L’intouchable PKP

Le magnat de presse Pierre Karl Péladeau aura le champ libre. À moins que ses adversaires tels Jean-François Lisée, Alexandre Cloutier, Bernard Drainville et Martine Ouellette l’obligent à se positionner sur autre chose que le pays imaginaire, il semble que PKP n’ait rien à craindre.

On raconte que PKP fait les choses autrement. En réalité, le probable futur chef de l’opposition se conforme à tout ce qu’il y a de plus cynique en politique, tout ce qu’il y a de plus méprisable, tout en méprisant lui-même l’institution politique (lire ici le texte de Pierre Simard).

Après avoir remis à sa place quelques journalistes de la presse un peu trop insistants, Péladeau donne ses directives: pas de questions dans les escaliers, pas de harcèlement, pas dans les toilettes. On peut rire mais ce n’est pas drôle. On parle ici d’une personne qui veut faire du Québec un pays. Réaction de la FPJQ? Aucune. Réaction des médias en général? Quelques journalistes à La Presse pour défendre le collègue Denis Lessard mais sans plus. PKP, c’est PKP, quesse tu veux?

Une mise à jour du code d’éthique des élus qui obligerait PKP à vendre ses actions, évitant ainsi toute apparence de conflit d’intérêts? Pas de crainte à y avoir non plus. Ce matin, Denis Lessard rapporte que le premier ministre Couillard reporte après la course à la chefferie, la commission parlementaire qui devait réfléchir à la question et soumettre au Commissaire à l’éthique une nouvelle version. C’est plate à dire, mais j’aimerais ne pas avoir raison parfois (lire mon pressentiment qui se confirme ici).

Les élus du Parti québécois? Le Bloc? Bah… Ils ont beau faire de la petite politique au Parlement étranger et à l’Assemblée nationale, concocter une motion de blâme du gouvernement libéral portant sur les garderies, tout ça, c’est pas important. Hier, c’était sa journée. Hier, il voulait annoncer sa candidature devant des étudiants à l’Université de Montréal et ce faisant, écrasait en miettes les efforts d’un caucus qui croyait « scorer » dans les médias.

Une vision? Une philosophie politique? Une direction? Pas besoin. Hier encore, il promettait la gratuité scolaire devant un parterre d’étudiants à qui on peut sensément faire croire n’importe quoi. Non. Un seul slogan suffit: le pays! Le pays bon sang! Ne comprenez-vous pas combien nous serions plus riches, plus heureux, plus respectés? Facile à comprendre ça non?

Pierre Karl Péladeau ne veut pas de pays. Ce qu’il veut, c’est se rendre utile. Il veut bâtir son pays, comme on bâtit une entreprise, comme on construit un objet. Pour ses enfants, dit-il. Pour lui-même. Pour se convaincre qu’il peut, lui aussi, léguer quelque chose d’autre que l’entreprise de son père. Et il le fera. Peut-être.

Son plus grand avantage est celui qui ne fait pas la manchette: des fans finis, des gens sur qui il exerce une ascendance quasi-dangereuse et des gens qui ont peur. Le Québec est si petit. Tout le monde se connaît et personne ne veut se mettre en danger. Comme je dis souvent, il y a bien peu de gens libres au Québec. Péladeau sait tout, il voit tout et a une mémoire phénoménale. Il peut, en claquant des doigts, faire bifurquer une carrière, éteindre des espoirs, noircir des réputations. On n’a qu’à lire sa page Facebook, instrument d’intimidation et de lapidation des personnes comme des institutions (le Vérificateur général, par exemple).

Si les gens ne se dégourdissent pas, la course à la chefferie du PQ ne sera que ça: un exercice de soumission de la part de tous les acteurs impliqués face au pouvoir médiatico-culturello-identito-nationaliste d’un homme qui n’a, jusqu’à présent, pas l’habitude de se faire dire non et d’un « power couple » qui n’hésitera pas à prendre tous les moyens pour arriver à ses fins.

Cette fois-ci, cette fois-ci, bon sang, ils y arriveront… peut-être. En tout cas, c’est certainement ce qui semble donner un sens à leur vie et préserver à la fois la valeur de leurs entreprises respectives, reposant, disons-le, sur une majorité francophone consommatrice de « culture québécoise », LA « culture québécoise », la vraie.

Lire également La méthode PKP, Le plan d’affaires de PKP

35 réflexions sur “L’intouchable PKP

  1. PKP n’a pas besoin de vendre ses actions de Quebecor… Aucun journaliste ne semble comprendre la structure de capital de Quebecor ! Il n’aurait qu’à renoncer aux votes multiples attachées à sa catégorie d’actions. Il perdrait ainsi le contrôle de l’entreprise car les actions qu’il a hérité de son père ne lui confère qu’une infime minorité de participation dans les profits de Quebecor. En plus, ça réglerais un problème de gouvernance et de légitimité car les actionnaires sont normalement près à céder le contrôle à l’actionnaire fondateur via des votes multiples pour bénéficier de sa connaissance intime et stratégique de l’entreprise. Comment justifier cet attribut quand PKP promet de mettre ses actions en ficudie et ne pas s’impliquer dans les décisions de Quebecor ?

    • PKP tiens à ses votes multiples car il règne sur Quebecor comme il rêve de le faire au Quebeckistan… mais la solution n’est pas de le forcer à vendre ses actions. Le prétendre c’est lui donner raison que le Libéraux vont trop loin. Le problème en est un de séparation du pouvoir politique et de son influence sur les médias. Cette influence disparait instantanément si il possédait la même catégorie d’actions que tous les autres actionnaires. Il ne pourrait alors invoquer la dilapidation du patrimoine légué par son père car ses actions multi-votantes n’ont pas une valeur économique plus élevée que les actions subalternes.

  2. Johanne, je crains fort que vous n’ayez raison. Cette candidature effraie, même si je crois qu’elle signifie à terme la fin du PQ. La fin du PQ comme lieu de débats, la fin du PQ comme coalition de nationalistes, la fin du PQ comme force politique majeure au Québec. PKP va vivre un « trip », des gogos vont l’admirer et l’appuyer, mais le cheval qu’il s’apprête à monter est à bout de force. On a quelques années pénibles à vivre avec cet homme qui n’à aucun seNS du bien commun public et qui ne sait même pas bien communiquer.

  3. C’est très habile de la part du gouvernement libéral de ne pas attaquer tout de suite de front PKP. On veut qu’il gagne. La meilleure stratégie c’est de le laisser prendre le contrôle du PQ sans véritable débat. Croyez-vous sincèrement que les opposants à la chefferie vont lui faire une vrai lutte? Pas du tout. Le seul qui ait émis quelques critiques fut M. Lisée et il est devenu persona non grata au PQ.
    Moins il y aura de débats au PQ, moins PKP aura à se défendre et mieux ce sera. Imaginez un chef du PQ qui dit, pendant une campagne électorale, que son principal et son SEUL objectif est la souveraineté. Économie, environnement, santé ou éducation: pas important, seule l’indépendance compte…
    PKP est le meilleur chef du PQ que le PLQ souhaite affronter.

    • J’aimerais vous donner raison, je l’espère fortement. Cet homme est dangeureux, il a déjà trop de pouvoir, je le vois comme un dictateur. Il n’est même pas chef que déjà tout le monde a peur de lui, a peur de perdre sa job ou de ne pas en avoir chez Quebecor si l’occasion se présente.

  4. Alors ma Joanne..la grosse déprime…?

    Pas mon style de toute facon de vous interpeller de cette facon…vous débutez votre édito de facon tout a fait émotive…québécoise peut-être ?

    Vous êtes victime de saturation médiatique mais ce barrage ne peut durer malgré la débauche de moyens actuellement engagés, 2018 c’est loin, très loin en politique…

    Je ne mésestime pas l’égo de notre ami (immense comme tous les politiciens ou les héritiers), les outils et facilités a sa disposition, etc, cependant on peut recommander la lecture de:

    http://www.action-nationale.qc.ca/2011-06-30-23-44-4/numeros-publies-en-2012/107-septembre-octobre-2012/elections-2012-les-passes-dangereuses/188-la-fin-des-gouvernements-pequistes-majoritaires

    par Pierre Serré de l’Action Nationale

    et aussi

    le chapitre 3 du dernier livre, coordonné par Block-Coté – Indépendance Les conditions du renouveau – pourquoi ?

    Les conditions sociologiques, démographiques, l’immigration, la force du PLQ qui automatiquement possède au départ un minimum de 33 a 35 circonscriptions sures, rendent très difficile, l’accès au pouvoir du PQ a un gouvernement majoritaire et les conclusions de Bréguet dans son blog du JDM ne sont pas différentes, voir ici…

    http://blogues.journaldemontreal.com/tooclosetocall/francais/nouveau-modele-et-premieres-projections-montrent-quun-pq-dirige-par-pkp-pourrait-remporter-une-majorite/

    A quoi s’attendre de la part de l’héritier…?…un déluge de populisme, une démonisation permanente de Ottawa, la minimisation systématique de la situation du Québec, le seul message, le pays…

    Je ne vois pas la CAQ résister a ce mouvement et l’on va se retrouver dans la position de départ avec les nationalistes d’un coté et les fédéralistes de l’autre…

    A noter que PKP ou pas le PQ est en-dessous de 40 % ce qui peut lui assurer un gouvernement et la possibilité de faire monter la sauce, de la a obtenir un oui sur une question claire, processus incontournable après l’Ecosse, il y a une marge…

    La réussite du gouvernement actuel est indispensable mais je dois dire que l’économie n’est pas bonne et franchement réformes ou pas les possibilités d’améliorations dans les 2 ou 3 prochaines années paraissent sombres…

  5. « Pour se convaincre qu’il peut, lui aussi, léguer quelque chose d’autre que l’entreprise de son père ». Ça c’est la phrase Mme Marcotte, vous avez mis dans le mille. Normalement on se lasse des biens matériels assez rapidement (combien de temps votre auto neuve vous excite-t-elle avant de devenir banale à son tour), surtout si c’est papa qui l’a payée… il le sait ça PKP, mais pensez, non ma contribution se dira-t-il « sera d’écrire l’histoire » imaginez le frisson pour lui.
    Le PQ est aux abois et va se jeter sur son sauveur; on va tout lui pardonner, tout lui permettre, rien pour lui donner du ballast, le sens des responsabilités et lui faire prendre le poids de la situation. Mais à 53 ans passées certains diront que c’est un peu tard pour commencer sa vie d’adulte.
    Alors, il faudra supporter le spectacle d’un voilier sans quille que nous allons subir dans ses louvoiements et ses absurdités, entre le réel, le virtuel, le « reality show » et le fantasmatique pays imaginaire. Il va nous refaire le « just watch me » de l’ancien premier ministre Trudeau. La société du spectacle à son meilleur, les médias en sont friands, les plumes serviles de son entourage et stipendiées par sa machine sont prêtes, certaines louangeront admirativement d’autres prendront un air de ne pas y toucher, on a pas fini, Misère…
    In Vino Veritas!

    • C’est du showbizz à son meilleur. Il n’a qu’à ouvrir la valise du pays et tout le monde est à ses pieds…C’est une téléréalité de peur où tous les artistes et journalistes seront figurants car le couple a beaucoup à leur donner ou à leur refuser au point de vue travail….Il a une grande mémoire, alors on lui laisse toute l’espace…. Surveillez bien la date de son mariage et les invités…..
      .

  6. Hugo Breton et Chantal: Youhoouuu! Hélène Beaulieu embrouille les esprits sur ce blogue… Encore PKP… Suffit la diversion.. Ce sont les dépensiers libéraleux desquels il faut se préoccuper… (clin d »oeil)

    Seule une petite société, gardée repliée sur elle-même depuis quelques générations par des nationalistes belliqueux, a pu rendre possible la main mise sur le Québec par une petite élite arrogante, complexé à s’être trop gratté le bobo identitaire. Le deuil d’un passé qu’il n’arrive à assumer qu’en s’inventent une belle histoire mythique..

    Dans ce monde ouvert, ils croient trouver une panacée à leur vanité en souffrance dans leur pré carré du terroir francophone de souche.

    Ils se font des illusions car leur mal-être survivrait quoiqu’ils fassent..

    Les grands perdants ce sont les jeunes Québécois dont l’avenir serait honteusement sacrifié par une élite dont l’immaturité est scandaleuse…

  7. Jamais je n’appuierai le PQ et je suis tout à fait d’accord que pkp ne peut être chef de l’opposition et contrôler quebecor en même temps (en passant, Couillard devrait agir au plus vite dans ce dossier, mais il se traîne les pieds).

    Cela étant dit, en tant que partisan d’un dégraissage drastique de notre gouvernemaman, je préfère avoir un homme d’affaires qui n’a pas peur des syndicats, comme chef de l’opposition. Il y a plus de chance que pkp force les libéraux à mieux gérer, que des hurluberlus comme Martine Ouellette ou Bernie Drainville. Juste le fait que la ftq soit contre pkp devrait être suffisant pour vous en convaincre.

    Tout le reste, c’est de la peur. Jamais pkp ne réussira à convaincre une majorité de québécois à voter pour la séparation. On en a eu la preuve lors de la dernière élection! Un peu de rationnalité, mes amis de la droite. Arrêtons de réagir comme des socialeux qui pensent que pkp peut renverser notre gouvernement élu!

    Pendant ce temps, alors que tout le monde parle de pkp, les libéraux continuent à gérer comme des cabochons.

  8. Il démontre déjà qui est le patron et de suivre le protocôle habituel pour une conférence de presse. Il n’a pas besoin d’aucun péquiste élu pour son plan de match. Donc seulement ceux qui travailleront pour lui auront un pré-avis.

    Une bonne partie des têtes grises ayant été fonctionnaires au public sont déjà conquis alors la suite se fera toujours avec les étudiants pour les acheminer vers la souveraineté. En disant gratuité scolaire il sait très bien qu’en donnant des bonbons les gens vont le suivre car la majorité sont nuls en politique / économie.

    Evidemment beaucoup d’eau coulera sous le pont d’ici trois ans. Si l’économie et les emplois tombaient à cause du pétrole au Canada et que la péréquation devenait presque nul alors la classe moyenne va être ailleurs que penser référendum.
    Essayer de comprendre les québecois de souche, ils voteront pour une personne qui fait vedette, PKP au provinciale et JT au fédéral !

  9. «… il y a bien peu de gens libres au Québec.» écrivez-vous. Tel est le problème de fond; il est de nature philosophique, voire génétique. Le mythe du héros sauveur nous bouche l’horizon; les individus n’ont pas confiance en leur capacité, ils se réfugient dans le collectif (un pays, un peuple, «quelque chose comme un grand peuple») qu’un gourou mènera vers la Terre Promise.

  10. Bien oui … PKP vient de se lancer en ( POLIBECOR ) Lollllll

    Le PQ tire a sa fin. Quand il est entré avec Pauline pour le stade de Québec, quatre députés ont lâchés le parti. PKP chef de parti, ce ne sera pas beau dans les caucus. Il ne sera pas long qu’il va rester seul et quelques ami(es). Parait-il (selon des ouï-dire) qu’il n’est pas facile a vivre. Chef de parti ne veux pas dit chef (boss) d’entreprise, se sont des choses bien différentes.

    Moi je ne le voie pas dans l’opposition trois ans. Politiquement il n’a pas l’expérience nécessaire pour la job. Seulement a regarder ses messages sur Facebook. Plus souvent qu’autrement ils lui manquent de renseignement, il raconte l’histoire qu’il croit être la bonne. Pas fort.

  11. Je vous sens pessimiste ce matin Joanne: J’avoue partager vos inquiétudes mais il ne faut pas baisser les bras, bien au contraire. Il y a sûrement quelqu’un qui va se réveiller chez les journalistes, au PLQ, à la CAQ (à moins qu’ils attendent de le piéger quand il sera chef). Il faut compter sur Lisée pour le harceler….car il est le seul à n’avoir rien à perdre. PKP le laisserait sécher sur la banquette arrière advenant que le PQ reprenne le pouvoir….

    Ce matin au 98,5, j’écoutais Mario Dumont défendre PKP en disant que c’était le hasard l’achat des Remparts et le fait qu’il est dévoilé qu’il serait candidat la même journée. Avec PKP il n’y a jamais de hasard, tout est calculé…

    Dumont est la preuve parfaite de l’influence qu’exerce ce magnat de la presse. Il n’est plus le même, il se défile sur les questions qui pourraient compromettre son boss, il change de sujet quand ça devient trop « Quebecor ».En fait il a commencé à changer quand Julie « la femme de l’autre » s’est affichée avec Pauline et s’est dit souverainiste. Je comprends Mario Dumont, il a une bonne job à TVA, sa femme a aussi une émission à TVA. Disons qu’ils ont les mains liées et je suis certaine que Mario doit être souvent mal à l’aise. S’il ne travaillait pas pour PKP, il serait déchaîné sur l’immense influence et conflit d’intérêt qu’il exerce. En attendant il se défoule sur le PLQ!!! , critique sans merci les adversaires de son boss….Dommage car je l’aimais bien le Mario d’avant, je trouvais que son analyse était juste et modéré envers tous les partis, ce n’est plus le cas.

  12. Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Philippe Texier.
    Vivement PKP comme chef du PQ et qu’on vide l’abcès.
    On a pas fini de s’amuser.

  13. Claudette Préfontaine, Mario Dumont en effet s’est embourgeoisé.

    Voir sa bouille et celle de femme et enfants dans les 7 jours, La Semaine, et tutti quanti, ça vous gonfle un Égo..

    Il est cuit! Il s’est laissé piéger par le Stat System à la sauce Production J.

    Je suis en deuil. Je n’ai plus aucun respect pour une classe journalistique qui se prostitue.,

    Alors je ne les lis, ni les écoute plus. Je refuse de nourrir mon esprit avec des arguties sans profondeur et abrutissants. Les esprit engourdis dans l’insignifiance seront mûrs pour participer au déclin du Québec…

    La province la plus corrompue du Canada.. une autre preuve ce matin que le manque d’éthique est généralisée, du plus petit au plus grand.. Des citoyens qui trompent le système en prétendant faussement vivre seuls pour toucher une rente.

    Il est complètement illusoire d’espérer quoi que ce soit d’aucun des partis.. ni des citoyens accrochés aux mamelles de l’état Québecor..

    Je pense que Martin Couteux va sortir complément désabusé de la politique. Ce qu’il voyait de l’extérieur ne le préparait pas à ce qui l’attendait..

    Voilà ce qui reste de ce quelque chose comme un grand peuple!

    Les meilleurs vont quitter dans ce Québec étouffant et irrécupérable!

    Ce Québec me tue!

  14. Les cocus contents!

    PKP a trahi Stephen Harper.. (Tasha Theiriddin)

    PKP a trahi les Québécois dans le dossier de l’amphithéâtre. Un amphithéâtre monstrueux pour une équipe de junior.. Et Sam Hamad se réjouit!!!

    Il n’y aura pas de retour des Nordiques tant que PKP restera le Boss de Quebecor.. réveillez-vous bon sang!

    Il veut désagréger le pays avec toute l’instabilité politique et économique qui s’étendrait sur des années. Et les investisseurs vont investir dans ce gars-là???

    PKP est un imposteur opportuniste.. un manipulateur dangereux!

    Le syndrome de la femme battue.. PKP ce n’est que son intérêt qui compte.

    Comment autant de Québécois peuvent-ils en arriver à faire la carpette pour satisfaire les caprices du pharaon…

    Julie et Évita Pérone? On l’aime on veut qu »elle se fasse belle pour nous! on aime vivre sa vie par procuration.. La nôtre est tellement insignifiante, n’est-ce pas??

  15. Pendant qu’on perd son temps à discourir sur l’arriviste PKP, il y a le Ministre de la santé (Dr Barrette) qui vient de déposer don projet de loi pour une réforme du système qui devrait désengorger les urgences et permettre à plus de personnes d’avoir un médecin de famille. On peut ne pas l’aimer le Dr Barrette, mais au moins, il ose réformer et proposer des actions concrètes. Plus on parle de PKP, en bien ou en mal, plus ça lui donne de l’importance.

    • Vous avez raison Daniel! Dr. Barrette fait la job de bras, tout n’est pas parfait mais il a raison sur plusieurs points !!

  16. Il faut refuser qu’on nous prenne pour des valises.

    Pierre Dion qui déclarait hier le plus sérieusement du monde que PKP n’avait pas été consulté dans l’achat des Remparts par Quebecor. Dion a dit: c’est mon idée et c’est moi qui ai géré cette transaction! Come on!

    L’entreprise Production J, propriété de celle qui partage le lit de PKP, est partie prenante du Groupe Quebecor. D’ailleurs elle avait été aperçue lors d’une réunion du Conseil d’administration assise discrètement à l’arrière de la salle portant des verres fumés!!…

    Le Dr Barrette fait montre d’un cran certain mais fera-t-il le poids face à la campagne de démonisation dont il est la cible!! (sans mauvais jeu de mots)

    Je lisais Vincent Marissal qui surnomme le PLQ la PLAQ dont le discours de Martin Coiteux aurait été selon lui emprunté à la CAQ et Gérard Bouchard qui manifestement ne partage pas cette analyse.

    Gérard Bouchard pourfend la stratégie du PQ mais louange la CAQ. Il critique sévèrement les coupures ciblées par le PLQ… et prédit qu’elles lui vaudront la défaite dans 4 ans..

    La CAQ est dans la mire de bien des analystes.. Quel sort l’attend? Lequel des deux partis entre le PQ et la CAQ sortira le plus amoché de cette drôle de guerre politique aux conséquences inquiétantes pour le Québec?

    • Je crois que le PQ sera plus amoché que prévu, avec un PKP qui défends le modèle québécois alors qu’il s’est mit les syndicats à dos lors du lock-out du Journal de Montréal, pour courtiser ceux qui votent Québec-solitaire ou si on veut être « politiquement incorrect »; « Québec-suicidaire ».

  17. TVA.= PKP mur à mur….qui monopolise les nouvelles….et le pottinage….WOW!!!….Julie….mariage…héritage de papa…..facebook,…une montée de lait face aux journaliste qui veulent en savoir plus…à part ça…quoi dire de plus….Une nouvelle série minable…à la TVA……L’avenir est prometteur…disent les PKistes…Moi je dis,,,tout ça c’est du Showbizz cheap insignifiant et insultant…point final…À quand un avenir crédible et prometteur…pardonnez-moi d’être pessimiste! ….

  18. Joanne vous êtes toujours  »sur la coche » Bravo !!! …Vos interventions me rejoignent….C’est toujours un plaisir de vous lire….

  19. Mario Dumont n’aurait jamais dû quitter V… sur cette chaîne il faisait vraiment œuvre utile.

    L’émission qu’il coanimait avec Martin Pelletier était rafraîchissante car sans filtre alors qu’à TVA il est entré dans le moule Quebecor.. Toute chose n’est plus bonne à dire quand elles touchent son patron..

  20. Je ne connais pas personnellement PKP mais à vue de nez, comme ça, je crois qu,il est nettement surévalué et de beaucoup.

    Bien hâte de le voir débattre devant du vrai monde sans ses conseillers qui lui soufflent les réponses plutôt que de se cacher derrière son ordinateur.

    Ça sera divertissant. En plus, 4 ans, c’est long…très long surtout en politique.

    • Dans son cas, le principe de Peter s’appliquera, PKP atteindra le sommet de son incompétence en politique

  21. Wow! Vraiment rafraichissante ta page web. J’en ai marre de parler PKP. On dirait un soap américain. Le mariage prévue pour avril et le couronnement en mai. On peut d’ores et déjà, dire que la colonie artistique et journalistique sera invitée, histoire d’avoir plus de gens avec eux. Je n’arrive pas à croire que les gens tombent dans le panneau. Tout est déjà orchestré d’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s