Un autre printemps chaud: Pour qui au juste?

Êtes-vous prêts pour un autre printemps chaud? En tout cas, c’est ce que prépare un ensemble d’organisations syndicales, groupes sociaux, lobbies environnementaux anti-développement, partisans de la décroissance durable et n’oublions surtout pas, les associations étudiantes dont la très politiquement militante ASSÉ.

Il paraît que la « population » en a ras-le-bol. Que le gouvernement Couillard va trop vite, trop loin, qu’il est brutal, qu’il n’écoute pas, etc. On raconte que nous assistons présentement au démantèlement du modèle québécois et que nous vivons une période d’austérité sans précédent. C’est du moins, ce qu’on entend. Quant au gouvernement conservateur de Stephen Harper, les Québécois l’auraient en horreur.

Et pourtant…

Cette « population » au nom de laquelle les ex-carrés rouges prennent la rue et perturbent le climat social, cette « population » à qui certains médias complaisants s’acharnent à vouloir vendre le slogan de l’austérité, est-elle aussi catégoriquement contre les politiques de nos gouvernements qu’on veut le faire croire?

En décembre dernier, un sondage Léger-Le Devoir nous apprenait qu’une majorité des gens sondés appuyait le gouvernement pour ce qui était de:

  • Réduire le nombre de commissions scolaires (64%);
  • Geler le salaire des employés de l’État durant les 2 prochaines années (63%);
  • Moduler les tarifs de garde en fonction des revenus (58%);
  • Réformer les régimes de retraite du secteur municipal (54%)

Plus récemment, en février 2015, Léger-Le Devoir-Le Journal de Montréal révélait que:

  • 53% des répondants étaient d’accord avec la priorité du gouvernement, soit celle d’atteindre l’équilibre budgétaire en 2015-2016 (On parlait de 46% en décembre 2014)
  • 53% sont toujours d’accord avec le gel des salaires des employés de l’État durant 2 ans;
  • 41% d’entre eux appuieraient même l’abolition de la sécurité d’emploi dans la fonction publique (44% seraient contre)

En octobre 2013, le Centre Manning, organisme pancanadien de réseautage du mouvement conservateur, effectuait un premier sondage panquébécois (voir YouTube ici). Voici ce qu’on y apprenait:

  • les Québécois dans leur ensemble sont plus sceptiques que les autres Canadiens par rapport à la réhabilitation des détenus
  • les Québécois sont plus enclins à penser que « les syndicats ont trop de pouvoir dans la société actuelle » que le contraire. Ils seraient donc plutôt à droite sur cet enjeu.

Dix-huit mois plus tard, l’importance de l’appui des Québécois au projet de loi du gouvernement conservateur (C-51) en surprend plusieurs. Selon Le Devoir,

  • « Les trois quarts (74 %) des Québécois appuient le projet de loi qui donne plus de pouvoirs au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et aux policiers dans leur lutte contre le terrorisme;
  • Une autre majorité nette de 62% des Québécois appuie la mission militaire canadienne en Irak contre le groupe État islamique (EI), qui sème la terreur au Moyen-Orient. »

Rappelons-nous également de souvenirs douloureux. En mars 2012, un sondage CROP-Le Soleil-La Presse révélait que 61% des Québécois étaient d’accord avec la hausse des droits de scolarité de 1625$ (en 5 ans) que proposait le très impopulaire gouvernement Charest. Beaucoup d’entre eux ne comprenaient même pas pourquoi le gouvernement se devait de négocier avec les étudiants. Négocie-t-on des augmentations d’impôts? des augmentations de TVQ? La taxe-santé a-t-elle été « négociée » avec les contribuables?

Un printemps 2015?

De toute évidence, les carrés rouges recyclés en propagandistes de la faustérité ont bien aimé leur expérience du printemps 2012.

En sera-t-il de même ce printemps? Qui gagnera la lutte pour l’opinion publique? Chose certaine, quand on constate la vitesse avec laquelle sont récupérés les slogans du camp des manifestants, pas étonnant qu’on craigne que l’histoire se répète.

15 réflexions sur “Un autre printemps chaud: Pour qui au juste?

  1. J’espère que les villes (surtout Montréal) auront revu leurs règlements concernant les manifestations illégales d’ici ce temps-là, afin de ne pas être déboutés, encore une fois, en cour, comme nous l’avons vu dernièrement. Ce gouvt fait la bonne chose en contrôlant ses dépenses et il a l’appui de la population. Les seuls qui sont contre sont les étudiants, dont la plupart n’ont jamais payé d’impôts, les parasites du système et les syndicats……M. Coiteux fait un excellent «boulot», ça fait des années que nous attendions un politicien de cette trempe, qui n’a pas froid aux yeux et qui sait faire face à la musique, tout comme M. Barrette. .Ces deux hommes devraient transférer une partie de leurs tripes à leur collègue, le pisseux Bolduc……Qu’attend M. Couillard pour se débarrasser de ce maillon faible dans son caucus de ministres???

  2. Il y a une autre partie importante de l’équation, c’est celle de la propagande et de la désinformation.
    Nombre de journalistes et commentateurs radio ne sont pas honnêtes en rapportant les nouvelles non pas intégralement, mais en les teintant de leur couleur personnelle (i.e. PQ), ce qui fait que la population ne peut s’informer correctement avec les grands médias.
    Ce bon peuple qui boit les paroles de TVA, R-C, etc….

    • Vs avez raison, ce matin à la radio de Québec , Éric Duhaime mentionnait qu’un de leur journaliste a fait une tournée (vox-pop) qui demandait aux gens ce qu’était l’austérité tant décriée par les médias. La plupart ne le savait pas!!!!
      Il n’y en n’a pas d’austérité, c’est un redressement des finances publiques que le gouvernement fait! On nous désinforme avec ce mot car ça fait l’affaire des syndicats, médias de gauche et l’opposition!!

  3. Bien malheureusement, toute cette bande d’insatisfaits que vous nommez, ceux qui n’ont pas encore « digérer » que les Québécois ont voté Majoritairement POUR le Parti Libéral et en sont satisfaits, ils ont leurs « perroquets » dans la plupart des médias, ils ont « le micro » quoi. Ce que nous n’avons pas….et c’est très emmerdant. On vous lit, on écoute Maurais, ça nous réconforte mais ça n’empêchera pas ces emmerdeurs de nous « faire c…. » ce printemps 2015. Très frustrant!

    • Les pseudos journalistes sont à la solde de Powers, Gesca ainsi que toutes les radios poubelles, les Martineau, Duhaime et les commentateurs et gourous du PLQ sont les responsables de l’élection du pire gouvernement de l’histoire du Québec, Surtout lâchez moi avec vos sondages bidons, je ne connais personne dans la vrai vie qui a voté pour le PLQ, il y a juste sur les blogs qu’il y en a. Je crois aussi que le DGE n’a pas fait son travail, il est aussi avec cette gigantesque fraude. même avec tous les médias, le PLQ ne sera pas réélu, la population en a assez de ces truands.

  4. La population soit la majorité, qui paye des taxes et des impôts pour faire vivre ce système qui grossit tout le temps, en a ras-le-bol des manifestations, et des coûts qui y sont associés.
    Ça fait 40 ans qu’ont vire en rond, et que les syndicats se battent pour la fonction publique en délaissant ceux qui payent les avantages de ces syndiqués , et dont eux ne pourront jamais obtenir.
    Mais cette fois ci, j’espère que le gouvernement a compris que la majorité les appuies.

  5. Ils devraient faire un essais ce jeudi à Montrèal avec TVA & R.C. pour amplifier la manifestation avec Léger & LÉger de rererefaire un sondage pour tourner en boucle samedi-dimanche sur l’austérité que les gens ne comprennent pas le terme en économie.

  6. Les manifs sont payantes! Les étudiants deviennent des vedettes, les policiers s’en mettent pleins les poches, les avocats attendent les poursuites, les médias vendent de la copie, les politicos se font du capital politique, les syndicats font la seule chose qu’ils savent faire, bref ils en ont tous pour leur argent sauf qui vous pensez???

  7. Jusqu’à maintenant on ne peut pas dire que les manifestations qui ont été tenues aient été couronnées de succès mise à part l’enflure médiatique.

    La dernière en date devant la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain n’avait rassemblé qu’une centaine de participants.. Il faisait tellement froid!

    Il serait surprenant que nos bons gauchistes remportent leur pari d’un printemps érable historique.. Il sera intéressant de voir si le tintamarre urbain recevra l’appui du PQ…

    Si les péquistes n’ont pas compris et qu’ils se joignent aux carrés rouges, ils ne feront que clouer le dernier clou de leur tombe.

    Voilà que PKP accouche finalement d’un plan très original!

    Une institution de recherches pour muscler l’argumentaire de la nécessité de faire l’indépendance pour le Québec

    PKP, Daniel Turp qui rebrassent les mêmes vieilles cartes d’un jeu tronqué à la Richard Le Hir.

    Les coûts de l’instauration de cette institution seront défrayés par le retour d’ascenseur que PKP exigera des nombreuses fondations auxquelles il avait ces deux dernières années « si généreusement » contribué!!..

    • À ne pas oublier le PQ dans les résolutions du congrès à adopté la motion qu’un vote majoritaire pour le PQ, en terme de sièges, était un vote pour la souveraineté. Un coup de Jarnac et dans la ligne des conneries grandissantes de Le Hir dont la modestie proverbiale est bien connue, ce qui lui permet de se vanter de cette initiative, dans la lignée des études que Bouchard avait mis à la poubelle. . Ce machin va s’ajouter à tous les autres animés par la gérontocratie du PQ… Pour le reste en-dehors des bourdes de PKP le PQ affiche son errance…

  8. Ça irait tellement si le gouvernement du Québec donnait l`exemple. Au Nouveau-Brunswick et même dans la riche Alberta, le PM et les ministres donnent l`exemple en diminuant leurs salaires

    En Alberta, le gouvernement va réduire ses dépenses de 9%.

    Et j`aime beaucoup ceci. Très contraire au Québec :

    «Le premier ministre Jim Prentice a reconnu que la dégringolade du prix du pétrole avait privé le Trésor albertain de sept milliards de dollars au cours des six derniers mois. Toutes les solutions ont été étudiées pour augmenter les revenus, a-t-il ajouté. Toutefois, il a refusé d’imposer une taxe de vente, d’augmenter l’impôt des entreprises ou de modifier les redevances pétrolières.»

    http://www.lapresse.ca/actualites/national/201502/11/01-4843393-lalberta-compte-reduire-ses-depenses-de-9.php

  9. Fait cocasse, un récent sondage radio où le journaliste demandait aux passant s’ils savaient ce que signifie le terme « austérité » ― le pauvre journaliste en quête de réponse positive dû aller voir un comptable pour obtenir satisfaction! À « GO » on est tous contre! Contre quoi on ne sait pas mais on est contre pareil!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s