Contrastes et insignifiances

Les contrastes dont nous avons été témoins cette semaine sont saisissants: violence gratuite vs admirables élans de compassion humaine; lâcheté de la pire espèce vs héroïsme; discours unificateurs d’hommes d’État vs instrumentalisation politique de bas étage (des exemples ici) et finalement, adresses à la nation dont on peut être fier vs insignifiances et grosse bouette sur les réseaux sociaux.

Difficile de ne pas avoir été happé et subjugué par les indescriptibles gestes des terroristes canadiens – en sol canadien – cette semaine (mes blogues ici et ici). Il n’en demeure pas moins que la terre a continué de tourner et qu’au Québec, la p’tite vie suit son cours.

VICTOIRE À LA CAQ – ANÉANTISSEMENT DU PQ DANS LÉVIS

Une des bonnes nouvelles est certainement l’élection de François Paradis de la CAQ dans Lévis. Pour l’homme. Et pour ses capacités de communication. Une autre personnalité des médias en fin de carrière, me direz-vous, certes. Un ex de Québecor de surcroît. On verra bien le rôle que lui fera jouer le chef de la CAQ François Legault mais personnellement, je le verrais bien à la santé, sujet qu’il privilégiait lorsqu’il pilotait son émission TVA en direct.com  (et à laquelle je participais de temps à autre).

Quant au vote dans Lévis pour le Parti québécois: 8%. Huit petits points de pourcentage dans un comté essentiellement francophone. Premier réflexe et commentaire d’un indépendantiste dur sur Twitter?  « Qu’est-il arrivé aux gens de Lévis? ». Fascinant.

L’INDÉPENDANCE DES MÉDIAS ET DU POLITIQUE – NOYER LE POISSON

En politique, il y a plusieurs façons d’éviter ou de reporter la résolution d’une problématique: ignorer le problème, faire un comité d’experts, tabletter un rapport de ce comité d’experts, créer un organisme avec comme titre le nom du problème ou encore, énoncer de belles intentions sans pour autant y mettre le financement.

Et puis, il y a celle qui m’horripile le plus, particulièrement lorsque la situation ne l’impose pas. Celle qui vient avec les discours du genre « Il faut regarder ça dans son ensemble », « Le problème est beaucoup plus complexe que ça », « C’est un choix de société qu’on ne peut remettre en cause sans faire appel à tous les intervenants impliqués ». Vous voyez ce que je veux dire?

Voilà ce à quoi on assiste pour ce qui est de la motion portant sur l’indépendance du pouvoir politique et des médias adoptée il y a quelques jours à l’Assemblée nationale. Selon Simon Boivin de La Presse, le PQ veut maintenant entendre les Desmarais. Curieux ça. Y’a quelqu’un qui a entendu dire qu’un Desmarais voulait se présenter comme député à quelque part? comme chef de l’Opposition officielle? Je reconnais que j’ai été distraite cette semaine mais cette nouvelle-là, on y aurait porté attention, non?

Le PQ essaie donc de noyer le poisson en proposant une autre résolution qui n’a que très peu à voir avec la question de fond: un député/ministre/chef de l’opposition peut-il être un actionnaire de contrôle d’une entreprise médiatique? Du côté du PQ, on est même prêts à comparer Pierre Karl Péladeau à Louis Riel! Rien de moins.

« Le PQ veut évacuer le cas particulier du député Péladeau du débat pour le faire porter sur l’indépendance journalistique et la liberté de presse en général » selon le journaliste. Le PQ n’aime pas non plus que le débat ait lieu en commission parlementaire, là où les participants du PLQ, de la CAQ et de QS sont plus nombreux que ceux du PQ. On comprend pourquoi. Tout à coup, en position de faiblesse, nos institutions ne seraient plus fiables…

Réponse du PLQ: « On va y penser ». À suivre.

GARDERIES EN MILIEU FAMILIAL: AUCUNE LIMITE À L’INDÉCENCE SYNDICALE

J’étais certaine d’avoir mal compris. Alors que Mario Dumont interrogeait la représentante des intervenantes en milieu familial, j’ai cru entendre la plus venimeuse des répliques syndicales qu’il m’ait été donné d’entendre. En réponse à la question de Dumont portant sur la difficulté du gouvernement de dégager des marges de manoeuvre, la représentante suggère de couper dans les crédits d’impôts octroyés aux familles qui font garder leur enfant dans une garderie privée (selon la représentante, cela représenterait 557 millions $).

« Venez-vous de me dire que vous voulez qu’on coupe les crédits d’impôt pour les gens qui n’ont pas de place dans les garderies à 7$? Vous voulez qu’on leur coupe leurs crédits d’impôt pour vous le redonner en paie supplémentaire? » – Mario Dumont

Euh… oui, répond-elle. « Sidérant. Écoutez ça. Ça vaut la peine.

En lisant sur le sujet, on y apprend aussi toutes sortes d’autres choses intéressantes. Pour ces intervenantes, une augmentation de leur rémunération (3,34% l’automne dernier) n’est pas une augmentation; c’est un « rattrapage ». Remarquez le langage ici, n’est-ce pas? Elles sont des travailleuses autonomes mais:

  • elles n’ont qu’un seul employeur-payeur: L’État (ce qui les disqualifierait normalement d’un statut de travailleur autonome)
  • elles demandent une augmentation salariale pour les journées de vacances et de congé (payées à 70% à l’heure actuelle).

Elles sont salariées mais elles peuvent réclamer des déductions pour dépenses encourues pour l’utilisation de leur maison comme lieu de travail. Elles ont réussi récemment à obtenir ce double statut  de salariée/travailleuse autonome et d’être rémunérées à contrat, mais là, elles réclament d’être payées à salaire… pour 50 heures.

C’est beau, non?

DE BIEN MAUVAIS EXEMPLES

Finalement, cette semaine, notre gouvernement « libéral »

Gestes insignifiants dans le grand portrait de la réforme gouvernementale? Peut-être pour certains mais certainement pas sur le plan symbolique pour l’ensemble des citoyens. « Perception is reality ».

15 réflexions sur “Contrastes et insignifiances

  1. Bonjour Joanne,

    C’est vrai qu’à part la victoire de la CAQ dans Lévis, la semaine a été très déprimante. Évidemment que les attentats sont dans une classe à part et en comparaison la politique devient alors secondaire. Il reste que je suis totalement d’accord avec vous, les libéraux continuent de décevoir. Je ne serais pas du tout surpris qu’ils se fassent complices du PQ dans le dossier PKP. En plus, Nos trois médecins continuent de s’imposer comme les leaders de ce gouvernement et ne laissent pas beaucoup de place au trio économique, qui se fait de plus en plus discret… Vraiment désolant.

  2. Payer 50 hrs au lieu 35 = 43% d’augmentation. Bien sûr on compare avec ce qui fait l’affaire. Donc elle passeraient de $50,000 à 71,000. Gardons en mémoire employés avec une formation sommaire on donnerait environ $34.13 de l’heure.

    Voici le résultat de la syndicalisation mur à mur. Et cela ne fait que commencer. Imaginez quand certaines d’entre elles vont réclamer la parité parce qu’elles ont un diplôme universitaire en whatever it is.

    Beau petit cadeau de notre regrettée Pauline.

  3. Moi aussi je me suis réjouis de l’élection de François Paradis.. ce comté est resté caquiste..

    Par contre, comme le souligne un commentateur, force est de constater, par les piètres résultats obtenus par Adrien Pouliot, que la vraie droite ne passe pas la rampe au Québec.

    Ainsi les mesures d’austérité qu’on souhaiterait voir le PLQ prendre resteront très timides.

    Si à la fin de leur mandat, les Libéraux laissent les lieux en meilleur état que ce ne fut le cas pour le PQ, ce sera cela de pris.

    Ce qui importe le plus c’est que dans 4 ans la CAQ soit l’alternative et surtout pas le PQ..

    Si la CAQ se faisait élire, il ne faudrait pas se faire trop d’attentes..Il ne faut pas oublier que la CAQ est interventionniste nationaliste. (Legault approuvait les Gazelles)..

    Mais au moins les petits pas du PLQ ajoutés à d’autres petits pas de la CAQ se traduiraient par une avancée et non par le recul irrémédiable que signifierait pour le Québec la prise du pouvoir par le PQ..

    Quand on voit combien on se laisse aussi facilement séduire par l’État maman comme dans le cas des garderies en milieu familial, on ne peut que devenir fataliste..

    Comment imposer des changements qui exigent des sacrifices avec la mentalité d’enfants rois et d’inculture économique qui prévaut au Québec.

    Gaétan Frigon quitte les Dragons.. Ce qu’il retient de cette expérience c’est: « Tabern.. les Québécois ne savent pas compter »…

    On n’est pas sortis du bois.

    Certains commentateurs disaient que suite aux attentats terroristes de cette semaine, le Canada aura perdu son innocence!!!..

    Moi ce qui me désespère c’est que sur la Planète Québec on n’aura rien compris..

    Nos journalistes sont tout autant bassement partisans..

  4. Je viens de lire que PKP s’adressera aux tribunaux si la majorité parlementaire défait ses prétentions..

    Belle hypocrisie venant de ce disciple de Groulx qui comme ses comparses MBC et cie n’ont de cesse de pourfendre le pouvoir des juges..

    Une stratégie qui pourrait rendre justifiable la désobéissance civile, peut-être? Ouvrir la voie à la république?

    Je trouve méprisant pour les Québécois qu’autant d’espace médiatique soit consacré au PQ et à ses excités de l’identité.

    • Vous fabulez Hélène, car les libéraux se font très dociles envers PKP. Couilard n’a pas le courage de le remettre à sa place. Belle gang d’hypocrites.

  5. Moi ce que je remarque et que je trouve inquiétant c’est le nombre impressionnant de Québécois très très dociles envers PKP.

    PKP/Couillard copain\copain?? Pas sûre!

    Allez lire la réaction de PKP lequel tient mordicus à consever le beurre et l’argent du beurre et qui semble loin d’être satisfait que la motion déposée par le PQ ait été acceptée. Il réplique en menaçant de porter sa cause devant les tribunaux..

    Il veut se servir de la constitution canadienne pour mieux la confondre, peut-être?..

    Ce ne serait pas plutôt la réaction de Philippe Couillard qui les aurait pris au dépourvu..

    Ils s’attendaient sûrement à ce que leur motion ne passent pas. (ils s’étaient même permis de crâner en exigeant que les Desmarais soient appelés à débattre).

    Philippe Couillard a choisi d’interpréter cette motion comme un geste de recul.. et s’est dit ouvert à toutes suggestions, stratégique peut-être?

    À ne pas négliger que la CAQ s’est aussi rangé du côté du PLQ.. François Legault se dit ouvert aux « deux » motions!

    On verra la suite!

  6. Qui est près a parier que CGI serait aussi LA compagnie désigné pour construire un eventuel registre des armes à feu Quebecois? Apres tout, ils ont l’expertise, ils ont chargés des centaines de millions au gouvernement Canadien pour faire le registre Canadien :).

  7. Bock Cöté consacre sa chronique d’aujourd’hui aux êtres d’exception dont Alain Juppé, le futur Président de la France, celui-là même qui fait partie du cercle d’amis de PKP.

    Si on lit entre les lignes on peut facilement y voir une façon détournée de donner l’absolution à PKP dans le choix de sa stratégie ..

    Bock Cöté y écrit qu’un homme d’exception, qu’un homme politique peut mentir pour prendre le pouvoir quand il s’agit de servir l’intérêt général!!!

    L’intérêt général déterminé par un groupe de fanatiques? Come on!

    Moi aussi je me demande qu’est-ce qu’on attend pour questionner le nationalisme en plein délire??

  8. Merci Joanne pour le lien vers Rémi Bourget.. Son analyse de MBC est tellement pertinente.

    Finalement le PQ est pris en otage par des imposteurs, grand bien leur en fasse, mais les Québécois doivent absolument prendre conscience de cette perversion de notre démocratie qui a commencé sous Pauline Marois.. Jacques Beauchemin s’était invité à toutes les rencontres péquistes dès l’élection du gouvernement Marois minoritaire.

    Attendez qu’on se rappelle: la nomination de PKP sur le CA d’Hydro-Québec, de JM Léger sur le CA de la CCMM..

    Les stratèges (MBC. Éric Bédard, Facal. Martineau, Beauchemin, Bastien) qui en menaient large derrière le PQ de Pauline ont refusé la défaite. (PKP s’est déclaré surpris tellement il était certain de gagner..)

    Alors non seulement ils sont toujours actifs mais ils poursuivent leur croisade vers l’élection de PKP comme si le 7 avril la majorité ne s’était pas démocratiquement prononcée

    Rémy Bourget écrivait sur Facebook que les gouvernements craignent le pouvoir des deux empereurs médiatiques..

    Dans le dossier du Colisée PKP avait utilisé ses journaux pour des reportages à l’effet que des fonds publics dans des arénas sportifs c’était économiquement rentable pour une société. et on connaît la suite… Jean Charest a plié l’échine et PKP a eu son amphithéâtre..

    La transaction d’aujourd’hui qui fait de Québecor propriétaire des studios Mels referme l’étau sur tout ce qu’il y a de culture artistique au Québec..

    Louis Morissette et Véronique Cloutier, tout comme ce fut le cas pour Charest, ont eux aussi dû plier l’échine… ils entrent dans le moule québécor..

    Qu’est-ce qu’on peut faire pour empêcher que le Québec au complet soit soumis aux diktats de Québecor??

    La folie des grandeurs s’est emparée de PKP.. et seule la Présidence de la République du Québec lui manque pour atteindre le pouvoir absolu convoité.

    Il ne faut pas se laisser intimider. Il faut les prendre au sérieux avant qu’il ne soit trop tard.

    Ils ne se gêneront pas de transgresser les lois..

    Il faut que le PLQ cesse de tergiverser.. Il faut attaquer PKP.. et ne pas le laisser utiliser la projection.. PKP dit répondre à l’attaque… quelle attaque??

    Ne pas céder à la terreur, cela ne s’appliquerait-il pas à nos gouvernements quand ce sont les règles démocratiques qui se retrouvent transgressées?

  9. Bonjour Johanne,

    vous avez raison raisons de dénoncer des dépenses insignifiantes et absurdes. Prenons le cas de la démission des députés en exercice pour des raisons autres que la maladie; ceux-ci sont très à l’aise de quitter pour aller vers un autre défi et obliger les Qc à payer une autre facture d’élection partielle $$$. Je crois qu’il devrait y avoir une amende importante pour ces gens qui se font élire et quitte pour des raisons qu’ils pouvaient prévoir avant.

    La réforme de nos institutions et de nos programmes passe par d’abord par le comportement de nos élus. J’apprécierais vous lire sur ce sujet car actuellement les leaders des formations politiques actuelles ne s’assument pas dans ce gaspillage des fonds publics.

  10. Joanne, je vous ai entendu à CHOI ce matin..

    La stratégie du clan PKP suite la défaite du 7 avril avait été dévoilée par l’analyse qu’en avait faite JM Léger.. il avait prédit une fusion PQ/CAQ..

    C’était sans compter sur François Legault.. Cette fusion se fera mais sera incomplète.. si on en croit le dernier sondage, une partie des déserteurs (450) qui ont voté pour la CAQ aux dernières élections rentreraient au bercail avec PKP comme chef..

    C’est la CAQ qui sort perdante.. et ce n’est pas de bon augure!

    PKP n’avait pas vu venir la défaite du 7 avril pas plus que la résistance de François Legault.. Péladeau lui fait sentir sur son Facebook. voilà ce qui arrive quand on ose se mettre dans les pattes du grand Manitou..

    La seule chance pour une Assemblée Nationale démocratique semble en train de nous échapper.

    Si on continue à céder à tous les caprices de l’enfant roi Péladeau, à tolérer son refus d’avoir à choisir entre Québécor et la politique et bien dans 4 ans c’est le PQ qui reprendra le pouvoir..

    On l’aura échappé belle mais on n’aura rien perdu pour attendre.. c’est implacablement que cette fois le piège se refermera sur nous.

    Le temps n’est plus à l’inconscience.. Il faut continuer à pousser sur le PLQ.. qu’il sente la population indignée par la dérive nationaliste en cours..

  11. Drainville un candidat très intéressant et articulé pour diriger le PQ. Je l’ai entendu à la radio. J’avoue mon inquiétude pour PKP est qu’il parle à date seulement sur son blogue et je ne suis pas convaincu même si j’aimerais croire en lui (opportunité d’un homme d’affaire de sa trempe en politique au service du PQ et du projet de pays) qu’il a vraiment ce qu’il faut pour être un bon orateur et rassembler les gens.

    La méthode Facebook ressemble à celle utilisé par Obama en 2008 mais ce dernier était aussi un bon orateur. J’ai regardé un peu le Banquier hier et bien qu’ils sont habiles pour les costumes je me suis demandé si ce genre d’émission de TVA n’est pas l’exemple de la superficialité de ce poste de télé très américanisé dans le mauvais sens du terme. Alors si le style PKP est basé sur ça… Le Québec ira pas bien loin.

    Donc Est-ce que PKP sera le sauveur du PQ ou son dernier chef avant la dissolution de ce parti qui n’aura pas atteint son objectif initial de faire du Québec un pays?

    D’accord avec Joanne, la CAQ fusionnera pas avec le PQ avec PKP à sa tête il y a eu trop de division entre Legault et Péladeau. Le PQ pourrait seulement en se recentrant récupérer des votes.

    Pour l’instant avec la course au PQ le vrai parti d’opposition est la CAQ pour exiger des résultats à M. Couillard pour couper les dépenses publiques et revoir l’État Québécois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s