Une réflexion sur “Chronique Denis Julien: Quand la gauche (l’IRIS) se trompe dans ses chiffres

  1. Pour ce que ça vaut je suis ecomplètement en accord avec les commentaires de M. Blais quand il a dit que les recteurs d’universités devraient mettre à la porte les étudiants qui causent des troubles. Je ne comprends pas que l’on en fasse tout un plat….. Jean-Pierre Charbonneau le compare même à Yves Bolduc…..La grosse différence entre lui et M. Bolduc est que M. Blais est nouveau en politique et qu’il n’a pas niaisé au ministère de la santé comme l’a fait l’autre….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s