Chronique: Leçons à tirer de l’élection 2015

microMa chronique du mercredi 21 octobre 2015 à l’émission Bouchard en parle du FM93,3: Bonnes nouvelles et leçons à tirer de l’élection 2015 + échange sur le rôle des artistes dans l’opinion publique: les conservateurs auraient-ils avantage à donner des bonbons électoraux aux artistes et à la communauté des médias?

26 réflexions sur “Chronique: Leçons à tirer de l’élection 2015

  1. Bien franchement, j’ai beaucoup de difficulté à voir quoi que ce soit de positif dans l’élection d’un ex prof de théâtre écolo qui promet de nous endetter. Se réjouir de la déconfiture du Bloc dans la situation actuelle c’est comme le gars qui se réjouit de payer moins cher de chauffage quand sa maison est en train de brûler. Les gens de droite sont tellement obnibuler par les séparatistes qu’ils ne voient pas comment on s’enfonce avec les libéraux.

    • Et les libéraux sont les meilleurs pour encourager les séparatistes.

      Rappelons que les 2 derniers référendums ont eu lieu avec des gouvernements fédéraux libéraux.

      Trudeau et Chrétien.

    • Non. Ce n’est pas exclusif au Québec. Aux US, la communauté artistique est largement démocrate. Ça me rappelle un livre que j’avais déjà lu qui portait sur les allégeances politiques du milieu des communications (télé, radio, presse écrite). Le constat auquel arrivait l’auteur était le suivant: les médias écrits traditionnels et la télé sont « liberal » (dans le sens US du terme, donc social-démocrate; certains disent socialistes) alors que la radio parlée est plus à droite et à peu près le seul endroit où on peut entendre un contrepoids à la gauche.

      Pour les démocrates américains comme pour les gauchistes ici, ce n’est pas pour rien qu’on qualifie certaines radios de « radios-poubelles ». C’est le seul endroit où ils n’ont pas le monopole des idées. Depuis ce temps, par contre, il y a beaucoup plus de médias non traditionnels (blogues, réseaux Internet, etc.).

      Il n’y a aucun doute, dans mon esprit, que les médias participent activement à la campagne électorale. Il n’y a aucun doute, non plus, qu’il sera toujours plus difficile de vendre un discours de conservatisme fiscal conjugué avec des propositions basées sur la liberté, l’autonomie et la responsabilité des citoyens (vs. des cadeaux du gouvernement). Voilà le défi.

    • Au Canada aussi les libéraux sont socialistes! Pas mal plus que les démocrates en tout cas.

  2. Et que penser des obnubilés par les Libéraux au point de ne pas voir combien les indépendantistes ont sclérosé la politique québécoise?

    Ce que je vois de positif dans l’élection d’un ex-prof de théâtre écolo qui promet de nous endetter c’est d’avoir sorti le Québec de ce cercle vicieux stérile.

    Le Québec reprend sa place à la Chambre des Communes.. la glace est brisée.. et dans 4 ans, on retournera aux urnes pour réélire le PCC si la situation économique canadienne était mise à mal par Trudeau.

    Pendant les deux premières années, l’économie canadienne laissée en bonne santé par Stephen Harper permettra d’éviter le désastre financier.. ce sont les deux dernières années du mandat du PLQ qui deviendraient problématiques pour un gouvernement trop dépensier.

    Cette nouvelle ère qui s’annonce est le fait des jeunes générations… c’est Justin Trudeau qui ouvre le bal et d’autres plus compétents ne tarderont pas à vouloir le tasser si Trudeau s’avérait un beau contenant vide de contenu.

    Je lisais ce matin qu’une étude récente démontrait que les jeunes générations n’étaient pas séparatistes.

    Ainsi donc les obnubilés des séparatistes ont toutes les raisons de se sentir ragaillardis par ce qui s’apparente à un déclin assuré du mouvement séparatiste.

  3. J’ajoute que pour les séparatistes québécois le partage de la dette d’un Canada endetté compliquerait encore plus pour eux l’élaboration du budget de l’an 1 de leur République en devenir..

    Le Québec a profité de la bonne gestion du gouvernement Harper tout comme il écoperait d’une mauvaise gestion libérale Trudeau..

    • Je vous invite Hélène a écouter si vous ne l’avez pas déjà fait Stéphane Gendron à Radio X 98 1 FM sur PKP. Le mouvement souverainiste n’a plus de chef avec le départ de Gilles Duceppe car le style de PKP qui fait pitié et peur en même temps nous fait ce demander s’il est un chef de parti. Gendron s’interroge sur la santé mentale de Pierre Karl Péladeau. D’ailleurs ce dernier avait l’air très étrange dans ses commentaires sur M. Bédard qui quitte le parti.

      Tout cela va aider la CAQ à devenir l’alternative aux Libéraux provinciaux et le PQ va devenir un troisième parti comme l’est redevenu le NPD au fédéral.

  4. Jean Claude, Stéphan Gendron s’interroge sur la santé mentale de PKP..

    Il y a pourtant longtemps que les prises de position de PKP étaient perçues comme aberrantes sur le blogue de Joanne..

    Donc, ce qui arrive au PQ en ce moment était prévisible.. Le choix de PKP comme « Sauveur » sera ce qui pourrait avoir coulé définitivement ce parti.

    JF Lisée n’aurait su être plus perspicace quand il avait analysé que le PQ voulait vivre « son moment » Péladeau.. Pas certaine par contre, qu’il s’était arrêté à anticiper l’ampleur des dégâts.

    Je souhaite aussi que la chute du PQ profite à la CAQ.. L’idéal c’est que PKP démissionne avant les prochaines élections.. Je ne crois pas qu’il le fera. Il semble inébranlable.

    Je me croise tout de même les doigts pour que d’ici 2018 la CAQ ait pu se repositionner comme alternative incontournable au PLQ.. Il ne faut pas sousestimer par contre les Caribous Lysée, Drainville et Duchesne..

  5. Un bémol par contre sur les chances de la CAQ de se repositionner…

    Lire Benoit Aubin, JDQ, 23 octobre, « Le pays, quel pays? »

    Je suis d’accord avec lui quand il écrit que le problème avec François Legault c’est qu’il suggère de remplacer le téléphone à cadran par un téléphone à boutons..

    Si Legault poursuit dans cette voie, le PLQ de Couillard sera réélu en 2018…

    François Legault devrait se prêter à une analyse en profondeur des résultats des élections fédérales qui ont donné la victoire à Justin Trudeau et s’en servir pour rafraîchir le discours qu’il tient en ce moment.

    Un clone du PQ? Il n’aura rien compris s’il s’enligne dans cette direction. Rien en tous cas pour rallier les jeunes générations.

    • Selon moi, on peut pas comparer avec la situation au fédéral car les gens ont voté pour sortir Stephen Harper. La CAQ est un PQ plus à droite sans la souveraineté complète mais pour un nationalisme déterminé et revendicateur mais ouvert à la discussion avec le fédéral. De plus, M. Legault et son parti dénonce le gaspillage et la bureaucratie. Il a compris que le Parti libéral du Québec est corrompu et veut faire entrer des immigrants en grand nombre pour gagner des votes qui lui sont acquis d’avance. Le PLQ est un parti de pouvoir et n’a pas d’objectif autre que d’empêcher l’indépendance du Québec et de garder le pouvoir à tout prix.

      La CAQ est le seul parti qui a déjà proposé de réduire le nombre d’immigrants au Québec. On a en plus trop fait entrée de gens qui ne veulent pas s’intégrer qui agissent ici comme en Europe comme des envahisseurs islamiques.

      Je ne suis pas raciste, j’aime les gens peu importe leur couleur mais il ne faut pas faire entrer des gens qui méprisent nos valeurs de liberté et d’égalité. Il va falloir aussi réviser notre modèle d’intégration et favoriser des gens venant de d’autres pays comme les hispaniques qui apprennent le français assez facilement et ont la même culture occidentale.

      On a pas de problème avec les chrétiens, bouddhistes, juifs non intégristes, musulmans non islamiques et hindous. C’est les islamiques qui veulent imposer leur religion à la terre toute entière et il faut dire non.

      Le Québec est une terre d’accueil mais pour le rester et empêcher la population de devenir intolérante le gouvernement doit être prudent et agir en conséquence. De plus, il faudra un jour se doter d’une vraie charte de la laicité qui fera consensus large pour régler ce problème.

  6. Je viens d’écouter Monette sur RadioX, son invité avait des propos bizarres
    sur Justin Trudeau : titre de la chronique : un PM ayant des contacts douteux
    avec l’islam radical.
    Si cela est vrai, ce que cet invité a dit,c’est vraiment pas très rassurant pour
    l’avenir. Une station de radio peut-elle laisser dire des faussetés sur ses ondes ?

    Autre chose bizarre qui circule sur le net : une enquête de TVA en septembre 2014
    dont ont a pas entendu parler (à ma connaissance ) Le titre :Un libéral fait fortune
    grâce au pot.. Est-ce que l’on va découvrir des squelettes dans le placard à Justin..

    • Oui Diane, l’invité en question un monsieur Daniel Leprès est très articulé et fait preuve d’une grande intelligence et il y a plusieurs entrevues très intéressantes avec ce monsieur sur Radioego. Il est un partisan de la laicité et il soulève des questions très inquiétantes sur l’infiltration par les groupes islamiques radicaux du Parti libéral du Québec et du Canada et aussi du NPD. Ce monsieur est un ancien libéral fédéral et a connu Justin Trudeau il y a de nombreuses années au PLC et dit qu’il n’est pas très brillant.

      Justin Trudeau aurait été très proche de ces gens là ce qui m’inquiète énormément pour l’avenir de la sécurité au Québec et au Canada et pour la liberté des femmes et de leur égalité. Est-ce qu’il voulait simplement les comprendre pour savoir comment agir par la suite avec eux, je l’espère mais je crains surtout que c’est pour obtenir des votes qu’ils les fréquentaient ce qui me fait encore plus peur.

  7. Peu importe le sujet, on revient toujours à pkp. Pendant ce temps là, les souris libérales dansent. Qu’est ce qu’attend Couillard pour casser la grêve du syndicat des traversiers??? Où est Coiteux quand on a besoin de lui?

  8. «Au Canada aussi les libéraux sont socialistes! Pas mal plus que les démocrates en tout cas.»

    Oui exactement. Un libéral, c`est toujours pour plus de gouvernement.

    L`autre jour à la radio suivant un commentaire sur le fait que Justin Trudeau veut faire des déficits et que le gouvernement du Québec, lui, fait des coupures actuellement, Philippe Couillard a répondu qu`il aimerait avoir la marge de manoeuvre de l`Ontario(qui fait des déficits actuellement et pas des petits) et du gouvernement fédéral(qui veut faire des déficits).

    Ça veut dire que le libéral Philippe Couillard endetterait encore plus le Québec si le Québec aurait la marge de manoeuvre pour plus s`endetter.

    D`ailleurs je me demande s`il y a vraiment une réduction de la taille du gouvernement au Québec en lisant certaine nouvelle :

    http://www.journaldemontreal.com/2015/10/06/jamais-eu-autant-de-fonctionnaires-au-quebec

    • Oui Patrick, comme vous, je ne vois pas le parti libéral du Québec couper des fonctionnaires et éliminer des programmes.

      Un libéralisme moderne dans la continuité d’Adélard Godbout, Jean Lesage et R. Bourassa est pour le libre-échange, la liberté des personnes, un système d’éducation publique et de santé publique, des pensions publiques décentes et les fonctions de base de l’état ; sécurité publique, justice et infrastructure. Cependant, les Parti libéraux au Canada et un peu aussi les démocrates au USA ont fait l’erreur de prôner en plus un gouvernement qui intervient partout, règlemente toute sorte d’affaire, endette les générations futures, magouillent avec divers groupes d’intérêts ; lobbys, grandes compagnies, syndicats, association, etc.

  9. Pierre Duhamel. Twitter. Lien. « The Libéral resurrection » National Post..

    Article vraiment intéressant qui nous éclaire sur les plans stratégiques des trois partis dans la dernière campagne électorale.

    Le déroulement de la campagne, les avancées et reculs de chacun des trois partis.. Cette longue campagne aura finalement servi Trudeau.

    Lire aussi Vincent Gélose JDD. « Le kénésianisme journalistique ».

    Ce n’est pas tant l’élection de Justin Trudeau qui l’a fait rager c’est le manque de culture économique des journalistes… Les cours d’économie dans nos écoles, ça presse.

    Géloso croit que comme ça a été le cas pour les Trudeau, Chrétien, Mulroney, le PLC de Justin gouvernera au centre..

    Coiteux est fidèle au poste quand on a besoin de lui. Il a fait une sortie ce soir aux bulletins de nouvelles. Pas de loi spéciale pour le moment. Il va négocier avec les grévistes et la semaine prochaine si ces derniers ne veulent rien entendre, il posera les gestes qui s’imposent.

    Revenir à PKP quand on. parle du pouvoir des artistes est plus que pertinent. Son entreprise et sa conjointe sont les employeurs d’une majorité d’entre eux. Et PKP se prépare pour devenir dans 2 ans Président de la République..

    Tant que l’opposition péquiste détournera son mandat pour la Cause, les souris libérales continueront à danser!

  10. Les faits sont que le PLQ de Philippe Couillard est au pouvoir. Son trio économique livre une performance somme toute acceptable.

    Les faits sont que la CAQ a déçu au point de perdre sa base adéquiste dans la région de Québec. Si la cote de popularité de Legault ne cesse de s’effriter, il n’a à s’en prendre qu’à lui-même

    Il gagnerait s’inspirer de la victoire de Justin Trudeau:

    « Trudeau brought with him a younger, much more technologically savving group to prépare for the election. »

    « Led by Gerald Butts and Katie Telford, the team began a rapide overhaul of the party’s campaign infrastructure. »

    Si Legault n’ajuste pas sa vision sur celle des jeunes générations plus mondialistes que nationalistes, je persiste à croire que le PLQ sera élu pour un deuxième mandat.

    Vincent Géloso, pour sa part, exprime sa frustration, non pas en raison de l’élection de Justin Trudeau, mais à cause d’une vision journalistique erronée de l’économie.

    Il juge défaillant le journalisme économique au Canada. La vision économique véhiculée par les journalistes démontre l’ampleur de l’échec des économistes à bien communiquer leur domaine d’étude.

    Sur la crainte d’une gouvernance gauchiste de Trudeau, il se base sur la soif du pouvoir du gouvernement PLC pour statuer que Trudeau gouvernera au centre.

    Malgré une rhétorique de gauche, les déviations vers les positions extrêmes sont rares puisqu’elles mènent généralement à des défaites retentissantes (PET). »

    Cela étant dit, on est en ce moment dans un changement de paradigme.. Les jeunes générations se positionnent et pas nécessairement comme le voudraient les babys boomers.

    Le poids politique des boomers va aller de rétrécissement en rétrécissement..

    On aura beau débattre et tenter d’imposer nos visions frileuses, on ne pourra rien contre la soif de relever les défis du monde moderne qui motive les jeunes générations.

    J’ai gagné mes élections dans mon comté et malgré la défaite subie par Stephen Harper je me sens fière d’avoir été de ceux qui auront permis à ce parti de diriger le Canada pendant près de 10 ans.

    Mais depuis le 19 octobre, je ne peux que trouver rafraîchissante l’arrivée à la Chambre des Communes de cette cohorte de jeunes, pur produit de l’ère technologique dans laquelle le monde moderne évolue.

    Le Québec ne pourra échapper à cette tendance.. A preuve les jeunes générations délaissent la vision dépassée du PQ..

    Legault ne semble pas avoir compris que c’est du parti de Mario Dumont et non pas du PQ qu’il aurait mieux fait de s’inspirer.

    • M. Legault devrait s’inspirer de ce qui a fait le succès de M. Harper dans le passé comme de promettre quelques promesses simples et essentielles :

      -Simplifier notre fiscalité québécoise et baisser nos taxes au total et créer un climat économique dynamique pour faire du Québec un endroit prospère.

      -Améliorer l’enseignement primaire et secondaire et la maitrise du français et de l’anglais langue seconde ainsi que des mathématiques et des sciences. Instaurer un cours de civisme.

      -Réformer le système d’immigration et promouvoir la fierté de la langue nationale du Québec française et négocier avec Ottawa la souveraineté culturelle pour l’État du Québec.

      -Accélérer l’administration de la justice pour le rendre plus rapide.

      -Réduire au minimum la bureaucratie au Québec et éliminer des organisme et ministères.

  11. La souveraineté culturelle pour l’État du Québec est déjà acquise.

    Les Péquistes, pour la protéger, imposerait des mesures liberticides.. malgré que la police de la langue nuit à l’entreprenariat.

    Les données publiées ce matin, qui placent Québec et Montréal en queue de peloton des 300 municipalités au Québec dans ce domaine, devraient sonner l’alarme..

    Je crois que ce qui séduit les jeunes générations chez Justin Trudeau c’est son bilinguisme et la confiance en ses moyens qu’il dégage. Les jeunes québécois se projettent dans cette attitude frondeuse et non plus dans celle victimaire portée par leurs aînés.

    François Legault erre en empruntant la voie constitutionnelle. Ce n’est certes pas en ce faisant qu’il va rallier les jeunes à la CAQ.

    Je prédis que d’ici 2018, Legault se joindra au mouvement du « Oui pour le Québec » dans lequel s’activent
    les indépendantistes… Et justement leurs cibles sont les jeunes et les plus de 65 ans réfractaires.

    Tout dans son discours le rapproche du PQ et l’éloigne de l’ADQ, ou pis encore de Harper. Et si cette tendance se maintient, la CAQ, ou ce qu’il en restera, se fera avaler par le PQ et non l’inverse.

    Quand les Caquistes reprochent au PLQ de leur avoir volé leurs idées, en ce faisant ils se tirent dans le pied..

    C’est ni plus ni moins que de reconnaître au PLQ un recentrage vers la droite.

    On a pu voir aux dernières élections combien « l’austérité » ce n’est pas vendeur pour l’électorat.
    Nathalie Elgrably, dans sa chronique de ce jour, tire la conclusion que les citoyens ont finalement ce qu’ils méritent.

    Avis au PQ et à la CAQ s’ils souhaitent l’emporter en 2018: la gauche à la Trudeau aurait bien meilleur goût!

    • Quand vous généraliser Hélène comme vous le faites sur les valeurs et idées des jeunes c’est un peu présomptueux. D’ailleurs, je ne suis pas un boomers mais un homme de 37 ans alors ni très jeune ni vieux. La souveraineté culturelle est partiel dans la situation actuelle. Si vous souhaitez que le Québec devienne un gros Nouveau-Brunswick bilingue, c’est votre droit mais pas le mien. Si les Québécois désirent s’assimiler c’est aussi leur droit mais ce sera regrettable.
      Vous êtes pas mal dépassé avec vos histoires de police de la langue on pourrait vous accusez d’être une disciple de Mordecai Richler ou de Galganov… Mais bon, je pense que je perd mon temps de discuter de ce sujet délicat avec vous. Alors, essayons d’éviter ce sujet délicat dans nos discussions futures car nous ne trouverons pas de terrain d’entente.

      L’indépendance n’est pas pour demain si le PQ, Québec Solidaire et Option Nationale ne révisent pas leur programme. L’important c’est que le Québec reste fort et prospère en gardant toutes ses options ouvertes pour l’avenir. Un Québec Canadien semble le choix d’une majorité de Québécois pour l’instant, cela je vous l’accorde.

      J’ai lu le texte de Nathalie Elgrably-Lévy et c’est une femme très articulé je pense par contre, que le peuple Canadien est de centre-gauche essentiellement. (Québécois inclus). D’où la difficulté de vendre des idées plus conservatrices fiscalement et économiquement.

  12. Pour créer un Québec prospère, il faut selon moi : une population plus éduquée, des entrepreneurs innovants et créatifs, des ingénieurs, techniciens, artistes et scientifiques dévoués et passionnés et un financement adéquat pour les entreprises. Il faut moins de paperasse et plus d’occasion pour permettre aux entrepreneurs de connaître des chercheurs et créateurs ayant des idées à développer.

    Souvent, les inventeurs n’ont pas l’esprit d’entreprise et c’est une limite à l’innovation dans nos sociétés. Le plan St-Laurent peut être une façon de se diriger vers cela. C’est une vision inspirante et il faut que les citoyens proposent des visions d’avenir stimulante.

    Le rôle de l’État doit être de mettre en place des conditions favorables et de fournir une main d’œuvre bien formé, des infrastructures et fournir au besoin par le biais de la Caisse de dépôt et du Fond FTQ, le financement. Il ne doit pas être un grand planificateur central comme en URSS. Par contre, fournir des terrains gouvernementales non utilisés à des entrepreneurs intéressés peut être une belle occasion de créer des emplois et de démarrer de nouveaux projets.

  13. Jean Claude Michaud, les indépendantistes semblent avoir compris le message.

    Michel Girard dans sa chronique du JDQ met la table pour cette stratégie.. Il compare « l’austérité » du PLQ de Philippe Couillard au gouvernement Harper..

    Girard suggère subrepticement que le programme gauchiste de Justin Trudeau PLC séduit alors que l’austérité libérale PLQ rebute.

    Et je parie que de nombreux chroniqueurs uniront leurs efforts d’ici les prochaines élections pour cette fois-là diaboliser Couillard dans ce sens.

    Finalement Jean-Claude cessez de chercher la droite chez la CAQ, vous l’avez avec les Libéraux, foi de Michel Girard.

  14. « Les jeunes nous échappent » (Jacques Parizeau)

    « Presque tous les sondages ont observé que la diminution de l’appui à la souveraineté a été…. le fait des 18-24 ans et des 65 ans et plus. (Bernard Descoteaux, le Devoir, 25 octobre)

    La moyenne d’âge des participants aux rassemblements tenus pour Justin Trudeau n’avait vraiment rien à voir avec celle des participants au rassemblement des souverainistes.

    La police de la langue est un fait avec lequel les entreprises québécoises ont à composer. .Certe traque du moindre vocable anglophone frôle le ridicule et est improductive.

    L’Industrielle Alliance doit recruter à l’extérieur du Québec faute de candidats bilingues..

    Décourager le bilinguisme chez les jeunes générations relève de l’inconscience ou de dogmes idéologiques éculés.

    Je crois que Justin Trudeau pourrait justement contribuer à renforcer la francophonie au Canada..

    Quand chez les Européens l’anglais est le deuxième choix pour 76% d’entre eux, cette statistique nous remet en pleine face l’entêtement stupide des Québécois qui se refusent cet outil d’autant plus essentiel qu’ils se retrouvent entourés d’une marée d’anglophones.

    Il est urgent de s’attaquer à l’enseignement déficient du français Il est prouvé que l’apprentissage d’une deuxième langue renforce une langue première et ouvre l’esprit..

    Jacques Parizeau reconnaissait que sans la maitrise de l’anglais, les Québécois sont des infirmes.

    • Hélène, il ne faut pas mélanger les choses car parler l’anglais, l’apprendre et mieux l’enseigner n’a rien à voir avec la loi 101 et le fait de vivre en français au Québec. L’un n’empêche pas l’autre et si vous voulez que les jeunes apprennent l’anglais pour servir les anglophones qui n’ont pas la décence de parler le français au Québec et je ne parle pas des touristes alors là on a un sérieux problème. Essayez d’aller vous faire servir en français à Toronto et à Vancouver. Il y aura certes à l’occasion une personne pour le parler comme un Québécois exilé, un franco-canadien ou un anglophone bilingue mais c’est pas la norme alors qu’au Québec il y a beaucoup de monde qui se débrouille très bien en anglais.

      Donc, je suis pour des jeunes bilingues individuellement mais dans un Québec donc la langue officielle et parlé est le français ! J’écoute un peu de télé en anglais et aussi je lis des articles en anglais sur le net et des séries télés comme : Scandal, House of Cards, Doctor Who, etc.

      Pour l’âge moyen des péquistes, je suis d’accord pour avoir participer à des événements péquistes sur la rive-nord de Montréal, il y a quelques années et en moyenne, il n’y avait pas beaucoup de jeunes sauf lors d’événements réunissant des jeunes péquistes. Je dois avouer que je me senti assez seul dans ce parti à quelques occasions à cause de cela. Il faut par contre ajouter que les jeunes ne sont pas très politisés de la façon traditionnel mais intéressé à des causes comme l’environnement, la paix et le bénévolat, etc.

      C’est une bonne chose si le Parti Libéral du Canada fait le plein de jeunes idéalistes et réformateurs et si ces derniers apportent plus de démocratie, transparence et combattent la corruption qui entachent la politique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s