Je pleure la liberté

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je peine à lire et à écouter tout ce qui s’écrit et se dit sur le triste et fatal acte de barbarie à Charlie Hebdo.

Je pleure la liberté, je pleure ces soldats dessinateurs à qui il serait indécent de se comparer et je pleure pour leurs familles. « Nous sommes tous Charlie? ». Je ne crois pas. En toute humilité, bien rares sont les véritables combattants de la liberté d’expression et d’opinion. Bien rares sont ceux qui dessinent, écrivent, parlent en sachant très bien que leur vie est en danger et qu’ils sont littéralement dans la mire de lâches barbares.

Eux, ç’en étaient des vrais et je les salue bien bas en leur exprimant toute ma reconnaissance et ma gratitude. Qui sait? Peut-être s’agira-t-il ici d’un point tournant dans l’histoire du prochain siècle? Peut-être en retirerons-nous la voie à suivre dans cette guerre à la civilisation occidentale déclarée par idéologues aux penchants tortionnaires?

Alors j’y vais au compte-gouttes. Je tente de faire le tri mais chacun des articles apporte rage au coeur et sentiment d’impuissance et de fatalité. Vous m’excuserez donc de ne pas trop vouloir m’épancher sur la « religion de paix » que serait l’islam, ni de vouloir parler de cas isolés menés par des fous furieux. Il y a un moment où on doit cesser de considérer ces gestes comme des actes isolés.

Si tort il y a, c’est peut-être que nous sommes trop tolérants, trop optimistes, trop cléments et trop confiants dans une nature fondamentalement pacifiste de l’être humain. Cette naïveté doit cesser.  Nous ne comprendrons jamais ce qui pousse les pratiquants de l’islam politique à tuer, étêter, violer et massacrer des êtres humains qui ne demandent qu’à vivre dignement. Nous ne les comprendrons jamais et nous n’avons pas à les comprendre. Tenter de comprendre cela, c’est d’imaginer et de cautionner qu’il existe des raisons d’agir de la sorte. Assez. Ça suffit. Aucune raison ne justifie une telle barbarie. Voilà.

En attendant d’imaginer possibles des solutions qui protègeraient cette liberté si fragile, je vous suggère quelques extraits de textes qui amènent à la réflexion et d’écouter une entrevue de Mark Steyn, autre combattant de la liberté.

The New Yorker – The blame for the Charlie Hebdo Murders

Because the ideology is the product of a major world religion, a lot of painstaking pretzel logic goes into trying to explain what the violence does, or doesn’t, have to do with Islam. Some well-meaning people tiptoe around the Islamic connection, claiming that the carnage has nothing to do with faith, or that Islam is a religion of peace, or that, at most, the violence represents a “distortion” of a great religion. (After suicide bombings in Baghdad, I grew used to hearing Iraqis say, “No Muslim would do this.”) Others want to lay the blame entirely on the theological content of Islam, as if other religions are more inherently peaceful—a notion belied by history as well as scripture.

A religion is not just a set of texts but the living beliefs and practices of its adherents. Islam today includes a substantial minority of believers who countenance, if they don’t actually carry out, a degree of violence in the application of their convictions that is currently unique. 

La Presse, Longue vie à Charlie

La thèse de la provocation trahit une capitulation intellectuelle. Comme s’il existait un droit à ne pas être insulté, une interdiction de blasphème. Souvent, nous avons défendu ici la liberté des croyants d’exprimer leur foi sur la place publique, notamment en portant un signe ou un vêtement distinctif. Or, dans une société démocratique, ce droit a une contrepartie: la liberté d’exprimer son opinion sur les religions, d’en contester la véracité, de dénoncer l’exploitation qui en est faite, et aussi de s’en moquer.

23 réflexions sur “Je pleure la liberté

  1. Pour moi c’est impossible d’essayer de comprendre. On y va d’actes isolés en isolés et j’ai peur que bientôt tout ces actes deviendront une chaîne. C’est difficile pour moi de dire qu’ils ne sont pas tous comme ça. Ils ont tous une religion en commun. Cette tuerie est d’une barbarie inexplicable.

  2. J’espère que ceci va déclencher un réveil. Y en a marre. Les deux petits truants doivent être retrouvés et executés rapidement. Comme Ben Laden.

  3. Nous nous sentons tellement impuissants…Il nous faudrait peût être se trouver présents parmis les islamistes de chacun de nos pays. Il nous faut des alliés qui voient à notre sécurité. Pour ça, il nous faut être là ou les islamistes sont et spécialement dans les mosqués pour pouvoir entrendre ce qui se dit et mobiliser nos efforts qui pourraient peût être éviter les massacres.

    Les familles doivent mieux surveiller leurs enfants et coopérer avec les forces policières si un de leurs enfants semble bizarre et se pointe vers des rassemblements islamistes, sans se sentir coupables…juste en cas… Je pleure pour les 12 et leurs proches. Il nous faut continuez de condamner ces violences.

    Il me semble qu’au Québec on est un peu peureux sur tout les sujets « touchy ». Merci Joanne de vehiculez le droit de parole sans peur. Tu le fais d’une manièere tellement humaine et réaliste.

  4. Même si le genre d’humour de Charlie Hebdo ne provoque pas chez moi des crises d’hilarité, il a le droit de s’exprimer.

  5. Sujet délicat, je vais essayé d’exprimer la vision qu’il fait naître en moi.

    Pour moi, Joanne, ce n’est pas la liberté d’expression qui fût attaquée chez CH; c’est simplement un règlement de compte entre extrémistes. Les extrémistes de la liberté d’expression débridée et les extrémistes de la liberté de s’exprimer avec des moyens plus radicaux.

    Je ne suis aucunement désolé que ces gens soient mort, autant les extrémistes de CH que les extrémistes de l’islam; car chacun d’eux s’est exprimé idiotement, se croyant à l’abris du rempart de la liberté d’expression sans aucun encadrement. Chez-moi, la liberté, comme resté vivant, mérite une attention particulière pour préserver cette liberté ou pour rester vivant. Quelqu’un qui croit que la liberté est de faire ce qu’il veut, quand il veut et où il veut, est un idiot. La liberté débridée fini toujours par trouver celui qui mettra en évidences les règles qui la gouverne.

    Exemples simples. Les adeptes de sport extrême : l’extrémiste, dans ce domaine, fini par en mourir. On dit de lui qu’il est mort en pratiquant sa passion. Connaissons-nous quelqu’un qui soit mort d’avoir pratiqué la sagesse et la prudence? Je ne trouve pas de nom, là, maintenant. Un proverbe de Salomon fils de David, réputé pour sa sagesse dit :

    Ecclésiaste, chapitre 7,
    16 Ne sois pas juste à l’excès, et ne fais pas le sage outre mesure ; pourquoi te détruirais-tu ?
    17 Ne sois pas méchant à l’excès, et ne sois pas insensé ; pourquoi mourrais-tu avant ton temps ? —
    18 Il est bon que tu saisisses ceci et que tu ne retires point ta main de cela ; car qui craint Dieu sort de tout.

    19 La sagesse fortifie le sage plus que dix hommes puissants qui sont dans la ville.

    Non, je n’ai pas mal à ma liberté d’expression; j’ai mal à la pauvre compréhension des événements. Ce n’est pas un affrontement de civilisation, c’est un affrontement d’extrémismes.

    Ce ne sont pas les musulmans qui ont forcés la porte de CH, ce sont des extrémistes islamistes mais, comment les musulmans pourraient dénoncés, alors que les extrémistes de CH ont ridiculisé leur croyance et leur foi à répétition sans aucune possibilité de recours?
    Je n’adhère pas à la foi musulmane mais je trouve la réponse presque approprié. Je ne l’aurais pas fait, mais je ne vais pas critiquer; car la France ne permet pas la défense contre le blasphème. La France l’a bien cherchée. C’est dit maintenant! Tous ceux qui croient, en France, peuvent être injuriés, méprisés et humiliés sans pouvoir être justifié par la justice; reste une solution pour laver son honneur de ne pas être traité de cave indéfiniment. À continuellement frapper ton chien sans raison, il finira par vouloir te mordre; c’est la ligne éditorial de CH.

    Désolé pour la longueur, le sujet est méritoire.

    JP

    • JP…vos commentaires sont boulversants.. Si au Québec nous avions tué tout les comédiens et les gens qui ont damné, ridiculisé à l’extrême, caricarturé la religion catholique, au plus haut degré, il ne resterait plus grand québecois dans cette province. La plupart des religions causent des guerres simplement pour que certains individus mals équilibrés à la tête obtiennent des pouvoirs extêrmes sur des pauvres gens désespérés. La haine inconcevable des islamistes radicaux est maladive et souvent seulement les caricaturistes peuvent la dépicter comme elle est. Souvent les mots ne peuvent exprimer le malaise que les gens resentent envers l’Incomprehensible.

    • JP,
      Je suis d’accord avec les commentaires de Mme Renée Houde Edwardh…..et j’ajouterais que vous êtes mûr pour l’Arabie Saoudite, si vous n’êtes pas déjà là. Ça me peine de croire qu’un Occidental puisse penser ainsi …..Salomon et David étaient juifs…. et nous ne sommes pas obligés de croire tout ce qui est écrit dans l’ancien ou le Nouveau testament. Quelqu’un doit être assez intelligent pour user de discernement ce que vos héros djihadistes ne semblent pas faire….

    • Mme houde Edwardh,
      Mon commentaire est de dire que c’est une confrontation d’extrémistes et non une attaque contre la liberté d’expression, ni contre l’occident.
      Pour ce qui est de ridiculisé les chrétiens, c’est chose aisée, car le Christ nous enseigne à présenter l’autre joue à celui qui nous frappe. Pour la religion catholique, ceux qui s’en font les portes paroles ont tellement abusés de leur position, contre ceux qu’ils auraient dues aider, que plus grand monde ont envies de la défendre.
      L’attaque contre C. hebdo, est un règlement de compte entre factions extrémistes opposés. Cela n’a rien à voir avec un acte terroriste anti-occident.

      C’est mon point de vue.

      PS : M. Brisson, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas écris. Votre propos n’est que dénigrement, aucun argument, Salomon et David n’était pas juifs, ils étaient Israëlites. Vos croyances, c’est votre affaire.

      JP

    • Croyez ce que vous voulez croire de la manière que vous croyez voir les choses. Nous sommes içi dans un pays libre malheureusement certaines personnes n’aiment pas cette liberté et veulent la taire. Nous nous batterons contre ces individus pour toujours.

  6. @Jean-Pierre.
    «L’insulte et le ridicule ne sont pas les crimes, mais le meurtre et l’intimidation, eux, le sont. Devrions-nous plier l’échine et laisser des barbares nous dicter ce que nous pouvons et ne pouvons pas publier dans un journal à coup de kalachnikov? C’est inacceptable! Si un journal publie quelque chose qui vous déplait ou qui vous offense, vous pouvez envoyer une lettre à l’éditeur, faire une plainte, protester, dénoncer mais VOUS NE POUVEZ PAS TUER!!!! Suggérer que les gens de Charlie Hebdo ont mérité ce qu’il leur est arrivé, c’est cautionner que la violence est une réponse légitime à leurs écrits et leurs dessins.»
    —>Réseau Liberté Québec-Facebook<—
    http://www.contrepoids.com/2015/01/09/la-plume-et-lepee/

  7. JP,
    POur votre info je ne crois en aucune religion…..et je ne pratique aucune religion… Je suppose que les travailleurs humanitaires et les journalistes qui ont été décapités étaient des extrémistes, si je suis votre raisonnement ??? Ces djihadistes sont des tyrans et ils veulent faire passer leurs idées par le terrorisme plutôt que par l’humanisme………

  8. En réponse à Jean-Pierre. Ceci vous aidera peut-être à avoir une vision plus claire… Ref. La Presse.  »La thèse de la provocation trahit une capitulation intellectuelle. Comme s’il existait un droit à ne pas être insulté, une interdiction de blasphème. Souvent, nous avons défendu ici la liberté des croyants d’exprimer leur foi sur la place publique, notamment en portant un signe ou un vêtement distinctif. Or, dans une société démocratique, ce droit a une contrepartie: la liberté d’exprimer son opinion sur les religions, d’en contester la véracité, de dénoncer l’exploitation qui en est faite, et aussi de s’en moquer. »

    Avec les propos que vous avez tenus JP, une chance que le ridicule ne tue pas, vous seriez mort…

    • Les journaleux ne sont pas une référence pour moi, ils sont biaisés et partisans dans le sens qui les arranges. Quand ils permettent à quelqu’un qui ne pense pas comme eux de s’exprimé, c’est souvent pour mieux le ridiculiser et tenté d’influencé l’opinion publique contre ses propos.

      La liberté, utilisé avec modération, est délicieuse; l’extrême liberté, sans foi ni loi, c’est dangereux. Comme toutes les passions extrême, d’ailleurs.

      JP

  9. Ce commentaire a été envoyé hier à 13:02 et est encore en attente de modération.
    J’aimerais savoir ou est le problème si possible.
    Merci.
    Jacques H. | 10 janvier 2015 à 13:02
    Votre commentaire est en attente de modération.

  10. Jean-Pierre,
    Qui va décider si la liberté a été utilisé avec modération?
    La liberté modérée pour l’un est une liberté intolérable pour l’autre.On en sort pas.
    Avoir peur d’avoir peur ou de déplaire n’est pas une attitude saine selon moi.
    Si Joanne avait peur de déplaire, son blogue n’existerait pas dans sa forme actuelle et ça serait dommage.
    La vie c’est dangereux. On finit tous par en mourir.

    • Tu as raison « Antitribu », vivre, c’est dangereux, tout comme être libre.
      Mais pour moi, ce n’est pas « qui » décide jusqu’où va ma liberté mais quel prix je suis prêt à payé pour la liberté que je m’autorise?
      Et comme j’ai choisi de m’exprimer publiquement, par l’intermédiaire de différents forums, comme ce blog sur lequel Joanne m’autorise, j’acceptes aussi d’être critiqué.

      Dieu va décidé si notre liberté fût bien utilisé, au jugement dernier. Le Seigneur nous appelera tous en jugement. Pour les êtres plus sensibles, ils verront et comprendront en temps et lieux, que ce n’est pas en vain que nous oeuvrons, nous les seviteurs du Seigneur.

      JP

    • « La liberté modérée pour l’un est une liberté intolérable pour l’autre.On en sort pas. »

      Je comprends cette phrase, je l’ai recontrée à plusieurs reprises. Jésus aussi, et il a répondu aux disciples en Matthieu, chapitre 15 :
      12 Alors ses disciples, s’approchant, lui dirent : Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés en entendant cette parole ?
      13 Mais lui, répondant, dit : Toute plante que mon Père céleste n’a pas plantée sera déracinée.
      14 Laissez-les ; ce sont des aveugles, conducteurs d’aveugles : et si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.
      15 Et Pierre, répondant, lui dit : Expose-nous cette parabole.
      16 Et il dit : Et vous aussi, êtes-vous encore sans intelligence ?

      Je me sors très bien de ceux qui se scandalisent de ce que j’écris. Je ne fais que témoigné de ce que je vois.

      JP

    • Les fous d’Allah et les fous de Dieu, du pareil au même; des malades qui ne sont malheureusement pas soignés..

  11. @Marieus Brisson
    Exact, du paril au même, JP nous sert des sornettes de sa bible,
    les cinglées musulmans nous servent des sornettes de leur coran.
    Mais ce JP m’a plutôt l’air d’un troll…

  12. Pourquoi Jean Pierre serait davantage une référence? Ne peut-on lui attribuer d’être aussi partisan et biaisé dans le sens qui l’arrange? La liberté utilisée avec modération est délicieuse.. Qui eut se prétendre de tracer la ligne sur ce qui pourrait être représentatif d’une liberté « modérée »..

    Je partage le point de vue de Joanne..Je pleure la liberté.. On a laissé par naiveté la barbarie s’installer.. Le prix à payer pourrait se traduire au bout du compte par une remise en question des droits et liberté, fondement de la démocratie, ce présumé moins imparfait des systèmes inventés par l’homme..

    Je pense que Philippe Couillard a raison de ne pas trop se précipiter mais ce serait une erreur de sa part de trop tarder à agir.. Il n’y a aucun intérêt à laisser le champ libre aux démagogues et à replonger le Québec dans un autre chapitre stérile d’accommodements raisonnables.

    Jean Lapierre disait ce matin que Stephen Harper gagnait des points. Le Canada avait été précurseur dans le resserrement des règles sécuritaires.. la gauche qui diabolisait Harper se retrouve confondue. La France félicitait le Canada pour sa clairvoyance..

    Très bonne entrevue de Joanne ce matin à Maurais Live.. Les vacances de toute évidence vous ont fait reprendre votre souffle.. Et c’est tant mieux pour nous..

    Car on peut comprendre combien épuisant cela peut être de défendre des idées de droite en terrain hostile comme c’est le cas dans un Québec.. au penchant socialiste fortement accusé.

  13. Je ne suis pas Charlie………………pour ceux qui défendent la liberté d’expression. Ils ne sont pas un exemple. À suivre. Ils étaient de vulgaires gauchistes qui vomissaient sur tous ce qui bougent. Nous au Québec. La liberté d’expression on connaît. Pas ça. Excepte si on. Est un gauchiste
    Mercedes lefort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s