Le jupon du ministre François Blais ?

Avouons-nous le. Il faut quand même admirer la virtuosité des groupes de pression à manier le « spin » médiatique, dans ce cas-ci, le terme « grève sociale ». Il faut l’admettre. Ajouter le qualificatif « social » ajoute un petit quelque chose de suffisamment vaporeux et vertueux pour nous faire oublier le fait qu’il s’agit bien d’activités somme toute illégales privant une grande majorité d’étudiants du droit fondamental d’accéder à leur formation académique.

Je ne parle pas ici des manifestations tout à fait pacifiques et légitimes, même si un être le moindrement rationnel peine à comprendre le « Fuck Toute » qui les motive.

Je parle ici du comportement d’une minorité d’activistes-voyous contre lesquels nos universités n’ont d’autre choix que de recourir à des requêtes d’injonction. Je parle de gens masqués à l’UQAM qui intimident, menacent et déchirent des injonctions en s’exclamant « Fuck l’injonction », d’une porte-parole de l’ASSÉ incapable de condamner de tels gestes.

Alors non. Ce à quoi nous assistons n’est ni une « grève », ni « sociale ». Ce qui rend impossible aux institutions d’enseignement de respecter le contrat qui les lie aux étudiants qui ont choisi de parfaire leur formation académique chez-elles est notre complaisance envers des voyous qui refusent de vivre dans une société de droit et notre tolérance pour un « droit acquis » qui n’a jamais existé.

En effet, selon la décision du juge Robert Mongeon de la Cour supérieure du Québec rendue le 1er avril (« Les Étudiants » ici réfèrent aux associations étudiantes, leurs dirigeants et leurs membres de l’UQAM):

Je suis d’avis (…) que le droit de « grève » dont les Étudiants tentent de se prévaloir se résume à leur droit de boycotter leurs cours. Ils ne peuvent en aucune façon empêcher ceux et celles qui le désirent d’assister à leurs cours et de recevoir la formation que l’institution (ici l’UQAM) a l’obligation contractuelle de leur offrir.

Si le « droit de grève » dont les Étudiants se réclament existe vraiment, cela donne automatiquement aux Étudiants le pouvoir de paralyer une institution publique d’enseignement et donc, rapidement, de paralyser cette institution, au nom de revendications sociales non reliées à l’institution d’enseignement proprement dite.

Notre droit ne va pas aussi loin et si le Législateur considérant d’accorder un tel droit aux Étudiants, il faudrait qu’il le fasse de façon très explicite et qu’il compose avec le risque que le détenteur d’un tel pouvoir puisse à tout moment lui dicter sa vision des choses sous peine de paralysie de tout l’enseignement postsecondaire ou universitaire au Québec.

Ainsi, je suis d’avis que la position des Étudiants n’a actuellement aucune assise juridique d’une part et que, d’autre part, l’UQAM a non selement le droit d’opérer mais elle en a l’obligation envers les autres étudiants qui veulent suivre leurs cours.

J’estime, en conséquence, que l’absence d’assise juridique de la position des Étudiants fait en sorte que le droit de l’UQAM est clair et sans équivoque.

On ne peut plus clair… et pourtant. Alors que les nostalgiques d’un « Borg étudiant » niant toute liberté individuelle ne comprennent ce qui leur apparaît comme une trahison (lire ici Josée Legault), une forte proportion des gens se disent « Enfin! ».

Alors que l’ensemble des analystes ont qualifié de « maladroites » les sorties du ministre de l’Éducation François Blais, une forte majorité de la population se dit « Enfin, quelqu’un qui ose parler de sanctions. Enfin quelqu’un qui pense aux jeunes qui se dévouent à leurs études. »

2015-04-03-1428083525-8405879-SondageSanctionsUniv.png

Sondage TVA Nouvelles

La chroniqueuse Josée Legault croit que le jupon du ministre dépasse. Que nous ne sommes pas dans une dynamique d’argumentation logique et éclairée. Elle a tort. D’abord, parce que le jupon du ministre ne dépasse pas. Il n’a tout simplement pas de jupon. La clarté de ses propos est absolument éblouissante: le gars et par conséquent son gouvernement ne reconnaissent pas le droit de « grève étudiante » et il le dit. Clairement. Apprécions plutôt que d’y voir de la manipulation politique.

Enfin, pour ce qui est de la dynamique d’argumentation, je lui suggère de lire le jugement de la Cour supérieure. Argumentation logique et éclairée elle y trouvera.

Pour le reste, je suggère que les analystes et chroniqueurs qui se plaignent de la langue de bois des politiciens cessent de tant miser sur la forme pour échanger plutôt sur le fond. Y prêter autant d’attention ne reflète qu’une certaine paresse intellectuelle qui dispense d’avoir à réfléchir sur les enjeux fondamentaux.

26 réflexions sur “Le jupon du ministre François Blais ?

  1. J’aime beaucoup vos commentaires madame Marcotte. Vous faites preuve de tellement de jugement et de gros bon sens. Je suis abonnée à votre blogue depuis peu mais je suis là pour rester. Continuez votre bon travail.

  2. La tolérance molle de l’anarchie mène tout droit vers l’effondrement de la civilisation. Si les minorités ont des droits, les majorités aussi.
    Mais malheureusement ceux qui ont droit au micro pour se faire entendre sont à peu près tous du même côté, celui des marginaux.

  3. L’Assé va reporter le «grève» à l’automne. Alors, pour la grande majorité des étudiants qui veulent étudier, vous savez maintenant quoi faire. Il est temps de vous inscrire, en grand nombre, ailleurs que dans les universités québécoises, si vous voulez faire votre session en paix. En constatant la baisse des revenus liés aux frais de scolarité, peut-être que les recteurs finiront par trouver le courage de faire leur job.

  4. Hier soir au débat du jeudi à Radio Cane, c’est comme toujours Tasha Theiriddin qui évaluait avec le plus de justesse les sorties du Ministre de l’éducation..

    Les Céline Galipeault, Daniel Lessard et Michel David n’arrivent pas à émettre d’opinions sans qu’elles ne soient teintées de partisanerie. Tous les trois s’entendaient pour juger de maladroite la sortie du Ministre Blais.

    Tasha a repris Michel David en lui rappelant que le point sur la table du gouvernement était justifié devant les débordements inacceptables de manifestations étudiantes.

    C’est Michel David qui a eu le dernier mot.. le comportement du ministre Blais était condamnable, point à la ligne.

    C’est à contre cœur que les Lessard et David ont dû donner le gouvernement gagnant jusqu’à maintenant..
    en raison de la ligne dure maintenue par les Coiteux et Barrette

    Ils se sont vus forcés d’admettre que contrairement à Jean Charest, Philippe Couillard se range derrière ses Ministres…

  5. J’affiche régulierement sur la page FB de ASSÉ, bizarre qu’ils ne me suprime pas. Voilà de Renee Edwardh Partie du texte de Jo Joanne Marcotte…

    « Pietre comportement d’une minorité d’activistes-voyous contre lesquels nos universités n’ont d’autre choix que de recourir à des requêtes d’injonction. Je parle de gens masqués à l’UQAM qui intimident, menacent et déchirent des injonctions en s’exclamant « Fuck l’injonction », d’une porte-parole de l’ASSÉ incapable de condamner de tels gestes ». A lire au complet si vous voulez savoir ce qui vehicule sur l’internet à vos propos de boycotts insignifiants. https://jomarcotte.wordpress.com/…/le-jupon-du…/…

  6. Personnellement j’apprécie un journaliste qui ne laisse pas
    sa partisanerie prendre le dessus, Céline Galipeau est incapable
    d’annoncer les nouvelles en restant impartiale. C’est comme dans
    tous les métiers il y en a des bons et des moins bons. Je me
    pose une question depuis longtemps. Comment se fait il que
    des journalistes qui travaillent pour Radio-Canada, leur gagne
    pain, soient contre le fédéraliste, je ne comprends vraiment
    pas.

    Merci Joanne de nous lire.

    Claire

  7. Très juste et d’une précision chirurgicale, ça exprime exactement, je crois l’opinion de la majorité silencieuse…

  8. Veronique Hivon a passé la même journée avec Marie-France Bazzo et Paul Arcand. Le meme spin , le meme speech. Elle n’arrêtait pas de parler sans respirer, vielle technique Péquiste. Si tu parles l’autre pose pas de questions. Elle avait tous les clichés: un ministre. doit s’élever, huile sur le feu, il faut dialoguer, consensus, MF Bazzo, plus gauchiste l’a laissé déblatérer son catechisme sans trop intervenir.

    Arcand ne l’a pas laissé faire: il l’interrompait: dialoguer de quoi au juste, les rencontrer pour quelles recriminations, bref, les lieux communs langue de bois Péquiste (deplorable, manqué de jugement, huile sur le feu, autocrate etc ) ne passaient pas. On a vue ce que cela a donné le dialogue du sommet de l’éducation avec les Péquistes (Pierre Duchesne) . Le contribuable a tout casqué, les étudiants ont tout eu. On s’en est rappelé et Duchesne s’est fait sortir. On est moins gigons que les PQ pourrait le croire.

    À la fin de l’interview, son spin a complètement été démoli. Et le peuple en a ras le bos de ces petits imbéciles qui ruinent la reputation de L’UQUAM et par la bande, de leurs futurs diplômes, si jamais ils en décrochent un. Même l’UQUAM en a assez.

    Contrairement à Bolduc et Malavoy, Blais connaît le tabac. Le politiquement correct, le Québec en a assez. Les derni`res elections l’ont prouvé et le prouveront encore.

  9. Josee Legault est devenue une matante nationaleuse qui ne s’est pas encore remise de l’échec de 2012, car pour le PQ qui était à la manoeuvre, il fallait faire tomber le gouvernement Charest. Depuis ces gens sont en deuil… C’est une pompière pyromane. Pour les journalistes de RC et les autres comme David, quand on lit le torchon Vigile on peut y découvrir qu’ils sont considérés comme des fédérastes, on croit rêver. Matante Legault est vraiment dans le fossé, même Block Côté rejette les actions actuelles. En passant la première chose à faire est de supprimer la cotisation obligatoire prélevée à la source pour l’adhésion aux associations étudiantes. Ce n’est pas un syndicat pas de formule Rand… Pour le reste les crottés dehors sans mėnagement… et accompagné d’une interdiction d’inscription pour dix années…

  10. D’accord avec vous Joanne, il ne faut pas tolérer l’intimidation des jeunes grévistes futurs syndicalistes dans nos universités. Manifester en fournissant l’itinéraire est un droit mais pas celui de perturber les cours, bloquer les portes d’écoles, manifester masquée et toutes les autres niaiseries qu’on a pu voir dans les derniers mois et en 2012.

  11. Des profs d’université (une vingtaine) s’en prennent au ministre Blais dans une lettre ouverte..

    « Quand un poisson commence à pourrir c’est toujours par la tête »

    Que peut-on attendre d’une société dont les citoyens ne peuvent plus compter sur une élite digne de ce nom?. Le déclin peut-être?

    C’est cauchemardesque ce qui se passe dans notre province!

    Comment en sommes-nous venus à laisser la lie de la société semer ses graines d’anarchie..

    L’inconscience! On prenait la paix sociale pour acquise..

    Un autre chapitre peu édifiant serait-il en train de s’écrire.. dans notre p’tite Québec qui n’aura pas su grandir?

  12. La position du juge Robert Mongeon me comble et m’enchante!
    « les revendications sociales ne sont pas reliés au rôle de l’institution proprement dite… »

    Je caricature ici:  » Est-ce qu’il serait raisonnable de donner le contrôle universitaire a des talibans idéologiques(syndicalo-marxistes)  »
    Ce serait contraire a la mission de l’université qui est d’ouvrir les esprits, de développer l’esprit critique…
    Orienter les esprits dans un carcan idéologique me répugne.
    En fait c’est la « contrainte » qui me répugne!
    Et le juge dit:  » Vous ne pouvez pas contraindre » (laissez les étudiants choisir serait un minimum)

  13. S’il y a une chronique teintée de cohérence et de jugement, c’est bien celle de Johanne. Bravo.
    Pour ma part, je suis bien heureux que ma fille qui fréquente l’UQAM soit venue passée ses deux semaines de grève so-so (devrait-on plutôt dire embargo anarchique?) chez ses parents qui vivent à l’extérieur de Montréal en région. Elle fait partie d’une majorité d’étudiant-e-s qui n’assistent pas aux réunions blindées des associations et qui sont victimes d’une petite clic d’activistes. Espérons que les directions d’institutions d’enseignement prendront leurs responsabilités en 2015; ils ont l’appui du ministre. La tolérance comme la liberté d’expression ont leurs limites et la loi doit être respectée: c’est l’avenir des jeunes et de la société qui en dépend. Pour que le Québec puisse s’affranchir de plusieurs records médiocres dans bien des domaines comparativement à la moyenne canadienne, notre système d’éducation doit être compétitif et de qualité; pas seulement instruire mais éduquer dans toute sa profondeur (connaissances, éthique, sens du bien commun, respect de la démocratie……).

  14. Je viens de lire une analyse dans votre opinion « Débat » La Presse intitulée « Les modernes et les archaïques ».

    C’est hors sujet mais cette analyse me rejoint complètement dans la perception due j’ai de la situation politique québécoise actuelle..

    L’auteur est Alexandre Meterissian, consultant senior, Hatley en stratégie…

    En voici un extrait: « La séparation traditionnelle entre fédéralistes et souverainstes est en train de faire place à une séparation entre Québécois modernes et archaïques. »

    Il raconte l’expérience qu’il a vécue il y a quelques jours alors qu’il se rendait à une conférénce du Ministre Leitao en Uber transport…

    • J’ai rencontré Alexandre un des meilleurs supporter de Fondation 1625. Un jeune homme intelligent, excellent orateur qui fait une différence. Très impliqué en politique. Je lui guarantie un futur brillant.

    • Je viens de lire la lettre d’Alexandre Meterissian. Et si les archaïques sont bien ceux que je pense. Les artistes, syndicats et journalistes ont vite besoin d’un examen de conscience au plus tôt. On a souvent surnommé l’ère Maurice Duplessis « la grande noirceur » qui au fond, n’était pas si noir que ça comparé à la version actuelle prêché par les artistes, syndicats et journalistes.

      J’imagine Maurice Duplessis en train de rire dans sa tombe.😉

  15. Mme Marcotte je vous lis souvent et mon opinion va dans le même sens que la vôtre et tous ceux qui on écrit les commentaires , que dire de plus !! tout est dit !!

    Une question , que pensez vous de Anne-Marie Dussault à RDI ?? Elle interrompt beaucoup ceux qui ne pensent pas comme elle !!! Et je l’ai vu à TLMP quand le Ministre Barrette a passé à cette émission !!!! J’étais embarrassé pour le ministre Barrette!!

    Elle le coupait tout le temps et buvait beaucoup de vin , qu’en dernier elle était aussi rouge que le vin!! Pourquoi l’avoir invité en même temps que lui , en plus elle était placée à côté de lui !!! Une fois quand elle a parlé au ministre , il lui a demandé pourquoi elle ne se joignait pas à son équipe , vu qu’elle avait l’air de connaître très bien les solutions pour régler les problèmes qui se passent en santé ???

    Elle a dit non j’embarque pas dans ça !!!! Elle avait toutes les réponses pour que ce système fonctionne très bien !!! Elle , je ne suis plus capable quand elle est à RDI !!! Je sais que beaucoup de monde l’apprécie beaucoup , moi je trouve que s place irait plus à TVIA !!

    Pour ce qui est de l’émission’ à la Radio à midi où vous assister quelque fois , est ce que on peut l’avoir à Montréal ?? Si oui à quel poste de radio!!! Avant on avait aussi Radio X , maintenant on ne l’a plus !!!

    Parfois j’écoutais certains commentateurs qui nous parlait de politique , mais maintenant , c’est seulement à la ville de Québec , si on veut l’écouter!! J’aime beaucoup Dominique Morais!! Pas certaine que c’est le bon nom , mais je le lit dans le JDQ!!! Et il est très neutre !! Pas plus à droite que de gauche !!!

    • Vous pouvez écouter Dominic Maurais via Internet en accédant au site de RadioX. J’ai pensé que Gaétan Barrette s’était particulièrement distingué à TLMEP. Quant à Anne-Marie Dussault, elle représente bien son employeur.

  16. Si le ministre Blais est vraiment contre les boycots étudiants, qu’est-ce qu’il attend pour agir ? Pour le moment, il parle beaucoup, mais il n’agit pas. Je ne me laisserai pas berner par un ancien recteur de sciences sociales de l’université Laval qui est pour le revenu minimal garanti, une revendication de gauchiste depuis la nuit des temps.

  17. Joanne à Maurais Live donne 8 sur 10 aux Libéraux pour leur première année de pouvoir..

    Même les sceptiques gars du matin à CHOI donneraient eux aussi 8 sur 10 aux Libéraux…

    On peut finalement se féliciter d’avoir voté Libéral le 7 avril 2014.

    Il reste certes encore trois ans.

    Mais la stabilité politique reconnue par les investisseurs depuis l’avènement de ce gouvernement fait en sorte de raviver l’espoir d’un assainissement concret dans les finances du Québec. la table est mise pour que le Québec redevienne invitant..

    La croisade anti-Couillard s’en retrouve compliquée et se devra d’avancer dans des vents contraires..

  18. Voici pour Marius et Hugo de quoi nourrir leur réflexion..

    Adrien Pouliot twitter… « Bonne chance à Gérard Deltell. le Caquiste trop fédéraliste… » avec un lien sur un article paru dans la Presse le 2 septembre 2011 duquel je relève quelques passages:

    « Legault juge que le chef de l’ADQ Gérard Deltell est trop fédéraliste et « trop proche des conservateurs ».

    « Deltell défendait une vision « particulière » du nationalisme économique.. Il ne suggère pas que l’État protège les entreprises.  »

    « Il considère la péréquation « une honte ».. Deltell propose d’améliorer l’enseignement du français tout en favorisant l’apprentissage de l’anglais. »

    « Travailler comme député pour défendre la nation québécoise, C’est ça être nationaliste » (Gérard Deltell)

    « On n’a pas d’appétit pour ce nom-là en parlant de l’ADQ »… (François Legault)

    Question: La CAQ vraiment un parti de droite, un parti du changement? Un clone du PQ avant qu’il ne se radicalise.. un parti social-démocrate, peut-être??…

    Qui eut cru que l’étiquette de parti de droite serait un jour apposée au Parti Libéral..

    Chose certaine, entre le PQ et la CAQ de Legault, c’est le PLQ de Couillard qui pourrait le mieux coiffer le chapeau.

    C’est du moins l’image que bêtement les journalistes propagent du PLQ..

    Quand enfin un gouvernement ne se laisse plus intimider et prend des mesures pour atteindre le déficit zéro, c’est ce gouvernement qui au bout du compte en récoltera les fruits.

    Un peu comme ce fut le cas pour Stephen Harper à Ottawa.. Philippe Couillard l’intellectuel a su s’entourer d’un trio économique de haut calibre.. un effet d’entraînement pourrait amener d’autres Ministres dont les Barrette et Blais à améliorer leur performance au bâton.

    Et si dans trois ans on en arrivait à comparer l’équipe de Couillard à l’équipe du tonnerre de Jean Lesage??

    Du calme! ne nous emballons pas trop vite… (clin d’oeil)

  19. Moi aussi je pense que, malgré tout, les libéraux n’ont pas fait si mal jusqu’à date, même s’ils conduisent un train à très petite vitesse.

    Certes les opposants, soulevés par les journalistes, ont tout fait pour désinformer la population et tenté de faire dérailler le train.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s