Chroniques: La CAQ + les médias nous mentent-ils?

Chroniques de la semaine:

Joanne Marcotte sur les bons et mauvais coups de la CAQ, lundi 11 mai 2015

Denis Julien sur les sondages, la sous-estimation du vote conservateur, la propagande anti-austérité et le manque de rigueur de certains médias, mercredi 13 mai 2015.

6 réflexions sur “Chroniques: La CAQ + les médias nous mentent-ils?

  1. Les manipulateurs de l’opinion publique s’activeront comme jamais suivant le couronnement de PKP.,

    Oui nos médias nous mentent et on aura encore rien vu… La diabolisation de Harper et de Couillard fera consensus auprès de toute la classe médiatique..

    Richard Martineau nous prévient.. le PLQ est content de voir PKP devenir chef du PQ et le PLQ va jouer dur!!

    Pourquoi pensez-vous qu’ils ont sorti toutes ces histoires sur PKP? suggère Martineau

    Martineau nous prend pour des imbéciles.. sa chronique sur PKP,chef du PQ, nous éclaire sur la stratégie de victimisation du bon PKP qui se dessine dans le combat à finir contre les méchants libéraux.

    Il faudra demeurer alertes..Le gros bon sens des Québécois sera mis à rude épreuve.. Attachons bien nos tuques car la fourberie de certains pourrait atteindre des sommets inégalés..

    Selon Martineau nous serions en troisième période avec un score de 3\3.

    Nul besoin d’être devin pour voir le penchant partisan du « franc? » tireur Martineau..

    .

    • Hélène: Très difficile pour les gens du Journal de parler de PKP sans que les lecteurs y voient de la partisanerie. On voit là que le mal est déjà fait. Le fait que PKP fasse de la politique jette un discrédit sur tous les journalistes sans exception.

      On raconte en effet que le PLQ serait heureux d’avoir PKP à la tête du PQ. Si c’est le cas, c’est vraiment pas dans l’intérêt du Québec, une telle situation.

      Personnellement, j’ai bien hâte de voir le résultat du 1er tour. Je me dis que c’est là qu’on va voir la nature véritable des péquistes. Sont-ils plus indépendantistes qu’amoureux du modèle social-démocrate québécois? Sauront-ils se rallier derrière quelqu’un qui n’a pas la culture de concertation péquiste dans le sang, c’est le moins qu’on puisse dire. On a déjà vu un exode de 4 députés du PQ quand le PQ avait appuyé l’amphithéâtre avec des fonds publics.

      Il y a beaucoup de gens de la gauche montréalaise et des péquistes qui n’aiment pas du tout le fait que le Québec se dote d’un aspirant PM magnat de presse. Ils ne sont pas tous inconscients.

  2. Joanne, j’en suis rendue à douter que le vote péquiste se fasse en toute honnêteté.. Les péquistes ont le choix ou bien de voter par internet ou bien par téléphone.. Est-ce que Jean-Marc Léger sera mis à contribution et étirer l’élastique en faveur de PKP?

    J’ai de la difficulté à croire ce qu’on raconte, à savoir, que le PLQ serait heureux d’avoir PKP à la tête du PQ.
    Ce ne serait ni dans l’intérêt du Québec « ni dans celui du PLQ ».

    Je trouve que le PLQ depuis leur élection manoeuvre plutôt bien en terrain hostile.. Je ne les crois pas masochistes au point de se souhaiter la poursuite d’un tel scénario.

    Les péquistes détestent Philippe Couillard.. j’ai entendu Bernard Landry déclarer que même Jean Charest n’avait jamais été aussi loin pour défendre le fédéralisme comme c’est le cas pour Couillard.

    On tente de propager que Philippe Couillard n’aime pas le Québec.. mais les gestes posés par Couillard en défense des intérêts québécois face au fédéral contredisent ces assertions.

    Que ce soit son rapprochement avec l’Ontario, son allocution devant la députation de Toronto (réhabilitant un exercice délaissé par les PM du Québec depuis 50 ans), son discours décomplexé face à Ottawa de qui il attend plus d’autonomie pour les provinces ainsi que la reconnaissance du caractère distinct francophone du Québec, tous ces gestes ne font qu’exacerber l’agressivité des péquistes à son endroit.

    Je pense que c’est par stratégie que le PLQ a décidé d’attendre que PKP soit choisi chef de l’opposition avant de pourfendre l’indéfendable conflit d’intérêts dans lequel le baron PKP se retrouve..

    En début de mandat le PLQ n’avait pas encore eu le temps de faire ses preuves.. s’atteler trop tôt au cas PKP aurait été suicidaire..

    Je crois moi aussi que beaucoup de gens de la gauche montréalaise et des péquistes n’aiment pas que le Québec se dote d’un aspirant PM magnat de presse mais, comme ils se retrouvent devant une alternative pire encore pour eux, un PM libéral et fédéraliste « radical », il se pourrait aussi que dans cette optique, ils se bouchent le nez et votent pour PKP…

    Vincent Marissa, un peu avant les élections de 2007, avait écrit une chronique donnant des informations sur la garde rapprochée de PKP.. les Bock Côté, Éric Bédard, Jacques Beauchemin, Frédérik Bastien, Joseph Facal….Richard Martineau en faisait aussi partie.

    Martineau a apporté sa contribution en exposant son obsession contre l’islam.. (inspiré lui aussi par Finkielkraut).. les lecteurs ont été bombardés de dizaines de chroniques à ce sujet..

    Très difficile de parler de PKP sans que les lecteurs y voient de la partisanerie.. c’est qu’avec un tel éléphant dans la pièce il est clair que les chroniqueurs marchent sur des œufs.. ils connaissent les limites à ne pas dépasser… et ils ne les dépassent pas… le plus loin qu’ils se permettent c’est en utilisant le « oui »…. MAIS…

    Chantal Hébert l’a très bien exprimé à TLMEP… elle ne voit comment elle pourrait pratiquer son métier en toute liberté dans pareil contexte..

    J’ajoute que je ne crois pas que ceux qui font partie du cercle rapproché de PKP pourraient ne pas souhaiter le voir atteindre son but… et… je les comprends..

  3. Très difficile pour les lecteurs du Journal de parler de PKP sans que les lecteurs y voient de
    la partisanerie : mais elle est bien réelle cette partisanerie, juste à lire les textes de J.J Samson,
    et combien de textes sur PKP cette semaine : parlez en en bien ou en mal… moi aussi j’ai
    des doutes sur le vote et je ne suis pas la seule à le penser. On veut faire de PKP une victime et
    on sait que cela fonctionne au Québec. Hier à Denis Lévesque J.J Samson défendait pas mal
    son « boss » il disait que c’était un très bon administrateur et qu’il y avait eu des chroniques dans
    le journal à ce sujet pour le démontrer,mais il a oublié de dire que dans beaucoup d’autres on
    démontrait le contraire , pour un supposé fédéraliste, il pense de plus en plus comme un
    Péquiste.Dans son passage à la radio, Denis disait qu’ Anne Marie Dussault faisait monter
    sa pression : il n’est pas le seul !!! J’espère que les gens vont voir clair, car ce ne sont pas les
    médias biaisés qui vont les aider.

  4. Les chroniques qui suivront le couronnement de PKP seront à surveiller….

    Les Bock Coté, Mario Dumont, Lise Ravary, Denise Bombardier, Jean-Jacques Samson auront fort probablement de la difficulté à cacher leur satisfaction, pour ne pas dire leur fierté…..

    Leur Boss qui prend du gallon en route vers la plus haute fonction de l’État…. Wow! Chose certaine, aucun de ces chroniqueurs n’aura à craindre pour sa job au lendemain de cet avènement, bien au contraire!

    Et si certains quittaient par principe… à l’exemple des 4 députés péquistes!!..

    Pensons-y même pas! Pourtant quel beau geste de conscience sociale pourrait poser ces journalistes..

    Ils étaient tellement nombreux à marcher sur des œufs depuis le saut en politique de PKP.

    La situation deviendra intenable alors qu’ils devront à nouveau défendre l’indéfendable pendant la Commission parlementaire…. et plus encore pendant les trois années à venir.

    Juste à imaginer, par exemple, l’impact qu’une lettre ouverte co-signée par ces journalistes pour exprimer le malaise ressenti pourrait avoir sur les dirigeants de Quebecor… les bons journalistes ne courent pas les rues au Québec..

    C’est en toute en toute connaissance de cause qu’ils se font complices.. L’indulgence envers la langue de bois des journalistes ne saura plus se justifier.

    L’enjeu pour la société est énorme.. le fanatisme nationaliste qui guide le PQ devient une menace pour la démocratie.. Ce parti est liberticide… c’est un fait…

    Les journalistes devront s’assumer et cesser les tergiversations… il devient évident qu’ils se sont laissés prendre au mirage de PKP Sauveur.. et l’espoir qu’avec lui tout redevient possible!

    Les citoyens se devront d’être vigilants s’ils veulent éviter de voir leur sens critique emporté par la vague PKP…

    Les chroniqueurs utilisent le principe de projection.. Les Martineau et Bock Coté anticipent pour nous les gestes vicieux qui se dessinent en provenance du PLQ…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s