Court commentaire sur le débat Radio-Canada/La Presse

Si la question de l’urne est le niqab, Mulcair poursuivra sa chute. L’échange entre Harper et Mulcair a été mortel.

Si les gens votent pour l’économie, la sécurité ou une saine gestion des finances publiques avec dépenses « abordables » (le mot-clé de Harper de la soirée), Harper l’emporte… à moins que ces gens soient complètement insensibles aux déficits et à l’endettement public auquel cas ils choisiront Trudeau qui leur promet des déficits. 

Enfin, si les gens votent selon l’axe fédéraliste/souverainiste, ils opteront pour un des deux champions de la cause Duceppe ou Trudeau selon leur option. Parfois même l’impression que Trudeau, sur ce thème, parlait davantage au reste du Canada et aux anglophones de l’île de Montréal plutôt qu’à l’ensemble des Québécois.

En termes de prestation, j’ai trouvé que Duceppe et Harper ont davantage parlé à la population et ont tenté d’expliquer leurs positions… du moins à tenter de répondre aux questions. Trudeau parlait plutôt à la caméra et récitait ses lignes avec froideur.

Quant à Mulcair, il m’a paru agressif et suffisant. Je ne crois pas qu’il se soit gagné une cote d’affection, ni qu’il ait rassuré grand monde sur sa véritable allégeance philosophique.

Enfin, pour ce qui est de la formule du débat, je doute qu’une personne honnête mais qui ne s’intéresse pas à tous les jours à la politique y ait trouvé son compte. Selon moi, il y a eu 17 questions (beaucoup trop!) autour de 4 thèmes (et j’en ai peut-être échappé quelques-unes); les chefs avaient 25 secondes pour expliquer leurs positions après quoi c’était le free-for-all parfois chaotique que l’animatrice Anne-Marie Dussault n’a su maîtriser.

Si les thématiques étaient tout à fait pertinentes, 17 questions partagées entre 5 chefs de partis, c’est beaucoup trop, considérant que nombre d’entres elles ne constituent pas des enjeux importants dans l’urne. À titre d’exemple, on a beau vouloir se montrer vertueux, le thème de l’environnement n’est pas un enjeu qui est décisif dans l’urne et ne méritait pas autant de temps que celui de la vision économique (échanges, taxes, impôts déficits, échanges commerciaux), la sécurité des Canadiens, ou encore la place du Canada dans le monde. Bref, pas assez de temps pour que les chefs expliquent leur vision respective, trop de temps pour la chamaille.

Oui, mais c’est un débat, me direz-vous? Oui, mais un débat où on n’entend rien n’est pas un débat et ne sert à rien.

Par ailleurs, quand on répond à une question sur le droit de mourir dans la dignité par une politique de baisse des impôts du 1% comme l’a fait Trudeau ou qu’on réussit à « plugger » Arthur Porter comme l’a fait Duceppe, c’est qu’on privilégie passer nos mots-clés plutôt que de s’adresser intelligemment à la population.

Bref, il reste un débat, soit celui de TVA. Espérons qu’il y aura moins de questions, qu’elles reflèteront les priorités des Québécois (genre « ne pas trop s’attarder sur la question constitutionnelle » ou encore le Sénat…). Si c’était le cas, on pourrait facilement sauver une demi-heure à cet exercice néanmoins nécessaire mais qui peut être infiniment pénible pour les non-amateurs de politique.

25 réflexions sur “Court commentaire sur le débat Radio-Canada/La Presse

  1. Joanne, vous écrivez : « après quoi c’était le free-for-all parfois chaotique que l’animatrice Anne-Marie Dussault n’a su maîtriser ». Je n’ai pas regardé le débat. Je suis sorti de l’hôpital hier après-midi et c’était au-dessus de mes forces. Mais je ne suis pas surpris de votre affirmation. Ce n’est pas la première fois qu’Anne-Marie Dussault ne réussit pas à maîtriser un tel débat. Cela dit, j’ai une grande question philosophique pour vous : où était la « principale » chef d’antenne » de l’information de Radio-Canada, hier, c’est-à-dire la présentatrice du téléjournal Céline Galipeau ? La décision de l’écarter au profit du petit coq Patrice Roy (qui n’est qu’un piètre animateur) pue le sexisme institutionnel à plein nez…

  2. Joanne, un second commentaire, si vous le permettez. La phrase la plus politiquement suicidaire, hier soir, a été celle de Thomas Mulcair quand il a traité l’affaire du niqab « d’arme de distraction massive ». Dieu seul sait combien de Québécois et de Canadiens ont dû être blessé par ce jeu de mots inutile, arrogant et déplacé…

  3. Le problème de cacophonie revient toujours dans ces débats. et pour y mettre fin, quand la parole est donnée à un des interlocuteurs, il faut un contrôle du microphone qui ferme celui de chacun des autres participant durant le temps alloué à celui qui a le droit de parole afin qu’on n’entende pas les autres parler en même temps que lui.

  4. J’ai syntonisé 5 minutes pour tomber sur Mme Day. Technique typiquement éculée, tu parles tu parles tu parles et pendant ce temps les autre parlent pas. Pauline Marois pratiquait cette stratégie avec des phrases longues , complètes, et aseptisées.

    C’était assez. Une série de clichés et de cassettes. Navrant.

  5. J’ai surtout noté que Duceppe a été forcé d’avouer que la question pour un référendum ne pourra plus être décidé unilatéralement par Québec…
    Voila qui va être clair et la question devra recevoir l’aval du parlement a Ottawa, style;
    Désirez-vous que le Québec fasse sécession ? Réponse oui ou non… la cage a homard s’éloigne….

  6. Monsieur Héroux : Vous dites que vous n’avez pas écouté le débat, mais votre 2e commentaire dit quoi ?

    Pourquoi organiser un débat si les règles ne sont pas respectées par la personne qui doit intervenir pour le faire ? Bizarre… Au lieu d’apprendre et de corriger, c’est la même chose d’une année à l’autre. Le seul élément qui ressort : la MANIPULATION vil, machiavélique et malsaine d’un PM sortant qui refuse de se renouveler, qui durant tout son mandat de 10 ans (à quoi ça sert d’avoir une mémoire si on oublie tout au moment opportun) a bafoué les règles élémentaires de la démocratie et de la transparence, et qui, de ce fait, par son attitude, n’a plus sa place à Ottawa.

  7. Très bonne analyses Joanne..

    Hier le débat de RC était écouté partout au Canada.. Stephen Harper n’a certes pas perdu de points..

    Mulcair et Trudeau sont bilingues pour avoir grandi dans une famille bilingue.. Harper a appris à maitriser la langue française pour les exigences du poste de PM du Canada qu’il convoitait..

    Harper n’en a que plus de mérite.. il sait garder sa concentration sous l’avalanche des critiques et utiliser le mot juste pour répliquer..

    J’ai aussi de la difficulté avec la politique des pays occidentaux face à l’Arabie saoudite.. On la dit pays allié.. Condamner les méthodes barbares est-ce suffisant?

    On a aussi mis du temps à condamner les méthodes barbares utilisées par les USA à Guantanamo..

    Gilles Duceppe qui refuse le pétrole canadien mais importe celui de l’Arabie saoudite se disqualifie quand il se met à jouer les vierges offensés.

    Le débat tenu à RC était clairement orienté.. qu’est-ce que le référendum venait faire dans ce débat?

    Gilles Duceppe est revenu en politique par pure stratégie, de connivence avec le PQ, pour empêcher le NPD de balayer le Québec.. ce qui serait néfaste pour les nationalistes en pleine croisade indépendantiste..

    Il ne faut pas trop se faire d’illusion sur le débat qui se tiendra à TVA la semaine prochaine.. on fera la partie belle pour Duceppe et Trudeau et on ne fera pas de quartier aux Harper et Mulcair..

    Un conseil aux animateurs. Gardez-vous une petite gêne.. votre partisannerie rebute de plus en plus…

    • Le Pacte de Quincy, signé en 1945 par Roosevelt et le fondateur du royaume saoudien pour une durée de 60 ans, permet de mieux comprendre sur quoi sont basés les relations des USA, et ses alliés, avec l’Arabie saoudite. Ce pacte a été renouvelé en 2005 par G.W. Bush.

  8. J’aimerais répondre à Gaétan Grondin que les manipulateurs péquistes ne donnent pas leur place non plus.

    Je me souviens des journalistes qui accusaient Pauline Marois d’utiliser la méthode Harper avec eux.. Elle jouait au chat et à la souris.. Part en élection (Lac à l’Épaule) recule.. repart en élection… PKP fait le saut, PKP fait pas le saut…

    Et le clan Péladeau dans les Coulisses du pouvoir Marois? Transparent? Pauline Marois s’était fait élire par sa gauche et une fois élue a pris un virage vers la droite, trahissant sa base électoraliste..

    Avant de donner des leçons de démocratie à Harper faudrait peut-être regarder dans notre propre cour québécoise.. Et le détenteur du 4ème pouvoir en démocratie qui lorgne les plus hautes fonctions de l’État c’est très démocratique??

    L’indignation à géométrie variable..

    Le Canada sous Harper est toujours en tête des pays pour la sécurité et la qualité de vie.. Et l’économie canadienne dans le contexte volatile mondial ne semble pas si mal se porter…

    Si les Mulcair et Trudeau peuvent se permettre de pavoiser avec des beaux programmés qui coûtent cher, c’est que la caisse n’est pas vide, non? Merci M. Harper!

    • La manipulation en politique n’est pas nouvelle. Il faut garder l’oeil ouvert, puisque ça fait partie des moeurs politiques. En politique, c’est connu, une bonne partie de la population demeure naïve quant aux enjeux en présence. Les conseillers politiques savent cela… et ils en profitent. Concernant les manipulations péquistes, c’est tellement évident. Les libéraux et les caquistes ne sont pas à l’abri de telles manoeuvres également.
      Quand au reste de votre commentaire, je vous rappelle : À quoi ça sert d’avoir de la mémoire quand on oublie l’essentiel. Et si Harper réussit à se maintenir au pouvoir, il y aura de nombreuses personnes déçues de s’être fait « rouler dans la farine ». Se fait charrier qui veut. Je crois que le pouvoir, après huit ans, c’est suffisant. Il faut du sang neuf, un nouvel air d’aller, du changement, quoi ! Autant Mulcair que Trudeau me semble prêt à relever ce défi. Ça s’apprend gouverner, peu importe ce que dit M. Harper.

  9. Il y aura toujours des personnes déçues, peu importe qui prendra le pouvoir.

    Je regrette mais laisser le gouvernement entre les mains de novices dans le contexte économique mondial actuel c’e3st complètement irresponsable..

    Les Mulcair et Trudeau vont replonger le Canada en déficit. Et les jovialistes qui les croient prêts à relever le défi seront les premiers à s’en mordre les doigts.

    Les lucides pourront vous dire.. vous les avez voulus, vous les avez eus.. eh! Bien danser maintenant.

    Du sang neuf? Je pense que Trudeau et Mulcair sont deux gamins en culottes courtes au point de vue économique en comparaison avec Harper. Ils ne font pas le poids.

    Changer pour pire? Non merci.. Harper a fait ses preuves et on ne laissera pas toutes ces années de bonne gestion être gaspillées par des peewees..

    • Oh boy… Assez pathétique votre commentaire ! Je suis tout ému, bouleversé. Vous nous annoncez toute une catastrophe si cet homme n’est pas réélu. Sans lui, le pays s’en va chez le diable, comme on dit. À vous lire Madame Beaulieu, M. Harper est irremplaçable. Sachez que toute personne est remplaçable. Un gouvernement, ce n’est pas la gouvernance d’une seule personne. C’est un travail d’équipe. La vie ne vous a pas appris cela jusqu’à maintenant. À quoi sert la mémoire si on oublie tout au moment opportun. Bonne fin de soirée !

  10. Hier on a vu Angry Tom a l’oeuvre c est son vrai visage un être suffisants hautain et méprisant

    M.Duceppe fut a la hauteur avec des interventions fort pertinente sur les banques, les pétrolières , les paradis fiscaux et de nos relations avec la détestable Arabie Saoudite.

    M.Justin Trudeau a démontré toutes sa vacuité intellectuel d’adolescent le fils de l’autre qui nous a fait le cadeau de grec de la charte et du multiculturalisme qui en passant a fait la preuve que ça ne fonctionne pas.

    M.Harper s’est montré d’un calme rassurant et le seul a ne pas vouloir augmenter nos taxes et impôts.

    Madame May une réchauffiste qui ne pourrait pas expliquer pourquoi les autres planète de notre système solaire se réchauffe elles aussi alors qu’aucun humain ni automobile ne s’y trouve. Ce pourrait-il que le soleil est une grosse de responsabilité dans le réchauffement climatique. Il y a bel et bien un réchauffement climatique mais l’humain n’en est pas la cause ou si peu que cela est négligeable ce n’est qu’une fumisterie destiné a vous taxer et engraisser les groupe écolo

    • Bonjour Phil,

      Très d’accord avec vous que Gilles Duceppe a été très bon et a marqué des points. Harper a patiné sur la question de l’Arabie Saoudite. Je crois qu’on devrait couper le commerce avec les nations qui ont des pratiques barbares envers leur population en guise de protestation et il faut encore moins leur vendre des armes. Je me suis dit pendant le débat qu’il était dommage que Gilles Duceppe ne puissent pas devenir premier ministre du Canada car il maîtrise bien ses dossiers et à des propositions intéressantes sur plusieurs sujets.

      S. Harper a été très bon sur la question du Niqab comme G. Duceppe qui va plus loin avec le vote à visage découvert. Sur les questions économiques et de sécurité intérieures Harper a été efficace. Tom Mulcair a l’air fou comme E. May et J. Trudeau sur la question du Niqab. J’ai trouvé que Trudeau avait l’air d’un extra-terrestre lors du débat sur la question délicate de mort assisté en parlant de son plan économique. Mulcair était bon sur la question d’abolir le sénat, de reconnaître le 50% + 1 en bon démocrate et de vouloir ouvrir la constitution. D’ailleurs, je pense que c’est sur ces questions là que son parti a séduit le Québec et une partie des souverainistes mais le Niqab va faire fuir les souverainistes vers le Bloc et les Conservateurs. Dommage, que Harper a jeté l’éponge sur la réforme du sénat.

      Serait-il possible au moins de réformer le sénat actuel en encadrant les dépenses des sénateurs et en nommant des personnes neutres en s’inspirant de l’idée de J. Trudeau qui ne seront pas membre du caucus libéral ou conservateur? Pourrait-on nommer aussi des sénateurs pour représenter les provinces en consultant celle-ci pour équilibrer les pouvoirs entre le fédéral et les provinces et mieux respecter les compétences provinciales ? Pourrait-on aussi faire la même chose en encadrant les dépenses des lieutenants-gouverneurs et gouverneurs généraux et en les sélectionnant en consultant les gouvernement provinciaux question de mieux représenter les diversité à travers le Canada en attendant qu’un jours la monarchie et le sénat puissent être abolis. Pourrait-on aussi adopter plusieurs propositions nationalistes proposés par la CAQ par la ratification entre le fédéral et le Québec d’ententes administratives pour donner au Québec la souveraineté culturelle en matière de langue, culture et immigration en poussant plus loin ce qui a déjà été fait en partiellement par le passé? Le tout pourrait un jour être constitutionnalisé quand le temps sera prêt.

      Pour votre commentaire sur les changements climatiques Phil, je suis d’accord que le réchauffement est aussi un phénomène naturel mais cependant, l’homme, des milliards d’êtres humains ont un mode de vie qui a un impact sur la planète et nous devons en être conscient. Je suis au courant des thèses climato-sceptiques, ces dernières peuvent être considérés. Cependant, je crois comme je disais que l’humain a un mode de vie par le pétrole et notre nombre qui menace l’écosystème. Avec le développement de la Chine et d’autres pays qui ont le droit d’avoir notre qualité de vie mais qui se fait très rapidement et fait augmenter encore plus la pollution à l’échelle planétaire comme jamais.

    • Quand quelqu’un de crédible m’expiquera la disparition des dinosaures il y a environ 350 millions d’années, j’arrêterai d’être sceptique…peut-être qu’un brillant écolo va nous trouver un vieux squellette qui ressemble à un semblant d’être humain et essaiera de nous CONvaincre que c’est la faute de l’homme préhistorique. Durant les années ’70, j’écoutais religieusement THE NATURE OF THINGS sur CBC et le Dr. Suzuki nous disait que nous étions en train de polluer la planète et que le nuage formé par notre pollution empêchait les rayons du soleil de pénétrer et, que dans les années 1990, la terre serait tellement froide que plusieurs pays, dont le Canada, ne pourraient survivre car l’agriculture serait impossible…. Ô surprise!!!, dans les années 1985-1990 le même Dr. Fiasco nous annonce que la planète se réchauffe…., mais il ne s’est jamais excusé de ses commentaires erronés des années ’70. Depuis 1990, je n’écoute plus ce programme car, pour moi, il a perdu toute crédibilité. Vous savez, pour obtenir des subventions des gouvernements et différents organismes bien pensants, il faut annoncer des mauvaises nouvelles………………….et le Dr.
      Suzuki semble être un expert en la matière…..

      Ceci étant dit, je fais attention de polluer le moins possible tout de même, au cas où……et je vais voter Conservateur. C’est le seul gouvernement depuis 45 ans qui n’est pas venu chercher plus d’argent dans mes poches….je n’ai pas confiance aux deux autres……

      Bonne soirée

  11. ah! j’oubliais Anne Marie Dussault fut des plus pitoyable dans son rôle la prochaine quelle anime un débat je ne le regarderai pas.

    • Phil, 100% d’accord que Madame Dussault a été très mauvaise dans son rôle et que s’était dur à suivre.

      P.S. un commentaire négatif que j’ai à dire sur Duceppe et que j’ai oublié de dire plus haut et c’est que j’ai trouvé qu’il s’acharnait sur Mulcair en le mêlant au magouille du camp du non au référendum de 1995. Mulcair était simple député libéral provincial et militait en bon fédéraliste canadien et démocrate. Je crois qu’on ne peut pas l’accuser d’avoir magouiller car ce n’est pas lui qui était impliqué dans le scandale des commandites et dans l’émission de citoyenneté canadienne rapide pour faire voter les nouveaux immigrants pour le Non. Duceppe est donc allé trop loin sur cette question et ce fut une erreur. Mulcair avait l’air souvent trop fâché pendant le débat et c’était fatiguant comme l’a dit Joanne avec raison.

  12. Il y avait deux personnes de trop dans ce débat: Duceppe et May.

    Leurs partis respectifs n’ont à peu près pas de députés à la Chambre des Communes et ils alourdissaient le débat.

    Quand arra-t-on enfin le courage de n’inviter que ceux qui auront réussi à faire élire un minimun de disons…10 députés au moins?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s