Si j’étais l’amie des péquistes…

Au lendemain de la prochaine élection provinciale, on tirera l’une des deux conclusions suivantes. Soit on réalisera, suite à la disparition du PQ, l’énorme perte de temps qu’on aura passé à lui accorder autant d’attention, soit nous aurons un gouvernement dirigé par un magnat de presse qui contrôle 40% des médias en plus d’être marié avec une figure dominante du star-système québécois.

Je crois profondément, en effet, que pour le Parti québécois, la prochaine élection sera celle où ça passe ou ça casse. Et bien que les péquistes jouent la survie de leur parti dans un monde où une grande majorité de la population rejette l’idée d’un référendum sur la souveraineté, on peut être confiant que d’ici la prochaine élection, les travaux de nos élus seront nécessairement contaminés par l’obsession de l’Opposition officielle: celle de convaincre les Québécois de « faire du Québec un pays ». Comment pourrait-il en être autrement?

Dans le cas où les péquistes élisent Pierre Karl Péladeau à la chefferie de leur parti, nous avons une bonne idée du ton et de la forme que prendront les débats (on n’a qu’à lire ce qu’il publie sur sa page Facebook). Par ailleurs, en termes de substance, de direction philosophique et de profondeur, on ne peut que constater vide, confusion et ambiguïté. En clair, le gars n’est pas prêt.

Car avouons-nous-le. Le genre de controverses, d’ambiguïté, de flou artistique et d’instabilité émotionnelle liés au candidat PKP ne seraient jamais tolérés de la part de tout autre candidat à la chefferie d’un parti aspirant au pouvoir. On le sait. Les gens de pouvoir et de grande notoriété, intimident, impressionnent et nous font passer vite sur les pires insignifiances et aberrations. Dans ce cas-ci, l’ascendance que le candidat Péladeau exerce sur les gens est particulièrement spectaculaire.

La communauté artistique, quant à elle, souvent dépendante du power-couple en question, préfère se taire, à l’exception de quelques valeureux d’entre eux qui osent s’afficher pour un autre candidat. Que voulez-vous? Le Québec est petit; il est risqué de se mettre à dos les grands patrons de qui dépend notre gagne-pain.

On se fera croire également que cette ambiguïté n’est que savante stratégie. Qu’un meneur dans une course n’a pas à dévoiler clairement où il se campe sur les enjeux. Je crois plutôt que cela révèle une faiblesse de caractère, caractère dans le sens anglophone du terme: « character ». Il s’ensuit un traitement plus que complaisant et timide où on sent bien que les gens marchent sur des oeufs.

Le magnat de presse Péladeau veut faire du Québec un pays. Que sait-on d’autre?

CODE DU TRAVAIL

  • En janvier 2010, Pierre Karl Péladeau faisait frémir les Réjean Parent de notre monde en publiant une lettre ouverte où il remettait en question la création d’unités d’accréditation par la simple signature de cartes d’adhésion, l’obligation des travailleurs d’adhérer à un syndicat (la formule Rand) et le privilège qui permet aux employés en conflit de travail de ne pas payer d’impôt sur les prestations monétaires qu’ils reçoivent de leurs syndicats.

« Au XXIe siècle, alors que la liberté est tout autant une valeur qu’une vertu cardinales, n’est-il pas légitime de nous permettre, comme citoyens bénéficiant d’une maturité politique et démocratique, de décider si nous voulons ou non faire partie d’une organisation syndicale et d’en payer les cotisations? » – Péladeau, v. 2010

  • Péladeau, version 2014 – Aujourd’hui, il n’y a pas de problème avec le Code du travail. Pour toute question reliée au sujet lors d’un des débats de la course à la chefferie du PQ, c’est l’esquive, selon ce qu’on peut lire dans le compte-rendu qu’en fait Le Devoir.

L’IMPORTANCE DES SYNDICATS DANS NOTRE SOCIÉTÉ

  • Péladeau (2010):

« Au Québec, les dirigeants d’entreprises doivent dédier trop de temps, d’énergie et d’argent à gérer leurs «relations de travail. (…) Nous nous devons de poser la véritable question du déséquilibre des forces que toutes les législations des dernières décennies ont créé entre employeurs et syndicats, lequel a eu et a plus que jamais comme conséquence de défavoriser les entreprises québécoises dans le contexte économique mondialisé dorénavant largement répandu, de rendre plus difficile l’émergence de jeunes entrepreneurs. »

  • Péladeau (2015): À propos du déséquilibre favorisant les syndicats, le contexte a changé, selon le candidat. Des syndicalistes se rangent maintenant derrière PKP bien qu’officiellement, la FTQ manifestait son désir de bloquer sa candidature en novembre 2014.

SUR L’APPORT DU PRIVÉ EN SANTÉ

  • Novembre 2014 en entrevue au 93,3 de Québec – Selon le Journal,  » Péladeau a expliqué que le privé en santé amenait un élément de comparaison et de compétition qui pouvait être bénéfique pour le citoyen.

«J’aurais comme tendance à penser que mettre un aspect concurrentiel, en principe, mais encore une fois avec les réserves et puis les situations exceptionnelles que ça requiert, c’est une bonne chose parce que ça crée de l’excellence, de l’émulation», a-t-il dit.

  • Quelques heures plus tard, l’Agence QMI rapporte les propos du chef intérimaire du PQ, Stéphane Bédard: N’en déplaise à Pierre Karl Péladeau, le Parti québécois n’est pas ouvert à plus de privé en santé, a tranché jeudi le chef intérimaire péquiste.
  • Péladeau, v. 2015: Pas question de permettre une plus grande place du privé en santé selon Péladeau, rapporte le Huffington Post.

«Nous voulons un système de santé universel, accessible, bien financé, humain, où le citoyen et le patient sont au cœur de la mission santé, a dit le meneur de la course dans sa déclaration d’ouverture. Pour ma part, je ne suis pas favorable à une augmentation de la part du privé

PROJET DE PIPELINE ÉNERGIE-EST

  • Péladeau, 29 mars 2015, 2e débat du PQ – Radio-Canada rapporte que « tous les candidats, à l’exception de Pierre Karl Péladeau, s’opposent au projet de pipeline Énergie Est de TransCanada, qui doit transporter du pétrole albertain jusqu’au Nouveau-Brunswick en traversant le Québec notamment. M. Péladeau a par ailleurs déclaré que le pétrole est un atout majeur pour la souveraineté. Il a cité l’exemple de la Norvège, qui s’est constitué un fonds souverain avec cette ressource. « On ne peut mettre de côté [cette option] » pour un Québec souverain, selon lui. »
  • 4 avril 2015 – Lettre ouverte de Marc Laviolette et de Pierre Dubuc du SPQ Libre dénonçant la position de Péladeau. Selon eux, PKP se trouve en porte-à-faux avec les mouvements environnementaliste et souverainiste. « Nous voyons dans la déclaration de PKP en faveur de l’oléoduc d’Énergie Est de TransCanada un magnifique «retour d’ascenseur» à Stephen Harper. »
  • 16 avril 2015, débat du PQ à Québec. Patrick Bellerose, correspondant parlementaire pour le Huffington Post tweet ceci: «L’indépendance c’est aussi de pouvoir dire non à un pipeline», dit PKP. Il s’est pourtant dit ouvert à Énergie est.
  • Note: À ce jour, Péladeau serait favorable à l’exploration du pétrole sur l’île d’Anticosti. Je suggère de laisser passer quelques jours avant de conclure que c’est effectivement le cas.

ENCADREMENT D’UN « DROIT DE GRÈVE ÉTUDIANT »

  • 14 avril a.m. – Selon la Presse, Pierre Karl Péladeau s’est opposé mardi à ce que l’État encadre le droit de grève des étudiants, contrairement à ce que demande son propre parti.

« C’est aux étudiants de déterminer la façon dont ils entendent mener leur démocratie, a affirmé le député de Saint-Jérôme. Je vois mal comment on pourra imposer des cadres aux étudiants. La démocratie doit faire son chemin, a-t-il ajouté. Nous sommes en train de nous interroger là-dessus (…) mais mon avis, c’est que le droit de manifester et de déterminer les façons de faire appartient aux étudiants. »

  • 14 avril p.m. – Communiqué du bureau de Pierre Karl Péladeau:

« J’estime que la démocratie étudiante doit être reconnue, y compris le droit de grève, ce qui implique un meilleur encadrement et une reconnaissance »

PERTINENCE DU BLOC

  • Mi-novembre 2014 – Péladeau, selon ce que rapporte La Presse

«Le Bloc ne sert strictement à rien, sauf à justifier le fédéralisme», après avoir soutenu: «Le Bloc québécois, j’ai toujours eu un problème avec ça

« Le Bloc est tout à fait pertinent, corrige Péladeau ».

ÉLECTION RÉFÉRENDAIRE OU RÉFÉRENDUM

  • 18 février 2015 a.m. – Péladeau n’exclut pas une élection référendaire, selon l’Agence QMI.
  • 18 février 2015 p.m. – Élection référendaire: Péladeau rectifie le tir, selon Le Soleil

LE PAYS OU RIEN

  • 1er décembre 2014 – À l’émission Pas de midi sans info de Radio-Canada, en réponse à une question de l’animateur Michel C. Auger, « Si les Québécois ne voulaient pas de la souveraineté, désireriez-vous diriger le Québec dans le cadre fédéral canadien? » Réponse: « Non, ça ne m’intéresse pas ».
  • Avril 2015 – Après quelques débats au PQ, toujours pas de réponse à la question: Tiendrez-vous un référendum dans le 1er mandat d’un gouvernement péquiste…

CHARTE ET PORT DE SYMBOLES RELIGIEUX

  • Janvier 2015 – Péladeau est favorable à une interdiction du port de symboles religieux par les fonctionnaires en position d’autorité (policiers, juges et gardiens de prison) auxquels il ajoute les enseignants. – Radio-Canada
  • 15 mars 2015 – Péladeau est maintenant pour l’interdiction des signes religieux dans la fonction publique et parapublique – La Presse
  • 18 mars 2015 – Péladeau fait marche arrière et revient à sa position initiale – Le Devoir

L’INDÉPENDANCE ET LES IMMIGRANTS

« Nous n’avons pas 25 ans devant nous pour la réaliser. Avec la démographie, avec l’immigration, c’est certain qu’on perd un comté chaque année » – PKP devant le Comité des jeunes du PQ de l’Université Laval

  • 19 mars 2015 – L’aspirant-chef péquiste Pierre Karl Péladeau s’est excusé d’avoir soutenu que l’immigration nuisait au projet souverainiste – La Presse

Les véritables convictions d’ordre politique, mis à part son désir de faire du Québec un pays? Difficile à dire, et pourtant, voici l’homme que les péquistes s’apprêtent à désigner comme chef de l’Opposition officielle et aspirant chef du gouvernement du Québec.

Je ne veux pas être vulgaire, mais êtes-vous fuckin sérieux, les péquistes? Réfléchissez-y deux secondes. Vous croyez vraiment que votre homme a le calibre d’être un PM? Si j’étais péquiste, je serais plutôt convaincue qu’il n’y connaît rien à la politique, qu’il n’a pas fini de causer des controverses, bref, qu’il va se pogner avec à peu près tout le monde avant de comprendre que la politique, ce n’est pas dans sa nature. On aura beau avoir les meilleurs conseillers et stratèges en communication, apprendre à sourire, respirer par le nez, on ne change pas un homme à ce point.

Cela dit, si j’étais une indépendantiste authentique, je ne le gaspillerais pas. Je le désignerais à la tête d’un groupe de promotion de la faisabilité de l’indépendance et le mettrais sur la route pour vendre votre projet.

Et puis, vous croyez vraiment que Péladeau et les députés péquistes présentement à l’Assemblée nationale feront bon ménage? Pour l’instant, PKP « prend son trou » comme on dit, mais il viendra bien un moment où l’homme se tannera de s’excuser, non? Le boss, ce sera lui, et seul lui connaît ce qu’il réserve aux députés péquistes et à leurs travaux parlementaires auxquels il ne porte vraisemblablement aucun intérêt.

Je ne suis évidemment pas l’amie des péquistes, mais sérieusement, si je l’étais, je reconsidèrerais le rôle que pourrait jouer Pierre Karl Péladeau dans le « projet de pays ». Je serais également convaincue que ce rôle n’est certainement pas celui de gouverner la province (cela ne l’intéresse pas), d’affronter la controverse entourant sa propriété de Quebecor, de gérer les innombrables conflits d’intérêts qui en résultera, d’établir des relations minimalement harmonieuses avec le reste du Canada et les « anglos » américains, enfin, celui de gérer ses sautes d’humeur intempestives.

Sérieusement, les péquistes… PKP au premier tour?

86 réflexions sur “Si j’étais l’amie des péquistes…

  1. En affaire, un ami c’est quelqu’un qui pourrait éventuellement nous retourner l’ascenseur…

    La majorité des gens ne s’intéressent pas à la politique. Même la journée du vote, plusieurs sont encore indécis. Imaginez ce que serait le résultat d’un référendum si quelqu’un de très connu, comme Céline Dion ou Guy Laliberté, décidait d’aller appuyer le camp du OUI pour donner un coup de main à son bon ami PKP… J’ai bien peur que ce soit le genre de choses qu’on risque de voir s’il réussi à devenir Premier ministre un jour

    • Que Céline Dion et/ou Guy Laliberté donnent leurs appuis à PKP, en quoi cela peut-il bien vous déranger lorsque tous savent très bien que Power Corp (Famille Desmarais) tapisse les pages de ses médias au bénéfice du parti Libéral ? Avec PKP, l’équilibre sur l’échiquier médiatique sera désormais équilibré!

    • @ Christian Gravel 19 avril 2015 à 21:49:

      Que quiconque appuie le séparatisme, on s’en fout royalement. Ça fait 50 ans que nos zartisses ultra-subventionnés appuient cette cause en déroute et ça ne passe toujours pas. Alors…

      Je crois que ce que Madame Marcotte met en relief ici ce sont les innombrables contradictions que nous a présentées PKP dans un très…très court laps de temps. En plus, ces incohérences touchent les bases mêmes d’un jugement. Elles ne représentent pas des replis en demi-teintes par rapport à des prises de positions antérieures mais plutôt des prises de positions radicalement opposées. Comme blanc et noir.

      Comment un personnage qui se prétend sérieux et consciencieux peut-il dénaturer ainsi ses idées et ses convictions fondamentales en si peu de temps???

      Ça sent l’opportunisme de bas étage à plein nez. Et que dire des syndicaleux du PQ qui le qualifiaient il n’y a pas si longtemps de « pire patron au Québec » et qui maintenant se prosternent servilement devant ce nouveau veau d’or?

  2. Je me questionne également sur ses véritables compétences en politique! Il se sert de son facebook comme un ado, pour régler ses comptes, ça fait pas très sérieux pour un homme qui veut devenir premier ministre. Ces temps-ci, pour corriger le tir sur sa déclaration envers les immigrants, il se fait photographier avec des gens de l’immigration…avec bien, sûr Julie!! Il se fait aussi photographier avec des jeunes….pour redorer son image et prouver qu’il est capable de les recruter.

    Je persiste et signe c’est un homme assoiffé de pouvoir qui va tout faire pour obtenir ce qu’il veut..Comme vous dites Joanne, s’il est élu chef du PQ, ils vont nous faire perdre un temps fou avec leur pays imaginaire que la majorité de veut pas. Le 7 avril 2014, ils n’ont rien compris!! On n’en veut pas de pays, on n’en veut pas de reférendum, on veut la paix sociale, on veut une économie forte, pas de l’incertitude que le PQ va apporter si jamais, je dis bien, si jamais il reprenait le pouvoir.

    Malheureusement on en a encore pour 3 ans à les endurer nous casser les oreilles avec la séparation, pendant ce temps là rien n’avance et le gouvernement doit adopter ses lois avec le baillon pour faire avancer les choses et bien sûr tout le monde crie!!!

    • Au Québec et ce depuis toujours, une bonne majorité des électeurs peinent à se faire une idée 48 heures avant le jour du vote. Ce fait démontre clairement leur manque d’intérêt envers la chose politique. Prenons à titre d’exemple la dernière élection: 41% des électeurs ont votés pour le parti Libéral et de cause à effet, ce parti aura obtenu 100% du pouvoir, ce n’est pas normal et de nouvelles règles devraient être apportées puisque 60% des électeurs ne voulait pas de ce parti au pouvoir… Les gens (gérant d’estrade) s’activent sur les différents blogues depuis le jour 1 de l’application des programmes d’austérités du gouvernement Libéral.

      Il ne fait aucun doute à mon esprit que la dernière élection relève d’un « stratagème » libéral question de reprendre uniquement le pouvoir et user par la suite de leurs influences afin de noyer certaines enquêtes de L’UPAC. Si vous observez dans les médias, l’UPAC se fait maintenant très silencieuse sur la période de Jean Charest. Le parti Libéral aura été littéralement gangrené sous le règne Charest et ce comme jamais auparavant.

      Prenons exemple les médias: le rôle de La Presse ( Power Corp.) est celui de promouvoir l’intérêt public et de dénoncer le cas échéant toutes actions de malversations d’un gouvernement et/ou d’actions et projets qui ne serviraient pas nécessairement l’intérêt collectif des citoyens. Malheureusement, l’influence de la famille Desmarais est partout, de la Caisse de dépôt, au gaz de schiste, à l’exploitation du pétrole sur l’île d’Anticosti, au pétrole des sables bitumineux, de leur intérêt sur le Pipe line inversé… Même Madame Hélène Desmarais, épouse de Paul Desmarais junior a été nommé au C.A du noveau Chum par le gouvernement Libéral.

      Le groupe Power Corp agit comme un prédateur tous azimuth dans l’économie du Québec et sa main mise sur le parti libéral est d’autant plus reconnu… les élites le savent et non pas la majorité des électeurs!

      Le groupe de presse que vient de former Martin Cauchon suite à l’achat des 7 quotidiens appartenant à Power Corp. est un exemple parmi tant d’autre du prédateur dans la bergerie… les intéressés savent très bien que les jours de ces 7 journaux sont comptés. Martin Cauchon est là pour faire le sale boulot au nom des Desmarais qui eux veulent s’en laver les mains!

      Entre les lock-out de Québécor et l’utilisation outrancière de nos ressources naturelles par Power Corp. et de leur main mise sur l’appareil politique et de nos institutions, quel est donc le meilleur mal?

      Comme vous savez, la colonisation et le développement du Québec a été faite à la sueur des ouvriers du Québec sous le joug des capitaux étrangers… l’Angleterre avait la main mise sur toutes nos ressources. Depuis l’après guerre 39-45, une poignée de Québécois français se sont illustrés en démarrant leur propre entreprise non pas sans adversité face à l’establishment en place.

      Aujourd’hui, il se trouve un homme « PKP » certes et j’en conviens qu’il n’est pas un politicien chevronné puisqu’il fait ses classes et faire des promesses et ne pas les tenir et dire à la population ce qu’elle veut bien entendre n’est aucunement son objectif.

      Je suis issue d’une famille libérale très proactive au niveau de ce parti depuis un siècle mais par contre et compte tenu plus précisément de la corruption de ce parti depuis les 15 dernières années et d’autant plus d’avoir été trompé par les nombreuses promesses électorales de ce parti avant leur dernière élection, nous avons donc procédé au divorce quant à notre allégeance politique.

      L’enjeu est trop grand et nous avons une sérieuse prise de conscience à prendre collectivement quant à notre pouvoir décisionnel sur l’avenir de nos générations. Nous devons nous demander si le fait d’éduquer nos enfants sur la manière d’être maître chez soi est soit une notion d’importance ou non? Combien parmi vous prenez le temps d’offrir à vos jeunes les outils éducatifs essentiels afin que ceux-çi non seulement puissent bien réussir leur vie mais comprennent mieux socialement leur devoir de s’impliquer aux connaissances 101 de la politique et des enjeux économiques qui y sont reliés!

      Mes respects!

    • Paix sociale ??? Vous avez bien dit  » paix sociale  » heuuu le PLQ est de loin entrain de faire ça. Il est (depuis 2003) en crise avec les Québécois, alors on repassera sur  » la paix sociale  » présentement.

  3. Joanne, c’est une analyse très, très intéressante. Et même Julie Snyder précisait en entrevue cette semaine que quand PKP s’est mis à parler de faire de la politique, elle s’est dit  » Ça va lui passer « . Ça démontre quand même que c’est assez récent comme  » envie », disons. Mais je peux comprendre qu’il s’ennuyait à la tête de Québécor. Il y a à peut près tout fait. Alors, il s’est trouvé un passe-temps où il apprend des tas de nouvelles chose, qui le sort de sa zone de confort et qui l’oblige à jouer le « fighter » ce qu’il doit affectionner particulièrement. Le problème, c’est que la politique ne doit pas être un jeu pour désennuyer les bien nantis. Quand il sera tanné de son nouveau jeu ou qu’il en trouvera un nouveau plus divertissant et plus « challengeant », le Québec et les Québécois feront quoi? Souhaitons que ça n’aille pas trop loin!

  4. Ma théorie c’est que PKP est instrumentalisé par les apparatchiks du PQ, les Landry, Bock Coté, Éric Bédard, Frédéric Bastien, Jacques Beauchemin, Jean-Marc Léger.. et qu’il y consent en toute connaissance de cause en raison des avantages certains pour l’avenir de Québecor.

    Je pense qu’il laissera « les grandes personnes » ci-dessus nommées, tirer les ficelles dans l’instauration des assises du pays en devenir..

    Ces fanatiques identitaires ne visent que la main mise sur le Québec pour le mener vers leur terre promise.. Et pour ce faire, ils comptent sur la convergence médiatique, artistique, sportive.. mise stratégiquement de l’avant par Quebecor laquelle tient encore les Québécois captifs de leur unilinguisme..

    Ils savent que cet atout va bientôt leur échapper et qu’il en sera fini de leur projet de pays.

    Ce qui compte pour les Caribous du PQ c’est de prendre le pouvoir. PKP est l’ultime chance de séduire les Québécois.. La carte populisme du star system est délibérément exploitée..

    Je pense que le PQ et PKP ont fait un « deal ».. le PQ au pouvoir ne sera ni à droite, ni à gauche mais droit devant en route vers la république. La fondation Lionel Groulx est de plus en plus active.

    La classe médiatique au grand complet par son silence assourdissant se fait complice de la.stratégie des nationalistes indépendantistes.

    Et la désinformation qu’ils pratiquent pourraient réussir là ou Parizeau a échoué… les Québécois piégés bien comme il faut dans la cage à homards..

    Je pense que pour ces fanatiques, la transgression des règles démocratiques ne relève plus de la morale..

    • Vous avez tout à fait raison. Si ce n’était de sa notoriété, il aurait été considéré depuis longtemps, comme hérétique chez les péquistes. Je crois que l’Organisation veut tout simplement se servir de lui comme d’un cheval de Troie…

      La prochaine campagne référendaire (s’il y en a une) sera un gros show de boucane produit par Québécor et les productions J et tous les coups seront permis. Ils vont se boucher le nez et marcher sur leurs principes mais au moins ils pourront dire qu’ils ont tout essayé.

    • Madame Beaulieu, votre théorie pourrait sans nul doute trouvé son appréciation chez un sujet atteint du syndrome de l’Asperger?

      J’aimerais bien savoir de quelle génération vous êtes?

  5. Cela résume bien le personnage entre le résonnement de l’homme d’affaire et l’orientation oblige du PQ. La seule chose qui relie les deux c’est de faire le Québec un pays. C’est surtout sa guerre contre l’anglais en général et surement ces échecs avec les journaux anglais qui l’aident vers cette option. Il y a un pourcentage de québecois qui croit que l’indépendance est la solution pour devenir une nation riche et le parti répètera pendant des années la même phrase sans donner des détails. Ils espèrent que l’économie mondiale et le pétrole resteront instable pour justifier leur choix. Il est malheureux que les journalistes ne contredisent jamais les demi-vérités et la principale raison qu’il utilise Twitter et facebook comme média.
    Comme chef il ira surement contre les choix de son parti et il ne pourra toujours pas lire ses communiqués de communication pré-écrite.

  6. Si PKP aurait été un peu visionnaire, il ne vous aurait jamais laisser partir du Journal de Montréal et de Québec, car ce qui est merveilleux aujourd’hui c’est que vous pouvez dire la vérité toute crue, sans aucunes réserves, à propos du grand manque d’expérience de PKP comme politicien.

    De toute façon, ça aurait été trop difficile pour vous d’avoir des réserves, vous n’auriez pas duré longtemps à faire attention dans tout vos textes pour ne pas froisser le PKP qui me fait penser « the Donald ».

    C’est ça la démocratie du Québec chromé des médias qui est déjà et ne pourra plus jamais être crédible…ce phenomène PKP devrait nous amener à faire une grande réflexion sur la molesse et la naivité de certains Québecois de S’ACCROCHER À N’IMPORTE QUI FLASH POUR CRÉER LEUR PAYS DES MERVEILLES! Attendez le show à la Céline Dion du futur marriage de PKP avec la Julie. Les naifs vont être au ciel! Un coup de théatre, les Québecois adorent!

  7. Article extraordinaire ! je n’ai pu résister à commenter pour la première fois. Joanne tu fais le travail que
    jamais les médias de Québecor feront : au contraire ils y vont fortement pour détruire le gouvernement et la réputation de M. Couillard et PKP qui fait des attaques personnelles sur M. Couillard : il n’agit pas comme un élu ! Même Jean Lapierre semblait ne pas en revenir. Ses attaques n’auront pas d’effets, au contraire
    cela va nous inciter à voter libéral aux prochaines élections. Je crois que PKP est très mal conseillé
    Merci Joanne de nous faire voir l’autre côté de la médaille!!!

  8. Excellente idée Joanne, PKP chef du camp du oui, vendeur de la souveraineté sur le terrain et un autre pour diriger le Québec qu’il soit province ou pays.

    Il pourrait être plus utile pour le Parti Québécois dans ce rôle là! Lui, qui ne semble pas vouloir diriger une simple province.

    De plus, il pourrait laisser quelqu’un de plus expérimenter politiquement diriger le parti, Drainville, Cloutier ou Ouellet.

    Très content l’an passé quand PKP s’est présenté en politique, j’ai changé d’idée depuis et me pose la question sera-t-il un bon chef de parti depuis quelques temps déjà? En plus, des questions sur les conflits d’intérêts possibles.

    Le PQ doit proposer une dernière fois son projet, un dernier tour de piste en mettant le paquet avec des réponses aux inquiétudes légitimes de la population sur la transition vers l’indépendance. Par la suite, s’il échoue, le Parti aura essayé et devra abandonner ce projet ou se dissoudre. Laisser la chance par la suite aux autonomistes de prendre toute la place auprès du courant nationaliste au Québec. Ce parti est arrivé à terme et doit réussir ou disparaître pour laisser la place à un parti genre, union nationale mais avec un programme pour le 21e siècle.

    Une nouvelle union nationale qui ferait du Québec, un État fédéré mais autonome, riche, moins réglementé, indépendant financièrement et énergétiquement, francophone, fier, etc.

    • God I hope you’re right. Maybe then this province can get along with the rest of the country and start supporting itself instead of living off of the other provinces. The French have no reason not to be proud but to place themselves above everyone else in their pursuit of language supremacy they have done nothing but isolate themselves and fall behind in prosperity. This PKP sounds like he cares nothing about human rights and laws – he ignores the ones on owning his shares in Quebecor and thinks it’s just to put a law into place forbidding – YES – forbidding someone to sell their own business to anyone outside Quebec if it were a country. There is something wrong in his head – this is NOT North Korea no matter what he thinks and he is not fit to run a a day camp for dogs let alone a province or, God forbid, a country.

  9. Pingback: Ultimate Exposure: Pierre Karl Péladeau’s Lack of Character | Separatist Lies Exposed

  10. Mme Marcotte,
    Votre article est très pertinent et plein de vérités bien documentées pour appuyer vos dires sur PKP. Merci de remettre les pendules à l’heure.
    Pas juste des suppositions pour détruire la réputation de quelqu’un sur Facebook mais du vécu et des paroles prononcées par ce PKP lui-même.
    C’est bon de nous rappeler ces vérités pour qu’on puisse se faire une opinion sur le personnage de PKP. La mémoire est une faculté qui oublie.
    Si j’étais péquiste, j’y penserais à deux fois avant de voter pour lui.
    Une girouette ne fera certainement pas un bon PM: avance…. Recule ….. Oui….Non…..Oui…Non….
    Mais comme électrice, non péquiste, je suis contente que vous parliez des faits pour contrer la publicité négative qu’on fait subir à M.Couillard afin de détruire sa réputation.

    Et on n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs pour influencer la population en utilisant toutes sortes de stratagèmes. Julie va s’en mêler, les artistes vont s’en mêler…… La télé va s’en mêler (ce soir à R-C, on a sorti Mme Marois du placard pour faire de la propagande péquiste, que c’était un bon gouvernement…. Bla,bla, bla….

    Il faudra être solide dans nos convictions pour ne pas se faire avaler par tout ce concert médiatique péquiste.

    PKP a sûrement des squelettes dans le placard….

  11. Mme Marcotte, vous maniez bien la plume mais dites-moi, à part d’étaler un consommé de citation de PKP… quel est donc l’objectif de votre activisme politique à part le fait d’ébaucher un état de projection qui émane beaucoup plus d’une pensée critique que constructive… AVEZ-VOUS DES IDÉES?

  12. Oui Joanne, je vous surprends avec mon dernier commentaire mais c’est parce que je pense :

    1-C’est aussi comme vous dites parce que PKP ne semble pas tellement intéressé au question de gouvernance autre que l’indépendance par ces réponses sur lesquelles il change d’idée constamment sur une très courte période.

    2-Je pense que soit il ne veut pas imposer ses idées personnelles sur divers sujets pour se concentrer sur l’indépendance ou qu’il n’a pas réfléchi très fort sur plusieurs sujets importants.

  13. La nouvelle union nationale pourrait être la Coalition Avenir Québec ou le Parti Conservateur du Québec ou un nouveau parti politique bleu.

    P.S. ce soir à Tout le monde en parle, j’ai trouvé Pauline Marois plus détendu que lorsqu’elle était en politique, je crois que la retraite lui va bien. Cette dame a été la première femme première ministre au Québec donc on lui doit une reconnaissance pour cela. Comme chef de gouvernement, elle fut hélas décevante pendant son court mandat minoritaire.

  14. Christian Gravel, renseignez-vous quand vous écrivez sur les blogues.

    S’il en est une qui de démène depuis quelques années pour faire valoir ses idées c’est bien Joanne Marcotte.

    L’illusion tranquille, le Québec dans le rouge… oui des solutions elle n’a eu de cesse d’en suggérer espérant sensibiliser au fait que le gouvernement maman déresponsabilise et paralyse l’économie du Québec.

    Et comme la droite est diabolisée et prise à partie par les médias gauchistes dès que ses promoteurs gagnent du terrain (Mario Dumont, Stephen Harper), son activisme « comme vous le qualifiez » n’en est que plus admirable.

    Elle dérange avec des arguments basés sur des faits qui poussent la réflexion à un niveau de toute évidence menaçant pour la pensée unique.

    Ce n’est pas sans raison qu’elle a perdu sa tribune dans les médias de Québecor. Elle s’est toujours refusée de défendre l’indéfendable..

    Elle s’était élevée, fidèle à ses principes de droite (tout comme l’avait fait Éric Duhaime) quand le gouvernement avait décidé d’investir dans l’amphithéâtre de Québec..

    tout comme elle le fait aujourd’hui devant la situation invraisemblable et tolérée dans laquelle se retrouve placé le Baron de presse depuis son saut en politique.

    Bravo! à Joanne qui relève les contradictions aberrantes qui parsèment le discours de PKP alors que les médias eux le protègent clairement.

    • Malheureusement Madame Beaulieu, je ne vois aucunement dans vos commentaires une base de réflexion mise à part des références et citations… AVEZ-VOUS DES IDÉES? Si oui, pour ma part j’aimerais bien en prendre connaissance et en débattre si vous le désirez… sinon écrire sur un blog sans y mettre une certaine consistance d’intérêt ne sert absolument à rien au débat!

      Entre la critique et la solution au problème, mon choix va indubitablement au second!

      Mes salutations madame!

  15. Raymond Fortin à Christian Gravel…

    Essentiellement,ce que Mme Marcotte a écrit dans son blogue d’aujourd’hui, c’est d’abord un recueil très pertinent de citations de PKP..contredites plus tard par celui-ci .Il s’agit de FAITS…Elle en conclut (il s’agit d’une IDÉE) qu’il n’est pas prêt à faire de la politique à ce moment-ci..Et

    vous,Monsieur Gravel,quelle est VOTRE IDÉE à ce sujet? En avez vous au moins une,une IDÉE? Vous pensez que les rétractations de PKP ne sont pas ridicules? Qu’il fait preuve de grande maturité politique? Dites-nous la votre IDÉE qu’on la sache…Vous critiquez sans l’émettre,et accusez Mme Marcotte de ce que VOUS faites vous même…Vous ne savez pas que ni le père Desmarais,ni le fils..ou le cousin Desmarais n’aspirent pas à diriger le Québec? CONFLIT D’INTÉRÊT…conaissez-vous ça? Jamais entendu parler?
    Mme Beaulieu vous l’a si justement signifié :¨RENSEIGNEZ-VOUS¨ …Incroyable d’écrire :¨Avez-vous des idées¨…Lisez ses livres…

    • Bonjour Monsieur Fortin, vous retrouverez joint à la présente mon commentaire… en espérant vous lire sous peu!

      Passé une belle journée Monsieur Fortin!

  16. @M. Gravel
    Mme. Marcotte démontre avec brio que PKP qui aspire à diriger le Québec, peut dire n’importe quoi et son contraire, donc qu’il n’a pas d’idées et qu’il est un expert en improvisation.
    Pour connaître les idées de madame Marcotte, je vous invite à lire ses livres.
    Et vous, quels livres avez-vous écrits monsieur Gravel?

    • Bonjour à Vous « Antitribu » il est important de s’assumer et ne pas se cacher derrière le paravent de l’anonymat comme vous le faites et vous devriez vous affirmer en ce sens, question d’honnêteté et de transparence!

      Mon commentaire se trouve dans le fil des publications d’aujourd’hui et j’aimerais bien y retrouver votre commentaire sans votre anonymat cette fois!

      Mes respects!

  17. M. Gravel,
    Un peu de respect pour les blogueurs sur ce site!
    Que vient faire votre commentaire de cet avant-midi 10h.20 au sujet de Mme Beaulieu?
    Et que vient faire votre commentaire « à propos des gens atteints du syndrome d’Asperger?  »
    Et qu’avez-vous à critiquer sur l’âge des blogueurs?
    Souffrez-vous du syndrome de supériorité?

    • @Christian ….C’est beau la démocratie M. Gravel et le droit de parole, mais il ne faut pas pietiner avec ses gros sabots sur la table du banquet, et insulter l’auteure et les participants personnellement. Vous pensez vous supérieur ?

      Mme Marcotte fait beaucoup de recherches et est presque la seule avec une poignée d’autres journalistes qui osent dire la vérité sur les enjeux politiques en appuyant fortement sur les piètres finances du Québec, alors tout ceux qui viennent essayer de l’intimider pour la faire taire ou écraser ceux qui la suivent régulièrement n’ont aucune chance içi. Ne perdez pas votre temps.

  18. Christian Gravel, vous faites de la projection…mécanisme de défense par lequel vous voyez chez autrui des affects désagréables qui vous sont propres. qui vous pousse à réagir en tirant sur le messager..

    Vous frappez fort sur la famille Desmarais.. Vous, un ancien libéral, avez su bien assimiler les dogmes péquistes.. ce genre de raccourcis diffamatoires qui pullulent sur le site de vigile: les conspirationnistes à la Philpot, l’ami du dictateur responsable du génocide rwandais et les négationnistes anti-américains à la Le Hir…

    Les Québécois se sont émancipés quand ils se sont libérés du joug du clergé.. Quand l’instruction est devenue obligatoire dans les années 1950 c’est là que les postes de direction sont devenus ouverts aux francophones.

    Le vote a été accordé aux femmes francophones bien longtemps après que les femmes anglophones aient obtenu ce droit.

    Au décès de Paul Desmarais, les Jean Coutu, Laurent Beaudoin, Lemaire, Lucien Bouchard, Bernard Landry, entre autres, étaient tous présents pour lui rendre hommage.

    Bernard Landry, invité au 24/60, avait dit de Paul Desmarais qu’il était son ami, qu’il le recevait chez lui à Verchères, que sa réussite avait été une inspiration pour les francophones et qu’à lui seul, par ses contacts à l’international, il avait été un ambassadeur incontournable pour « tous les gouvernements du Québec » .

    Bernard Landry n’avait aucun complexe à admettre que tous les PM du Québec recherchaient ses conseils. Le seul regret exprimé par Bernard Landry c’était de n’avoir pu convaincre Paul Desmarais des bénéfices de l’indépendance pour le Québec.

    Chose certaine, les fanatiques nationalistes ne joueraient pas les vierges offensées si la fortune des Desmarais servaient la bonne Cause… C’est leur fédéralisme bien plus que leur argent qui leur attire toute cette hargne.

    Hélène Desmarais est une grande amie de Pauline Marois.. Pauline Marois était présente quand cette mécène a eu droit à une marque de reconnaissance de la part du gouvernement du Québec.

    Que Gesca, stratégiquement, insuffle un second souffle à leurs journaux « régionaux », c’est de bonne guerre.

    Ce qui est bon pour Quebecor lequel, via Vidéotron, compense les pertes engendrées par ses journaux papier, ne peut ne pas l’être pour Gesca..

    Non au monopole Quebecor dont la convergence médiatique n’est d’aucune mesure avec celle de Gesca.

    Vive la concurrence.. rempart de la démocratie..

    Le PQ a autant de squelettes dans son placard que n’en avaient les Libéraux.. mais comme l’enfer est rouge et que le ciel est bleu, le PQ a toujours pu compter sur « le silence complice » de la classe médiatico- intellectuelle souverainiste pour préserver une « présumée » intégrité…

    C’est depuis les années Duplessis que la corruption instaurée en système prévalait dans les officines politique. .. Si on creusait plus loin sur les affiliations péquistes/FTQ une évidence nous sauterait aux yeux:.. les magouilles étaient pratiquées par « tous les partis » au pouvoir.

    Et le plus inquiétant dans tout cela c’est que le PQ, ce parti qui n’a jamais eu à avouer avoir trempé dans ces pratiques mafieuses, ambitionne toujours de faire du Québec un pays.. Ils ne se sont jamais amendés.. et on ne peut que présumer que dans leur pays du Québec l’éthique serait la grande absente.

    Une dictature aussi douce puisse-t-elle être? C’est refusé! Vive la liberté dont nous jouissons en ce moment et nous allons continuer bec et ongles à combattre pour qu’elle demeure intacte pour nos enfants.

    L’enjeu est trop grand et nous avons en effet le devoir de faire bloc contre l’ultime tentative des soixante-huitards nostalgiques d’imposer leur doctrine d’une autre époque et mettre ainsi un frein à l’essor de nos jeunes générations.

    • Dieu, que tu écris bien Hélène, je suis 100% d’accord. Que j’aimerais être capable de m’exprimer avec autant d’habilité et d’être capable de débattre avec autant de gusto tout en analysant la lente évolution de nos frères et soeurs québecois(ses)…incapables de démarer dans la bonne direction pour être libres du lavage de cerveau que les élus séparatistes continuent de leur imposer.

    • Madame Beaulieu, si vous prenez une seconde lecture de mon commentaire et lequel vous critiquez, aucune allégation et/ou allusion personnelle sur l’homme, sur ses valeurs, sur le père qu’il eut été pour ses enfants et petits enfants… certaines parties du contenu de mon commentaire portait sur l’homme d’affaire et non sur le père d’une progéniture et là est toute la différence!

      Vous auriez du en faire la distinction, il me semble? Je peux très bien aller à une excursion de pêche avec un copain sans nécessairement avoir envie de m’associer en affaires avec lui et/ou de partager la même allégeance politique… c’est ce qui fait la beauté des êtres dans la différence des cultures entre tous et chacun de nous.

      À la lecture de votre commentaire à mon égard, je percevais le long chemin menant au Mont Golgotha et portant lourdement la croix sur mes épaules… par chance que nous sommes à l’ère de Bill Gates, sinon j’en serais réduit à me retrouver sur sa gauche… qui sait?

      En conclusions, il n’appartient pas aux jeunes générations de porter la croix des erreurs des générations précédentes… mais plutôt à ceux et celles ayant mal exprimés leurs droits de vote dont la raison relève beaucoup plus d’un endoctrinement purement politique qu’autre chose!

      Il faut savoir donner au suivant de manière juste et équitable sans intérêt aucun!

  19. Bravo, Mme Beaulieu, pour votre dernier commentaire.
    J’admire votre facilité à vous exprimer et à corriger le tir.
    Excellente réponse à M. Gravel!

  20. Madame Edwardh, j’ai pris l’initiative de consulter votre blogue question de faire connaissance avec ce cher Dominius Vormirscum qui semble selon mon humble avis vous servir de courant d’influence politique…

    Si j’étais vous… j’irais sans tarder chez Renaud Bray et non pas chez Archambault (Québécor) un livre au contenu pédagogique et fort instructif surtout pour les non initiés pourrait sans aucun doute vous apporter toute la lumière nécessaire… il s’agit de l’oeuvre de « κριτικός » l’empirisme naïf, la réfutabilité et l’art de la rhétorique sont des sujets très bien vulgarisés et sauront vous apporter de bien meilleures connaissances et ce, à tous les niveaux!

    Bonne lecture!

  21. Christian Gravel, quel esprit tordu que le vôtre!

    Au Québec le succès est malvenu et plus encore quand il s’agit de celui d’un Québécois franco-ontarien.

    Voilà maintenant que vous vous attribuez le rôle de victime! Le bon et le mauvais larron? Vous me voyez attristée de vous sentir accablé à ce point!.

    Les Québécois ont jeté la religion avec l’eau du bain..

    Ce deuil a été difficile à assumer pour certains et cette perte de repères leur étant devenu insupportable ils ont fait du nationalisme une religion.. Hors du PQ, pas de salut…

    Les Desmarais se sont donc ainsi retrouvés excommuniés.. à l’instar de tous les méchants fédéralistes.. L’amalgame que l’on fait d’eux avec le capitalisme sauvage nous rapporte aux années 1930-1940..

    « Le traître et le juif » et les demi-civilisés de Jean Charles Harvey sont toujours d’actualité.

    Quel visionnaire il aura été ce Jean Charles Harvey, ce précurseur de la révolution tranquille.. cet éveilleur de conscience a payé cher pour avoir osé confronter le discours de la bien-pensance …. il a été complètement évacué de l’histoire.

    C’est complètement renversant de voir nos intellectuels se servir en 2015 de ces mêmes méthodes de censure éculées..

    Un jour on se réveille et on découvre que le monde a changé!

  22. En fait s’il veut faire l’indépendance il prend pas le bon moyen. En fait, le fait de se départir de tous ces médias, il se départi de tous les outils nécessaires à l’accomplissement du but visé. Au lieu de se présenter en politique si son but premier était la souveraineté il se servirait de ses entreprises afin de passer le message sans être menotté par les contraintes politique et il s’arrangerait avec ses  »amis » pour faire élire une marionnette au sein du parti afin de mettre tout ça en place (politiquement parlant). Donc, a mon avis, même si je crois que PKP veut bien d’un pays et qu’il est profondément indépendantiste, je ne crois pas du tout que son but premier soit de faire du Québec un pays!

    • Alors Daniel son but premier c’est quoi ? J’aimerais vous entendre développer cette question ! Ça m’intrigue !

    • Pierre karl Péladeau possède à lui seul autant de baccalauréats et maîtrises que les trois hommes forts du gouvernement réunis soit Philippe Couillard, Jean-Marc Fournier, Carlos Leitao. De plus, PKP est aussi le seul a jouir d’une aussi forte expérience des affaires dans le secteur privé au sein de tous les députés et ministres de l’assemblée Nationale. En affaire, il ne suffit pas juste de savoir compter, il faut aussi des couilles!

      Nommez moi un seul premier ministre depuis le dernier siècle qui était d’abord et avant tout un véritable homme d’affaire ?

      Mon opinion quant à votre question serait celle-ci: Primo « LE DÉFI » personnel d’atteindre un objectif d’une dimension sans précédente serait sa principale motivation. Secondo: Pour honorer la pensée de son père qui était un fervent nationaliste reconnu. Cet aspect doit le hanter puisqu’il voue une grande admiration envers le leg de son père.

      Vous avez raison d’émettre l’hypothèse qu’il pourrait demeuré à la tête de Québécor et se choisir une marionnette pour en arriver à ces fins aux niveaux politiques mais cela serait de bien mal connaître la droiture de l’homme en Pierre Karl Péladeau. Il est fait d’un moule à part des autres et le Québec à cette unique chance dans son histoire de bénéficier d’un tel personnage.

      La question que bien des gens devraient se poser est » Désirons nous encore d’un politicien d’expérience ou d’un véritable homme d’affaire pour mener l’entreprise QUÉBEC INC.?

      L’indépendance est aussi importante pour un pays qu’une hypothèque que tous aspirent à payer le plus rapidement possible afin d’être maître chez soi! Un pays est un levier économique autrement plus puissant qu’une province même chose pour une propriété fortement hypothéqué!

      Le fédéral est un outil dont tous les provinces peuvent désormais se dispenser et quant au principe de péréquation… retiré de votre état financer la dépense qu’occasionne le fédéraliste et vous aurez la réponse quant à la viabilité de l’indépendance!

      Salutations!

    • Jean-Claude Michaud | 20 avril 2015 à 16:26

      Alors Daniel son but premier c’est quoi ? J’aimerais vous entendre développer cette question ! Ça m’intrigue !
      Monsieur Michaud, je ne prétends pas connaître son but exactement. Par contre, je mentionne qu’il serait sans doute plus facile pour lui de se servir de ses contacts et des ses entreprises afin de rassembler les gens que de le faire par la politique. Donc, à défaut de me tromper, pour répondre a votre question, le motif premeir a sa candidature pourrait s’expliquer par l’envie du pouvoir et les avantages que lui apporteraient son passage à la vie politique.(humblement mon avis)

      PS: À défaut de certaines personnes ici qui semblent avoir la science infuse, moi c’est n’est qu’une opinion

    • Idée intéressante mais si c’est ça, il se donne du trouble en tabarouette. Être simple député, c’est pas très très stimulant et très exigeant.

    • Idée intéressante mais si c’est ça, il se donne du trouble en tabarouette. Être simple député, c’est pas très très stimulant et très exigeant.

      C’est exactement pour ça que je crois pas en ses discours. Comme vous le dites si bien pas très stimulant et très exigeant!

  23. Un « Blog » a comme pour objectif de regrouper des gens et que ceux-ci puissent intervenir intelligemment et au meilleur de leurs connaissances par le biais de leurs opinions sur des sujets précis. L’essence même d’un « blog » n’est pas d’orienter une cible partisane quant aux opinions puisque le cas échéant, tous les intervenants seraient de la même opinion et/ou devraient l’être… Il faut avoir la répartie facile et répondre du tac au tact aux esprits qui s’échauffent rapidement, ce qui me semble le cas chez certains dans ce « blog ».

    Madame Marcotte devrait rectifier le tir et aviser tous les blogueurs présents que l’actuel « blog » peut présenter des courants politiques qui divergent et ce, à toute fin que de droit!

    Démocratie oblige!

    • Bien d’accord avec vous Christian que le but d’un blog est d’échanger et de confronter nos idées dans le respect mais dans le but de présenter ses arguments et opinions. J’ai eu des discussions animés avec plusieurs personnes ici à quelques reprises.

      Je ne suis pas souvent d’accord avec Hélène mais j’ai eu des discussions intéressantes et je salut le fait qu’elle est très articulé et qu’elle me semble très cultivé ! Notre principale divergence est sur l’indépendance, le nationalisme et l’empire financier Desmarais.

      Je crois qu’elle sous-estime l’influence des Desmarais sur les parti libéral provincial Québécois et fédéral Canadien, en plus que sur Sarkozy qui a été aidé par M. Paul Desmarais pour prendre le pouvoir en France. Power Corp. ne possède pas ni TVA ni le Journal de Mtl ou de Québec mais la Presse peut servir pour véhiculer ses idées politiques par le biais de ses éditoriaux fédéralistes et ses entreprises principales sont dans tous pleins de domaines ; assurance, finance, pétrole des sables bitumineux je pense, investisseur avec la caisse de dépôt dans plusieurs projets, sans doute très intéressé à avoir sa part du gâteau du Plan Nord qui va être subventionné par l’État Québécois essentiellement par le biais de Hydro-Québec. Quebecor est seulement impliqué dans le domaine des communications et de la culture. Les deux entreprises par contre, sont appelés à avoir des liens et investissements avec le gouvernement du Québec et du Canada.

      Je n’ai rien contre le fait qu’un franco-ontarien est eu un tel succès mais il faut souligner qu’il a cultivé des relations avec les politiciens et les gouvernements donc aussi la Chine pour faciliter ses projets privés et obtenir sans doute des permis, autorisations, prêts, etc. On sait qu’il était reçu comme un président de pays en Chine. Il ne faut pas présumer de rien et faire de fausses accusations mais il est certain que les hommes politiques doivent garder une certaine distance avec les milliardaires et les grandes entreprises pour garder leur indépendance politique et préserver l’intérêt général.

    • De tout le contenu que je viens de lire en provenance de ce triste sire , j’en arrive à la conclusion qu’il est atteint des problèmes qu’il attribue à tout le monde : ses commentaires trempent dans la sauce dite « de cible partisane ». Je ne connais pas le cheminement politique de ce C.Gravel, mais je sais où il a abouti, et il est incapable de s’extirper de sa partisanerie. Je me fous de quelle génération sont les blogueurs, mais je sais que toute personne sensée, de quelque génération que ce soit, ne saurait espérer avoir comme premier ministre, une personne aussi dépourvue de la chose politique, des débats, des idées et qui semble incapable de se présenter en public , à tout le moins, bien vêtu. Ça suffit le triturage philosophique et idéologique pour nous convaincre que vous êtes le seul détenteur de l’objectivité. Une petite cure de psychanalyse serait peut-être la bienvenue, non ?

    • Monsieur Roy plutôt que de me faire des attaques personnelles… auriez-vous un sujet à débattre sur ce blogue afin que je puisse confronter vos idées… qu’en dites-vous? Cela serait beaucoup plus constructifs que vos insultes gratuites à mon égard?

    • Je suis d’accord avec vous. La seule chose qu’on peut demander c’est d’en rester au niveau des idées et de ne pas s’en prendre aux personnes qui commentent sur ce blogue.

    • Madame Beaulieu, en tout respect, j’ai émis mon opinion sur l’actuel sujet du « blog » dois-je obligatoirement être de votre avis? Il n’est toutefois pas exclu que je le devienne tout dépendant du sujet et j’espère que vous êtes de mon avis à cet effet sinon ce « blog » servirait ultimement à ceux n’acceptant pas la contrainte de voir leurs opinions subir la critique!

  24. M. Gravel,
    Qui êtes-vous pour dire aux autres blogueurs ce qu’il faut faire ou ne pas faire, ou encore redéfinir les critères de l’honnêteté et de la transparence selon vos normes.
    Un tel comportement ne peut venir que d’un égo surdimensionné.Il faut admettre que c’est un atout quand on est un adepte des idées à la mode et qu’on met son nom bien en évidence
    C’est certain que vous risquez des commentaires élogieux mais parait-il que ce n’est pas désagréable.
    Bel effort, mais je continue d’utiliser mon pseudo qui me donne une liberté que j’apprécie énormément.

    • @ Antitribu: pour répondre à votre commentaire à mon égard, je dirai ceci: J’assume depuis toujours mes opinions sur les différents blog et jamais je ne me suis caché derrière l’anonymat d’un pseudonyme par principe et conviction et aux respects de l’ensemble des blogueurs qui n’ont crainte de s’identifier.

      Quant à la dernière ligne de votre commentaire sachez qu’une personne qui se cache derrière un pseudo ne peut prétendre comme vous le faite à jouir d’une pleine liberté!

      À bon entendeur!

  25. Je tiens à vous remercier Monsieur Michaud puisque j’aborde dans le même sens que vous. Il est vrai bien évidemment qu’Hélène est une femme très articulée sauf qu’il faut plaider sa cause avec un effet de toge certain, afin de lui démontrer l’autre côté de la médaille!🙂

  26. Mes salutations M. Gravel. Je pense que notre amie Hélène pourra répondre par elle-même et ce fera un plaisir de vous répondre par ces arguments et opinions. Vous semblez vous aussi une personne très articulé et très cultivé.

    J’espère que le Parti Québécois va choisir le meilleur chef pour le diriger et proposer éventuellement un projet clair pour faire du Québec un pays indépendant par une question courte et claire, des réponses claires pour répondre aux inquiétudes des indécis et fédéralistes ouverts à l’indépendance si celle-ci est faite avec transparence, rigueur, choix libre et éclairé.

    Un nouveau pays peut être une occasion de se donner une constitution moderne, républicaine, laique, plus démocratique et libératrice à condition que le peuple soit consulter dans le processus et pas seulement les groupes d’intérêts corporatifs du Québec : grandes entreprises, syndicats, groupes sociaux, lobbys divers, tous des organisations qui de gauche ou de droite siphonnent les milliards de dollars durement gagnés par les contribuables et les entreprises qui créent de la vraie valeur ajouté pour la nation. Ce pays pourra aussi simplifier son administration publique en éliminant un niveau de gouvernement et en dégraissant sa propre fonction publique en transférant à nos villes, régions et citoyens plus de pouvoirs.

    Le mouvement souverainistes principalement dominé par le centre-gauche oublie souvent de vouloir libérer les individus et pourtant c’est ce qui a fait le succès de notre puissant voisin américain pendant longtemps, des individus forts et libres. Je pense qu’une social-démocratie moderne devra intégré cette idée. Je pense que c’est aussi pour cela que beaucoup de gens de droite ou centre-droite craignent que l’indépendance soit un virage vers plus d’État et de programmes sociaux. Pourtant dans ce pays, il y aura des partis de toutes allégeances. Je pense même que la polarisation sur la question nationale fera place à un débat gauche-droite comme dans tous les pays démocratiques de la Terre.

  27. Cependant, je pense que le Peuple Québécois s’attend à des réponses claires de ces politiciens car nous sommes à la croisé des chemins le Québec est très endetté et il faut un plan pour réduire notre dette et pas seulement balancer le budget. Il faut réviser notre modèle québécois pour le rendre viable à long terme. Ce modèle ne doit pas être une religion mais un outil pour aider les gens à s’entraider et se développer. Actuellement, on s’enfarge dans la bureaucratie au Québec. Cela réduit la qualité de nos services publiques comme la santé et l’éducation.

    • Le peuple du Québec est désabusé du cynisme des politiciens et les générations à venir auront fort à faire pour changer la donne en ce sens. Il est vrai et comme vous dites que nous sommes à la croisée des chemins et très lourdement endettés… la faute en revient uniquement aux politiciens d’avoir si mal administré l’état et si les déboires économiques devaient leur être imputable quant à leurs mauvaises décisions, les politiciens y penseraient par deux fois avant de jouer avec le trésor des contribuables!

      Malheureusement, des gens se lancent en politique sans avoir les compétences nécessaires. Il me semble qu’il devrait y avoir des critères rigoureuses au niveau des connaissances avant de faire un tel saut en politique. Combien de politicien sont là pour les bonnes raisons à part et pour près de la majorité leurs intérêts personnels?

      Pensons seulement au Docteur Bolduc et à sa prime lors de son départ… il a répondu aux journalistes qu’il n’avait aucunement honte de l’encaisser puisque Philippe Couillard fit de même à l’époque???

      Si vous lisez régulièrement La Presse, rarement il est question de Philippe Couillard pris dans l’étau d’un article compromettant son intégrité et pourtant???

      La réforme Couillard de 2005 aurait coûté plus de 1,5 milliard et le ministre Barrette vient de passer littéralement la « Chainsaw » dans la réforme de l’ancien ministre de la santé… Il est assez étonnant de voir la résilience des Québécois quant à cette erreur monumentale d’un ministre maintenant devenu premier ministre?

      L’austérité est principalement du à des erreurs de gouvernance de la sorte et le même manège dure depuis toujours… et les citoyens sont de plus en plus taxés et endettés.

      Mettons de côté toute partisanerie et/ou allégeance politique… devons-nous modifier le cours de notre histoire ou s’engloutir encore un peu plus dans la même philosophie de gouvernance qui d’un gouvernement à l’autre, les déficits n’ont jamais cessés de faire croître la dette!

      L’élite économique et l’establishment savent pertinemment bien qu’un peuple endetté est mieux contrôlable qu’un peuple dont les finances sont saines. En ce moment, le seuil d’endettement se situe à 164% par Canadien. Il est évident qu’un tel taux d’endettement fait l’affaire du fédéraliste… pour ainsi tuer dans l’oeuf toute idée d’indépendance!

      Mais… la souffrance d’un passage obligé d’une austérité à répétition pourrait aussi motiver un peuple de passer de la parole aux actes!

  28. @M. Gravel,
    Qu’est-ce qui me garantit que votre vrai nom est Christian Gravel. Absolument rien.
    Moi je préfère Antitribu parce ça fait réagir les émotifs. Si je voulais me cacher, je choisirais un pseudo du genre « Christian Gravel ».

  29. Mme. Marcotte, je fais partie de ceux qui suivent régulièrement et « silencieusement » votre blog. Mais, aujourdh’hui, après avoir pris connaissance de certains commentaires, j’ai éprouvé brusquement le besoin de vous remercier du travail que vous faites, d’exprimer mon admiration pour le courage d’avoir osé à le faire et de vous encourager à continuer. Soyez assurée, que nous sommes nombreux à partager à 100% vos idées et que vous n’avez pas besoin de corriger quoique ce soit sur ce blog. Merci!

    • Merci Katia S., mais le débat est sain en autant qu’on respecte les personnes. Le truc, c’est d’en rester sur le plan des idées… ou au moins d’essayer.

  30. Mme Marcotte,
    Moi aussi, je suis votre blogue régulièrement et j’ai toujours remarqué que le respect était de mise entre les blogueurs.

    Mais aujourd’hui, je ressens un malaise face aux commentaires et critiques envers certains blogueurs.

    Mme Marcotte, je veux respecter votre façon de faire que je trouve bien correcte sur votre blogue et non pas me faire dicter par une tierce personne quoi dire et quoi faire. Ce n’est pas certainement à ce nouveau venu de faire sa loi. Et en plus, d’envahir ce blogue par ses propos dénigrants.

    Comme le dit Katia, moi aussi, j’éprouve le besoin de vous remercier pour tout le travail que vous faites, un travail gigantesque pour nous tenir informés. J’admire votre courage de voguer à contre-courant et de continuer malgré tout.
    Vous avez tout mon appui et mon admiration.

    PS: n’en déplaise à un certain blogueur, je me sers d’un pseudonyme tout en agissant avec respect et savoir-vivre.

    • Loulou, de mon côté, je vous dis que vous pouvez utiliser un pseudo si vous voulez et que je pense également que M. Gravel peut demander à certains pourquoi ils le font. Je pense que c’est dans les deux cas, la liberté d’expression. Je pense qu’il faut limiter cette dernière seulement si certains font de la propagande haineuse ou la promotion de la violence. Ce n’est pas le cas de personne ici heureusement.

  31. And my comment was removed because I’m an anglophone? I am going to make the same suggestions for the anglophone articles and blogs = the francophones are living in the past and blind. No GD wonder we are going broke fast here

  32. Il est évident qu’un tel taux d’endettement fait l’affaire du fédéralisme!..

    Et PKP serait vraiment l’homme de la situation???

    Bernard Bujold a écrit une biographie sur Pierre Péladeau, le père.. Ce dernier était nationaliste mais s’est toujours refusé à mélanger affaires et politique..

    Le bilan de Pierre Karl Péladeau en tant qu’homme d’affaires en est un de décroissance. En 2009 Quebecor world a été mis à l’abri des créanciers..

    Pierre Péladeau, père, avant son décès n’aurait jamais investi autant d’argent dans Sun Média comme l’aura fait son fils suite à son décès.. avec les résultats que l’on connaît.. PKP a dû vendre à perte il y a quelques mois.

    Les actionnaires minoritaires de Quebecor (plus de 40%) ont entrepris une poursuite contre Quebecor pour avoir investi l’an dernier dans une maison de production au bord de la faillite.. sans qu’ils n’aient eu leur mot à dire..

    Mitch Garber, homme d’affaires québécois, ami des René Angelil, Guy Laliberté et Daniel Lamarre a défait le mythe entretenu au Québec sur le sens des affaires de PKP.. verdict.. mauvais gestionnaire de l’entreprise héritée de son père..

    De l’international, PKP s’est replié au Canada et depuis 2009 dans son pré-carré québécois.. Mulroney, PDG , de Québecor, parrain de Romy Snyder Péladeau, avait déclaré que PKP avait compris que l’unilinguisme au Québec était favorable à la convergence entre ses divers organes médiatiques..

    C’est ce plan sur lequel mise Quebecor.. garder les Québécois captifs de leur langue française dans un univers anglophone… cotes d’écoutes assurées.

    PKP a trahi Stephen Harper après que ce dernier lui eut facilité l’achat de Sun Média et l’acquisition de spectres à un coût bien inférieur à celui payé par les compétiteurs canadiens.

    PKP a trahi Jean Charest après l’avoir courtisé pour obtenir un amphithéâtre payé par les contribuables..

    Depuis l’élection de Pauline Marois la machine Quebecor a été mise au service du PQ.. documentaires, articles complaisants, amalgames inventés pour démolir l’adversaire…

    Le parti Québécois a été perverti par les Caribous pressés de voir leur fantasme se concrétiser avant de mourir. Ce parti est en délit de démocratie. La fin justifie les moyens.

    Une oligarchie s’installe en douce.. le seul pays occidental à avoir expérimenté le pouvoir absolu d’un Magnat de la Presse est l’Italie.. pays qui tarde toujours à se relever de l’état de pauvreté dans lequel l’ère Berlusconi l’a laissé.

    Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument..

    PKP est un imposteur en politique.. la marionnette des fanatiques de l’identitaire. Les Québécois ne sont pas dupes.

    Ce sera sa femme qui l’aura perdu en l’entraînant dans sa folie des grandeurs.. Quand ils vont tomber ça risque de faire mal.

    Car le Canada étant ce qu’il est, un pays de droits et liberté, l’histoire des indépendantistes québécois ne peut que mal se terminer..

    Les Québécois méritent mieux que cette petite élite qui à trop se gratter le bobo nationaliste n’arrive pas à guérir du passé, à se libérer du mirage d’un idéal qui n’a jamais existé..

    • @ Hélène Beaulieu: Est-ce un pur délire ou le synopsis d’un mauvais film de série B que vous venez de décrire sur l’actuel blogue? Je vous suggère une camomille apaisante si vous désirez trouver un sommeil réparateur… j’en suis littéralement bouche bée, wow!

      Mais dites moi Hélène, suis-je sur un blogue ou dans une secte quelconque?

  33. Félicitations pour votre blogue Mme Marcotte ! Vos textes sont toujours très intéressants !
    Concernant PKP, je pense que les péquistes voient surtout en lui la possibilité d’utiliser son empire médiatique pour faire leur propagande. Sa principale motivation à devenir chef du PQ est de faire du Québec un pays. Pour le reste, il ne dit pas grand chose ou quand il affirme un fait, il se contredit après. Menteur ou dissimulateur ?

    Concernant le malaise de certaines personnes suite à des commentaires écrits plus haut : Ne vous en faites pas ! Monsieur a le droit à ses opinions, même si je ne les partage pas. Par contre, à l’occasion, le ton de ses commentaires est condescendant. Cela m’a fait un peu sourire, car je connais une personne dans son genre. Ne réagissez pas trop émotivement à ses commentaires, car c’est probablement ce qu’il cherche (vous faire réagir ). Ignorer le tout simplement !

    • @ Valérie: D’entrée de jeu vous flattez Mme Marcotte question de vous allouer le droit d’émettre ensuite des attaques sur le plan personnel et contre deux personnes sans que cela n’en soit nécessaire… votre manière irrespectueuse et préjudiciable me remémore aussi une personne que j’ai bien connu… et que j’ai pardonné à maintes reprises tout comme je m’efforcerai de le faire aussi pour vous. Le poids de votre argumentaire est indubitablement égal à votre opinion, vide de sens!

    • En défendant Mme Marcotte nous nous faisons attaquer.  Je pense qu’il est temps de chasser M. Christian Gravel, il n’apporte absolument rien au blogue de Joanne à part la chicane. Renee Houde Edwardh 514 287 1778

  34. Incidemment, « si j’étais l’ami des libéraux » j’essaierais par les temps qui courent d’évaluer toute la pertinence de le demeurer et comme la chanson le dit si bien  » Libérez-nous des libéraux  » !

    Aux gens offensés de par mes positions… désolé de ne pas être de votre avis!

  35. Mme Marcotte, j’ai réussi tel que prévue à mettre un peu de piquant sur votre blogue… malgré quelques coups reçus, je me porte merveilleusement bien… l’humour et la politique sont mes loisirs favoris!

    Au plaisir chers ami(e)s!

    • Un petit brin ‘D’air vous ferais du bien. Mais je sais que vous allez me sortir votre belle chanson du genre que vous prenez l’air amplement et que tout est bien correct. Donc comme je vois très bien votre petit jeu je vous dirai ceci: Get a life ça presse!

  36. Monsieur Gravel,
    Quand vous aurez de vrais arguments à apporter plutôt que des remarques sur les autres blogueurs, ça nous fera plaisir de vous lire.
    Quant au piquant… on s’amuse comme des p’tits fous ici. J’espère que vous vous êtes amusé un peu.

    • Après analyse, je considère que l’actuel débat est biaisé compte tenu plus spécifiquement de l’article en rubrique qui recèle à priori une forme de dénigrement évidente contre Québecor Média et Als, le tout se référant au congédiement de Madame Joanne Marcotte par Québecor.

      Pour ces raisons, je n’ai plus aucune intention de participé à ce blogue!

  37. Grand bien vous en fasse!

    Mme Marcotte n’a pas été congédiée, elle a été muselée.. Si elle avait consenti à faire des excuses et à rentrer dans le moule Québecor elle n’aurait fait qu’ajouter son nom à la très longue liste des journalistes qui ont troqué leur libre arbitre contre leur job…

    Joanne s’est tenue debout.. et elle a démontré qu’elle pouvait très bien faire valoir ses opinions sans la machine Quebecor..

    Bravo! Joanne..

  38. Est-ce que certains ont regardé le budget fédéral conservateur ? Un budget assez prudent mais aussi quelques mesures intéressantes autant conservatrices que progressistes; céli bonifié, nouveaux crédits d’impôt, mesure intéressante pour le transport en commun et donc l’environnement qu’on dit souvent que les conservateurs négligent mais cette fois ils vont donner un coup de main à nos municipalités.

    Je pense que dans la situation précaire en Alberta avec la baisse du prix du baril de pétrole, M. Harper et M. Oliver ont fait de leur mieux et ont un budget responsable pour aller en élection. Je pense que le Québec tant qu’il fera partie du Canada est mieux servit par ce parti que le parti libéral du Canada sous Trudeau qui n’est pas très expérimenté et qui n’a pas un programme tellement emballant pour la population Canadienne.

    De plus, Harper n’envahit pas de champ de compétences provinciales avec son budget et les baisses d’impôts pour les petites entreprises bénéficiera au Québec, une nation de pme.

  39. Bonjour ! Mme Marcotte,…et vos « fans finis !!»

    Profitez-en ! car je ne perdrai pas mon temps à vous écrire une seconde fois …

    C’est vrai vous avez droit à votre opinion…mais si votre but est uniquement de rassembler vos partisans, ce n’est pas très intéressant, car pour comble de malheur ils mâchouillent TOUS du même côté !!.. Que des assiégés » et des «pleutres cachés derrière HarPEUR .Pas fort pour défendre un soi-disant pays « Canadian » qui n’a d’ouverture que sa « fermeture éclair Anglo-Brito=monarCHIQUÉE longtemps… pour tout argument.
    Lorsque « la liberté et l’indépendance » nous font peur à ce point, il vaut mieux rester camper dans son sous-sol et choisir dès maintenant d’être transformés en statue de cire au musée Canadian de préférence…ou encore en « statue de sel »…Mais faites très attention en vous retournant….de protéger vos précieux derrières!!…Car si le sel sert d’agent « Conservateur », je ne doute pas que le Canada va se dissoudre aussi rapidement que les « eaux éternelles » des chutes Niagara .

  40. Quel bel exemple de diarrhée verbale que le commentaire de mtilly2346 qui étale sa frustration dans un ramassis de clichés tous plus éculés les uns que les autres.
    Comme la liberté et l’indépendance ne semble pas lui faire peur un bon travail sur sa personne serait recommendé dans ce sens-llà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s