Retraite et retraités: Les intouchables

En 2005, l’économiste Pierre Fortin et les lucides lançaient un sérieux avertissement. Si on ne profitait pas des 10 dernières années de vie active des boomers (qui avaient entre 40 et 59 ans à l’époque), tout le poids de la dette publique allait reposer sur les suivants. Autrement dit, si on ne leur demandait pas de contribuer davantage pendant qu’ils étaient sur le marché du travail, on ne pourrait plus en soutirer une contribution significative pour renflouer la dette. Pire, leur statut de retraité en ferait des « intouchables ».

On y est. La plupart des boomers, particulièrement ceux qui travaillaient dans le secteur public, sont déjà à la retraite, sinon ils y seront d’ici quelques années. Dix années de perdues au cours desquelles on a tenté par tous les moyens de diminuer l’influence de ceux qui avertissaient du danger.

André Pratte, lui-même signataire du Manifeste pour un Québec lucide confirme la thèse de Fortin dans son éditorial De l’espace pour négocier.

En effet. Pour l’éditorialiste de La Presse – et malgré l’extraordinaire échec des « libres négociations » du passé – le principe de partager la facture des déficits passés est bon mais… on devrait laisser les parties négocier quelle part chacun des groupes assumera. Idem pour ce qui est de la suspension de l’indexation des prestations des retraités, « mesure extrême », selon Pratte qui devrait recevoir l’aval des retraités eux-mêmes (!).

As if… on pouvait espérer que la « libre négociation » conduise à autre chose qu’à faire payer davantage l’ensemble des contribuables pour des privilèges d’une minorité déjà bien choyée (et je vous fais grâce de la panoplie de moyens de pression qui indubitablement finiraient par faire plier les maires en bout de piste).

Il est toujours intéressant de lire André Pratte. Pour ma part, je me demande toujours comment il arrivera à nuancer, pondérer, ou tempérer l’action gouvernementale lorsque celle-ci lui apparaît inutilement draconienne ou intransigeante. Et pourtant…

Il n’y a rien d’extrême dans le projet de loi du gouvernement ni de « libre » dans les « libres négociations » du passé. Ce qui aurait été draconien (mais peut-être la vraie solution…) aurait été de saisir l’occasion de faire ce qui se fait à la fois dans le secteur privé et dans plusieurs États (dont la Suède!): transformer ces régimes à prestations déterminées en régimes à cotisations déterminées et/ou reporter l’âge de la retraite. Ce n’est pas le cas.

Oh non. Pas au Québec!

Même en appliquant intégralement la loi, Québec réussit à s’épargner des réformes mises de l’avant par de nombreux pays. Encore une fois, Québec garde son caractère distinct: celui d’offrir un programme luxueux, en grande partie, aux frais du payeur d’impôt. Voyez.

En Suède, les travailleurs salariés savent combien ils paient, mais ils ne savent pas exactement combien ils recevront au moment de la retraite (Source). Cela dépendra, entre autres choses, de l’état de santé de l’économie du pays.

À côté de chez-nous, au Nouveau-Brunswick, on a augmenté les cotisations des employés, et ceux-ci devront travailler plus longtemps. Les jeunes devront travailler 5 ans de plus tandis que pour les retraités, l’indexation de leurs pensions n’est plus garantie mais dépend du rendement du fonds de pension.

FondsDePensionUSChez nos voisins du sud, 43 états américains ont ajusté les régimes de retraite de leurs employés entre 2009 et 2011: report de l’âge de la retraite, suspension de l’indexation des prestations de retraite ou encore délestage de certains avantages périphériques.

Pourquoi il est important que les retraités actuels contribuent à renflouer les déficits passés

Le ministre Pierre Moreau évaluait que seulement 7% (3,256 personnes sur les 50 000) des retraités actuels seraient touchés par une suspension temporaire de l’indexation de leurs prestations. Cela dit, la raison pour laquelle les retraités actuels doivent contribuer à renflouer les déficits passés n’est pas leur petit nombre.

La raison pour laquelle tous doivent porter une part de responsabilité pour les erreurs du passé est le puissant signal que cela enverrait aux employés actuels! Désormais, vous n’êtes plus intouchables du moment que vous prenez votre retraite. Désormais, le statut de retraité ne vous mettra plus à l’abri des cycles boursiers, du fait que les gens vivent plus longtemps ou des faibles taux de rendement de certaines catégories d’actifs.

La culture de la déresponsabilité et du no-fault dont souffre le Québec n’est pas étrangère à la frilosité de certaines élites qui découragent la prise de décisions politiques qui rompt parfois avec la complaisance habituelle, sinon l’idéalisme entourant la « libre négociation ».

L’homme est un être qui répond à des incitatifs. L’incitatif que le gouvernement doit introduire dans les relations de travail entre municipalités et syndicats est celui-ci: « Assurez-vous que vos régimes de retraite sont solvables parce que le contribuable ne sera plus là pour payer la facture lorsque vos régimes seront déficitaires et que vous serez à la retraite. » Ça commence maintenant; ça commence aujourd’hui. Avis à tous les employés du secteur public qui ont à renégocier incessamment leurs conditions de travail.

Pour l’heure, le projet de loi no 3 est « soft ». Aucun report de l’âge de la retraite. Préservation des régimes à prestations déterminées. Période de négociation prévue dans la loi.

Si j’étais un syndiqué municipal, j’aurais un soupir de soulagement et je dirais merci.

25 réflexions sur “Retraite et retraités: Les intouchables

  1. «culture de la déresponsabilité et du no-fault », là se trouve la racine du mal qui ronge ceux qui se pètent les bretelles en évoquant et invoquant les fiers bâtisseurs que furent leurs ancêtres, tout en évitant de rappeler que ceux-ci n’ayant pas le choix d’assumer les conséquences de leurs décisions et de leurs actes, devaient se laisser guider par leur sens de l’honneur et de la dignité.

  2. J’avais tiqué moi aussi en lisant l’éditorial d’André Pratte..

    Nous sommes tellement une petite société et plus on creuse plus la frilosité nous apparaît désespérante..

    Le projet de loi 3 est « soft » et juste à voir les réactions on peut se demander quelles auraient été les chances d’un projet « hard » tel que défendu par la CAQ « en campagne électorale. »

    A remarquer combien le discours de la CAQ a perdu du mordant..

    J’ai entendu Stephen Harper à Bouchard le matin.. Je n’arrive pas à comprendre les Québecois. Harper est un grand Premier Ministre.. Il a géré de main de maître l’économie canadienne.

    L’important ce qui compte c’est d’être heureux. Avec une telle mentalité on n’arrive plus à distinguer l’essentiel du superficiel.

    Une gestion rigoureuse de l’argent des contribuables ne compte pas. La rigueur d’un Stephen Harper c’est trop terne…

    Le choix et du chef du PQ et du prochain PM canadien sera fondé sur l’image, le star system..

    Ils sont beaux, ont de jolies femmes et beaux enfants..un emballage puissant (Mulroney).

    L’ère de la politique Star académie.. à sauce nationaliste.

    J’en arrive à croire que tant que l’élite ne gagnera pas en maturité, le Québec continuera de s’enfoncer dans la médiocrité..

    En attendant, l’équipe Couillard a ceci d’inusité.. voilà un chef et un duo économique au fédéralisme décomplexé..

    Juste à voir le tollé soulevé quand Couillard exprime une volonté de voir un jour le Québec intégré la constitution, il est clair que nos bons nationalistes souverainistes voient en lui un adversaire redoutable.

    Il est évident que l’heure n’est pas à traiter de constitution. Ce que je vois c’est plutôt un petit pas parmi bien d’autres qui seront posés par Philippe Couillard dans ce sens.

    Le Québec depuis René Levesque n’a jamais vu ses demandes négociées par un « fédéraliste » majoritairement élu au Québec..

    Je pense aussi que Stephen Harper ne peut donner l’impression de porter une oreille attentive au dossier constitutionnel en cette année pré-électorale.. Philippe Couillard le sait aussi.

    Mais s’il était réélu en 2015, cette fois-là, une porte pourrait s’ouvrir pour régler une fois pour toutes ce non-sens..

    Nous serions en présence de deux esprits cartésiens. Suite aux ajustements négociés, les Québécois seraient appelés à trancher par référendum..

    Nous n’en sommes pas là! Mais ce qui précède explique, à mon avis, la peur que soulève pour le camp souverainiste le duo Harper\Couillard.

    Cela étant dit, on verra si le gros bon sens légendaire de la majorité silencieuse résistera… il ne faut bouder la loi 3 parce que trop « soft ». Appuyer la loi 3 est certes un petit pas, mais un pas en avant… et non un recul…

  3. Pour revenir au sujet du jour, mon explication est que Pratte ne fait que préparer le terrain pour un recul des libéraux. Pratte est un partisan libéral fini et n’a aucune crédibilité à mes yeux.

    J’espère me tromper, mais j’ai bien l’impression que les libéraux vont reculer sur le projet de loi 3, comme ils le font toujours dès que les groupuscules de pression commencent à beugler.

    • C’est déjà fait, les libéraux viennent de reculer !!! Ils ont décidé de pelleter en avant en attendant la fin de chacune des conventions collectives avant d’aller de l’avant avec le projet de loi 3. Pourquoi leur donnons nous tous le bénéfice du doute à ces libéraux ???
      Rien ne va changer….. le contribuable va encore se faire augmenter ses taxes municipales et ses impôts pour payer pour l’incompétence de ce gouvernement sans courage !!!!

  4. La retraite ce n’est pas un vol de l’argent des autres . Je prend ma retraite dans 165 jours . Une retraite bien mérite et avec de la argent que j’ai ramasser moi même et a l’argent que j’ai GÉNÉREUSEMENT INVESTIE DE FORCE dans mon RRQ .

    On sens ici un tentative d’ostracisme envers les aînées .

    Faites comme nous investissez dans votre avenir .

    Quant au fond de pension des fonctionnaires oui c’est du vol car sans eux j’aurai encore une meilleur retraite .

    En passant j’aurai mieux aimer ne pas en mettre dans le RRQ et l’investir moi même dans mon fond prive .

  5. Entendu Jeff Fillion énoncé ce matin un propos qui me rejoint.. La CAQ « péquiste » est en train de se défaire des ex-adéquistes et des fédéralistes qui s’étaient joints à ce parti à sa création.

    Moi je reprends..Jean-Marc Léger de la Fondation Lionel Groulx, dont PKP est membre du CA, et laquelle fondation est commanditée mur à mur par les filiales de Quebecor, est dans le secret des dieux. (Bock-Côté. Éric Bédard, Beauchemin, Frédérik Bastien, les frères Bédard)

    Au lendemain de la défaite du 7 avril, JML avait prédit une fusion PQ/CAQ.. un parti néo-réactionnaire conservateur nationaliste en devenir?..

    Ce pourrait être l’alternative dans 4 ans…. avec PKP comme chef de la future République qu’il veut laisser à ses enfants ajouté au patrimoine familial Péladeau « Québecor »…

  6. Aux groupuscules de pression s’ajouteront peut-être les carrés rouges.. Gabriel Nadeau Dubois reprend le clairon ce matin… Et une journaliste de la Presse (Ouimet) louange GND pour sa perspicacité.

    Le PLQ, contrairement au PQ, a toute la gauche syndicaliste, journalistique, artistique, littéraire contre lui et tous les mous fédéralistes.

    Stephen Harper ce matin disait que les médias gauchistes dressaient de lui un portrait non conforme à la réalité..

    Et ça marche! C’est pourquoi si le PLQ résiste à tous les groupes, non groupuscules, de pression, il faudra leur ériger une statue.

    Je ne crois plus au Québec.. Je crains qu’il soit trop tard.. On sera fixé le 20 septembre prochain de l’état de la démocratie au Québec..

  7. Avec tous ces enjeux la première nouvelle de Radio-Canada dimanche à 18 heures portait de nouveau sur la prochaine élection du chef Péquiste, encore une fois… Sans oublier à RDI qui a toujours une ou deux nouvelles qui défilent sans arrêt dans le bas d’image à la semaine longue. La deuxième dans le même style est sur le référendum de l’Écosse. J’aime autant ne pas y penser le 21 septembre avec en plus la marche avec les patriotes ici si l’Écosse disait  »oui ». Ce serait comme CNN +12 heures sur le sujet sans arrêt.
    Cela m’éloigne du sujet primaire et il est malheureux à par quelques éditorialistes indépendants qu’il est difficile d’obtenir une meilleure vue d’ensemble.des milliards à crédit qui sont inclus pour ces fonds de pension.
    Moi-même nouveau retraité de 64 ans, j’ai bâti mon fond de pension et j’étais responsable de son rendement. Pour cela je me suis privé de vacances dispendieuse ou d’extra. Quand j’ai découvert comme beaucoup de gens que la fonction publique reçoivent(recevront) une indexation à vie alors là je comprend pourquoi ils partent tous avant 55 ans ! Beau graphique sur les USA ‘est cela qui devrait être sur la nouvelle de 18 heures !!

  8. Les médias québécois sont de gauche.. Denis Lebel hésite à reprendre les propos d’Harper! Moi. je l’affirme, les médias sont de gauche.. (Éric Duhaime sur twitter)

    La Presse libérale « sociale démocrate ».. donnera son appui à Justin Trudeau aux prochaines élections. C’est certain!

    J’entendais Jacques Brassard ce matin se dire surpris de constater le désintérêt du PQ envers les dossiers chauds de l’automne tout obsédé qu’il est par la course à la chefferie..

    Et la CAQ? elle aussi est en reconstruction depuis le 7 avril en vue d’une fusion.. L’intérêt premier du Québec??

    Je serais curieuse de savoir lequel, entre Harper et Trudeau, un homme intelligent comme Philippe Couillard souhaiterait voir remporter les prochaines élections canadiennes.

    La réponse serait Stephen Harper que je n’en serais pas surprise..

    C’est sur quoi je fonde l’espoir de voir Couillard résister. Car pourquoi aurait-il ouvert la porte de son parti aux Martin Coiteux et Laetao, si ce n’est d’une détermination à redresser les finances publiques, quitte à un recours temporaire à l’austérité

  9. …aurait été de saisir l’occasion de faire ce qui se fait à la fois dans le secteur privé et dans plusieurs États (dont la Suède!): transformer ces régimes à prestations déterminées en régimes à cotisations déterminées.

    Tout à fait c’est, à mon avis, la seule façon de briser le lien de dépendance entre le contribuable et la solvabilité des régimes de retraite de tous ce beau monde qui travaille dans les services publiques et qui sont bénéficiaires de ce type de plan de retraite.

    Encore une fois pourquoi devrions-nous (les contribuables) faire vivre des gens qui ne travaillent plus? N’ont-ils pas eu un salaire du temps qu’ils étaient actifs? N’étais-ce pas là leur compensation pour les services qu’ils nous rendaient?

  10. C’est la France malheureusement qui sert de modèle.. Je pense que devant le peu de soutien donné à notre camp, il nous reste à, ou bien manifester notre appui à la loi 3, ou bien baisser les bras et attendre la décote.

  11. Pas d’accord qu’il faut baisser les bras. Les libéraux sont majoritaires, ils n’ont qu’à laisser braire les braillards et à passer le projet de loi 3. Arrêtez de leurs trouver des excuses pour ne pas agir.

  12. Tout à fait d’accord Hugo. Avez-vous vu l’annonce braillarde du SMSQ qui veut le rattrapage avec les médecins spécialistes du Canada? C’est plein de révolus tranquille au Québec qui veulent avoir une pointe plus grosse que le gâteau lui même; ils sont atteints d’une fixation sur les droits et d’Une nihilisme des responsabilités.

  13. Que la CAQ se débarrasse de l’aile fédéraliste et adéquiste de droite , c’est une bonne chose mais la CAQ attend probablement l’élection de PKP comme chef du PQ pour une fusion. Le vote nationaliste ne peut plus se diviser. J’avais voté CAQ mais j’ai repris ma carte du PQ, il y a quelques jours car PKP est la dernière chance de faire du Québec un pays libre, différent et prospère.

    Les survivants les plus à droite de l’ancien ADQ pourront joindre le Parti Conservateur de Monsieur Pouliot ou joindre le Parti Libéral du Québec. point final pour cette portion minime de la population 10-15% de noyau dur mais qui a le droit d’être représenter.

    La CAQ est un parti centre-gauche efficace et pourrait fusionner avec un PQ recentrer par un homme d’affaire comme monsieur Péladeau. Je rêve d’une équipe Péladeau-Legault et le retour de Jean-Martin Aussant pour gérer un nouveau pays.

    En attendant, Couillard parle de constitution car il a peur que M. Péladeau devienne chef du PQ et veut signer la constitution pour rendre impossible la réalisation de l’indépendance.

    Pour revenir à nos moutons, la génération boomers doit contribuer comme tous à l’équilibre entre les générations. Sur la question de réformer les pensions des fonctionnaires M. Couillard et son équipe sont sur la bonne voie. Il reste à voir les choix qui seront fait pour équilibrer le budget du Québec mais j’espère qu’ils éviteront comme Charest l’avait fait de grimper toutes nos taxes et qu’ils vont sincèrement couper dans le gras mais aussi les programmes inutiles, réviser les crédits d’impôts personnels et corporatifs et mettre les ressources sur l’essentiel pour un État au 21e siècle alors qu’il faut repenser l’État providence en Occident qui est devenu un modèle en difficulté.

  14. PKP aura à choisir entre chef du gouvernement et chef de Quebecor.. Une dictature douce à la Berlusconi, le pouvoir absolu entre les mains d’un seul homme c’est non merci!

    J’avais voté CAQ en raison du gel du projet souverainiste.. Une fois le Québec débarrassé de la péréquation, un référendum aurait été tenu. Cet exercice était selon les règles démocratiques.

    Qu’un Magnat de la Presse convoite la gouvernance du Québec c’est une entorse à la démocratie.

    Chez Quebecor ils sont en train de s’infiltrer dans les radios, dans le sport (du pain et jeu), dans les arts populistes ( Production J qui s’est fait voter une subvention juste avant le saut de PKP en politique),.

    Juste à voir comment se déroule la course à la chefferie.. PKP ne se mouille pas…mais dans son entourage on s’affaire à décourager les candidats. les candidats devont payer 35,000 pour se présenter er ramasser quelques 300,000$..

    C’est un couronnement qu’ils souhaitent et pour ce faire la fin justifie les moyens. Je suis indignée devant la bonasserie québécoise de tolérer l’intolérable.

    Les créatures du Québec inc. n’ont fait qu’encourager des monopoles oligarchiques. Accurso, Québecor.. et surtout le nationalisme économique est une façon de garder les Québecois unilingues et captifs.

    Ceux qui pensent transformer le Québec en Star académie sousestiment le gros bon sens des Québecois.

    Dans les chaumières québécoises le non-dit des médias se discute allègrement et PKP est loin d’être la saveur du jour.

  15. Joanne, je ne sais pas si c’est que Pierre Fortin se soit senti piqué par votre rappel des lucides mais aujourd’hui il se prononce contre la gratuité dans les universités texte coiffé d’une belle photo de Gabriel Nadeau Dubois!..

    Également Mulroney, qui avait fait l’apologie de Justin Trudeau il y a deux jours à peine, corrige le tir aujourd’hui à Toronto et vante la performance économique du gouvernement Harper et félicite Philippe Couillard.

    .

  16. @ Hélène Beaulieu, Monsieur Mulroney a été un des meilleurs premiers ministres du Canada et je le respecte pour cela et pour sa sincérité à avoir essayer de réintégrer le Québec dans l’honneur et l’enthousiasme dans le Canada. Il a aussi agit très bien pour les pluies acides et dans le dossier de la guerre froide. Ces politiques fiscales comme la TPS et le libre échange avec les USA a permis à Jean Chrétien de faire le déficit zéro et de réduire la dette du Canada.

    Pour PKP, je crois que l’homme est sincère dans son idéal de faire du Québec un pays et je ne le crains pas trop contrairement à Monsieur Berlusconi. L’empire Quebecor relève surtout de l’industrie du divertissement, journal spectacle de Montréal, TVQ, Vidéotron, Archambault livre musique, etc.

    Je pense que Monsieur Péladeau est la personne pour gouverner au centre et je pense que l’homme est à la fois un capitaliste et un humaniste. Mais bon le temps nous le dira. C’est une opportunité incroyable pour le Québec d’avoir un homme de sa trempe pour vouloir diriger un grand parti politique. Ma véritable crainte est les extrémistes de gauche du PQ qui vont essayer de lui planter des couteaux dans le dos et les souverainistes de Québec solidaire qui devrait faire preuve de plus de solidarité avec les autres indépendantistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s