La victoire de l’alternance

19 octobre 2015 – Le désir de changer de gouvernement l’a emporté et les Canadiens coast-to-coast ont jugé que le parti qui avait le plus de chance de l’emporter contre les conservateurs était celui de Justin Trudeau. Et disons-nous le, il l’a emporté « big time » au point où la seconde nouvelle de la soirée est très certainement l’effondrement du NPD de Thomas Mulcair, voire même son éradication dans certaines régions du pays. Malheureusement pour les néodémocrates, il semble que dans un système parlementaire de type britannique, les 3e partis naissent et meurent au gré des vagues.

Cela dit, après avoir tant parlé du niqab et avoir mis tant de temps à extrapoler les courbes des différentes maisons de sondage, les Canadiens et encore plus spécifiquement les Québécois ont surpris et déjoué les prévisionnistes.

De la même façon que les Québécois n’ont pas voté sur des questions identitaires et pour la Charte péquiste à la dernière élection provinciale qui a redonné le pouvoir aux libéraux de Philippe Couillard, le niqab et les questions identitaires n’ont pas été déterminants dans leur vote cette fois-ci non plus.

Après presqu’une décennie du Parti conservateur au pouvoir, il semble que les vertus de l’alternance et l’attrait pour des promesses financées à même l’endettement public aient réussi à charmer les électeurs en quête de nouveauté. Nous observons donc ce soir le succès d’une nouvelle dynastie politique, l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement fort probablement rajeuni et d’un nouveau cycle politique dont les paramètres seront dessinés par Trudeau fils.

En attendant, quelques bonnes nouvelles ressortent de cette soirée. D’une part, soulignons que contrairement aux années passées, les Québécois n’ont pas voté en banc de poisson. Voilà un progrès. De façon intelligente, le Québec a réparti son vote et a, une seconde fois, envoyé un signal de rupture avec le Bloc québécois. En effet, le Bloc ne détiendra pas la balance du pouvoir d’un Parlement et d’un pays duquel il veut se détacher. Si la tendance se maintient, il ne qualifiera pas comme parti officiel. En clair, le Bloc n’est plus pertinent à Ottawa, point.

Finalement, « the people are never wrong », nous dit Stephen Harper dans son discours de fin de soirée. Voilà une sage parole venant d’un premier ministre à qui on doit beaucoup, notamment de nous avoir guidés à travers la pire crise financière depuis la 2e guerre mondiale, d’avoir ouvert les marchés internationaux aux producteurs canadiens et d’avoir respecté les compétences des provinces dans le respect de la constitution canadienne.

On jugera bien Justin Trudeau aux résultats. Mais d’ici là, la santé démocratique du Canada impose que le Parti conservateur se renouvelle et se prépare à ce que d’ici 4 ans, une alternative de conservatisme fiscal positif et optimiste nous soit proposée. La liberté, l’autonomie, la responsabilité individuelle ont besoin de champions. Aux élus du Parti conservateur, félicitations. On compte sur vous!

33 réflexions sur “La victoire de l’alternance

  1. Les marchés internationaux vont nous faire savoir que nous avons eu tort d’élire majoritairement le parti libéral. Merde que ça va faire mal ! Je vous le conjure .

    François Labrecque (diplômé en commerce international et en enseignement)

  2. Je ne pouvais pas dire mieux!

    Je ne suis pas partisan du BQ, mais j’ai tout de même un petit pincement au coeur pour M. Duceppe. Il aurait tellement dû rester confortablement retraité au lieu d’accepter de « tasser » Mario Beaulieu pour, finalement, se faire re-donner une volée. La politique est si cruelle…

    J’aurais aimé que les Conservateurs gardent le pouvoir, mais quelle vague rouge!

  3. Très longue soirée ! Félicitons M. Trudeau car il s’est bien battu pour remonter son parti qui avait fini troisième la dernière fois ! Bravo aux Conservateurs qui finissent deuxième et seront une puissante opposition officielle à Ottawa. Merci à M. Harper pour le service rendu à la population canadienne pendant 9 ans comme premier ministre.

    Décevant pour M. Duceppe qui a mené une belle campagne mais c’est la mort du Bloc à Ottawa avant longtemps. On va voir ce qu’il va arriver avec les députés bloquistes élus ce soir. Sans budget officiel et statut officiel, le parti va-t-il se dissoudre pour laisser place à des députés indépendants à Ottawa. 20 % seulement c’est moins que la dernière fois. Les Bloquistes devraient concentrer leur effort sur Québec et retourner au PQ. C’est pas une très bonne nouvelle à court terme pour PKP mais ce recentrer sur l’Assemblée nationale pourrait aider le PQ et les souverainistes à long terme. Chicane en vue avec Trudeau et le Québec sur les compétences provinciales ? C’est par certain si M. Trudeau favorise un fédéralisme asymétrique ou de coopération avec les provinces. Pour ma part, j’ai beaucoup hésité durant cette campagne et maintenant c’est fini pour moi d’appuyer le Bloc la prochaine fois. D’ailleurs, le discours ce soir de Duceppe était mieux qu’en 2011 mais tout de même décevant et malgré quelques gains avec 10 députés, c’est une défaite.

    Les Conservateurs vont devoir revoir leurs programmes et leur direction pour devenir plus rassembleur car ils sont l’alternative dans 4 ans.

    • Si M. Trudeau favorise un fédéralisme asymétrique, ce sera avec le reste du Canada qu’il aura des problèmes… Les autres canadiens nous verront encore comme des enfants gâtés, toujours insatisfaits des pouvoirs qui nous sont accordés par Ottawa. Chicanes constitutionnelles inutiles en vue!

  4. On va être pogné avec un gouvernement fédéral dépensier et écolo. Trudeau, Couillard et Wynne! Quel beau trio pour nous mettre dans le trouble. Une vraie honte.

  5. Cette élection prouve qu’il faut changer notre façon de faire; comme au USA, deux mandats suffisent. Ça évitera aux électeurs de voter pour n’importe qui pour se débarrasser du gouvernement précédent.

    • Vous avez raison. Il devrait en être la même chose au Provincial. Après deux termes au pouvoir, le parti devrait être forcé de changer de chef. Les Syndicats jubilent aujourd’hui… Ils vont pouvoir dépenser sans devoir rendre de comptes à personne, et le crédit d’impôt, dont nous payons une partie, reviendra…..pour les fonds de la FTQ et la CSN.

      Bonne journée

  6. Merci Joanne!
    Comme toujours, votre travail nous a permis d’avoir l’heure juste tout au long de cette campagne électorale.

  7. Bonjour Joanne ! Ce matin je prends mon café en lisant votre chronique et je dois dire que vous avez les mots justes pour apaiser ma crainte de l’inconnu concernant les résultat des élections d’hier. J’ai quand même une petite joie de voir le Bloc agonisant . Justin Trudeau fera certainement des erreurs vu son manque d’expérience mais j’espère que le Canada n’en souffrira pas trop. Nous n’avons pas le choix d’accepter son élection comme PM car c’est la démocratie. Je croyais qu’il y avait trop de partis politiques et que çà divisait les votes mais hier le NPD n’a pas vraiment réussi la division lorsque l’on constate sa chute vers le bas ce fut plutôt une soustraction pour son parti… Bonne journée Joanne et merci d’avoir veiller tard pour nous permettre de vous lire et d’échanger nos opinions pendant les élections 😊

  8. J’ai lu les commentaires. Et c’est à croire selon certains que ce n’est pas possible qu’un autre parti politique puisse diriger ce grand pays qu’est le Canada dans toute sa diversité que les conservateurs (loin d’être des progressistes, faut-il le rappeler !). L’histoire nous apprend pourtant le contraire. Le résultat de cette campagne électorale fait ressortir l’essentiel. La population n’est pas dupe et elle a perçu toute la manipulation négative d’un parti politique qui les a berné durant trop longtemps. Un parti politique qui prend le pouvoir se doit de respecter les gens qui l’élisent. Avec le temps, Steven Harper et ses acolytes ont révélé leur vrai visage… et c’était assez. Il fallait du changement. Reconnaissez-le donc… si vous êtes le moindrement honnête. J’espère que le parti politique qui a pris le pouvoir va se souvenir ce qui a été la perte des conservateurs de Steven Harper… et va agir en conséquence. Vive la liberté ! Vive la démocratie ! Et vive la diversité de penser, d’agir et d’être en ce grand pays ouvert sur le monde !

    • Qu’est ce qui allait si mal que ca au pays pour vouloir a tout prix un changement? Mon comptable fait un excellent travail depuis de nombreuses années. Pourquoi je changerais de comptable?

    • Je ne suis pas d’accord avec vous en ce qui concerne la « reconnaissance » de la manipulation négative du parti conservateur par la population. La population du Québec est une population émotive qui s’est plutôt laissé berner par des manipulateurs de foule: « anybody but Harper » était leur slogan récupéré par les autres partis dont le parti Libéral avec son thème : le changement c’est ensemble que nous le ferons. Faudrait juste me donner une raison logique de ne pas aimer M.Harper? Je n’en vois pas sinon la haine viscérale d’un peuple pour un parti qui ne leur ressemble pas.

    • Suzie… qui déjà ? Je constate que vous n’avez rien compris à mon commentaire. Je vous informe que je ne suis membre d’aucun parti politique. Si, depuis dix ans, vous vous êtes fermé les yeux sur les tactiques et manipulations de M. Harper et son gouvernement, c’est que vous êtes une fidèle esclave de ce parti politique et, quoiqu’il faisait, vous êtiez d’accord. Vous avez, comme bien d’autres d’ailleurs, perdu le sens critique. J’aime trop la liberté pour me priver de ce droit fondamental. Vous vous êtes durant toutes ces années laissé berner et rouler dans la farine. Vivez alors dans votre tour d’ivoire… et bercez-vous de vos illusions ! Mais, la population s’est exprimée… et elle a signifié la sortie à ce gouvernement dirigé par un homme qui ne la respectait pas depuis trop longtemps par son arrogance et son abus du pouvoir. Il faisait ce qu’il voulait. Bien sûr, il livrait. IL AVAIT LA MAJORITÉ…ET IL EN A ABUSÉE. À l’évidence, ce n’était pas ce que la population voulait. Et la démocratie a parlé. Admettez-le donc ! Enfin, j’espère bien que le gouvernement actuel va agir en conséquence et livré ses décisions « à visage découvert ».

    • Aurait été tellement mieux de ne pas vous en prendre personnellement à l’auteur du commentaire que vous critiquez. Inutile. Contreproductif. Gaspillage de mon temps.

    • Pourquoi faites-vous des attaques personnelles aux gens qui ne sont pas d’accord avec vous??? Vous attaquez Mme Suzie et avez fait la même chose avec M. PBrassseur. Quand j’étais jeune, on m’a appris qu’une personne qui a le moindrement de classe gagne avec humilité. Ça me rappelle le manque de classe démontré par l’équipe de hockey junior de Val d’Or qui a battu celle de Baie-Comeau en mai 2015. Ce ne sont que des ados, mais la LHJMQ a sévi contre l’équipe de V.D. en leu imposant une amende….

    • Monsieur Brisson… Si vous considérez mes commentaires ou réponses comme des attaques, c’est bien votre perception. Je réponds à Madame Suzie et Monsieur PBrasseur en leur fournissant des arguments que je ferais avec n’importe qui. Je sens chez vous et chez eux une frustration d’avoir perdu. C’est votre problème… et c’est à vous de vous en sortir. Personne d’autres ne peut le faire pour vous. Soyez sûr, le fait que je perde ou que je gagne ne change rien à mon attitude. Je ne suis partisan d’aucun parti politique. Je ne suis pas attaché. Je suis LIBRE… libre surtout de m’exprimer. Vous avez le droit d’être en désaccord avec moi. S’il fallait que nous pensions tous pareil, ça serait plate pas à peu prêt. De plus, je pourrais considérer votre comparaison avec le hockey comme une attaque. Je crois plutôt que vous cherchez un argument en illustrant un événement que vous n’avez pas aimé, que je n’aime pas également, et qui n’a aucune comparaison avec les commentaires que j’ai émis. Ça arrive souvent que les comparaisons soient « boîteuses ». Vous avez un point de vue… j’en ai un contraire… et peut-être que demain ça peut changer. Ce n’est pas plaisant de dire à Monsieur Brasseur qu’il est individualiste, mais c’est vraiment ce que je pense de lui. Il est peut-être d’accord. Qui sait ? Il n’y a que vous qui le défendez. Bonne soirée !

  9. Je me sens attristée par la défaite de Stephen Harper.. Il se retire avec une noblesse de cœur qu’au Québec nos médias auront tout fait pour étouffer..

    Cela étant dit, je suis satisfaite d’un gouvernement majoritaire. Pas d’élection fédérale assurée d’ici 4 ans.. On en aura bien assez avec les élections provinciales en 2018..

    Autre point, une Chambre des Communes rajeunie cela pourrait susciter plus d’intérêt pour la politique chez les jeunes.

    Beaucoup de commentaires ce matin ne lèvent pas haut.. mauvais perdant les Boomers qui sentent le tapis leur glisser sous les pieds?

    Ce qui me rassénère c’est la réaction des chroniqueurs nationalistes.. Ils sont en beau maudit.
    Le triumvirat fédéraliste au pouvoir Trudeau\Couillard\Coderre …. Labeaume ne doit pas être de bonne humeur..

    Beaucoup de pain sur la planche pour le PQ… Les Québécois seront représentés sur la glace et non plus dans les estrades à Ottawa..

    Que fera PKP? Si j’étais sa conseillère, je le presserais de sortir de la politique pour retourner chez Quebecor. La région de Québec lui avait fait confiance pour leur ramener les Nordiques..

    Il est plus que temps qu’il rattrape le temps perdu et consacre désormais son temps à rentabiliser l’argent des contribuables investi dans l’amphithéâtre. C’est là qu’il gagnerait ses épaulettes.. En politique, il est en train de se brûler..

    Je dois admettre que Justin Trudeau demeure pour moi une énigme.. Est-il plus Sinclair que Trudeau? Chose certaine, il démontre une détermination indiscutable. Il est intelligent et je pense qu’il mérite qu’on lui donne sa chance.

    De toute façon, on l’aura voulu, on l’aura eu. C’est ça la démocratie. Et Stephen Harper malgré sa défaite a fait une profession de foi, hier soir, en la démocratie canadienne.

    Je pense que les risques de décote pour le Canada demeurent tout de même moindres avec Trudeau, PM canadien que ce serait le cas advenant l’élection au Québec de l’indépendantiste PKP.

    • D’accord avec vous que M. Péladeau devrait retourner à Québecor et laisser le PQ a un Alexandre Cloutier moins pressé de faire l’indépendance. Le projet indépendantiste ne mobilise plus les Québécois. Le PQ s’il persiste deviendra sous peu un tiers parti. L’avenir est à un parti nationaliste qui met le projet de séparation de Québec de côté pour adopter plutôt de bâtir un Québec fort, fier et francophone dans le système fédéral canadien. C’est triste pour les souverainistes et indépendantistes mais le résultat nous indique cela. Le Peuple du Québec a les mêmes valeurs que les autres Canadiens, la différence est seulement la langue et la culture et notre volonté québécoise d’abolir la monarchie britannique. Donc une République fédérale du Canada qui accepterait de donner au Québec une souveraineté culturelle complète serait l’idéal selon la volonté d’une majorité de Québécois.

  10. Déçu et TRÈS fâché de perdre une partie du CELI, une perte qui coûtera sans doutes des milliers de dollars à moi et ma conjointe dans les années qui viennent.

    Moi et ma blonde travaillons fort et payons beaucoup d’impôt. Je n’oublierai jamais cet affront.

    Déçu mais pas vraiment surpris, le Canada est un pays bâti sur des valeurs socialistes. On est pas très productif et pour compenser on se sert du gouvernement pour s’emparer des avoirs des autres. La recette n’a pas très bien fonctionné dans le passé mais en cette heure de démographie déclinante elle échouera assurément. Attendez-vous de voir notre niveau de vie baisser et les crises se multiplier.

    • Pauvre Monsieur PBrasseur ! Vous ne pensez qu’à vous. Je le prends tous les ans le CELI. Et pourtant je ne suis pas déçu que le parti libéral prenne le pouvoir. Il vient un temps ou il faut du changement pour remettre les pendules à l’heure. C’est loin d’être mauvais. L’alternance, vous connaissez… Et Madame Marcotte vient de vous répondre. Alors, veuillez sécher vos larmes Monsieur INDIVIDUALISTE !

    • M Marcotte, J’ai parlé de perdre une PARTIE du CELI, je connais donc très bien la politique prévu.

      Mais ça constitue quand même une hausse d’impôt.

      Le CELI est une des meilleures initiative du PC, il favorise l’épargne, l’investissement et la mobilité du capital. Puisque les gains ne sont pas taxés il est plus facile et moins décourageant de redéployer le capital si on a pas à en donner un partie à l’état, intéressant alors que les politiciens se plaignent que le secteur privé détient beaucoup de capital mais génère peu de nouveau projets.

      Réduire le CELI c’est aussi réduire la liberté économique et c’est une entrave de plus à la croissance.

      @ Grondin

      Le système capitaliste auquel vous devez votre niveau de vie est bâti sur la liberté et l’initiative INDIVIDUELLE.

  11. Mme Marcotte vous êtes toujours pertinente dans vos propos. Nous avons une nouvelle génération de politiciens et nous jugerons, avec le temps, l’arbre à ses fruits. Il demeure que par delà les partis, la volonté de changer après 10 ans est le reflet de la génération instantanée d’aujourd’hui.

    Quant au peuple, a force de se faire abrutir par les médias, il a bougé et fait le changement pour le changement. Je déplore le manque de profondeur du paysage politique et notre critique systématique de gérants d’estrade a fait de la politique des politiciens à courte vue.

    Heureusement ma région, la région de Québec, est un ferment porteur de nouveaux politiciens capables de respecter la volonté du peuple et prendre le temps de réfléchir pour prendre les bonnes décisions pour l’avenir collectif. Nous aurons des politiciens par delà des partis vont travailler ensemble à avancer les dossiers régionaux

  12. On dit que les Canadiens ont voté pour le changement, mais je crois que le vrai changement s’est en fait produit il y a quelques années. Regardons au plan économique. Il y a moins de trente ans, l’accord libre-échange avec les États-Unis causait des polémiques. On se souvient de John Turner qui disait que c’était « la loi de la vente du Canada ». En 2015, les Libéraux ont dit qu’ils liraient la loi avant de se prononcer; c’est dire de façon cryptique qu’ils sont d’accord. Ces mêmes Libéraux ont joué la carte des baisses d’impôts pour la classe moyenne. L’époque des grandes nationalisations (ou re-nationalisations), des progammes nationaux d’énergie, des « secteur stratégiques économiques » a bel et bien vécue.Je dit tant mieux. Les Conservateurs, quant à eux, peuvent se réjouir (et même se contenter) que les partis qui dénoncaient vivement leurs initiatives les acceptent maintenant.

  13. Il faut laisser la chance au coureur. M. Trudeau a très bien fait dans son point de presse ce soir et c’est un changement de génération. Son discours était très rassembleur et il a déjà commencé à discuté avec M. Obama. Donc, je pense qu’il ne faut pas paniquer comme certains le font et voir dans son élection une chance de renouveau et un recentrage du Canada. Ce n’est pas Québec Solidaire qui vient de prendre le pouvoir mais un parti d’expérience.

    Mon seul point d’inquiétude est sur l’immigration massive des migrants et le Niqab. Pour les finances publiques, je pense qu’il est un Keynésien comme la plupart des politiciens donc on peut être pour ou contre mais c’est la norme en général.

  14. Surprenant que personne n’a rien vu ou n’en parle pas. Ce que j’ai vu moi durant cette campagne électorale, c’est ce que j’appellerais un putsch organisé par les médias pour déloger le parti Conservateur. Rien de moins.

  15. «Mais d’ici là, la santé démocratique du Canada impose que le Parti conservateur se renouvelle et se prépare à ce que d’ici 4 ans, une alternative de conservatisme fiscal positif et optimiste nous soit proposée. La liberté, l’autonomie, la responsabilité individuelle ont besoin de champions. Aux élus du Parti conservateur, félicitations. On compte sur vous!»

    Surtout pas Jean Charest ou un autre du même genre style Brian Mulroney qui a fait des déficits monstres même en période de forte croissance économique des années 80. Et on parlera pas des années désastreuses de Jean Charest au Québec. Ça fait très pitié.

    Allez vérifié les déficits de Mulroney et des autres :

    http://www.cbc.ca/news2/interactives/canada-deficit/

    • À moins que je ne me trompe, n’est-ce pas sous Michael Wilson, Ministre des Finances de Mulroney, que le retour à l’équilibre budgétaire a débuté?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s