À Sam Hamad: Quesse vous faites-là???

Attendez me-nute là. Qu’est-ce que je lis ce matin? Que le gouvernement Couillard assisté de son ministre de l’Emploi et du Travail, Sam Hamad,

entend appuyer les deux plus grandes centrales syndicales du Québec dans leur lutte contre la transparence syndicale?

Si ce gouvernement avait vraiment à coeur la défense des travailleurs, la création d’un environnement propice au développement, il serait, au contraire, tout à fait heureux que le gouvernement canadien ait adopté (enfin!) le projet de loi C-377 qui contraint les organisations syndicales à ouvrir leurs livres.

« Le rapport de force entre travailleurs et employeurs risque d’être déséquilibré », se plaint le trésorier de la CSN, Pierre Patry. J’ai des p’tites nouvelles pour vous, Monsieur Patry. Ce rapport de force, il l’est déjà… déséquilibré… à la faveur grossière d’organisations qui croient ne pas devoir rendre de comptes à  personne.

Qu’y a-t-il de si menaçant à rendre publics certaines informations des organisations syndicales, telles:

– Nom de tous les salariés gagnant plus de 100 000$;

– Toute dépense de 5000$ et plus, et son bénéficiaire;

– Temps consacré par les employés à des activités politiques et de lobbying non liées aux relations de travail.

Rien. Les travailleurs, que dis-je, la société!!! que vous prétendez défendre a le droit de savoir ce que vous faites avec l’argent qu’ils vous confient. Ne vous humiliez pas non plus à comparer les organisations syndicales aux entreprises privées. Ces dernières rendent des comptes à leurs actionnaires; vous avez à rendre des comptes à vos cotisants (forcés) et à l’ensemble des contribuables qui vous font vivre.

Daniel Boyer, le patron de la FTQ, est offusqué. « Ils veulent nous empêcher d’appuyer des causes avec lesquelles nous sommes solidaires. Ils veulent s’immiscer dans nos affaires », a-t-il martelé, au téléphone, furieux.

Euh… Oui. Vous n’avez pas à défendre des « causes avec lesquelles nous sommes solidaires » (ex: étudiants du printemps 2012). Votre mission: défendre les conditions de travail de vos cotisants. Pour le reste, c’est pratiquement du détournement de fonds (sans compter les épisodes de corruption, d’abus de pouvoir, de tordage de bras d’entreprises concurrentes, etc.).

En ce moment, les syndicats ne sont pas tenus de révéler au grand public ce qu’ils font avec les cotisations de leurs membres. Des informations sont fournies, mais de manière ponctuelle, à la discrétion des syndicats.

« Si quelqu’un m’appelle pour me demander une information financière, je vais la lui donner. Il n’y a pas de cachette », assure M. Boyer .

Ben oui, quin. On croit ça dur comme fer.

Mais le paragraphe le plus choquant de l’article est le suivant:

Le ministre du Travail, Sam Hamad, entend appuyer les syndicats du Québec dans cette bataille. Son attachée de presse, Maria Henriquez, a dit que Québec « n’était pas favorable au projet de loi ». « On est en train d’étudier comment articuler notre action », a-t-elle dit.

Quessé ça? Ai-je besoin de rappeler au premier ministre Couillard et au ministre Sam Hamad que les cotisations syndicales sont déductibles d’impôt. Que JE paie, bien malgré moi, les organisations syndicales pour qu’elles me siphonnent davantage le fruit de mon travail? Ai-je besoin de vous rappeler que je dois participer à ces organisations désuètes, immobilisantes qui contaminent les environnements de travail, même si je ne suis pas syndiquée? Que si on faisait un sondage, ici là, aujourd’hui, qu’il y a bien des chances que de nombreux travailleurs décideraient de se dé-syndicaliser?

En 2011, un sondage révélait, en effet, que:

Plus de la moitié (54,4 %) des gens syndiqués au Québec affirment qu’ils préféreraient ne pas être syndiqués s’ils en avaient le choix. – Les Québécois voudraient des syndicats plus transparents.

J’imagine qu’aujourd’hui, ce chiffre doit être supérieur à 54,4%!

Alors M. Hamad, voici ma suggestion. Si vous voulez vous amuser avec le monde syndical, révisez plutôt le Code du travail. Votre gouvernement veut créer un environnement propice au développement économique? Soyez cohérents et de grâce, ne luttez pas contre une loi que le Québec n’aurait jamais eu le courage d’adopter.

53 réflexions sur “À Sam Hamad: Quesse vous faites-là???

  1. Vous avez raison; c’est totalement scandaleux, ignoble, illogique et de mauvaise foi.
    Je pense que le Québec syndical et ses sales petits secrets n’est pas mieux que ce qu’on aime critiquer de la Russie ou de la Corée du Nord.

  2. J’ai besoin de savoir ce qui cloche dans ce projet de loi sur la transparence syndicale. Ça presse que Sam Hamad et le Gouvernement nous livrent les arguments qu’ils entendent défendre. Il y a peut-être des éléments dans le projet de loi qui contreviennent aux Chartes des droits et libertés. Je ne suis pas un spécialiste de ces questions. Je suis un citoyen et j’ai besoin de savoir. Pour le moment, les arguments avancés par Madame Marcotte me semblent raisonnables. Toutefois, comme d’habitude, elle nous livre certains arguments plus populistes qui rejoignent la population. Je me trompe peut-être. Le projet de loi nous cache peut-être aussi des choses qui vont trop loin et ne respectent pas nos valeurs démocratiques. Je me répète : je veux les deux côtés de la médaille pour comprendre. Je suis surpris de la position du Gouvernement et j’ai besoin de connaître ses arguments. Je ne suis pas anti-syndical. Je me méfie de certaines positions « de droite » qui, trop souvent, manquent d’équilibre, trop mur à mur comme prise de position. Les extrêmes n’ont pas trop ma faveur. Je cherche l’équilibre.

  3. Vite ça presse un contrRANDdu des livres des syndicats, je serais prêt à parier que ceux qui quitteraient les syndicats sont les plus performants qui se font tirer vers le bas.

  4. Toute une « dégelée » servie à Sam Hamad par Normandeau-Duhaime au 93.3 ce midi concernant son appui aux centrales syndicales contre le projet de loi fédéral sur la transparence des syndicats!
    Nathalie et Éric sont du même avis que vous, Mme Marcotte.
    Et moi aussi.
    Je n’en reviens pas de cet appui du parti libéral aux syndicats après tous leurs mépris envers les libéraux.
    Que se cache-t-il en dessous de ça? M. Hamad pense-t-il que les syndicats vont courber l’échine devant les coupures, les négociations, l’austérité?
    S’il pense les avoir dans « sa petite poche » en agissant ainsi, il se trompe…. Royalement.

    • J’espère seulement que le PLQ n’a pas l’indécence de se servir de ça pour participer indirectement à la campagne électorale fédérale. D’autre part, je vois très mal comment le Québec, comme province, peut se mêler d’une loi fédérale. Si c’était l’inverse, on grimperait dans les rideaux.

  5. Uniquement pour couper l’herbe sous les pieds du PQ….en plus ces organisations continueront a fournir des bras au PQ au moment des élections…

  6. « Ne vous humiliez pas non plus à comparer les organisations syndicales aux entreprises privées. Ces dernières rendent des comptes à leurs actionnaires; »

    Oui mais ils ne rendent PAS de comptes à leurs EMPLOYÉS. Comme si Harper faisait QUOI que ce SOIT pour aider les Québécois… Vous me faites bien rire… Il est le premier à saboter l’économie du Québec eb coupant les crédits d’impôts fédéraux des REER de la FTQ.

  7. Les syndicats sont extrêmement puissants ici. Je sais très bien que le MM Hamad et Couillard font ça pour acheter la paix afin de choisir leurs combats. Une nouvelle publiée en juillet ça dit une chose. On aimerait ça que ça ne fasse pas beaucoup de bruit. Les syndicats de le fonctions public sont des parasites ici et heureusement le fédérale, commence à y voir.

  8. Vous avez entièrment raison. Rien ne me surprend de Sam Hamad. Environ un mois après l’élection d’avril 2014, j’étais allé diner avec une connaissance, un ex député provincial sous Bourassa, et il m’avait demandé ce que je pensais du nouveau cabinet des ministres….Je lui avais répondu que ça semblait bien à part deux chainons faibles M. Bolduc et M. Hamad car ils avaient prouvé, sous la gouverne de M. Charest, qu’ils étaient des incompétents….. Souvenons-nous du niaisage que M. Hamad avait fait au ministère des transports jusqu’à ce que M. Charest le remplace par M. Moreau. En terminant, il me semble que Sam Hamad a appuyé M. Couillard dans la course à la chefferie….Est-ce la raison pour laquelle il a été nommé et est encore ministre? Scratch my back and I’ll scratch yours ???.

  9. Bravo Johanne. J’aime donc lire de tels propos. Cette forme de banditisme légalisé devrait être tout simplement aboli. Je ne comprends toujours pas pourquoi les tétons de syndiqués donnent autant d’argent gagné à la dure sans être capable de savoir ce que la petite mafia en fait. Bien d’accord que le code du travail devrait obliger les syndicats à utiliser exclusivement les cotisations à des fins d’amélioration des conditions de travail des payeurs ( si tant il en reste encore à améliorer ). Je pense que Sam Hamad en a fumé du trop bon dernièrement.

  10. Bravo madame Marcotte! Encore un sujet et des questionnements tout à fait pertinents. Il nous faudrait écrire à M.Hamad afin de lui demander à quoi il veut en venir en se connectant directement avec les syndicats? Qu’il laisse ce travail « chummy-chummy » « d’affiliation syndicale » au PQ qui sont très bons avec les syndicats. M.Hamad est supposé travailler pour les citoyens « ordinaires » souvent non syndiqués ou alors syndiqués obligatoires qui n’ont eu aucun choix de se syndiquer.

  11. Dans la Charte Canadienne des Droits et Libertés, partie I article 2, il est inscrit ce qui suit:

    2. Chacun a les libertés fondamentales suivantes :
    a) liberté de conscience et de religion;
    b) liberté de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression, y compris la liberté de la presse et des autres moyens de communication;
    c) liberté de réunion pacifique;
    d) liberté d’association
    Pour ce qui est du droit d’association, contrairement aux autres 3 autres droits, on a interprété qu’une fois qu’un vote est tenu sur une cause, tous doivent y adhérer.
    Pour moi cette interprétation est une perversion de ce droit (qui est individuel), et de cette perversion découle tous les abus des associations syndicales, celles-ci exerçant des monopoles sur leurs ‘sujets’.
    En réglant cette injustice on viendrait régler un tas de problèmes en redonnant le pouvoir aux citoyens au lieu des  »représentants syndicaux ».

    • J’approuve à 200% (mieux que 110% !!)
      J’ai d »ailleurs déjà écrit un article sur ce sujet en 2012 (journal universitaire en ligne).
      Le revoici:
      ____________

      Je syndicalise, tu syndicalises, nous syndicalisons

      Bon, je pense qu’il va falloir commencer par presenter des excuses, des circonvolutions sémantiques, des “mais non mais non”, “c’est pas ça que je voulais dire”, etc. D’accord, d’accord mais en petite quantité seulement; et à petite dose.

      Sommes-nous dans une veritable démocratie, une démocratie digne de ce nom?

      Si au Québec, on tenait réellement compte de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, (ONU, Adoptée par l´Assemblée générale dans sa résolution 217 A (III) du 10 décembre 1948) on n’aurait guère besoin de l’anémique Charte des droits et libertés. Et certaines choses ne pourraient pas se produire tandis que d’autres le pourraient:

      Article 20
      1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.
      2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

      Oui oui, sauf au Québec… qui apparemment ne se préoccupe ni des droits, ni de l’homme…

      PERSONNE au Québec ne serait obligé de cotiser à un syndicat et encore moins à un syndicat désigné ou un syndicat «maison» et plusieurs syndicats pourraient offrir leurs services aux employés, en toute égalité et équité.
      (comme partout en Europe d’ailleurs!). C’est ça paraît-il la “formule Rand”, la formule idéale pour se faire arnaquer en long, en large et en travers.

      D’autre part, l’un n’empêchant pas l’autre, TOUS les travailleurs (Y compris ceux de McDonald, y compris les employés des services de gardes qui se battent actuellement pour une meilleure reconnaissance) auraient le DROIT de se syndiquer SANS DEMANDER LA PERMISSION À QUICONQUE ET ENCORE MOINS AU GOUVERNEMENT
      (comme partout en Europe d’ailleurs!)

      ET AUSSI:
      Dans le même ordre d’idées, les employeurs N’AURAIENT PAS LE DROIT de demander à leur personnel technique une renonciation à leurs droits moraux, droits d’auteur, brevets, etc.

      Article 27
      1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
      2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l’auteur.

      Oui oui, sauf au Québec…

      Pour en revenir au “syndicalisme à outrance” (et encore, je ne parle meme pas de la construction, la collusion et tout le reste); le syndicalisme de type “société distincte” veut-il preserver ses courageux travailleurs du risque élevé de burn-out à chaque changement de modèle de balai non précédé de 16 h de formation…?? Après tout, on donne bien des cours d’éthique aux élus…

      Tiens, je me souviens… je me souviens d’avoir eu un «gros» problème dans un cégep où j’ai enseigné (élèves pour la plupart amorphes, exigeants, déjà désabuses, feignants, capricieux, incultes, mal éduqués et j’en passe). Problème tellement important que, pour la première fois de ma vie, je demander une rencontre avec “mon” syndicat… Normal, on me prélevait d’office une forte cotisation syndicale destinée à me faire protéger et défendre par mon cher, très cher syndicat… Eh bien, mon cher et très cher syndicat m’a royalement laissé tomber. Je n’étais pas permanent et je n’avais pas suffisamment d’ancienneté… Mais j’avais suffisamment de salaire pour me faire rançonner par une bande de feignants principalement occupés à se faire réchauffer du café et à gloser sur tout et rien…

      Tiens encore, j’ai pu observer une scène croquignolette sur un grand chantier industriel ttrrrèèèsss syndiqué… vous savez, le type de chantier en perpétuelle faillitte, inévitablement et régulièrement sauvé (toujours “in extremis”) par notre bon gouvernement…

      Cas technologique de haute complexité: un câble électrique à déplacer, posé à meme le sol.

      solution logique:
      se pencher, saisir le câble, déplacer le câble
      temps requis: 5 minutes
      personnel requis: 1 personne
      coût approx (temps et matériel): 3 $

      solution retenue:
      appeler un lift (chariot)
      convoquer l’électricien (1 personne)…
      et son équipe (une douzaine de gars)
      temps requis: 1heure
      personnel requis: 13 gars
      coût réel (temps et matériel): environ 800 $

      Ce doit être ça le progrès, faire moins avec plus…

    • Je souscrit à 100% avec les propos de Madame Normandeau et Monsieur Duhaime dans ce dossier et je prie notre Premier Ministre, Monsieur Philippe Couillard de ramener Sam Hamad à la raison dans les plus brefs délais.

      Il y a de la crédibilité de tout son gouvernement.

  12. Les syndicats,c’est selon moi le problème no 1 a régler au Quebec. En réglant ce problème, beaucoup d’autres se régleront par la suite. Ca prends du courage pour s’attaquer a ces bandits et les Conservateurs n’en manque pas. Pour Hamad, est-on surpris? Moi non. Cet individu n’a aucun courage politique et il l’a demontré plus d’une fois.

  13. Quand on parle de syndicats, le terme plus exact est mafia-syndicale. Quand on parle de président d’un syndicat, le terme plus exact est parrain. Quand on parle de cotisation, il est plus exact de dire pizzo-cotisations.

    Y aura-t-il un jour un gouvernement qui aura le courage d’abolir la formule Rand pour permettre l’exercice du droit constitutionnel de la liberté d’association? L’espoir est faible envers le gouvernement actuel, parce qu’en plus, il se fait complice de l’Omerta syndicale. Ce n’est pas pour rien que la pieuvre étant ses bras dans toute la fonction publique.

  14. «J’espère seulement que le PLQ n’a pas l’indécence de se servir de ça pour participer indirectement à la campagne électorale fédérale.»

    Je pense, non, je pense pas, je suis sûr que le PLQ fait campagne contre les conservateurs. Et pas juste le PLQ. Les syndicats et la majorité des médias(surtout au Québec) font campagne contre les conservateurs

    • Ce qui m’énerve le plus c’est que le NPD se glisse à travers tous ces petits règlements de compte politiques et que l’on se retrouve avec un État-Providence , dans les culottes des syndicats, à dépenser plus d’argent qu’on leur en donne en impôts. Ce serait un désastre pour le Québec et pour la nation, la vraie.

  15. Juste à voir la liste d`épicerie qu`à fait le PM du Québec en vue des élections fédérales, je suis convaincu que ça lui dérange pas du tout des hausses de taxes et d`impôts fédéral aux citoyens et même un déficit fédéral pour plus d`argent pour son gouvernement(du Québec).

    Et voyez l`énergie que d`éploie le PM du Québec dans sa lutte au réchauffement climatique. Il arrête pas de parler contre les conservateurs à chaque occasion qu`il peut. On sait bien que Trudeau et Mulcair avec une taxe carbone à l`échelle canadienne sont dans la lignée des politiques environnementales du PLQ.

  16. Et si on ne peut compter sur le gouvernement actuel, faudra-t-il devoir attendre que le temps fasse son œuvre?..

    A moins que la polarisation échoue et que dans trois ans la CAQ demeure une alternative.. Rien n’est moins sûr! François Legault a toute une pente à remonter..

    La réaction incrédule de la « libérale » Nathalie Normandeau, devant l’appui de Sam Hamad aux grandes centrales syndicales, peut peut-être laisser place à une interprétation stratégique en vue de l’automne chaud qui s’annonce pour le PLQ??

    Si c’était le cas ce serait d’une maladresse renversante. Me semble que le très fédéraliste Philippe Couillard ne peut laisser passer cette occasion que donne le projet de loi C 377 d’imposer enfin plus de transparence de la part des organisations syndicales.

    Je lisais une statistique sur antagoniste.net indiquant que chez les boomers le taux de syndicalisation est très élevé.. et il est au plus bas chez les 18\24…

    Il n’y a vraiment aucune fierté à retirer du comportement égocentrique des boomers.. L’esprit de sacrifice, ils ne connaissent pas!!

  17. Y a-t-il encore un doute de qui détient le vrai pouvoir au Québec. Nos élus ne sont que des pantins et ce sont les syndicats qui tirent les ficelles. Il n’y a rien d’autre à comprendre de l’opposition du gouvernement provincial à une loi fédérale pour la transparence syndicale. Aucune autre conclusion n’est possible.

  18. Je crois que c’est plutôt Harper qui empiète sur une compétence PROVINCIALE du Ministère du travail du Québec et Sam Hamad n’a pas le choix de défendre une compétence provinciale qui relève de son ministère. Harper va encore perdre en Cour suprême.

    • Si c’est strictement une juridiction provinciale, comment expliquez-vous qu’il y a un ministre de l’emploi et Développement social à Ottawa ? Son nom est Pierre Poilièvre….

      Bonne journée

  19. Une autre montée de lait de Normandeau-Duhaime contre Sam Hamad, suite aux résultats d’un sondage sur la transparence syndicale par le National Post. Informations entendues pendant leur émission ce midi au 93.3.
    Majoritairement, les gens sont d’accord avec la loi sur la transparence syndicale du gouvernement fédéral. Et au Québec, on est aussi à majorité pour ce projet de loi et même de la part des QC francophones.
    Sam Hamad va devoir s’expliquer et ça presse.
    Et revenir sur ses propos controversés….

    Y a-t-il un « deal » entre Hamad et les chefs syndicaux, comme le mentionne François1 dans un blogue précédent?

  20. Coudon! Sam Hamad serait-il un péquiste déguisé?? Il refuse de s’expliquer à l’invitation de Normandeau\Duhaime..

    Un aveu de ne pouvoir défendre l’indéfendable??..

    Il trahit ses électeurs qui aux dernières élections lui ont donné leur confiance..

    Ce serait-on trompé à ce point sur Sam Hamad?? Je n’en reviens pas!

    Il faut lui écrire, lui faire savoir notre indignation..

  21. C’est aberrant! C’est à se demander qui a le plus à cacher? Il me semble que le gouvernement provincial devrait se réjouir de cette loi (sans compter qu’ils n’ont pas eu « l’odieux » de la faire! Mais pis encore, ses actions à venir seront faites à même les fonds publics, nos impôts!

  22. Entendu à Normandeau\Duhaime l’explication suivante:

    Le gouvernement n’est pas contre le principe de transparence mais le problème réside dans l’aspect juridique, dans celui de l’ingérence dans les compétences provinciales.

    Le gouvernement laisserait les syndicats faire la job. Il y aura contestation de leur part à l’automne prochain..

    Peut-on présumer que le gouvernement compte récupérer cette action posée par les syndicats pour faire d’une pierre deux coups.. dénoncer l’ingérence du fédéral mais en même temps faire valoir que plus de transparence de nos administrations syndicales québécoises devra aussi s’appliquer?

    Peut-être que. le gouvernement prépare en ce moment une loi spécifique à la province?

    La voie ouverte par le fédéral aurait alors servi de tremplin pour le Québec.. le PLQ ne peut faire abstraction des susceptibilités indépendantistes..

    Le tollé serait soulevé mais avec une poigne beaucoup moins solide pour les répliques démagogiques péquistes.

    Il sera plus difficile pour le PQ d’amener les Québécois, qui auront suivi les tenants de la poursuite syndicale, à endosser la logique partisane qui sera propagée dans les médias biaisés.

    • Si c’est une question de juridiction, alors que le gouvernement québécois ponde un projet de loi sur la transparence syndicale, qu’il le porte fièrement et qu’il assume son orientation de transparence. La CAQ appuiera sans doute le projet de loi.

    • N’êtes-vous pas fatiguée de trouver toutes sortes d’excuses pour ce gouvernement qui patine sur la bottine et ne peut se brancher.???? Comme le chantait Dalida :…. PAROLES….PAROLES…. PAROLES……. Ils ont toute la latitude dont ils ont besoin, étant majoritaires……Rappelez-vous le projet de loi sur les fonds de pension dans les municipalités……ça, c’était du stock, mais le projet était parrainé par un ministre qui a du cran, ce que Sam Hamad ne possède malheureusement pas !!! J’ai hâte que Couillard l’envoie à la place qu’il mérite, soit l’arrière-banc….

    • Difficile à dire. Je me fie sur ce que Sam Hamad faisait quand il était ministre sous le gouvt Charest…Est-ce un ballon que le gouvt envoie ???

  23. Et si c’était Couillard « comme dans le comité Castonguay »??

    « Les coulisses du comité Castonguay » p. 2, juin 2011 Joanne Marcotte.

    « La morale de l’histoire: le Québec boucle dans le diagnostic.. Les solutions sont connues, mais il est encore trop périlleux politiquement de réformer le système.

    La lâcheté des politiciens et l’emprise qu’exercent les groupes corporatistes sur ce secteur d’activité économique sont autant de raisons qui justifient l’inaction et l’immobilisme en la matière. » (JM)

    Joanne quelle note donneriez-vous en 2015 au PLQ dans la réforme de la santé depuis son élection??

    La situation a-t-elle évolué?? Si non il ne sert plus à rien d’attendre quoi que ce soit du projet de loi C377..

    D’attendre quoique ce soit ni du PLQ et encore moins du PQ.. reste Legault présentement courtisé par PKP?
    Pas sûre!

    Si le fond du problème en est un de mentalité, il est illusoire de croire en une solution avec la tendance qui se dessine d’épurer le Québec de tout ce qui a trait à la culture anglophone.. le pragmatisme? C’est pas demain la veille!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s