Entrevue: Les « révolus » tranquilles et la révision des programmes

Chronique à Maurais Live sur le site de RadioX, sur RadioEgo, sur SoundCloud.

Le « dialogue social » dans le cadre de la révision de programmes, de la frime? la résistance à prévoir de la part des groupes organisés et « révolus tranquilles » (syndicats, lobbies, sous-ministres de la machine gouvernementale).

Retour sur les exigences requises par les Facultés d’enseignement, sur la culture égalitariste syndicale. L’exemple des coupures aux mauvais endroits dues à des exigences syndicales non fondées. L’importance des écoles autonomes avec des bons directeurs d’écoles comme véritables patrons.

9 réflexions sur “Entrevue: Les « révolus » tranquilles et la révision des programmes

  1. Mme Marcotte,
    J’ai entendu votre entrevue à Maurais Live et je vous approuve à 100%.
    Cela fait suite à votre article sur les  » résolus tranquilles »!
    Vous tombez dans le mille avec ce titre très révélateur et votre opinion sur ce sujet.
    Wow! Comme vous avez raison! Et je vous lève mon chapeau pour avoir le cran de dire ce que l’on pense tout bas!
    Il est temps qu’on arrête de « péter de la broue » et qu’on passe à l’action!
    On est très fort sur la « parlotte » et les « réunionites »: table de ceci,table de cela, chantier de ceci et de cela….etc….Et on n’aboutit à rien…..
    Merci encore pour ce papier très sensé et qui ne fait pas dans la dentelle. Merci pour nous sensibiliser et nous dire les vraies choses!
    Bravo

  2. J’aime la musique qu’ils ont choisi pour ton introduction. J’airais aimé aussi la chanson «I want to be free» de Queen. Je suis d’accord avec toi à 100% sur ton analyse de la situation. J’espère de tout cœur que ce gouvernement fera quelque chose.

  3. Je suis vraiment découragé de voir Coiteux arriver avec sa boîte à suggestions! Franchement, depuis le temps qu’il analyse la situation, il devrait savoir où couper… C’est le temps d’agir, pas de consulter.

  4. Martin Coiteux coupe ainsi l’herbe sous les pieds des syndicats, non?

    Pourquoi ne pas utiliser aussi cette nouvelle tribune pour y émettre les suggestions faites sur le blogue de Joanne?

    Ce site web nous offre une opportunité de se faire entendre.

    Et cet exercice ne reporte en rien la date du début octobre fixée par Martin Coiteux pour nous faire rapport de ses premières impressions..

  5. OK, je vais jouer le jeu pour faire plaisir à Hélène: ma suggestion à Coiteux sera de couper les consultations bidons et de se mettre au travail au plus vite.

  6. Accroître l’intervention gouvernementale dans les régions!!!… voilà ce que François Legault suggère dans une conférence de presse en vue de la rentrée parlementaire..

    Québec inc. en route vers une fusion PQ\CAQ?

    A lire Gaétan Frigon dans la page Débat de la Presse.. Il pourfend l’opposition. Une opposition en réaction telle qu’elle s’est définie sous le gouverment Marois et depuis le début du gouvernement Couillard.

    Il se permet d’exprimer sa confiance envers Philippe Couillard. Et il conclut que si ce dernier réussit à redresser la situation économique du Québec envers et contre l’opposition il n’en sortira que plus fort et bien en selle pour quelques années.

    Cette opinion de Gaétan Frigon me rejoint complètement…

  7. Il faut faire le ménage dans les finances publiques du Québec mais il faut aussi dénoncer le déséquilibre fiscal, les besoins sont dans les provinces alors que l’argent est à Ottawa. Ottawa est inutile a trop d’argent et doit être abolit. Vive une confédération canadienne composé d’État souverain au plus vite… La Saskatchewan pensait devenir un pays en 1995 si le Québec avait voté oui. Pourquoi pas le faire maintenant pour les 150 ans de la fausse confédération pour en faire une vraie. Les problèmes constitutionnels font partie des problèmes financiers et bureaucratiques du Canada malgré que les médias fédéralistes mondialistes nous manipulent en faisant croire le contraire. Les nations ont perdues leur souveraineté par rapport à une mondialisation néolibérale au service des multinationales. Abolissions le sénat et le chambre des communes pour le remplacer par un conseil de la confédération avec un président en alternance parmis les divers premiers ministres provinciaux et territoriaux pour présider ce système.

  8. @jJean-Claude Michaud,

    Malheureusement, vous avez un discours RÉVOLUS

    @Hélène Beaulieu,

    Comme vous je donne la chance au coureur à Martin Coiteux

  9. @ Daniel,

    Malheureusement, vous êtes de ceux qui ne veulent pas voir que le fédéralisme est irréformable dans sa forme actuelle et nuit au Québec. Les nations se construisent sur une longue période. Il n’y a rien de démodés à souhaiter l’indépendance de sa nation. Ce n’est pas parce que l’on se trouve dans le creux de vague que le Québec ne doit pas devenir un pays.

    Les Québécois doivent reprendre confiance dans leur avenir. Nous sommes mieux outillés que le reste du Canada pour nous développer, nous avons avons une énergie propre, des richesses naturelles, une population parmi les plus éduqués au monde, des vedettes comme Céline Dion et le Cirque du Soleil qui nous représentent bien dans le monde, Bombardier, le mouvement Desjardins, Quebecor, Métro, Couchetard, comme entreprise d’envergure mondiale. Le reste du Canada est une succursale des États-Unis s’en rien enlever à nos voisins américains, certainement.

    Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s