Le Phare du groupe Dallaire : De la folie?

LePhareQuébec Laissez-moi réagir rapidement sur quelque chose, voulez-vous? et pardonnez le langage parlé.

On est-tu en train de sortir l’artillerie lourde pour démolir le projet du Groupe Dallaire à la tête des ponts de Québec? Dieu du ciel! N’aurait-on pas pu attendre quelques jours avant d’entendre les nonistes, les nostalgiques de leur vie de jeunesse et les technocrates de l’urbanisme?

Peut-on seulement se réjouir quelque temps du fait qu’il existe – encore! – une entreprise privée qui veut sortir son cash pour investir au Québec?

Le chroniqueur Michel Hébert (par ailleurs le meilleur analyste parlementaire que nous ayons) prétend que les marchands et la population des quartiers St-Roch et d’Estimauville auraient été trompés, abandonnés par les instances gouvernementales qui les « laissent à eux-mêmes » après une injection de plusieurs millions de fonds publics. À quoi servirait « cette tour digne d’un mini Dubaï symptomatique du désarroi du pouvoir », dit-il.

Ben justement! N’a-t-on pas appris que les urbanistes et les technocrates d’aménagement  sont également du nombre à entretenir des fantasmes auxquels le marché et la population n’a aucune envie de participer? Peut-on se rappeler le stade olympique à Montréal qui était censé revitaliser l’est de la ville?

Qui sont exactement ces gens de l’Institut d’urbanisme de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, qui décrètent que Québec n’a pas besoin d’un tel gratte-ciel? Croient-ils sincèrement qu’un entrepreneur privé investirait 600 millions s’il ne croyait pas à la profitabilité de son projet? Je ne suis pas spécialiste ni connaissante en urbanisme, mais avouez qu’on peut se garder une petite gêne avant de croire la communauté des nonistes, toujours réticente au développement privé, toujours aussi généreuse pour faire part de sa conception de la décroissance durable et des effets pervers de la croissance économique essentiellement au service du 1%…

Qu’il me suffise simplement de leur rappeler que l’innovation est souvent le produit d’une lubie, du hasard et même de la folie.

On « nierait l’existence du véritable centre-ville », dit-on. Vraiment? Le Vieux-Québec est peut-être le centre-ville politique, touristique, culturel. Mais le centre-ville d’affaires? Et puis, n’est-il pas le lot des « vieilles » villes d’avoir un centre d’affaires plus éloigné des quartiers patrimoniaux? Voyagez un peu. Vous verrez bien.

Bien sûr, il faudra que la Ville réexamine ses plans. Bien sûr, il faudra que le gouvernement réévalue les artères commerciales. Peut-être faudra-t-il faire d’autres choix que ceux initialement prévus. Mais est-ce qu’il faudrait qu’un projet ne comporte aucun risque? Qu’est-ce que c’est que cette attitude de vouloir tuer dans l’oeuf un projet privé. On devrait applaudir à s’en faire mal aux mains!

Dieu ce que les entrepreneurs privés au Québec sont patients. M. Dallaire rêve de doter la Ville de Québec d’un Rockefeller Centre. Il est prêt à investir 600 millions dans l’économie de la Ville sur une période de dix ans. Vous voulez vraiment considérer que c’est une mauvaise nouvelle?

C’EST UNE TRÈS BONNE NOUVELLE!!! quoique si j’étais lui, j’irais investir ailleurs. Malheureusement pour lui et (peut-être) heureusement pour nous, il tient à léguer quelque chose à sa Ville.

Les associations d’entrepreneurs se sont regroupées récemment à Montréal pour proposer une campagne « Prospérité-Québec« . Ces gens-là ont encore espoir qu’on peut donner le goût aux Québécois d’entreprendre, de réussir, de prospérer. Quand je vois comment on réagit lorsqu’un groupe tel que celui du Groupe Dallaire a un peu d’ambition, je me dis qu’il leur faudra plus que de l’entrepreneurship et un sens des affaires aiguisé. Il leur faudra beaucoup de patience et de la folie. Une belle folie.

31 réflexions sur “Le Phare du groupe Dallaire : De la folie?

  1. Tu as tellement raison Joanne , cette gang de  » têteux du 1%  » aurait tellement voulu que Mr.Dallaire leur donne ce 600M$ pour qu’ils puissent le gaspiller à toutes sorte de projets  » communautaire  » c’est à dire les payer à rien foutre … Bravo Mr. Dallaire tenez mvotre bout et allez au delà de votre rêve (…) vous faites honneur à votre père qui était un Visionaire , ont est loin des  » petits prix Dallaire  » de ml’ancien supermarché Dallaire de Charlesbourg !!!

    • un super projet a quand les québecois de toute région vont cesser de chialer sur tout les nouveau projets arrêter d’être négatif et avancer donc un peu si vous continuer vous serez tjrs pauvre a attendre la prospérité des 250000 emplois de couillard

    • Ah c’est sur qu’il y aura des mécontents, notamment chez ceux qui aiment vivre dans des villages, ceux qui n’auront pas eu d’argent pour l’architecture, ceux qui n’auront pas le contrat de construction, ceux qui ont maintenant une belle vue sur la Grande-Allée depuis que l’hôtel est démoli, ceux qui se font griller tout nu sur leur balcon avec un rideau tricoté dans le garde-fou, ceux qui ne veulent pas trop d’achalandage dans les 1-2-3 centres commerciaux non loin de là…

  2. Entièrement d’accord!

    Coudon! pour une fois qu’un Québécois, dont la feuille de route en affaires a de quoi faire rougir PKP, est prêt à investir « chez lui » dans la région de Québec dans un projet d’envergure sans l’apport de fonds publics, le tollé soulevé..dans le p’tit Québec.. est aberrant!

    Au Québec il ne faut surtout pas voir un symbole afficher la réussite de l’un des nôtres.. notre propre médiocrité risque de nous devenir insupportable, quoi?

    Et pendant ce temps, Montréal se plaint de voir les « étrangers » acheter Montréal…

    C’est quoi qu’on veut au juste??

    Dégueulassse ,la chronique de François Bourque.. qui juge ostentatoire la tour que Michel Dallaire rêve de construire dans la foulée philosophique de son père..

    C’est plus méritoire qu’un ostentatoire amphithéâtre payé avec les fonds publics, non??

    .

    • Vous avez entièrement raison, Hélène. Je ne vis pas à Québec, mais je trouve que c’est un projet formidable, avec des fonds privés. Je préfère de beaucoup ce projet au maudit amphithéâtre que nous paierons tous, même si je réalise que les gens de Québec en paieront plus que nous. On veut ravoir l’équipe de hockey qu’un «véreux» a vendue aux Américains pour s’emplir les poches. Regardez-le aller. Il veut maintenant que Québec ait les jeux olympiques d’hiver. J’espère que Coiteux va lui rabattre le caquet lorsqu’il ira quêter de l’argent pour son rêve qui risque de devenir notre cauchemar.

  3. En autant que les libéraux n’engloutissent pas notre argent dans ce projet comme ils l’ont fait avec l’aréna de pkp, je suis pour. Le concept me semble très intéressant. Cette tour pourrait devenir toute qu’une attraction pour Québec. Par contre, parler d’un Dubai du nord, comme je l’ai entendu aujourd’hui, me semble exagéré.

  4. Antagioniste.net ce matin nous dirige vers la chronique de Claude Villeneuve dans le JDQ.. « Régis – enfant-roi »…. Il fait la liste des fantasmes avortés de Régis

    J’y apprends que le « Phare » serait une commande de Régis au groupe Dallaire… Merde! Voilà qui me laisse perplexe..

    • Le rôle d’un maire est exactement cela: d’encourager l’investissement privé, de stimuler le développement économique, attirer des gens d’ailleurs, etc.. Régis Labeaume est moins un gestionnaire qu’un artiste qui pond des idées à tous moments. Il y en a qui marchent; d’autres pas. C’est certainement un problème quand ses projets sont financés par des fonds publics ou que cela s’ajoute à la dette de la Ville. Dans le cas de la tour du Groupe Dallaire, il semble que ce ne soit pas le cas.

      Par ailleurs, je pense qu’il y a quelque chose de maladif à ne voir aucune qualité en cet homme. Il a bien des défauts mais il n’y a aucun doute qu’il y a un gang band après lui de façon franchement émotive et excessive.

  5. Un intervenant sur le blogue de Villeneuve écrit une réflexion très pertinente:

    « Labeaume a l’attitude d’un bipolaire dans un high compulsif » ».. Et j’ajouterais quand PKP et Régis font la paire « the sky is the limit »? Pas des plus rassurant!

    Cela n’enlève rien au mérite de Michel Dallaire. mais entouré de Julie Lemieux? Plus sûre!

    Coudon! Est-ce que je ne serais pas en train de subir l’influence des nonistes!!

  6. En plus cet incendie qui a éclaté au 50ème étage d’une tour à Dubaï.. Les nonistes se sont emparés de ce « cadeau du ciel » pour ajouter à leurs arguments contre ce projet..

    Mort-né?? J’en ai bien peur!

  7. Qui peut nier que le dossier de l’amphithéâtre ait été mené de manière pas très orthodoxe par Régis..

    L’amphithéâtre est presque terminé et aucun retour des Nordiques en vue..

    Qu’on se questionne sur le Phare commandé par Régis Labeaume relève justement de l’impression d’avoir été roulé dans la farine dans ce dernier dossier.

    Un gang band après lui franchement émotive et excessive en réaction à l’autre gang band tout autant franchement émotive et excessive qui ne jure que par lui, non??

    Chose certaine Labeaume ne laisse personne indifférent.. mais aussi chat échaudé craint l’eau froide…

    • Le propos de mon blogue était justement de prendre le temps d’avoir l’information avant de « bitcher » de part et d’autre. C’est fou comme on est tellement méfiants qu’on éteint nous-mêmes ce qui pourrait être de beaux projets.

  8. Joanne, je pense que le climat politique des trois dernières années a de quoi éveiller la méfiance..

    J’étais pour l’amphithéâtre, j’ai mon billet « J’ai ma place ».. J’aurais voulu y croire et je me sens trahie..

    Je me suis sentie enthousiasmée par l’annonce de l’investissement privé dans le phare.. J’étais sous l’impression que ce projet était une impulsion personnelle de Michel Dallaire..

    On verra bien! mais je crois que si Régis Labeaume était plus transparent on éviterait ce climat de suspicion..

    Comment expliquer qu’il ait mis des bois dans les roues à ce même investisseur quand il s’agissait d’un projet d’une vingtaine d’étages et que tout à coup il s’emballe pour une tour de 65 étages.

    Je me suis d’abord réjouie de voir le Maire Labeaume se rétracter à ce point… mais j’avoue que d’apprendre que Julie Lemieux est la personne désignée m’a quelque peu questionnée.

    Son conjoint est l’architecte de l’amphithéâtre.. Peut-être a-t-il eu son mot à dire dans les modifications apportées,..

    Et si cela était pourquoi pas? Peut-être ce projet a été pensé avec en tête celui de l’amphithéâtre. Un plan B pour attirer un club de hockey ou encore des artistes de renom en redonnant du lustre à la ville de Québec..

    Ce ne sont que des spéculations mais si on cessait tous ces jeux de cache-cache peut-être les citoyens de Québec se sentiraient traités comme des adultes.. et se comporteraient comme tels…

    Régis Labeaume ne s’aide vraiment pas! Ce n’est que mon opinion..

  9. Hugo, je n’en sais rien mais je pense qu’un projet du privé de cette envergure pour la ville de Québec ne peut déplaire aux administrateurs de l’amphithéâtre qui auront tout un défi à relever pour le rentabiliser sans une équipe de la LNH..

    Et maintenant qu’il est construit je pense que les citoyens de Québec n’auraient aucune satisfaction à retirer de se retrouver avec un éléphant blanc..

    Dans cette optique, il est possible qu’il y ait un plan B.. et si c’était le cas, je trouverais cela plutôt responsable..

    Si on regarde la feuille de route du Groupe Dallaire, on peut croire qu’ils ont les moyens de leurs ambitions.. et si ce Groupe originaire de la région de Québec a pris la décision d’investir dans cette tour elle ne peut être qu’éclairée.

    Je suis probablement complètement à côté de la coche..

  10. C’est un projet bizarre pour Québec, quasiment ridicule. Je peine à croire qu’assez de gens à Québec désirent allez s’enfermer pour vivre dans cette prison de verre! Et que dire du service d’incendie? Improblable que le service actuel soit capable de gérer un tel machin.

    Tant mieux si ça se fait et que ça fait travailler des gens mais ça reste une annonce bizarre dans le contexte actuel.

    L’économie de la région Québec ne va pas bien, le déclin de l’emploi (-10,000 et plus en six mois) est déjà assez effrayant, la démographie n’annonce rien de bon et on sait tous que l’employeur principal de la région n’est pas en mode croissance.

    Ce n’est pas ce genre de projet qui peut relancer Québec, ce que ça prendrait c’est une vague d’investissements privés dans des entreprises. On crée de la richesse et après on s’achète des condos… mais apparemment cette première étape est dorénavant jugée superflue!

    • C’est avec les Labeaume et Coderre de ce monde qu’on avance; pas avec les branleux et brailleurs qui sont contre tous les nouveaux projets. Je ne comprends pas pourquoi les 5% de la population ont autant de pouvoir, cela me dépasse…

      On n’a pas de temps à perdre avec c’est loosers….

      Il faut foncé et être audacieux !!!!

      Audace ! Audace ! Toujours l’audace…

      Bravo Joanne pour tes commentaires éclairants.

  11. Oups !!!

    C’est avec les Labeaume et Coderre de ce monde qu’on avance; pas avec les branleux et brailleurs qui sont contre tous les nouveaux projets. Je ne comprends pas pourquoi les 5% de la population ont autant de pouvoir, cela me dépasse…

    On n’a pas de temps à perdre avec ces loosers….

    Il faut foncer et être audacieux !!!!

    Audace ! Audace ! Toujours l’audace…

    Bravo Joanne pour tes commentaires éclairants.

  12. Si c’est un projet qui se réalise avec de l’argent privé, alors ce semble être un bon projet, bon pour le développement de Québec et beau en plus.
    Ce n’est pas à moi de décider qui faire avec l’argent des autres, contrairement à tous ces gérants d’estrades qui chialent tout le temps mais qui ne font rien par eux-mêmes ni par leurs propres moyens.
    Mais si les fonds proviendraient de l’État, même en partie, je suis contre.
    Dans une société c’est la création de (nouvelle) richesse qui amène la prospérité, et non les actions et interventions économiques de l’État, car le seul argent dont dispose l’État est celui qu’il vient chercher dans nos poches et qu’il emprunte en notre nom. Les fonds publics comme tels, ça n’existe pas.

    • C’est pas pire que traiter les gens de loser parce qu’ils critiques un projet qu’ils trouvent ridicule. Les jackass foncent eux aussi… c’est juste pas très brillant leur affaire, comme bâtir 1000 nouveaux condos dans un marché déjà proche de la déconfiture »

  13. Sans vouloir comparer Québec à Paris, on peut néanmoins citer en exemple La Défense à Paris, quartier d’affaires européen: il n’occupe pas le 1er arrondissement lui non plus, mais quel centre d’affaires! Et pourquoi Montréal devrait être la seule ville à avoir un centre d’affaire? Pour employer une partie d’une citation de M. Labeaume: « On peut-tu trouver ça sexy… » d’avoir plus d’un centre d’affaire au Québec?

    • Pas du tout. Relisez mon blogue. « Bien sûr, il faudra que la Ville réexamine ses plans. Bien sûr, il faudra que le gouvernement réévalue les artères commerciales. Peut-être faudra-t-il faire d’autres choix que ceux initialement prévus. Mais est-ce qu’il faudrait qu’un projet ne comporte aucun risque? « 

  14. je suis architecte et je trouve ça laite et trop massif , ça ressemble a l,architecture de l’ancienne union soviétique , pourquoi ne pas offrir différentes options ?

  15. J’ai lu beaucoup de commentaires sur le sujet.
    J’ai apprécié ceux qui nous font voir les défauts ou les manques du projet; basilaire massif sans grâce, place centrale a l’utilité incertaine -bref les « incertitudes du projet »-
    On peut arriver a la conclusion : « Ce projet est loin d’être parfait » mais on ne peut en rester la comme s’il n’y avait rien a rajouter

    C’est que l’idée derrière le projet par M Dallaire fait du sens: faire un quartier d’affaires dans ce secteur!
    ( Michel Hebert et de Francois Cardinal sont dans le champ de patates; St-Roch n’a pas cette vocation, et la tour Montparnasse est seule et isolé dans un tissu urbain ancien)
    C’est le point fort du projet qu’on ne réalise pas encore! ; le quartier-affaires est en élaboration!

    L’évaluation du projet doit être lié a un futur en élaboration alors qu’on le juge comparativement a un présent ou un passé urbain déja définie.
    C’est lié fortement a ce que demain sera fait!

  16. Je suis un amoureux de Québec et de son urbanisme. Je suis sur Québec Urbain depuis longtemps afin d’y voir évoluer des projets. Quand il est question d’améliorer un secteur de la ville, qui est laid et abandonné, et pour y remédier, un projet survient, je ne peux qu’être heureux. Surtout un projet 100% privé comme le Phare. J’ai seulement peur du discours de Labeaume, qui voit souvent trop grand et qui s’éparpille. Il voit des gros projets partout : D’Estimauville, devant le nouveau Colisée, Pointe aux-lièvres etc. Si M. Dallaire y voit un potentiel important, qu’il fasse le projet tout simplement. En autant que les divers projets ne soient pas subventionnés, je ne peux qu’être d’accord. Le projet de la Pointe-aux-lièvres, mené par la ville elle-même, me fait peur. Un bâtiment 100% en bois, un projet vert … oui ca sera beau physiquement, mais Est-ce que le tout sera rentable? Pour des projets résidentiels, j’aime bien voir des bâtiments vacants démolis pour faire place à un immeuble neuf. St-Roch, St-Sauveur et Limoilou sont des pôles pour ca.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s