L’opportunité ratée de Philippe Couillard

Si le premier ministre Philippe Couillard croit qu’il suffira d’appliquer une couche minceur aux « structures » gouvernementales pour résoudre les déficits structurels du Québec, il se trompe. Royalement.

Je veux revenir sur un article du Journal de Québec, Leitao désavoué par Couillard. Titre trompeur? Peut-être. Mais qui révèle probablement les véritables intentions du premier ministre.

Les gains on va les faire au Québec au cours des prochains mois et années par une simplification des structures, a soutenu M. Couillard.

Ce ne sera pas suffisant. Combien d’études l’ont démontré. Combien d’ex-politiciens l’ont affirmé. L’histoire récente des tentatives de contraindre la bête étatique au Québec l’a démontré. Le « mieux d’État » n’est pas suffisant ni même possible. C’est dans la nature de la bête de se reproduire. Il n’aboutit qu’à un seul résultat: plus de taxes, plus d’impôts, plus d’endettement.

Voilà le legs du Parti libéral de la période Charest. Le neurochirurgien ne fera pas mieux s’il croit que le problème se résume à une question d’organigramme. C’est un premier pas, certes, mais qui est loin d’être suffisant. Et surtout, comment expliquer cette sortie d’un premier ministre qui faisait son entrée au gouvernement en affirmant que « l’heure n’était plus aux changements cosmétiques »?

Dans une récente chronique, Antoine Robitaille raconte que Philippe Couillard recommandait chaudement à des hauts fonctionnaires et patrons de sociétés d’État la lecture de The Fourth Revolution – The Global Race to Reinvent the State écrit par deux économistes de la revue The Economist.

Je l’ai lu. J’en ai fait un blogue et une chronique. Ce que ces gens-là suggèrent?

Une rénovation de l’État axée sur le pluralisme des moyens, la liberté de choix des citoyens, la concurrence dans l’offre de services, la diversité, la décentralisation, la transparence, l’expérimentation, et la coopération entre diverses formules de production de services dits publics.

Je ne suis pas la seule à ne pas comprendre la timidité du premier ministre à saisir une opportunité de faire oeuvre pédagogique utile. Michel Kelly-Gagnon de l’IEDM déplore également la caricature grossière et simpliste brandie par plusieurs groupes d’intérêt à propos du rôle du « privé » dans la livraison des services publics.

Le plus récent exemple en ce qui me concerne vient du philosophe Jocelyn MacClure avec lequel j’ai débattu du financement des écoles privées sur les ondes de Radio-Canada. Je ne répondrai pas ici à tous ses arguments d’ordre philosophique autrement que de dire qu’il est plus facile de se réfugier derrière le discours vertueux du « bien commun », de « l’intérêt général », de « l’égalité des chances », de la « création d’une citoyenneté commune » (ayoye!), de la « mixité culturelle », il est donc plus facile, dis-je, d’en rester à des arguments philosophiques subjectifs que d’examiner en quoi certaines écoles du public faillissent à leur tâche… avec tout l’argent qu’on y injecte. On pourrait aussi se demander si MacClure considère toujours le parent qui choisit l’école privée comme un citoyen qui a droit à une portion des fonds publics auxquels il a lui-même contribué.

Dans l’esprit de certains, le raisonnement est somme toute assez simpliste: 1) Si on avait l’argent du privé, tous les problèmes du public disparaîtraient comme par enchantement 2) la production des services financés par l’État doivent être produits par l’État et 3) seule la production par l’État sert la « justice sociale », le « bien commun » et « l’intérêt général », tous des concepts subjectifs. (On voit d’ailleurs de façon assez spectaculaire avec le député de St-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, comment le concept d’intérêt général peut être interprété de façon cavalièrement indécente; mais ça, c’est une autre histoire).

À la base de cet antagonisme public-privé créé artificiellement par les défenseurs du « tout à l’État », donc, un dogme puissant et bien enraciné chez certains promoteurs du modèle québécois: celui qui veut qu’un service financé par le public soit nécessairement produit par l’État. Le monde a pourtant démontré le contraire.

Enfin, quelle belle opportunité ratée pour M. Couillard d’appuyer son ministre des Finances et de choisir de briser un dogme qui étouffe l’innovation à laquelle il semble tenir, l’entrepreneurship, la coopération et tout autre forme d’organisation du travail novatrice.

Il ne me reste qu’à lui suggérer de lire (ou de terminer) un très bon bouquin: The Fourth Revolution – A Race to Reinvent the State.

P.S. Je me demande bien comment interpréter la réplique de M. MacClure à ma suggestion de lire le texte de Michel Kelly-Gagnon. Cautionne-t-il la révolution de l’État suédois? Doit-on absolument adopter son régime fiscal pour y reconnaître le bien fondé de sa révolution étatique? Croit-il vraiment que le Québec pourrait rivaliser avec ses voisins nord-américains si nous adoptions le régime fiscal des pays nordiques? Pour l’instant, j’ose croire qu’il est conscient que nous vivons sur le continent américain et qu’il n’y a rien qui nous empêche d’importer les bonnes idées de la Suède ou de tout autre pays qui a réussi à améliorer son offre de services publics sans pour autant miner encore davantage l’économie par une fiscalité encore plus alourdie.

JocelynMacClure

57 réflexions sur “L’opportunité ratée de Philippe Couillard

    • J’espère surtout madame que M. Couillard et les spécialistes en économies qui l’entourent ne reculeront
      pas devant les menaces des syndicats et leurs pitreries. Même s’ils prétendent avoir négocié de bonne fois les conditions de travail princiers dont ils bénéficient, ils vont encore une fois essayer à coup de menaces et d’ultimatums de faire reculer le gouvernement.

  1. Malheureusement, nous avons vu aujourd’hui que les médias sont beaucoup plus enclins à médiatiser les clowns de l’anti-austérité que de chercher à redresser le modèle québécois et à rénover l’État. Par ailleurs, le P.M. commence t’il à craindre la pression des groupes gauchistes qui tentent par tous les moyens de conserver leur dépendance envers le gouvernemaman et d’influencer l’électorat.

  2. Est-ce vraiment une occasion ratée? Philippe Couillard était en Chine .

    J’ai toujours trouvé aberrant que les journalistes québécois qui accompagnent les PM du Québec à l’étranger les ramènent sans cesse aux problèmes domestiques.

    Les réponses données dans un tel contexte ne devraient peut-être pas être prises au pied de la lettre.

    Martin Coiteux conserve encore ma confiance et lui semble toujours à l’aise avec
    l’équipe libérale.

    Depuis le début de l’exercice en cours c’est une vraie tour de Babel. J’ai entendu Michel Hébert protester quand on reprochait aux journalistes de lancer des ballons. D’autres disaient que c’était les Libéraux qui voulaient tester les réactions…

    Hébert avait revendiqué le droit des journalistes à leurs sources.. Ainsi il semble que des fonctionnaires éventent les pistes de solution à l’étude et la machine à rumeur s’emballe. Avec la complicité des médias biaisés.

    Michel Kelly Gagnon est contre la loi 3… tout comme Jeff Fillion.. un contrat c’est un contrat selon eux.

    Et maintenant Kelly Gagnon aurait raison quand il évalue le rôle du privé..

    Il semble difficile de partager des points de vue en tous points pareils entre analystes universitaires.

    Comment le citoyen ordinaire peut-il arriver à s’y retrouver dans tout cela?

    Quant à Jocelyn McClure, à l’instar des gauchistes, sa vision égalitaire n’a rien de cartésien, c’est un pelleteux de nuages.

    Etendre au plus grand nombre possible de Québécois l’accès à l’excellence semble menaçant pour lui. Le palmarès des écoles a été aboli parce que les écoles publiques y faisaient piètre figure.

    Pourtant c’était un stimuli pour que justement les écoles publiques réajustent leurs méthodes pédagogiques et ainsi améliorent leur performance.

    Mais Mc Clure préfère que l’excellence ne soit réservée qu’à une classe de privilégiés, on dirait. Pas très convaincant comme raisonnement..

    • Il est vrai que je prends au sérieux les déclarations du PM et que je m’en méfie. Je trouve par ailleurs que les Leitao/Coiteux semblent plus déterminés et ouverts. Au bout du compte, toutefois, c’est toujours le PM qui gagne.

      Pour ce qui est de MKG, il avait effectivement tort (à mon sens) pour le projet de loi 3 et raison cette fois-ci. On n’a pas toujours à être contre ou totalement d’accord avec les opinions des uns et des autres. Pour lui, j’ai tort pour le projet de loi 3.

      Bonne fin de semaine tout le monde!

  3. Oui, je suis d’accord avec vous Joanne, une réforme des structures est un début mais il faut plus. M. Coiteux est probablement un des seul vrai réformateur dans ce gouvernement qui est dans le style de tous nos gouvernements du Québec depuis 1960.

    C’était gênant cette manifestation en ce jour d’Halloween de la part des opposants aux changements.

    Joyeuses Halloween à tous en passant!

  4. Je pense que Philippe Couillard, que l’on dit intelligent, ne peut se permettre de frustrer les Leitao et Coiteux.

    Sans ces deux experts économistes le PLQ n’aurait pas remporté un gouvernement majoritaire.

    Ils ne s’attarderont pas en politique si Couillard ne les laisse pas utiliser leurs talents dans ce pourquoi ils ont délaissé des emplois lucratifs, c’est-à-dire. l’assainissement des finances publiques.

    Alors si Couillard fait à sa tête, il est cuit.. et le PLQ aussi..

    Bonne fin de semaine!

    • @Johanne

      Complètement en désaccord avec vous.

      3 points en ordre chronologique pour expliquer la perte du navire péquiste et cela n’absolument rien avoir avec l’équipe libéral.

      Chapitre 1. Nul n’est prophète en son pays. Mauvais timing électoraliste, la charte n’avait presque plus rien à retirer.

      Chapitre 2. Le début de la chute, le poing en l’air de PKP.

      Chapitre 3. L’implosion final, performance atroce de Marois au débat des chefs.

      Une semaine de plus et les libéraux formait un gouvernement minoritaire avec Legault comme chef de l’opposition officiel..

      Le PLQ a été sur le pilote automatique du jour 1 au dernier jour de la campagne. Comme seul les libéraux le font à travers le monde. Du Obama style

  5. @Johanne

    Leitao/Coiteux sont les seuls conservateurs dans se navire encrassé libéral. Ils n’auront aucun chance avec le PM. Imaginons les 3 assis à une table, Leitao/Coiteux expliquent statistique en main pourquoi il faut se tenir uni et pourquoi la génération de nos enfants hériterons d’une société en catastrophe.

    La réaction de Couillard à l’analyse virtuelle de ses deux vedettes? Il banalise la situation au grand dam de ses deux ministres.

    Couillard est libéral jusqu’en dans les trippes, et selon les libéraux, la première valeur fondamental libéral est la tolérance.(Qui n’est pas une valeur mais un état d’esprit)

    Définition de tolérance: capacité à tolérer l’intolérable.

    Voilà pourquoi le Canada mais surtout le Québec ne bougent pas, trop de libéraux, trop de personne qui se foute éperdument de leur pays et qui banalise chaque petit problème un à un jusqu’à temps qu’un nationaliste ou un conservateur vient régler la situation devenu bordélique.

    Les libéraux n’ont rien de fait de bon au fédéral et ne feront rien de bon au provincial. La seul chose qu’il connaisse, c’est plier l’échine et gouverner sur le pilote automatique.

    Désolé d’être défaitiste mais il est temps de réaliser qu’être libéral c’est être sans conviction.

    • Vous avez raison, dans le passé les gouvts libéraux et péquistes n’ont fait qu’inventer des programmes qui foutent le bordel dans les finances. Nous avons besoin de gouvernements conservateurs (je ne parle pas du parti conservateur) comme il y a présentement au Fédéral et qu’il y a eu en Ontario avec Mike Harris. J’ai encore confiance en messieurs Leitao, Coiteux et Barrette, mais pour M. Couillard (si le passé est garant de l’avenir) j’ai mes doutes. Il est encore tôt pour savoir car ça ne fait que commencer. S’il fait comme Charest qui ne visait qu’à augmenter les revenus sans diminuer les dépenses, il n’y arrivera pas …..

    • Enfin quelqu’un de réaliste! Il serait temps que les autruches libérales se sortent la tête du sable.

    • @Marius

      Tout à fait d’accord avec vous, mais j’aimerais vous faire remarquer par contre que le PQ est un parti avec un bien meilleur héritage que le PLQ. Le PQ était un parti honorable mais les syndicats l’ont hold-uppé.

      Mais il n’a plus rien à tirer du PQ, le tube de pâte à dent est vidé. Les libéraux eux, c’est constant, vide depuis toujours.

  6. Joanne et Denis,

    Continuez votre excellent travail d’informations, de références, de réflexions….
    J’apprécie au plus haut point. J’y viens régulièrement. Nous avons besoin de vous. Vous savez nous donner l’heure juste.
    Je ne suis plus capable d’entendre des journalistes nous donner des demi-vérités, avoir un flagrant parti pris pour le PQ.
    Je suis tout à fait en accord avec Coiteux, Leitao pour les réformes dans les programmes de subventions, programmes sociaux…Ils ont ma confiance.

  7. Je vous lis… et je trouve que vous charriez pas à peu près. Vous faites de la petite politique en ciblant par vos attaques le PM en lui attribuant des prétentions et ce, afin de créer une sorte de zizanie qui fait bien l’affaire de votre discours et l’approche que vous défendez. Un peu d’objectiveté svp. Ça rendrait votre papier beaucoup plus crédible.

    Veuillez cesser, Madame Marcotte et vos idéalistes suiveux, de créer de faux problèmes… ou encore d’en inventer. C’est un faux problème que de prétendre que le PM contredit Messieurs Leitao et Coiteux. Quand ces derniers avancent des pistes à avaluer, ça ne veut pas dire qu’ils vont les appliquer. ILS QUESTIONNENT, ILS CHERCHENT DIFFÉRENTES AVENUES… ET C’EST TOUT À FAIT NORMAL ET SURTOUT SOUHAITABLE. Il n’y a rien à désavouer dans les propos du PM et ceux de Messieurs Leitao et Coiteux. Ah… que vous aimeriez que oui ! C’est une piste que vous exploitez… et elle crève tellement les yeux.

    Ce qui devient votre leimotiv, c’est que vous ne pouvez concevoir que des libéraux au pouvoir puissent réaliser quoi que ce soit de postifs et d’intérêt économique pour le Québec… et, par ricochet, pour le Canada, au plan fédéral. Voyons donc. Prenez du recul et cessez vos balivernes.

    À vous lire, c’est à croire que vous detenez l’heure juste en économie. Je comprends que vous consultez votre conjoint, mais il n’y a pas juste lui. L’avenir saura vous remettre à l’heure… Et n’oubliez pas de changer l’heure en fin de semaine. C’est important !!! Elle était trop facile celle-ci… lol lol

    • C’est tout ce que je souhaite. « Que l’avenir saura me remettre à l’heure ». Pour l’instant, je continuerai de faire pression. L’expérience des libéraux ne me permet pas de prendre pour du cash les beaux discours de Philippe Couillard. On verra bien au prochain budget. Là, on saura.

    • Sortez du passé Madame Marcotte… et regardez le présent ! Il faut savoir tourner la page dans la vie. M. Couillard a un beau discours, dites-vous, et ça vous laisse perplexe et songeuse. Vôtre discours alors… Pourquoi ne serait-il pas également perplexe et songeur ?

    • À Gaétan Grondin: Je remarque surtout qu’il est bien difficile pour certains de supporter une saine critique du gouvernement libéral. Je reconnais volontiers qu’il y a des bons coups et je l’ai écrit: projet de loi 3, abolition des agences de santé (mais ça ne peut pas être juste ça), négos avec les médecins, etc. Mais pour ce qui est de la colonne des dépenses, puis-je me permettre d’être prudente avant de m’enflammer? Ce blogue n’est pas un blogue du PLQ. Les bonnes idées peuvent venir de tous les partis politiques. En contrepartie, je ne me priverai pas de critiquer les Port-Daniel, subventions à CGI, nominations partisanes du gouvernement en place. Pour ce qui est de mes propres opinions, vous êtes libre d’en faire ce que vous voulez.

    • Vous êtes très dur avec Mme Marcotte; elle ne le mérite pas puisqu’elle a le bien-être du Québec à coeur. C’est normal de parler des Libéraux; ce sont eux qui sont au pouvoir. Depuis deux semaines Mme Marcottte a écrit sur PKP et le PQ.. L’avez-vous oublié ??? Depuis les élections, elle a fait référence quelques fois à la CAQ (le deuxième parti d’opposition). Non, elle n’a pas parlé de QS , le Parti Vert, le Rhinocéros parce qu’ils sont presqu’inexistants.. Je crois que vous devriez vous excuser à cette dame puisque vos propos étaient assez belliqueux. Vous auriez intérêt à émettre des commentaires constructifs et laisser les attaques personnelles de côté. Pour votre info, j’ai cru comprendre qu’elle avait voté libéral aux dernières élections provinciales C’est quoi votre problème ??? , J’ai confiance en Leitao, Coiteux et Barrette. Quant aux autres tels que Bolduc, Fournier et Hamad, on repassera….J’attends pour M. Couillard. Je me souviens que lorsqu’il était ministre de la santé, il n’a pas fait grand-chose à part changer le nom de Régie à Agence, peut-être était-il pris dans l’engrenage CHAREST……

  8. Mon baromètre pour apprécier Philippe Couillard c’est Martin Coiteux.

    Je crois Coiteux aussi déterminé dans l’intérêt général du Québec que ne peut l’être PKP dans l’intérêt de son « empire » aux pieds d’argile Québecor….

    Diaboliser les Libéraux, on connaît la cassette de certains.. En démocratie c’est l’alternance du pouvoir qui sert l’intérêt général.

    Au fédéral en ce moment, la raison devrait nous amener à choisir le gouvernement Harper pour un troisième mandat… C’est son handicap.. Harper sera-t-il l’exception à savoir échapper à l’usure du pouvoir?? Je l’espère…

    Il aura mon vote d’autant plus qu’il est fort probable que mon comté sera représenté par Gérard Deltell.

    Les Conservateurs progressistes sous Brian Mulroney avaient aussi endetté le Canada..

    La performance économique de Stephen Harper repose sur sa culture économique..

    Présentement on ne fait qu’apprendre à connaître Philippe Couillard.. Quand il avait quitté le PLQ c’est Stephen Harper qui l’avait nommé à un poste dans un organisme de santé pour le fédéral.. Stephen Harper avait lui aussi été trompé par la fourberie de Porter.

    Porter a écrit ses mémoires. Si Couillard avait eu des cadavres dans son placard, Porter ne se serait pas fait de scrupule à les dévoiler dans son livre.. Il n’a plus rien à perdre, il croupit en prison..

    Tout ce qu’on peut trouver sur Couillard dans les mémoires de Porter ce sont des commentaires pas très élogieux sur sa personnalité. Si je me rappelle il le disait d’un esprit « chambranlant ».

    Tout cela pour dire que bien que Philippe Couillard ne soit pas conservateur, le signe indiscutable de son ouverture est d’avoir choisi de s’entourer des Coiteux et Leitao,

    On verra si « la faiblesse de caractère » de Couillard rapporté par Porter l’emportera sur l’intelligence qu’on lui prête.

    Pourquoi alors ce retour en politique.. pour risquer l’humiliation en perdant la face pour ne pas avoir laissé le temps de glace à son meilleur trio?

  9. Coiteux semble avoir pris le moule libéral. Nommé un psychologue libéral et frère d’un vp de CGI pour gérer le parc informatique du Québec. Faut le faire! Une chance que la CAQ veuille au grain.

    Les gens oublient que le fouilli et énorme gaspillage des systèmes informatiques est un autre beau leg libéral! Ces gens là ne savent pas gérer.

    Joanne, je suis surpris que les négos avec les médecins soient un bon coup selon vous. Grâce aux Couillard, Bolduc et Barrette, le salaire moyen des médecins québécois est maintenant plus élevé qu’aux É-U… même s’ils travaillent moins! Avec l’état de nos finances publiques, je ne crois pas que ce soit justifié.

    • Le bon coup était de retarder les augmentations. Je suis de votre avis: il y a quelque chose qui ne fonctionne pas trop dans le rapport rémunération/quantité de travail.

    • À Mad. Joanne Marcotte : Il faut une « saine critique », c’est nécessaire, voire essentielle. Peu importe le parti politique au pouvoir. La « prudence », oh que oui ! Et les critiques « Port Daniel’ CGI, certaines nominations partisanes » j’en conviens avec vous et j’ajoute personnellemment l’assiette au beurre réservée aux médecins, une façon de les rémunérer qui n’a plus sa place en 2014, partout en Amérique (Canada et États-Unis, il faudrait RENÉGOCIER CE FOUTU MODÈLE DE MERDE qui est en train de détruire notre système public de soins hospitaliers, trop de pouvoirs dans les mains de ce groupe privilégié… Voilà mon grain de sel.

      Quant à vous Monsieur Hugo Breton, j’aimerais bien savoir ce que vous avez pu réaliser dans la vie… et si tout ce que vous avez touché fut une réussite. Jamais d’erreurs dans votre cas. Vous méritez un oscar. Affirmer n’importe quoi, et surtout catégoriser que seuls les libéraux ne savent pas gérer, c’est trop simpliste comme raisonnement.

  10. Le Président directeur général de Power Corporation. André Desmarais. donne son opinion sur le libre échange entre le Canada et l’Union européenne dans la page « Débats » de la Presse..

    Pourquoi pas? Si PKP le fait pourquoi pas lui!..D’autant plus que ce Magnat de presse n’a pas de visée politique.

    Il est aussi évident que cette entente serait bénéfique et pour le Canada et aussi pour son empire..

    Cette sortie n’est ni plus ni moins qu’un appui aux conservateurs, fait rarissime chez Gesca… puisque c’est Stephen Harper qui pilote ce dossier.

    Le libre-échange avec l’Union européenne bénéficierait aux entrepreneurs canadiens et européens..

    Je trouve que cette sortie d’André Desmarais ramène un certain équilibre.. assisterons-nous à une nouvelle tendance avec ces patrons de conglomérat qui sortent de l’ombre.

    Cela donne l’impression qu’André Desmarais veuille donner à PKP le signal qu’il existe..

    • @ Hélène Beaulieu… À vous lire, et selon votre raisonnement, c’est à croire que Monsieur André Desmarais ne peut se permettre de donner une opinion franche puisqu’il est déjà reconnu comme un libéral et il vient appuyer une approche conservatrice. Voyons donc. Quand allez-vous reconnaître qu’il y a du bon dans toute approche, qu’elle soit qualifiée de droite ou de gauche, et que les extrêmes sont à éviter. Je suis plus de tendance « centre », centre-gauche, centre-droite, et j’y trouve un heureux complément de vivre, que ça vous plaise ou non.

      @ Hugo Breton… Comment pouvez-vous croire que la CAQ au pouvoir ferait mieux que les Libéraux ? J’essaie de comprendre votre approche. Je décèle un parti dit « de droite »… et ça m’inquiète plus que ça m’incite à les appuyer. La vie n’est pas ainsi faite, selon moi. J’évite toute approche radicale, comme celle de ne pas aller voter aujourd’hui, jour d’élections scolaires. Pas fort notre Monsieur Legault. Vraiment pas fort. Il n’encourage en rien la démocratie de s’exprimer en se basant sur le passé (faible taux de participation). Il devrait plutôt inciter les gens à aller voter, ne croyez-vous pas ? Bizarre toutes ces contradictions !!!

  11. @Gaëtan

    Tout ce que je dis est que les libéraux ne gèrent pas mieux nos finances publiques que les péquistes. Le problème est que plusieurs gens qui se disent de droite ne s’en rendent pas compte et votent PLQ, parce qu’ils ont la trouille que le PQ l’emporte. Conséquence, les vrais partis de droite sont mis de côté et le Québec est mal géré depuis 40 ans.

  12. Hugo, on a compris,,, allez-vous passer les quatre années à nous rabattre les oreilles avec votre frustration envers les « autruches »…

    Oui le 7 avril on a voté PLQ pour éviter la réélection du PQ.. Et ça a marché!

    Quand le PLQ désole, c’est quand on voit ce qui nous attendait avec le PQ qui console.

    La CAQ se prépare pour les prochaines élections et si PKP peut s’enlever du décor, cette fois-là pourrait être la bonne.

    A moins qu’à la surprise générale le PLQ ait réussi à confondre les sceptiques..

    Si c’était le cas, je m’en réjouirais. Car que ce soit le PLQ ou la CAQ ce qui importe c’est que le ménage dans les finances publiques se fasse..

    Et que vous aimez cela ou pas le PLQ est là pour 4 ans.

  13. @Hugo Breton

    Les libéraux ont été le parti majoritairement au pouvoir depuis 40 ans au Québec. Résultat, un Québec indépendant serait dans les 5 états les plus endettés de la planète.

    Ne gaspillez pas votre salive pour Gaëtan, pour lui, attaque personnel rime avec argument.

  14. Je me méfie de ceux qui sont incapable de tolérer la critique du PLQ autant que des péquistes convaincus. Pour moi les deux attitudes relèvent d’une maladie qui enlève toute objectivité et que s’appelle l’idéologie.
    Vous aurez compris que je ne fais pas référence à Joanne ici.

  15. @Antitribu

    Je crois respectueusement que vous mêlez idéologie avec fanatisme quoi qu’il peut avoir du fanatisme dans l’idéologie.

    Les partisans radicaux du PQ prône une séparation peu importe le coût que les citoyens auront à subir. Alors que les partisans radicaux libéral prône une vision aveugle du fédéralisme.

    Mais l’idéologie du PQ à la base était beaucoup plus noble que celle des libéraux. Le PQ était un mouvement du peuple et d’affirmation nationaliste.

    Alors qu’en toute bonne foi, demander à un libéral les valeurs fondamentales de son parti. Il ne pourrait même pas vous le dire. Les libéraux sont emprisonner dans le dogme de la tolérance, ils sont même intolérant à l’intolérance!! Sauf au radicaux séparatistes, car opportuniste politique oblige.

    Ceci étant dit, je comprends très bien où vous voulez en venir. Les petits bigots qui font du PQ et du PLQ une religion vont tuer le Québec à petit feu. Mais, on ne peut blâmer seulement les citoyens, les médias ont eu un rôle catalyseur dans la création de se monstre à deux têtes: amphisbène.

    Le blogue de Joannne ainsi que d’autre au Journal de Montréal sont une bouffée d’air frais… La Presse elle… J’aime mieux ne pas en parler… En dehors de Foglia et Boivert, c’est le désert ou presque.

  16. Je peux concevoir  » qu’il peut avoir du fanatisme dans l’idéologie » mais il y a nécessairement de l’idéologie dans tout fanatisme. L’idéologie est la version « soft » du fanatisme. C’est une question de circonstances et l’un peut mener facilement à l’autre.
    Je ne veux pas d’un parti qui m’impose des valeurs fondamentales, même « nobles ». Les valeurs ça m’appartient en tant qu’individu.Vous aurez remarqué que je ne suis pas très collectiviste et je ne vais pas discuter ça pendant des siècles.
    Quant au blogue du Journal de Montréal qui est une bouffée d’air frais…Ouf …on repassera.

  17. Si vous étiez si libertarien que vous laissez prétendre, vous pourriez à tout le moins respecter le seul journal qui montre un réel désir de débat d’idée. La SRC, Le Devoir et La Presse sont en mission comparé au éclectique JDM.

    On peut être séparatiste ou nationaliste et être pour les libertés individuelle. Vous êtes tout mélanger, les libertés individuelles sont une valeur idéologique et très fondamental soit dit en passant.

    • @antitribu

      J’ai été un peu arrogant, mille excuses. Mais mon but n’était pas de provoquer mais d’échanger. Bien à vous

  18. Frédéric Collins, éclectique pour mieux noyer le poisson peut-être?

    PKP a pris un. virage à 180 degrés vers la gauche.. Depuis, l’armada de chroniqueurs tire majoritairement vers la gauche… les Parent, Desjardins, Legault, Bombardier, Girard, et tutti quanti..

    Le JDQ avait consacré plusieurs de ses pages au Québec dans le rouge!!! Et voilà que maintenant PKP tente de séduire les gauchistes en dénonçant la présumée austérité représentée par le PLQ!!!

    PKP a candidement justifié que ces articles du Québec dans le rouge comme visant uniquement à vendre des copies.

    Depuis sa création, le JDM est ouvertement souverain. Nul besoin de ligne éditoriale . ET telle une girouette, il passe de droite à gauche au gré des vents partisans..

    Les JJ Samson, Myriam Ségal, Denise Bombardier entre autres sont clairement en croisade pour le « Boss ».. Bombardier voit en PKP rien de moins qu’un sphinx..

    Les Pierre Duhamel, David Descoteaux (droite) ont été remplacés par entre autres Michel Giard, un loyal serviteur de PKP.

    Ceux qui parmi les chroniqueurs vont trop loin dans leurs analyses de droite ont été cavalièrement écartés, comme ce fut le cas pour Joanne et Éric Duhaime..

    J’ai entendu Michel David du Devoir raconter au 24\60 que, suite à un commentaire qu’il avait écrit, lequel avait déplu à PKP, le Devoir s’était vu enlever la publicité de Québecor.

    Je pourrais poursuivre encore à citer des exemples du biais partisan des médias de Quebecor

    Les autruches pour les uns n’ont d’égales que les autruches pour les autres…

    • Ouais… Vous me faites réfléchir Madame Beaulieu. C’est une réflexion que je me fais depuis un bon bout de temps. Et vous avez fort probablement raison. L’information est tellement orientée et biaisée… Mais, comment s’en sortir ? TVA, c’est pourri, surtout avec la clique du soir. Je n’en reviens pas. L’information commentée maintenant. Cette clique nous dit comment interpréter et penser. Il faut le faire !!! Et Radio-Canada, avec Anne-Marie Dussault, ça crève l’écran. La façon d’informer, les mots utilisés, c’est honteux. L’information est transmise pour amener les gens à ne plus réfléchir. C’est comme si on nous disait : nous allons vous dire comment comprendre, oui oui, COMPRENDRE LA NOUVELLE. Bon dimanche !

    • @Hélène

      Je ne suis pas naïf non plus, je parle seulement qu’il a des fédéralistes, des séparatistes, des gauchistes extrême et de la droite au JDM. Aucun journal au Québec est autant ouvert à la différence d’opinion. C’est une qualité du journal et on se doit d’être honnête. Mais je ne m’attends certainement pas à ce qu’il mord la main de celui qui le nourrit…

      Penser le contraire est vivre dans un monde assez angélique merci.

  19. J’entendais François Legault ragaillardi par le plébiscite de son « Leadership » avec un score de 97%.

    Il accuse le PLQ de lui avoir volé ses idées… Moi je dis tant mieux! Le Québec n’a pas les moyens d’attendre 4 ans pour que ces idées soient mises en application..

    Je ne demande pas mieux que le PLQ adopte la voie qu’emprunterait la CAQ.

    Cette riposte de Legault devrait en faire réfléchir certains.. Serait-ce que lui croît que les bottines du PLQ vont suivre les babines?? Sinon qu’est-ce qui l’agace?

    D’autant plus, la plupart des analystes de droite trouvent que le PLQ ne va pas assez loin..

    Certains députés de la CAQ ont avoué que l’adversaire le plus redoutable c’est PKP. Le PQ cherche à ramener au bercail les brebis égarés du 450 le 7 avril dernier.

    C’est ce que je crois aussi..

  20. Ce soir à tout le monde en parle, on a parlé de l’avenir de Radio-Canada et à toutes les coupures des dernières années. Le monsieur qui était là disait que Radio-Can a toujours une grande importance et doit continuer d’exister. Il disait au gens de faire des pétitions et d’écrire à leur députés pour qu’Ottawa sauve la chaine publique. Je ne suis pas d’accord avec cette approche. Une bonne partie de la production de Radio-Canada est de qualité pour les émissions d’informations scientifiques et sociales. Pour les téléromans, je trouve certains de leur téléromans de déconnectés de la réalité.

    Je pense que les Conservateurs ont tort de couper au lieu de privatiser. Le mieux serait de faire de Radio-Canada une sorte de société comme PBS au États-Unis qui appartient à son public au lieu d’appartenir à l’État. Un Radio-Canada indépendant des fonds publics et financer par l’argent des gens qui aiment vraiment cette chaine et les publicitaires. Soumettre la chaine au libre marché. Je suis certain que la chaine pourrait survivre. Elle devrait aussi s’efforcer de répondre véritablement au besoin de ses téléspectateurs.

  21. Radio-Canada a rapport dans ce blogue car il ne faut pas négliger le rôle des journalistes dans les décisions que prennent les gouvernements..

    Ils peuvent servir de courroie de transmission aux idéologies partisanes.

    C’est le cas et pour TVA et pour Radio Canada.

    Alain Saulnier arrive à la rescousse de ses ex-confrères en publiant sa version des coulisses de Radio-Canada… une version clairement anti Harper. Et hypocrite.

    Ce serait bien que M. Saulnier dresse la liste des journalistes de Radio Canada fédéralistes et pro-Harper..

    Au contraire Radio Canada est davantage un incubateur souverainiste péquiste.

    Aussi quand Saulnier dénonce Jean Chrétien d’avoir utilisé Radio Canada comme radio d’état en 1995, je me garderais une petite gêne..

    Qu’est-ce qui était le plus acceptable en 1995?

    1) que Chrétien laisse toute la place aux journalistes séparatistes qui dévoient la mission de Radio Canada depuis toujours aux fins de la Cause..

    2) ou que, dans un moment aux conséquences dramatiques pour l’avenir du Canada, il se serve de Radio « Canada » pour passer son message fédéraliste? Ce sont les contribuables de tout le Canada qui paient pour Radio Canada.

    Assez c’est assez! Qu’attendent les journalistes de Radio Canada pour migrer vers Radio Québec? C’est qu’ils trouvent leur compte à Radio Canada.

    Les coupures de budget les font ruer dans les brancards.. Jean-François L’idée a déclaré hier à TLMEP que dans un Québec séparé pas question de coupures dans la radio d’état..

    Pense-t-il vraiment que la contribution de 8 millions de population pourrait accoter celle de 34 millions versé à RC?

    Cela étant dit, quand les journalistes biaisent les propos du PM Couillard, comme par exemple, lors de son voyage en Chine… (Martine Biron) « Il aurait réussi l’aspect économique mais pas celui diplomatique… le revers amplifié du porc, ne pas avoir parlé en français en Islande..

    Eh! bien oui cette malhonnêteté intellectuelles influence plus qu’on le pense notre évaluation des gestes posés par, ou bien Harper, ou bien Couillard.. On est désinformés..

    Le PQ de Marois l’avait eu facile avec les journalistes.. La Charte partisane le menait la victoire.. c’est la maladresse de PKP qui avait fait déraper la campagne..

    • Oh que je suis d’accord avec vous Madame Hélène Beaulieu ! Je porte les mêmes lunettes que vous… et je vois la magouille depuis un bon moment. J’ai des ami(e)s qui constatent la même chose depuis qu’ils (elles) exercent leur sens critique. Et dire que c’est avec un tel subterfuge que ces gens veulent faire du Québec un pays !!! C’est honteux !

    • Vos commentaires sont bons, mais vous êtes aussi hors sujet. Il pourrait peut-être servir dans un autre blogue si Mme Marcotte écrit sur R.C. Le blogue de Mme Marcotte porte sur la «possible» opportunité ratée de M. Couillard.??? Qu’est que Radio-Canada, TVA, viennent faire là-dedans????..

  22. C’était dans l’optique de la révision de l’État qui s’applique autant au Québec qu’au fédéral. De la modernisation des États providences.

    D’ailleurs bravo, M. Legault de la CAQ de tenir la ligne sur l’abolition des commissions scolaires et de pousser le gouvernement libéral à faire le ménage. Bravo aussi M. Legault pour le nationalisme d’ouverture qui pourrait être une belle porte de sortie honorable pour les souverainistes comme moi qui sont pas certains que le PQ a ce qui faut pour faire un jour du Québec un pays riche et d’abord réalisable.

    Le commentaire de Lisée sur le financement à Radio-Canada dans un pays souverain montre qu’il pense que l’argent pousse dans les arbres. Lisée est intelligent mais trop étatiste à mon goût. Le PQ a besoin d’un solide coup de barre pour se moderniser.

    Le Parti Libéral du Québec ne semble pas vraiment savoir ou couper ou a peur de frustrer certains groupes de privilégier.

    • Jean-Claude,
      Je n’avais pas saisi le rapprochemen; mes excuses. Peut-être parce que je n’écoute pas TOUT LE MONDE EN PARLE depuis le printemps des carrés rouges. Guy A. Lepage me tape sur les nerfs depuis ce temps. Je savais que JF Lisée serait là… Il est intelligent mais est trop hautain et baveux pour moi. Moi aussi je trouve que le parti libéral ne semble pas savoir où il s’en va, à part M. Coiteux. Peut-être prennent-ils leur temps car ils ont peur de se tromper. Vous savez, lorsque l’on essaie de «surfer» sur les idées des autres, on peut facilement être emporté par une vague. On devrait le savoir bientôt. Ils devraient recevoir un rapport comment et où couper. Espérons que cette fois,ils ne le tabletterons pas !!!!!!

    • Jean-Claude,
      Je n’avais pas saisi le rapprochemen; mes excuses. Peut-être parce que je n’écoute pas TOUT LE MONDE EN PARLE depuis le printemps des carrés rouges. Guy A. Lepage me tape sur les nerfs depuis ce temps. Je savais que JF Lisée serait là… Il est intelligent mais est trop hautain et baveux pour moi. Moi aussi je trouve que le parti libéral ne semble pas savoir où il s’en va, à part M. Coiteux. Peut-être prennent-ils leur temps car ils ont peur de se tromper. Vous savez, lorsque l’on essaie de «surfer» sur les idées des autres, on peut facilement être emporté par une vague. On devrait le savoir bientôt. Ils devraient recevoir un rapport comment et où couper. Espérons que cette fois, ils ne le tabletteront pas !!!!!!

  23. Pas de trouble Marius. Faites vous en pas avec ça!

    C’est vrai que c’était pas le sujet mais complémentaires. Je reproche à beaucoup de péquistes de vouloir qu’on se payent tout. Je préfère qu’on se payent quelques affaires essentielles comme la justice, la sécurité publique, la santé, l’aide aux vrais pauvres et l’éducation. Et puis qu’on entretienne les routes existantes avant d’en faire plus. On est rendu là au Québec.

    M. Coiteux est un homme intègre selon moi. Il croit qu’il faut couper mais dans son parti il y a beaucoup de partisan du statu quo comme au PQ. Le PLQ et le PQ ont longtemps maintenu le modèle québécois car il y avait un consensus mais maintenant le système craque sous la pression fiscale et budgétaire. On a poussé à bout la social-démocratie sans générer assez de prospérité pour la maintenir en ajoutant tout le temps plus de politiques progressistes nouvelles comme l’assurance parentale, médicaments, garderie à 7$. Trois programmes à réformer au plus vite.

    Le Québec doit s’unir pour faire le ménage. Dr. Couillard doit faire un discours à la nation du Québec pour expliquer ce qu’il va faire, que tout le monde va devoir contribuer et qu’à la fin dans quelques années nous aurons des finances en santé et des impôts plus bas en conservant quelques programmes seulement mais qui seront de bonne qualité. S’il ne fait pas ce travail dans 4 ans, un autre devra le faire. Actuellement, seul Legault semble le plus crédible. J’attendais cela aussi de PKP mais il semble pas comprendre le problème.

  24. Lire « Les chiqueux de guenilles » sur Antagoniste.net. ce commentaire me rejoint complètement.

    Vous y lirez un parfait exemple de la couverture médiatique biaisée qui sévit contre les Harper et Couillard..

  25. Je suis hors sujet mais je pense que ce détour vaut le coup..

    Lu Rémi Bourget sur Twitter:

    « Blind faith has PQ pinning hopes on Pierre Karl Péladeau ».. (Chantal Hébert, Totonto Star) analyse très intéressante.

    Aussi entrevue de Gisèle Quenneville TFO avec Chantal Hébert @chantal hébert…
    bit.ly/106QAXp@TFOCANADA#cdnpoli#ONfr… À écouter..

  26. Je dois avouer que je suis estomaquée!

    Depuis au moins deux ans que je tente de sensibiliser par mes commentaires sur les ficelles tirées par PKP et son camp dans le monde politique québécois.

    Eh! bien je me rends compte que je n’avais entrevu que la pointe de l’iceberg.

    Jusqu’où sont-ils prêts à aller? C’est tellement vulgaire et méprisant pour les Québécois que cette peoplisation à laquelle ce couple se prête..

    Il faut que les Québécois refusent de participer à un tel cirque..

    Question: à quoi pourra-t-on s’attendre au mariage qui va précéder le couronnement de PKP? Le chameau a déjà été utilisé par le couple Angelil/Dion!!

    Je ne les trouve plus drôle du tout! Je n’arrive pas à croire que l’abrutissement soit généralisé.

    On l’a vraiment échappé belle le 7 avril dernier? Plus sûre du tout. Cette défaite leur a fait perdre la raison.. et désormais plus rien de raisonné dans la stratégie de ces jusqu’auboutistes.

    La Planète Québec en folie!

  27. Je sais que je suis hors sujet mais une nouvelle dans l’actualité me met hors de moi:
    Julie Snyder qui fait toutes les tribunes pour parler contre M. Legault qui l’a blessée en disant « la femme de l’autre » qui a imité JUJU en disant re-fu-sée.
    Elle se scandalise pour pas grand-chose et fait un drame avec ça.
    Surtout à Martineau le matin, où elle est arrivée en trombe, pressée car elle est seule pour s’occuper de ses enfants et elle dit :  » Le député de St-Jérôme n’est pas là, il est à Québec. » Lui, il n’a pas de prénom… C’est le chum de Julie! Quelle incohérence!!!!!
    Ce qui est bon pour Pitou n’est pas bon pour Minou!!!!!……
    Aujourd’hui,elle fait toutes les tribunes pour traiter M. Legault comme un moins que rien. En plus, qu’il s’est excusé, ne pensant pas qu’il créerait une telle polémique!
    J. Snyder a l’épiderme pas mal sensible…..

    Elle a de la difficulté à parler mais elle est continué son petit manège.
    Cette Julie est dangereuse, très dangereuse même. Elle va certainement faire beaucoup de « cabale » pour son futur!!! Pardon, PKP…. pardon: Pierre-Karl….
    Elle va utiliser toutes sortes de subterfuges pour arriver à ses fins. Elle est à même les médias pour faire sa propagande.
    Les gens sont-ils aussi stupides pour gober toutes ces balivernes?

    Je suis estomaquée qu’on en fasse toute une nouvelle. Y en a qui ont peur de déplaire à Madame!!!!!

    • Hélène, merci de nous rapporter quotidiennement ces informations très pertinentes. Peu importe le sujet du jour, on est assuré d’avoir un compte-rendu complet sur tout ce qui touche de près ou de loin à pkp. Continuez votre cabale, mais de grâce, ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier, car vous serez très déçue lorsque vos scénarios farfelus vont s’effrondrer. Vous devrez alors revenir à la dure réalité et réaliser qu’en ce moment (et comme lors de 9 des 10 dernières années), c’est le PLQ qui gère le Québec.

    • Hugo, comment pouvez-vous espérer le PLQ donne son meilleur en ce moment?

      Comment peuvent-ils arriver à naviguer au-travers tous les écarts délibérément placés sur leur chemin par PKP et sa puissante machine médiatique..

      Les Québécois se retrouvent pris en otage dans cette croisade anti-Couillard, et aussi anti-Legault, faudrait-il vous le rappeler.. entreprise par les thuriféraires derrière PKP.

      PKP utilise facebook et twitter pour dénigrer Couillard et Legault.

      Legault a été sommé de présenter ses excuses à Mme Snyder.. Et vous croyez qu’avec Legault au pouvoir, les médias de Québecor ne serviraient pas à le diaboliser?

      Vous choisissez de fermer les yeux sur une situation indéfendable dans toute démocratie digne de ce nom. Grand bien vous en fasse..

      Moi, je poursuivrai à REFUSER ce cirque..

  28. Elle fait la grosse tête la Julie.. Elle se croit vraiment à la hauteur du rôle de Première dame de la république du Québec!!

    Je pense qu’elle a encore des croûtes à manger avant qu’on puisse même arriver à l’imaginer dans ce statut..

    Et le pire c’est qu’elle ne s’aide vraiment pas! En tant que première dame du Québec, il est permis de croire qu’elle ne se gênerait pas pour s’inviter à l’Assemblée Nationale quand l’envie lui en prendrait!

  29. C’était trop bon en fin de semaine à Laflaque, la caricature de Julie qui avait l’air d’une petite niaiseuse. L’imitation de sa voix était super bonne.

    Donc, oui la blonde du chum de Julie… est très susceptible. Je commence à comprendre son intervention dans le manifeste des Janettes, que j’avait trouvé un peu quétaine à l’époque.

    Oh la la… Si ça continue comme cela PKP et Julie sa blonde et animatrice vont faire du PQ, un cirque qui a déjà connu assez de mauvais moment comme cela depuis quelques années. L’élection d’un ex-ministre qui avait été cocainomane alors qu’il était ministre André Boisclair à la tête du PQ qui avait mené à la pire défaite de l’histoire du PQ à ce moment là. Les tergiversations de madame Marois sur un référendum ou pas et maintenant le duel Lisée-PKP et pour finir le couple impériale médiatique Snyder-Péladeau. Je suis un partisan de l’égalité des femmes mais là si on peut plus faire de farce parce que madame Snyder n’aime pas être appelé la blonde de l’autre, ça ressemble à de la censure dangereuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s