La revanche

N’y a-t-il pas quelque chose de malaisant dans l’ardeur que mettent les analystes politiques à couvrir la cause criminelle entourant « l’affaire Duffy »? Ne trouvez-vous pas un brin excessif le traitement qui en est fait, et bizarrement obsessive, l’attitude quasi-jouissive des journalistes?

On parle ici d’un remboursement de dépenses de 90 000 $…  Dépenses faites par le sénateur conservateur Duffy, jugées inacceptables par le bureau de Stephen Harper, mais ultimement remboursées personnellement par l’ex-chef de cabinet du PM, Nigel Wright.

Je le sais. On a voulu étouffer l’affaire (la pression médiatique se faisait sentir) en faisant croire au remboursement des dépenses par Duffy lui-même alors que cela n’a pas été le cas et en s’épargnant peut-être un scandale résultant d’une vérification externe conduite par Deloitte & Touche.

L’affaire Duffy: Un « Catch-22« 

Croyant s’en tirer rapidement à bon compte, question de ne pas nuire au premier ministre, Nigel Wright a-t-il fait preuve d’une erreur de jugement? Sans doute. Le premier ministre Harper lui-même aurait-il pu clore l’affaire, en laissant tomber son sénateur? Aurait-il pu ainsi se délivrer d’un boulet politique et s’éviter une crise? Ceux qui le croient sont bien naïfs. En réalité, pour Harper, c’était un Catch-22. Une situation perdant-perdant. Aucune porte de sortie.

S’il n’exigeait pas de remboursement, la meute des opposants au gouvernement Harper aurait crié à un manque d’éthique et au gaspillage de fonds publics; s’il « clairait » son sénateur, cette même meute aurait salivé à l’idée de remettre en question le jugement et le leadership d’un premier ministre qui nomme de tels sénateurs.

Plus encore, si le gouvernement avait opté pour une réforme du règlement, question d’éclaircir la nature des dépenses permises, certains sénateurs auraient été vus comme délinquants et encore là, c’est la fête dans le clan anti-Harper.

Une quête de longue date

Depuis plus de 2 ans maintenant, ce clan anti-Harper salive à l’idée que le procès criminel du sénateur Duffy puisse révéler que le PM connaissait d’où venait le fameux paiement de 90 000 $. Lorsqu’au premier jour du procès, l’ex-chef de cabinet Nigel Wright confirme les propos de Harper à l’effet que ce dernier n’avait pas été avisé de la véritable provenance du remboursement, une déception est presque palpable chez les « pundits« . Aucune bombe politique.

Qu’à cela ne tienne: une nouvelle cible est définie. Refusant d’en rester là, voilà que l’on vise maintenant l’entourage immédiat du premier ministre et bon sang, avec un peu de chance, on finira bien par trouver quelqu’un qui insinuera d’une façon ou d’une autre que c’est Harper lui-même qui a échafaudé toute cette conspiration pour cacher au public le grand stratagème démoniaque entourant des dépenses de 90 000 $…

Quel cadeau pour les partis d’opposition dont celui de Thomas Mulcair du NPD qui s’en régale, quelle douce revanche pour une certaine élite médiatique qui en a marre de Harper, marre de sa soi-disant « culture du secret », marre de ne pouvoir poser des questions qui n’ont rien à voir avec le sujet du jour, marre d’être méprisée par un gouvernement qui préfère contourner le filtre biaisé de la Tribune parlementaire, marre des coupures à la CBC/Radio-Canada.

À terme, les contribuables et les électeurs conservateurs souffriront-ils du fait que la garde rapprochée de Harper (et peut-être même Harper lui-même; on ne le saura probablement jamais) ait voulu cacher le fait que ce n’est pas Duffy lui-même qui a remboursé les dépenses?

Réponse: difficile à dire. L’important pour le 4e pouvoir, soit celui des médias, c’est de finir par inscrire dans l’esprit des gens, une certaine impression, une ambiance de cachotterie, de malversations et de malhonnêteté de la part du gouvernement.

Relations pourries entre les conservateurs et les médias?

Tout cela dit, il n’y a aucun doute que la qualité des relations entre le gouvernement Harper et certains médias est exécrable: en fait, elle est pourrie, particulièrement dans le cas de la CBC et de Radio-Canada.

Cinq ans après l’arrivée de Stephen Harper au gouvernement en 2006, le journaliste Norman Spector rend compte de l’atmosphère au Parlement à la veille de l’élection 2011 qui allait pourtant donner une majorité de sièges au Parti conservateur du Canada. Quelques extraits d’un de ses textes de l’époque:

La plupart des courriéristes parlementaires étaient plus à gauche que le premier ministre, (…) C’est un secret de polichinelle que plusieurs courriéristes détestent M. Harper (…) Un chroniqueur de l’Ottawa Citizen a même écrit que le métier de mafioso était plus en accord «avec les talents et le tempérament» de M. Harper, un chroniqueur du Toronto Star a pour sa part comparé les mises en garde de M. Harper contre une élection printanière au régime de Hosni Moubarak et à celui d’autres dictatures arabes du même acabit.

Après avoir limité à cinq le nombre de questions venant des reporters couvrant sa campagne, le chef conservateur n’a pas joui d’une seule journée de couverture positive.

Est-ce ce à quoi on assiste présentement? Aucune couverture positive? Possiblement. Je me suis personnellement amusée à faire le décompte des articles portant sur la campagne électorale de nos 3 grands quotidiens (La Presse, le Journal de Montréal, Le Devoir).

Durant les 2 premières semaines de cette campagne, 42% des articles portent spécifiquement sur le Parti conservateur du Canada de Harper (13% sur le NPD; 8% sur le PLC) et plus des deux-tiers de ces articles (67,3%) lui sont nettement défavorables (27% sont plutôt neutres; 6% sont « friendly »)

Remarquez bien que ce ne sont pas seulement les médias québécois qui sont atteints de ce qu’un chroniqueur du Canada anglais a dénommé le « HDS », le Harper Derangement Syndrom. Notons également que ces derniers jours, nos Manon Cornellier (Le Devoir), Chantal Hébert et Vincent Marissal (La Presse) pour ne nommer que ceux-là sont pratiquement à temps plein sur le cas Duffy quand ils ne sont pas occupés à étaler eux-mêmes leurs préférences partisanes sur Twitter.

Harper a-t-il rendu la vie difficile aux journalistes depuis son arrivée au gouvernement? Sans aucun doute. Y a-t-il des décisions qui sont difficiles à expliquer autrement que par une méfiance extrême envers certains groupes susceptibles d’utiliser l’information de façon plus partisane et corporatiste qu’objective (ex: questionnaire long de recensement)? Je le pense.

Mais est-ce que les Canadiens sont plus ignorants depuis l’avènement de Stephen Harper, comme le suggère un auteur romancier canadien publié dans le New York Times recommandé par la journaliste de la maison Radio-Canada, Emmanuelle Latraverse (remarquez comment Latraverse insinue par ce Tweet que l’opinion vient de nos voisins américains)? Calmons-nous, bon sang.

TweetLatraverse

Des médias syndiqués et partisans

La vérité, c’est que certains politiciens en viennent à comprendre une chose: il y a des moments où il n’y a rien à gagner en s’exposant inutilement aux médias; mieux vaut trouver d’autres façons de rejoindre la population (ce qui semble être plus toléré par les courriéristes parlementaires de l’Assemblée nationale avec PKP que ceux du Parlement canadien avec Harper).

Ajoutez à cela que les journalistes sont eux-mêmes syndiqués, que leur syndicat (tout comme celui de la FTQ) participe activement, comme lobby, à influencer l’opinion publique avec les cotisations syndicales de leurs membres et vous avez là un autre facteur qui contribue à la fragilisation de nos démocraties (voir la vidéo ci-bas).

Peut-on espérer une couverture de campagne parfaitement objective? Non. Nous y sommes, à cette ère des chroniqueurs d’humeur et de l’infotainment tant dénoncés par les mêmes personnes qui se moquent de certains médias américains.

Ce qu’on peut faire par contre, c’est de réaliser que leur opinion (incluant la mienne), le jour du vote, ne vaut probablement pas plus que celle de l’homme de la rue, souvent détenteur d’une sagesse populaire qui fait et défait nos gouvernements.

37 réflexions sur “La revanche

  1. Tout à fait juste dans le mille madame Marcotte. Le plus grand danger qui menace actuellement la démocratie et les institution démocratique est ce quatrième pouvoirs que vous décrivez si bien….

  2. The Duffy affair that should have died long ago will surely be trailed deep into the mud until October. Who did wrong…Duffy and Wallen! They will go free and the media will blame Harper, Wright is a very religious man and religion sometimes clouds judgement. He should have consulted Harper before giving the money. Personnally I would have made Duffy work so many hours in teh Senate without pay, until his debt was repaid.

    Ygreck is such a genius. Some small town in Quebec has an event about human trying to catch pigs in the mud, which I totally condemn. Good cartoon: http://ygreck.typepad.com/ygreck/2015/08/festival-du-duffy.html

  3. Tant de gens déteste Harper mais aussitôt qu’on leur demande pourquoi leur seul argument est : «-C’est un croche»… Ah oui ?? Élabore; Qu’a-t-il tant fait de si croche?? : «-Ben… Toute c’que les journalistes parle là»… Et le vide dans le regard s’ensuit… Décourageant, et ce sera surement le NPD, dont personne n’est capable de révélé aucune de leurs intentions, mais qu’ils sont convaincu que «eux ils sont correct» qui prendra le pouvoir sur de si forts arguments!!!!

    • Certaines personnes semblent avoir oublier le scandales des commandites des libéraux alors oui ils sont tout crochés eux aussi. Et que dire des 2 millions et quelques poussières que le NPD refuse de rembourser aux contribuables pour avoir utiliser des fonctionnaires pour leur campagne. Alors ils sont croches eux aussi

  4. Ça prend du courage et vous en avez,pour écrire un blogue comme celui-là! Vous avez raison et le dire comme vous le faites va en éclairer plusieurs! Bravo Joanne vous avez tout à fait raison de dénoncer ce 4ième pouvoir!!

  5. Je suis intéressée par la politique mais malheureusement, je ne sais plus qui lire pour avoir des nouvelles sans partie pris. Pour l’international, j’écoute et je lis les nouvelles couvertes par les médias français mais en ce qui concerne la politique canadienne et québécoise, je suis mal prise!

    Il n’y a aucun professionnalisme de la part des journalises québécois. Dommage car le Québec est tellement petit (en nombre de citoyens) que ceux-ci devraient être encore plus rigoureux que tous les autres.

  6. En tout cas, moi ce ne sont pas les médias gauchiste anti-Harper du Québec qui vont me faire changer d`idée. J`en connais trop sur la politique, l`économie et le social et mes idées sont totalement faites. Les conservateurs sont pas parfait mais s`est eux qui se rapprochent le plus de ma ligne de pensées et ils auront mon vote le 19 octobre.

  7. Les journalistes et les tribunaux font tout un plat pour un petit maudit 90k$ qu’une personne a payé pour une autre personne et ça ne nous (les contribuables) a pas coûté un sou. Il est où le problème??. Je suis presque certain que Mike Duffy, le vrai responsable de cette merde, va s’en sortir avec rien car les règlements étaient vagues et ça nous aura coûté des $$$$ inutiles pour payer le juge et les avocats de la couronne…..En plus, Duffy est représenté par un bon avocat..

  8. Mme Marcotte, j’apprécie votre analyse pointue de la situation. Je pense que c’est une vengeance de l’intelligensia médiatique contre M. Harper. Cette affaire de 90K$ ne mérite sûrement pas autant d’effort de la part du quatrième pouvoir qui en passant n’a pas de compte à rendre au public Canadien. Si on regarde les scandales des libéraux qui se chiffrent en millions de dollars détournés à des fins de graissage des amis il n’y a aucune comparaisons possibles.

    En parlant de reddition de compte, je prend pour exemple les organes de presse qui ne font pas partie du conseil de presse du Québec (un organisme visant à instaurer et maintenir une niveau éthique et professionnel pour les journalistes mais dont le pouvoir est très limité) et qui n’ont donc aucun compte à rendre à personne. J’aimerais bien un Ordre professionnel pour les journalistes comme celui des ingénieurs ou des médecins qui offrent une protection certaine aux citoyens lorsqu’un des leurs agit à l’encontre de leurs règles. Malheureusement le quatrième pouvoir est laissé à lui même au détriment de son indépendance et sans encadrement législatif adéquat.

    Préparons nous à des années d’amateurisme médiatique. Après les journalistes s’inquiètent de l’effritement de leur métier à cause des médias sociaux. Heureusement qu’il y a les médias sociaux…

  9. Le bal des hypocrites! Toute la classe médiatique québécoise se déshonore..

    La paille et la poutre…

    Miroir joli miroir dis-moi qui est le plus beau? Stephen Harper et son bilan économique…. les candidats des autres partis souffrent trop de la comparaison.. alors les médias partisans s’affairent à lui briser le portrait.

    Les autoproclamés intellectuels québécois s’affairent à la crétinisation des Québécois…

    Un poisson commence toujours à pourrir par la tête…

    Je pense que le PQ a dépassé les bornes…

    Vers qui se retourner pour des opinions qui font avancer le débat?

    Les Joanne Marcotte, Normandeau\Duhaime, des valeurs sûres..

    Les Tasha Keiriddin, Ezra Levant, qui seront parmi les chroniqueurs invités à Maurais Live…

    Je me demande par contre comment Dominique Maurais fera pour composer avec les Denise Bombardier, Jean-Jacques Samson sans s’autocensurer..

    Quoi attendre d’André Arthur?? Pas certaine qu’il élèvera le débat..

    L’arrivée de Jeff Fillion au retour sera aussi à surveiller..

    Stéphane Gasse et Jérôme Landry à CKOI, on oublie cela

    Il ne faut surtout pas manquer l’incontournable antagoniste.net Twitter…

    Jeff Fillion sur Twitter nous dirige vers un lien sur les radios parlées dont on prédisait la fin aux USA.. on y apprend qu’au contraire les radios parlées sont devenues un média d’influence plus que jamais..

    Alors, comme vous pouvez le constater, ceux qui comme nous, sont concernés par la stabilité économique on est loin d’être dépourvus dans le choix de nos sources..

    Être sélectifs et réserver à la démagogie qui prévaut dans nos médias biaisés le traitement qu’il mérite… l’indifférence… ne pas se laisser distraire par autant de malhonnêteté intellectuelle.

    • Jérôme Landry est rendu à TVA Sport…ne faites pas une attaque Mme Beaulieu.

  10. C’est en effet hallucinant ce jeu de chaise musical radiophonique..

    Jérôme Landry à Bouchard le matin et Richard Martineau à radio x serrant la main d’André Arthur… ayoye..

    Je ne ferai pas d’attaque, il n’y a plus rien qui me surprend dans ce Québec en folie….

  11. Joanne, j’ai écrit à Normandeau\Duhaime pour leur rappeler la rareté des analyses judicieuses indépendantes de la convergence Quebecor.. J’espère qu’ils continueront à offrir à leurs auditeurs vos interventions judicieuses…

    Sinon, j’avoue avoir été étonnée par Richard Martineau.. il est difficile à cerner mais je dois avouer que je me vois forcée de lui donner le bénéfice du doute..

    Si Éric opte pour un Mario Dumont, embourgeoisé de préférence à une chroniqueuse « authentique » de la trempe d’une Joanne Marcotte, il pourrait s’en mordre les doigts..

    Le Martineau « nouveau » pourrait lui savoir saisir cette occasion..

  12. Contente d’apprendre cela!

    Vous et Denis avez consacré tellement d’énergie ces dernières années dans l’affirmation de vos convictions à l’encontre du discours médiatique ambiant.

    J’ai hâte de voir dans le cadre de quelle émission on pourra vous retrouver..

  13. Bonjour, ici Richard Sagala, candidat Conservateur dans Notre-Dame-de-Grâce–Westmount.
    Hier mon collègue Steve Shanahan (Ville-Marie) et moi nous avons marché au défilé de la Fierté 2015.
    Les médias on déploré l’absence de Stephen Harper et les différents partis ont dit que, fidèle à leur habitude, les Conservateurs étaient absents…Aujourd’hui, la journaliste Laura Pelletier du devoir a écrit que nous avons marché « timidement » au défilé.
    Pourtant, on était dans la section VIP, le maire Denis Coderre est venu me saluer, j’ai serré la main aux ministres: Mme Hélène David, Mme Kathleen Weil, M.Geoffrey Kelly et M.Marc Garneau, le député sortant et candidat dans NDG-Westmount. C’était truffé de caméras et journalistes. Steve et moi on s’est présenté aux organisateurs du défilé et les journalistes sont venus nous interviewer. Je portais mon badge Conservateur pour marcher. As-t-on marché timidement? Non, je crois que nous avons plutôt marché en plein soleil…

  14. Aux nouvelles on nous présentait une grappe de politiciens de toutes allégeances tout fiers de démontrer leur ouverture d’esprit en participant à la parade de la fierté.C’est une façon comme une autre de se faire du capital politique.
    Stephen Harper n’y était pas et c’était très bien comme ça. Je le voyais difficilement parader parmi tous ces « m’as-tu vu ». Tribu rien qu’en masse.

  15. Lorsque les politicien cesseront de mentir constamment à la population il mériteront le pouvoir.
    Harper est l’artisan de don propre maheur il est arrogant menteur manipulateur et j’en passe il est temps après 10 ans de changé cette gang de manipulateur j’espère qu’il auront la même dégelé que le bloc. Le bloc n’a rien à faire au fédéral. Les québécois ne son pas dupe.sa sera la campagne électorale la plus mensongère et la plus corrompu de toute l’histoire des élections.harper à fait certaine bonne chose mais en général il n’a pas servi les bon intérêt, on a assez d’un gouvernement corrompu au Québec de grâce dehors harper et au prochaine au Québec dehors les libéraux.

  16. Ah! les sondages! Après celui de Léger le jour du mariage, voilà celui d’Abacus.

    Donald Charette, Huffington Post. « Un pays d’indécis »,,, 70% des citoyens canadiens n’auraient toujours pas arrêté leur choix. Ils disent attendre quelques semaines avant l’élection..

    En ce moment n’importe lequel des trois partis pourraient former un gouvernement minoritaire.

    Et ce n’est pas tant Harper qui dégringole, comme on pouvait le lire dans le titre qui faisait la « Une » des journaux de Quebecor, mais bien davantage le Bloc qui ne accueillerait que 13%…

  17. Mike Duffy a voulu profiter de son statut de sénateur pour s’enrichir à nos dépens. Le bureau du premier ministre le constate. Voulant à la fois écarter le scandale et ne pas voler les contribuables le millionnaire Wright fait le chèque. Je n’y vois rien à critiquer. De quel droit empêcher quelqu’un de payer pour un autre. Ce qui m’énerve c’est la prétention des journalistes. Ils se croient encore en 1825. Le politicien alors ne pouvait rejoindre les électeurs que par les journaux et quelques assemblées publiques. Il est fini ce temps, messieurs et mesdames les journalistes. Vous le savez pas mais par la télé, Internet, la radio, les réseaux sociaux, nous les contribuables et électeurs nous pouvons connaître la pensée politique des députés sans votre aide. Ou sans votre parti-pris, sans votre prisme déformant. Je réclame, comme des millions d’autres, le droit de juger pour moi-même des politiciens que j’entends à la radio, à la télé. Je les juge sur leur bilan s’ils sont au pouvoir Les journalistes ne sont pas les indispensables qu’ils se croient.

  18. J’ai formulé une plainte à l’ombudsman de RC pour leur faire part que le détournement de l’information à des fins partisanes qui sévit dans la classe médiatico gauchiste souverainiste québécoise est en train de se retourner contre eux..

    Ils perdent toute crédibilité… le mépris attire le mépris. dégringolade assurée de leurs cotes d’écoute.

    L’acharnement sur le cas Duffy fait la démonstration que les détracteurs d’Harper n’arrivent pas à trouver rien de plus incriminant..

  19. Si les adversaires des conservateurs n’ont rien d’autre à leur reprocher que l’affaire Duffy dont l’intention était d’éviter des frais aux contribuables, je dis vivement les élections que je vote conservateur.
    On a connu pire que ça avec le scandale des commandites.
    Très bon commentaire de Julien en passant.

  20. J’ai reçu une réponse de RC… Ils sont dans le déni.. Ils font de la projection.. je ne ferais qu’une interprétation filtrée par mes propres convictions biaisées… on me demande des faits et des arguments..

    Ça ne sert à rien.. ils sont comme le PQ incapables d’introspection… les autres ont tort. Pas eux..

    Par contre si le nombre de plaintes s’accumulaient peut-être seraient-ils forcés d’admettre le fait que la perception que laissent leurs analystes en est une de partisannerie..

    • Effectivement, ça prend une documentation solide pour appuyer la thèse d’un biais idéologique. Exemples: extraits d’entrevues, participants à un panel déséquilibré, nombre de fois qu’on a le même invité (biaisé) pour parler d’un certain sujet sans qu’il y ait contrepoids. Un travail de moine…

  21. Après avoir répliqué à la réponse de RC à ma plainte avec des faits tels:

    un fait bien réel c’est que « la perception » que les analyses sont biaisées est répandue parmi la population

    un fait bien réel c’est que les journalistes sont déconnectés des citoyens: à preuve, le résultat des élections du 7 avril 2014 et des récentes élections partielles ..

    Finalement ma plainte sera dirigée à l’ombudsman..

  22. Pourquoi aurais-je à payer avec mes taxes pour laisser dire des énormités semblables? Ezra Levant)

    J’ai justement entendu cette entrevue donnée par Anne Marie Dussault au Juif orthodoxe. .il lui a été insupportable d’entendre ce juif louer la participation exceptionnelle et admirable du Canada en Irak.

    Le rictus méprisant et la réplique mesquine qu’elle a réservés à ce juif était à vomir.. J’ai changé de poste..

    Et l’ombudsman qui demande des arguments et des faits pour appuyer le présumé biais de RC!..

    J’ai honte!

    • Est-ce que j’ai bien entendu ce soir à 24/60 Anne Marie Dussault , demander aux
      invités : est-ce que cela serait un Harpergate!!! C’est aller loin comparer M. Harper au
      Watergate : elle est épouvantable!!! Je suis très choquée des propos de cette animatrice…
      On sent sa jouissance quand on parle contre M, harper.À lire Antagoniste.net : qu’est-ce q’un
      vrai scandale ?

  23. La majorité des journalistes Québécois sont des gauchistes caviar dont il faut se mefiez comme des serpents et ils feront tout, même jusqu’a régurgité leurs insanités mensongère a chaque bulletin de nouvelles en biaisant l information dans le but de servir leur propre cause communistes ils sont parmi ceux avec les centrales syndicale qui se goinfrent a la table du NPD et dont la facture vous sera refiler après les élections et elle sera saler je prédit une fermeture d entreprise record au Canada si vous vous laisser berner par les medias et eux les journalistes viendront apres cela vous mettre un micro sous le nez pour bien faire sentir votre malheur tout en se moquant de vous car eux leur entreprises ne fermera pas
    Lorsque l on fait l’effort de lire ce que les médias internationaux pense du Canada on s apercois que les journalistes de radio canada et de la CBC sont des menteurs et que Harper est un excellent gestionnaire contrairement a ce qu on vous dit partout dans le médiocres du Québec

  24. Ou est le scandale dans l affaire Duffy les contribuables ont été rembourser rubis sur l ongle contrairement a aucun remboursement depuis la commission Charbonneau le vrai scandale il est la ce n’est pas l affaire Duffy qui est scandaleuse mais l,affaire Charbonneau

  25. le NPD avec ses garderie d etat comme au Quebec nationale-socialiste
    nos impots vont monté en fleches a vitesse grand V
    Ce n est pas le role d un état de garder des enfants mais la responsabilite des parents d assumer leur gestes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s