NE PEUT PAS être le seul à payer pour les décisions et la mauvaise gestion du passé. Pensez-y à deux fois avant de plier devant la puissance et la menace syndicales.

22 réflexions sur “Projet de loi 3: Risque d’un dangereux précédent à l’horizon

  1. Bonjour Joanne,
    … est-ce qu’un régime complémentaire de retraite peut être surcapitalisé au delà de 110% et est ce que c’est un maximum , si tel est le cas qu’est ce qui arrive des montants qui dépasse le maximum ?

  2. Il faut manifester notre appui.. Ce sont des voyous, si on demeure silencieux l’histoire va se répéter.. Le gouvernement va céder devant l’intimidation.. On assumera et les jeunes quitteront c’est ce qu’il y aura de mieux pour eux..

    Ils ont vandalisé une quarantaine de camions de pompiers à Québec..

    J’ai entendu sur des lignes ouvertes le ras-le-bol généralisé.. Qui pourrait prendre la responsabilité d’organiser une manifestation avant qu’il ne soit trop tard?

    La tolérance a des limites..
    .

  3. Il ne faut rien ceder a ces bandits ce serais la fin de la paix social pour longtemps, cette fois ci la majorité silencieuse en a assez.

  4. Je viens de lire sur le site Huffington Post un commentaire d’opinion de Gérard Bélanger, économiste.. Gérard Bélanger nous réfère à un forum libre d’économistes dont fait aussi partie Pierre Fortin.

    Ce groupe d’économistes nationalistes s’activent à discréditer Martin Coiteux.. Ils dénigrent la révision des programmes dont Martin Coiteux est l’instigateur.

    PKP semble plus déterminé que jamais à devenir chef du PQ. On apprend que la suggestion de Léo Bureau d’élargir le bassin de voteurs a été refusé.

    Les bulletins de nouvelles en soirée autant à Radio-Canada qu’à TVA seront remplacés par des tables rondes dont le but est d’expliquer la nouvelle du jour aux citoyens. De la pédagogie pour les nuls en quelque sorte?

    Ce Québec me tue!

  5. Comme d’habitude Joanne, un bon billet. Les taux d’interêts sont si bas depuis si longtemps que ce n’est pas du tout suprenant qu’il y ait des manques dans tout les finances. C’est bon pour emprunter mais ça rapporte peu,

  6. Je suis d’accord avec le projet de loi 3, mais il faut faire attention….. On se
    fait peut-être raconter des histoires de temps à autres par les présentateurs de mémoires.?? ?? Certaines villes ont commencé à donner des bonis en fin d’année à leurs cadres…..Est-ce pour renflouer la caisse des retraités sans que ça paraisse trop mal ?? De toute façon, c’est encore le contribuable qui paie… Je ne sais pas, mais ça me laisse perplexe.

  7. Je reviens une fois de plus notre intouchable québécois.. mais moi je le garde à l’oeil.. la stratégie devient clairement pour PKP de se défaire de son image de droite..

    Sur son site Facebook il courtise effrontément la gauche.. il louange Lépold Lauzon duquel il dit lire les commentaires avec toujours beaucoup d’intérêt.

    Régis Labeaume, social démocrate sorti du placard, cette semaine, va aussi dans ce sens.

    Ce PQ social démocrate avec PKP. hommes d’affaires de droite, y croyez-vous?

    Après l’échec de la Charte partisane, less stratèges conservateurs identitaires adoucissent le discours pour emprunter les ornières sociales-démocrates qui réussissent au PLQ et au NPD.

    Le PLQ s’il maintient la révision du modèle québécois sera diabolisé.. de là l’importance pour les médias de Quebecor de prendre ses distances d’une image trop à droite. alors bienvenue aux Réjean Parent, Martine Desjardins, Léopold Lauzon, Josée Legault

    L’art de la récupération opportuniste dont la maîtrise se retrouve renforcée par une scandaleuse convergence médiatique.

    « Alerte » Bolduc.. l’armada de chroniqueurs tire une fois de plus à boulets rouges sur cette cible trop facile.. la maladresse de Bolduc est exaspérante, il prête flanc à ses détracteurs pas à peu près.

    Philippe Couillard en a plein les bras avec les régimes de retraite en ce moment. Il ne faudra pas se surprendre de le voir sous peu rétrograder Yves Bolduc.

    Mais en attendant si on franchit le pas et qu’on se laisse emporter dans la démesure déjà accordée par les médias dans le traitement des maladresses commises par Yves Bolduc, on se fait complice de la diversion stratégique partisane qui a cours en ce moment.

    Pourquoi ne peut-on retrouver « la profondeur » dans le dossier central pour l’avenir politique du Québec « les régimes de retraite » ailleurs que dans des chroniques repliées dans leur dernier retranchement.. les blogues indépendants et Huffington Post??

    Ce n’est pas Yves Bolduc qui devrait occuper toute l’espace médiatique en cette fin de semaine.. c’est honteux..

    D’autant plus que même si tout ce qui a de libraires, d’éditeurs, de Mathieu Bock Côté, anti-modernes, en guerre contre les tablettes électroniques « de plus en plus utilisées » dans les écoles, arrivent à déloger Yves Bolduc de son poste, ils n’arrêteront pas le progrès..

    A ce moment-ci, je n’arrive vraiment pas à comprendre « l’alerte » sonnée par les journalistes qui vise Yves Bolduc. Il y a vraiment quelque chose qui m’échappe.

    Comme si en s’attardant au cas d’Yves Bolduc, à ce moment-ci, soit de quelque utilité que ce soit pour les Martin Coiteux et Leitao dans l’exercice de révision dans lequel ils sont plongés..

    Il faut garder la tête froide.. ne pas sous-estimer le pouvoir de la convergence des médias à forts tirages dans le contrôle de la pensée.

    Lucien Bouchard hier soir au 24 heures en 60 minutes a donné son appui à Philippe Couillard et lui a souhaité bonne chance. S’il en est un qui sait le prix à payer pour avoir le courage d’effectuer les coupures qui font mal, c’est bien lui.

    Est-ce que cet appui fait la manchette ce matin?

    • Si Bolduc est rétrogradé, je ne pleurerai pas pour lui. Il est peut-être un bon médecin, mais comme ministre il ne vaut pas cher. C’est une erreur de M. Couillard de l’avoir nommé ministre. Il y en a deux dans ce cabinet en qui je n’ai pas confiance; LUI et Sam Hammad. Les autres méritent certainement la chance de se faire valoir. Arrêtez de faire de l’urticaire avec la supposée convergence médiatique, les libéraux sont majoritaires et ils sont là pour au moins quatre ans et qui sait s’ils font la JOB peut-être plus….

  8. Moi non plus je ne pleurerai pas! Et je trouve que l’importance qui lui est accordée en cette fin de semaine dans les médias est nettement exagérée.

    « Quand la maison brûle on s’occupe d’y éteindre le feu avant d’arroser l »écurie. »

    (Donald Charest)… « La question des retraites est très sensible et rejoint une large partie de la population directement ou non. »

    « Le gouvernement est conscient que c’est un enjeu chaud, sans doute plus chaud que celui des compressions à venir dans les programmes gouvernementaux. »

    « En début de mandat, il n’a pas le droit de capituler car il est en train d’établir le modèle qui sera appliqué à l’appareil de l’État et par la bande un modus operandi pour les ministres. »

    « Pierre Moreau trace le sillon pour les Martin Coiteux (Conseil du trésor) et Gaétan Barrrette (Santé) qui auraient intérêt à prendre des notes. »

    Voilà! c’est cet enjeu qui aurait mérité l’attention des journalistes. pas le Dr Bolduc..

    Le tirage des quotidiens de fin de semaine est très élevé. Qu’est-ce que les journalistes ont donné aux citoyens à se mettre sous la dent? Les maladresses de Bolduc!!…

    Eh! bien comment ne pas en déduire que les journalistes souhaitent que Couillard recule.

    Car si la tendance se maintient, advenant un manque de courage de Couillard, on pourra dire adieu aux réformes qualifiées trop à droite.

    Les derniers sondages indiquent que les Québécois sont en majorité sociaux démocrates. A part dans la région de Québec une percée de la droite relève de l’utopie

    Même la CAQ invite le gouvernement à mettre de l’eau dans son vin..

    La semaine qui s’en vient sera déterminante, ou bien, elle sera marquée par un point tournant, ou bien, la collision avec le mur réapparaîtra dans les écrans radar.

  9. Dormez sur vos 2 oreilles…

    ..car vous connaissez la fin de l’histoire déjà!

    Le Québec de A à Z est un feuilleton. Pour que tous retournent sucer leur pouces et se sentent vivre en justice et en démocratie, on vous met une commission pour ceci et cela.

    Ca donne l’impression qu’il va enfin se passer quelque chose.

    Quelques fois aussi, on en sacrifie 3-4, comme on faisait à l’époque des peuplades illétrées et qu’on en pendait, brulait ou décapitait.

    Ca sert le politique… Les sondages seront certainement PLQ en tete par 20 points.

    On annoncera en grande pompe avec des chefs d’antenne, soupirant un sourire d’espoir, que les syndicats se sont enfin entendus avec le Gvt.

    Les biens gras déjà retraités ne seront pas touchés et ils pourront poursuivre leur fuite de capitaux vers la Floride (achat de maisons mobiles, time share, condos, gate town) ou ds un Wanabago (qui perd de la valeur).

    Les grisonnants près de la retraite seront légèrement coupés pour leur quelques dernieres années à faire (ca retardera d’un an ou 2 pour le Wanabago chérie!!!).

    Plus on descendra vers les jeunes, plus il n’y aura rien. (Clauses orphelines VS clauses Grd-pères)

    Il est clair et pas besoin d’une calculatrice scientifique, que le secteur publique doit rembourser son party. Mais rien est clair au Québec.

    Que ca soit Gomery, Charbonneau ou celle-ci, ayez en des commissions!!!

    L’illusion continue et vu qu’il fâ frette au Québec, tirons la couvarte de notre bord et revisitons notre soi-disante fierté blabla, la « Je me souviens (Jusqu’à dans 2 sem jour de paye) blabla » et la ga gang qui veut un pays (Grèce???).

    Assistons au party qui ne finit plus des baby boomers! Il reste encore des hot doys! Enjoy!!!

    Apres « So you think you can dance? », le nouveau Reality Show commence cet automne. C’est icitte que ca se passe et ca s’appellera; « So YOU THINK you can swim? » (le bateau coule).

  10. Voici un aperçu de la réforme des retraites en Suède :

    «Autre réforme engagée dans les années 2000, le taux de remplacement de la retraite de base est calculé sur le revenu moyen durant toute la vie active, et non plus sur les 15 meilleures années5. Sont également prises en compte, à un barème moins favorable, les années passées à étudier, à effectuer son service militaire ou à s’occuper de jeunes enfants à la maison. La pension dépend du montant des cotisations, mais également de l’espérance de vie moyenne au moment du départ à la retraite, et de la croissance économique. Les Suédois reçoivent chaque année des informations concernant les sommes qu’ils ont versées et des estimations du montant de leur retraite mensuelle qu’ils seront en droit de toucher, sur la base de différentes hypothèses de croissance6.

    En résumé, cette réforme transfère les risques liés à la situation économique, des cotisants vers les retraités. Le niveau des retraites n’est plus garanti à priori, si la situation économique s’améliore le niveau des pensions augmente, si la situation se dégrade le niveau des pensions baisse.»

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_retraite_en_Su%C3%A8de

    • @georgipatton,

      Oui mais Georgi, la Suède n’est que Volvo, Saab (dont des jets high tech), Ikea.

      Tsé au Qc, on a les grds espaces, Jacques Cartier qui apres 2 hivers a dit à sa chérie; c’est icitte qu’on s’installe (on me souffle à l’oreille qu il y aurait un recours collective contre ses descendants).
      On a le Che Guevarra de 18 ans qui préfère gratter une guitare din coup qu’une subvention du ministere de la culture leur permettraient de vivre jusqu’à l’autre subvention d’un organisme communautaire qui tiendrait assez longtemps pour avoir des timbres de chomage qui eux, supporteront notre vagabond jusqu’à ses congés parenteaux car l’amour s’est pointé à l’horizon, avec la belle Noémie qu’il a connu dans une manif par l’entremise de William, ce pusher fils unique d’Outremont qui menace sa mère de fuguer à 32 ans si elle ne lui laisse pas sa BMW du jeudi au dimanche.

      Oh, dsl, me suis trompé d’histoire…
      Donc, Gérard a des acquis et tu ne peux toucher à ca. Gérard mange son déjeuner du travailleur chaque matin et il est d’abord et avant tout, un syndiqué avant d’etre un travailleur. En gang, il se sent fort car seul, il ne connait pas les vertus de la productivité, de la réalisation, de la fierté et du bien commun ou d’autrui.
      Dans son temps, ca coutait 25 cennes aller au cinéma. Il a tellement souffert. Le Gvt est une banque à pitons, les patrons sont des … et il s’assure que le ptit nouveau a bien compris que les dossiers doivent avancer à un rythme de tortue pour qu’il en reste à la fin de l’année. En distraction, vaut mieux regarder les belles « vertus » à Thérèse qui imprime à la photocopieuse.

      La retraite??? La Suède, c’est où ca? Pas grave, le maudit Gvt (nous) me doit tout, j’ai donné 30 ans de ma vie et je pense avoir donné l’exemple pour que ca continuzzze. Les jeunes, ca veut pas travailler! Tout cru dans le bec! blabla …. etc…

      Oh dsl, encore, ds le champs…

      Soyons sérieux, les seuls non admis à ce cirque sont les principaux intéressés, les payeurs de taxes. Les Syndicats et le Gvt! Lollllllllll oui, oui, on est tellement bien représentés, défendus avec des trippes!

      Une rumeur dit que Jean Charest est très content car il passera sous le radar à l’autre cirque (Charbonneau), car les Kodaks seront, au moins à moitié rivés vers les Négos Gvt (ne couche pas avec…(sarcasme)) vs Syndicats!

      Je pense finalement Georgi que c’est Hydro-Québec qui va régler tout ca! C’est à nous autre ca Hydro-Québec, notre belle richesse qui dépense (oupsss investit) ton cash dans des contrats d’éoliennes avec des « amis ». Ils savent de quoi ils parlent et c’est pour ton avenir. Rendors toi! No Stress boyyyyyyyy! t’es entre bonnes mains! 😉

      L’autre la Suède!!! lolll voyons dont! c’est où ca encore? 😉

  11. Depuis des années nos élus politiques ont plié devant les revendications syndicales car le rapport de force de prendre les citoyens en otage (grève) nuisait à l’économie et aux autres travailleurs hors du système public. Il est clair que le partage 50/50 est obligatoire car les risques des placements liés aux marchés financiers sont élevés.
    La récréation est terminée et le citoyen ne peut pas donner ce qu’il n’a pas lui-même, une retraite très confortable.
    Il est malheureux que les élus n’ont pas pensé à commencer par eux-mêmes en abolissant les primes de départ, frais généraux de toutes sortes et un plan de retraite généreux payé encore par le citoyen sans plan de retraite. Je ne suis pas jaloux de leur belle situation mais le jugement est selon moi le premier critère pour diriger et rassembler la collectivité pour le futur.

  12. Je crois que mon employeur cotise à 50% (p-e 60%)… Hey ho! Franchement je ne le sais pas!

    Entrée d’argent direct car les principaux acheteurs dans mon domaine sont des Chinois et des Américains.

    Oupsss!!! Pourquoi ce tollé au QC? Pourquoi est-ce si BIG?

    BIG comme trop d’employés de l’État, trop de syndicats gourmands, trop de citoyens avec 2 neurones qui sont allés se placer le postérieur dans des jobs sans risque avec trop d’avantages et là, c’est trop.

    Mais non… Ce n’est pas assez encore pour eux. Pas assez BIG. Je suggere à chacun d’aller porter du cannage aux piquetteurs devant le Parlement et l’autre spot à MTL.

    Peut-on faire une expérience hors du commun et scinder le QC en 2? Un budget final d’un montant X. Pourquoi ne pas faire de MTL un labo où tout serait gratuit et avec un salaire minimum de 50$/h, des retraites miroitées, disons 100% du salaire, etc… Cloturer l’ile et attendre, observer et ceux qui veulent sortir de l’ile (ile du Dr. Moreau) devraient passer 1 sem à Gaza et une autre au Darfour pour etre affranchis?

    Nous, on va continuer à vivre comme on faisait, sans faire ch… autrui!

    Pourquoi cet employé de la ville, de la prov ou du fédéral quand vient le temps d’engager un paysagiste pour son bungalow, il a droit de choisir le meilleur, au meilleur prix, au meilleur délai et au meilleur paysagement?

    Pourquoi cet employé du public, refusera de payer le paysagiste s’il n’a pas fait ou terminé, ou n’a pas respecté les délais et les devis. Ah tiens oupssss!! Ce syndigaleux devient tout à coup, un intéressé à ce qu’il en coute pour ce qu’il a!!!

    Il devient SOLIDAIRE du bons sens! Pourquoi??? 😉

    • Je ne suis pas Montréalais et je ne comprends pas que vous blâmiez Montréal pour les problèmes financiers qui affectent le Québec. Est-ce la faute de Montréal si les épais ou irresponsables qui ont dirigé le Québec depuis plus de 40 ans ne savaient pas étaient incapables de dire NON pourtr des hos …. de niaiseries. Le même raisonnement s’applique à la ville de Québec avec son maudit amphithéâtre. Charest n’a pas été capable de dire NON…..,à Labeaume. Il n’y en a qu’un au Canada qui se tient debout et c’est Harper, qui est démonisé dans tout le Québec, justement parce qu’il se tient debout….Croyez-vous que les élus que nous avons à Québec peuvent faire pareil Je leur donne un an et c’est là que nous verrons de vrais libéraux…..Si le passé est garant de l’avenir, ne vous attendez pas à des miracles, vous serez déçu. J’espère que je me trompe mais nous nous sommes faits fourrer tellement de fois, que je suis devenu sceptique et frustré…… BONNE JOURNÉE

  13. Marius Brisson, vous avez tellement raison.

    Ce que je trouve intriguant en ce moment, c’est la couverture médiatique donnée au documentaire sur Lucien Bouchard qui nous sera donné à voir sur ls ondes de Télé Québec ce soir à 21 hres,

    Le discours qu’il tient est des plus lucide. Il invite en quelque sorte les gouvernements du Québec à cesser de diluer le pouvoir du Québec. Le Bloc n’aurait plus sa place.

    Cela arrive en même temps que Philippe Couillard retisse des liens avec l’Ontario en vue de redonner du poids au tandem Québec\Ontario sur la scène fédérale.

    Depuis les années de Stephen Harper au pouvoir, l’Ontario et le Québec se sont laissées glissées aux rangs des provinces pauvres, dépendantes de la péréquation. Le pouvoir est à l’ouest..

    Ce n’est pas la faute de Harper mais il semble qu’un regain de fierté apparaisse chez nos politiciens.. Le Québec et l’Ontario semblent déterminer à sortir de leur torpeur..

    Coudon! après le déni, nos bons nationalistes redeviendraient-ils enfin plus terre-à-terre?

    Une chose certaine les plaques tectoniques semblent vraiment s’être remises à bouger..

    C’est à en perdre son latin mais ils se passent quelque chose!

  14. @Marius Brisson,

    On peut voir MTL comme suit,

    MTL et ses couronnes Nord-Sud, rafle tous les pouvoirs depuis 40 ans (Question de comtés et de maraudage d’influence). Le QC a une économie qui fonctionne sur les contrats du Gvt.

    Alors oui M. Brisson, MTL est responsable de ce qu’est devenu le Québec d’aujourd’hui.

    L’amphithéâtre ne peut etre reproché M. Brisson si vous ne mentionnez pas les prolongements de métro, le CHUM, la Place des Arts, Le Stade (oh, on n’en parle plus du Stade, pourtant), l’ilot de l,UQAM, les manifs de tout genre et L’overtime des policiers (payé par tous les Québécois par des cheques du prov), le pendant qu’on l’a implanté à MTL/ on ne l’implante pas à Rimouski ou Trois-Rivières etc… la liste est tres longue! Laissez tranquille le maigre 200M$ pour le nouveau Colisée ( à bien comparer).

    MTL n’est pas une simple ville, elle est la métropole et le role d’une métropole est d’etre leader et créer de la richesse! C’est d’ailleurs sa principale fonction pour obtenir ce titre.

    Qu’en est il??? À quand remonte la dernière grande bonne nouvelle économique pour MTL, de MTL, par des Mtlais? Oui, Aldo et ses chaussures!lollll Ensuite???

    Jadis, San Francisco était la ville du futur et la ruée vers l’or, Boston et Philadelphie ont déjà été les villes du Nouveau Monde.

    MTL semble etre de la meme lignée et il est p-e temps, qu’on laisse respirer les régions et pourquoi pas la ville de Québec qui a tjrs été inclusive pour les Québécois. c’est la ville de tous les Québécois.

    Je ne pense pas que MTL peut en dire autant. MTL est un boulet au niveau .économique et il impose ses réalités inapplicables aux régions. MTL est de moins en moins le QC et je ne parle pas d’immigration, je parle de facon de faire, d’etre. Il y a MTL et le reste du QC.

    Je regarde la Norvège avec ses 4M d’habitants s’en tirer bcp mieux que le QC. Le QC – MTL = 4M d’.habitants et vous verrez la plus forte opposition à un developpement pétrolier dans la région de MTL.

    Le per capita…

    L’infirmiere de Sept iles devrait déchirer sa brassiere car à meme salaire que celle de MTL, elle ne peut envoyer ses enfants l’Université, tandis que celle de MTL a 4 choix. Il en va de meme pour les parcs, les cours, les loisirs etc…

    On demande à celle de Sept iles de payer pour celle de MTL. Point à la ligne!!!

    Car MTL, vit des contrats du public essentiellement et il devient un parking pour les gens des régions qui grossissent ce parc sur les terres les plus fertiles du QC.

    La Géographie est la science de la guerre à ses débuts et elle est aujourd’hui la science de L’Occupation du terrtoire.

    Si nous étions 8M de Mtlais, à quoi bon revendiquer tout ce Grd Québec. MTL vide les régions et il ne cré absolument rien!

    Le taux de chomage est trop élevé pour une dite métropole! Les Beaucerons m’obtiennent rien des Gvt, Drummondville et Sept iles apportent au manque a gagner de MTL. Québec est assez even.

    Ce n’est pas en laissant ca entre les mains de MTL que l’on va remonter la pente! MTL est boulimique et non fonctionnel!

    Si MTL pouvait devenir son propre Gvt détaché du QC, le QC s’en porterait bcp mieux!

    Je vous défie de m’apporter de quoi qui contredit tout ca!

    Je m’en vais me chercher du pop corn pour regarder la Commission Parlementaire (en reprise) et je me remémore celle de Charbonneau avec un bon Pepsi!

    À bon entendeur 😉

  15. @Marius Brisson,

    Stephen Harper est tout simplement le moins pire de la gang. Le 2G$ + pour le G20 à Toronto ne m’épate pas.

    Je vous invite à étudier Ron Paul, le père spirituel des Libertariens!

    Cet homme raconte le bon sens depuis des Lunes. Ce n’est surtout pas une girouette à accrocher sur sa grange!

    Sans compter la trop belle clairvoyance de Judge Napolitano

  16. Terme à la mode, je l’accepte, mais Fou du village est plus approprié car à l’époque où c’était simple et mieux, le Fou de village était fou.

    À notre époque, le Fou du village est un sage car le village est fou! Si je suis démagogue, je dois en etre fier quand je vois autour ce que fait la norme! 😉

    Les psy, les avocats, les journaleux et les faiseux sont content$$$ puisqu’ils prennent le dessus sur le common sense et la libre pensée!

    Le capitalisme pur étant la plus belle chose apres l’amour car c’est un échange win-win, est devenu un corporatisme puisque trop de rats et de parasites rodent en coulisse. Ca sépare les pays et les régions développés des républiques de bananes. Je me demande où le Québec se situe avec, à sa tete, MTL.

    Il n’y a pas si longtemps, était ce Tremblay ou Rizzuto le maire de MTL? La question se pose!

    On dit aussi qu’il ne faut pas texter en voiture car il y a un risque qu’on prenne le clos! 😉

    Faut garder les 2 mains sur le volant et regarder droit devant

    Merci! Bien aimé échanger avec vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s