Paradis fiscaux: Ouin pis?

Le revenu disponible par habitant au Québec est le plus faible du Canada. Le dernier rapport du Centre sur la prospérité et la productivité n’est pas trop reluisant non plus.

  • « on retrouve au premier chef un manque de cohérence dans les différentes politiques associées au développement économique de la province. »
  • « force est de constater que le Québec ne dispose pas d’une véritable politique de développement économique. »
  • « Le gouvernement du Québec consent ainsi trois fois plus d’aide aux entreprises que ne le fait le gouvernement de l’Ontario, cette aide étant en contrepartie accompagnée d’un fardeau fiscal 30 % plus important qu’en Ontario. »

Ces derniers jours, un ensemble de maires de Montréal, frustrés que Trans-Canada n’ait pas daigné leur présenter le projet Énergie-Est, se vengent en disant « Non » au projet, même s’il ne leur revient pas de prendre la décision finale. Résultat? Bisbille entre les provinces au pays des merveilles de Justin Trudeau.

Radio-Canada proposera à son émission Enquête de jeudi un reportage sur les paradis fiscaux de la compagnie Québecor. La meute journalistique bave de plaisir. Impossible pour un politicien d’aborder un autre sujet et d’avoir confiance que son message sera transmis à la population.

François Legault de la CAQ, en point de presse ce matin a été incapable de parler de la solution constructive qu’il voulait proposer au gouvernement en matière d’innovation. Un journaliste le décrit comme étant « irrité ». J’ai écouté une partie du point de presse. Je salue, au contraire, sa patience. J’aurais craqué.

Péladeau aurait eu recours à des schèmes fiscaux chez Quebecor pour éviter de payer des impôts? Il y aurait eu une compagnie à la Barbade pour éviter certaines dépenses chez Transat du temps de François Legault?

Ouin, pis? Est-ce qu’on vient de réaliser que les multinationales recourent à des subterfuges pour s’éviter de payer de l’impôt là? Vraiment? Pourquoi cette quasi-éclipse sur le thème des paradis fiscaux? Croyez-vous vraiment qu’un gouvernement du Québec peut y faire quelque chose? (très drôle d’entendre PKP dire qu’on pourrait mieux régler la chose si le Québec était indépendant…).

La chose pourrait être intéressante dans la mesure où le chef d’un parti aspirant au pouvoir, par exemple Pierre Karl Péladeau, aurait exercé des manoeuvres comptables alors qu’il est maintenant associé à un parti qui dore son image en déclarant vouloir et pouvoir éliminer les paradis fiscaux. Incohérence, me direz-vous. Vient-on de réaliser que Péladeau n’est plus la même personne? Qu’avant, il était anti-syndical alors que maintenant il n’a que de bons mots pour les syndicats québécois? Qu’avant, il trouvait le modèle québécois trop lourd alors que maintenant, il est dans la rue pour défendre à peu près tous les programmes sociaux existant au Québec? Voyons…

Non. Cette obsession sur les paradis fiscaux des quelques jours démontre quelque chose de plus profond: qu’il est de plus en plus difficile pour les politiciens de transmettre leurs messages à la population: en matière d’économie, d’éducation, etc.

Vous voulez qu’on règle les paradis fiscaux? Je vais vous dire: on ne le peut pas. Tout ça est légal et cela prendrait un énorme effort de la part de toute la communauté internationale pour éliminer le problème. Peut-on imaginer ça dans le court terme? Non. Peut-on y faire quelque chose? Non. Cela intéresse-t-il vraiment le monde « ordinaire »? Non. Ou probablement seulement ceux qui paient honnêtement plus d’impôts parce qu’il y en a d’autres qui recourent à des tours de passe-passe.

Maintenant, faites-vous à l’idée. Si vous voulez des hommes ou femmes d’affaires en politique, il se peut très bien que du temps où ils exerçaient dans le monde des affaires (particulièrement dans des grandes entreprises multinationales), ils aient eu connaissance de schèmes financiers faisant appel à des paradis fiscaux. Get over it!

35 réflexions sur “Paradis fiscaux: Ouin pis?

  1. Moi je pense que PKP s’est lancé en politique pour une lutte à en finir avec les Desmarais..

    Et il est illusoire de croire que les politiciens aient quelque pouvoir que ce soit dans cette guerre des titans..

    Y avait qu’à entendre l’éloge de Bernard Landry lors du décès de Paul Desmarais, lequel représentait à lui seul plus d’une vingtaine de délégués pour le Québec par ses contacts.

    Il en va de même pour Péladeau et le pouvoir qu’il exerce sur les nationalistes québécois.

    Cette éternelle division entre fédéralistes et nationalistes est néfaste pour le Québec..

    Et surtout, l’image que l’on donne du Québec est plus que désolante… un gros village!

    • Tout à fait d’accord avec ce que vous dites! En fait si PKP avait juste dit qu’il existait des paradis fiscaux à l’époque où il était chez Quebecor au lieu de nier l’évidence et s’acharner sur les messagers, on en parlerait plus… Ses mises en demeure sont ridicules et démontrent qu’il a peu de jugement… Lisée avait prédit qu’il etait une bombe à retardement, on le voit aujourd’hui !!

  2. Ce qui est injuste à propos des paradis fiscaux, c’est que seulement les plus fortunés y ont accès, obligeant le reste d’une population plus pauvre de payer plus que sa part en taxes et impôts.
    Ces taxes et impôts sont devenus avec le temps de plus en plus démesurément injustes, imposés par des gouvernements goinfres et ultra-obèses de sorte que ceux qui ont les ressources suffisantes pour les éviter en profitent.
    Les paradis fiscaux ne vont peut-être pas disparaitre, mais si les taxes et impôts étaient moins élevés il y aurait moins de gens qui y auraient recours.
    Tous les politiciens devraient obligatoirement suivre une formation sur l’analyse de la courbe de Laffer; on n’a qu’à chercher  »Courbe de Laffer » sur le net pour savoir ce qui en est.
    A propos des politiciens qui se font raccrocher la ligne au nez: comment s’attendre à que des gens de haut calibre se présentent en politique pour servir le peuple si celui-ci traitent les politiciens actuels avec si peu de respect?

  3. Confucius a dit:

    Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte.
    Livre des Sentences, VIII, 13

  4. J’ajoute que PKP vise le monopole médiatique.. C’est une dictature qui nous attend avec lui… Non merci!

    Et les journalistes dans tout cela se retrouvent pris en otage.. obligés de défendre l’indéfendable au risque de perdre leur emploi. C’est scandaleux!

    Au Canada anglais, il existe une saine compétition entre les boîtes de communication, Rogers, Shaw, Telus, etc. en pleine restructuratiion pour s’ajuster aux technologies de 2016.

    PKP fanatique idéologue n’a que faire des règles démocratiques et de la liberté d’expression..

    Il se permet des attaques vicieuses sur sa page Facebook. Il manque complètement de hauteur… Et ensuite il joue la victime. Ça suffit!

    Alors je dis à Radio Canada : « Lâchez pas ».. Les preuves sont accablantes envers celui qui « s’autoproclame » vertueux. Il faut mettre fin à cette culture d’intimidation qui est en train de contaminer la classe politique..

    Paradis fiscaux? Ouin pis! C’est le PQ qui brasse toute cette merde.

    Quand Philippe Couillard a vu son intégrité attaquée qui s’était levé pour le défendre? Bien au contraire, ;les larbins de PKP l’avait outrageusement diabolisé pour bien moins que ce qui sort sur Quebecor.

    L’arroseur arrosé! ce n’était qu’une question de temps.. le PQ de René Levesque n’est plus que l’ombre de ce qu’il a été. Honte aux Agnés Maltais, Nicole Léger…..

  5. Quand j’ai entendu Agnès Maltais dire qu’elle ne voit pas de problème avec PKP et les révélations de Radio Canada vu que le PQ est contre les paradis fiscaux alors que tout va disparaître une fois au pouvoir et d’un référendum gagnant.
    A vouloir laver plus blanc que blanc, il devient l’arroseur arrosé !

  6. PKP réussi encore à retenir toute l’attention. Pendant ce temps là, les libéraux multiplient les mauvaises décisions économiques, mais les médias s’en contrefichent. La dernière en date est Couillard qui défend Coderre dans le dossier du pipeline. Pas étonnant que le Quebec soit dernier au Canada pour le revenu disponible par habitant. Mais bon, c’est plus distrayant de parler de PKP, de Julie et tutti quanti.

  7. J’abonde dans le sens de Manon P..

    J’ai moi aussi ressenti un malaise certain de voir le citoyen québécois endeuillé se vanter d’avoir raccroché la ligne au nez au Premier Ministre du Canada.

    Pas sûre qu’une telle impolitesse aurait été applaudie dans beaucoup de pays démocratiques.

    A Cuba, ça c’est sûr que non!

  8. C’est les gouvernements qui signent des ententes fiscales entre les pays et états et qui permettent ces paradis fiscaux. C’est un grave problème de justice fiscale alors ce condamner à l’impuissance est irresponsable. Il faut s’attaquer à ce problème tout en réduisant les taux des corporations ici à long terme. Le Gouvernement du PQ devra s’y attaquer en collaboration avec les autres États (fédéral et autres pays) comme que les Libéraux ou la CAQ devraient le faire s’ils sont honnêtes.

    Au Québec, l’idée du maître chez nous c’est effrité et il faut y revenir. Le Peuple doit reprendre en main son État en mettant au pouvoir un Parti qui va faire table rase et faire de sa priorité une réforme de l’État qui va se doter de principe de transparence et de démocratie directe pour les grandes décisions afin de remettre le peuple au centre des préoccupations. On doit reprendre le contrôle à Hydro-Québec qui est notre richesse collective et éliminer les parasites qui dilapident les profits d’Hydro-Québec. IL faut aussi se poser des questions sur les entreprises qui reçoivent des subventions et ensuite utilisent les paradis fiscaux.

    Les gens qui travaillent pour l’État doivent être choisi en fonction de leur compétence et non à cause de leurs amis dans les partis politiques.

  9. Quand j’ai l’infinie patience de lire la prose de PKP, j’ai l’impression de lire les pages de Vigile et la prose de Richard le Hir. La même obsession monomaniaque pour Desmarais et Power. Notre homme à réussi à mettre l’ensemble du PQ en peu de temps, dans un état de désolation total. La rentrée parlementaire est le 2 Février, tout ce qui est présenté par le PQ sent l’improvisation, l’amateurisme, le désordre, la confusion. L’institut qui devait être la solution miracle est dès le départ un sujet de controverse, personne n’avait réfléchi à son financement. Le départ de Bédard a été une catastrophe pour le PQ, il n’a pas été remplacé par Drainville, le PLQ fait vraiment ce qu’il veut, alors que la performance du gouvernement est passable tout au plus.
    La politique c’est un métier, PKP c’est une erreur de casting, on ne change pas un héritier, qui n’a jamais eu l’habitude que l’on puisse lui refuser quoique ce soit, a plus de 50 ans.
    Reste à savoir si la députation du PQ va accepter d’aller à la boucherie en 2018, aux élections avec lui ?
    Le pronostic de Lisée se vérifie jours après jour.

  10. « il est de plus en plus difficile pour les politiciens de transmettre leurs messages à la population: en matière d’économie, d’éducation, etc. ».
    Message ? quel message ? Ha oui le dernier message a été de plier devant les revendications syndicales en éducation, ils devaient pourtant ne pas baisser les bras devant les syndicats…messages le même que d’habitudes $$$GGG.
    Message ? celui qui nous dit que le gouvernement est nul en économie et développement de la richesse ? c’est vrai « selfies » Trudeau l’a dit la richesse ne se situe pas dans ce qui est sous nos pieds mais ce qui se trouve entre nos 2 oreilles lolll !

  11. Je m’intéresse surtout sur le Pourquoi des paradis fiscaux .
    Mon pourquoi est simple ……en tant qu’entrepreneur je me dois de protégé mon entreprise contre toutes menaces. En tant que chef d’entreprise je me dois de protégé l’argent qui est destiné au collectif québécois. A partir de ce moment je suis confronté à un dilemme.
    Mon entreprise accepte de payer + ou- 30% d’impôt et ainsi reconnaître la légitimité d’une gang de sans vision, de profiteurs, de corrompus, de menteurs qui dilapide les avoir collectifs.
    En tant que chef d’entreprise je me dois de surveiller chacune des dépenses de mon entreprise et veiller à ce que chacune d’elles soient nécessaire et générateur de croissance pour mon entreprise créant ainsi des emplois. Hélas cette dépenses (impôt) est en pure perte….ainsi 40% des impôts payer à ces clowns vont dans leurs poches, un autre gros pourcentage sert à financer la corruption dont ils font partie et au final un maigre partie retourne vraiment au peuple.
    Je suis contre aussi, le fait que les entreprises utilisent les paradis fiscaux pour s’enrichir personnellement, nous avons des devoirs sociaux à accomplir et le premier est de s’assurer que les devoirs sociaux sont protégés. Je n’ai aucune confiance en ces menteurs et à ces profiteurs et par conséquent je favorise les abris fiscaux non pas pour m enrichir mais bien pour redonner les économies ainsi réaliser à notre population(organismes, fondations,
    Jeunes entreprises etc) sans pour autant enrichir le système politique totalement decollecte de la realiter.
    J’encourage les entreprises à changer les choses en réfléchissant aux conséquences d’être complice d’un système usé qui profite qu’à une minorité.
    Changeons les choses de l’intérieur , agissons, puisque vos élus ne le font pas alors la force tranquille de nos entreprises doit agir pour la survit de nos communautés. Moi je le fais et vous.

    • Oui c’est un témoignage intéressant. Je suis convaincu que la plupart des entrepreneurs au Québec partagent cette opinion mais très peu osent le dire publiquement. Il faut dire qu’au Québec pratiquement toutes les entreprises sont subventionnées ou font affaire d’une façon ou d’une autre avec notre état tentaculaire, alors on craint sans doute de mordre la main qui nous nourrit… Même le conseil du patronat, autrefois bien plus vocal est devenu invisible…

      Comme quoi le système est bel et bien corrompu et pourrit, le véritable capitalisme n’existe plus au Québec… Tout ça risque de finir bien mal!

    • Tout ça risque de finir bien mal!………………..hélas je le craint. L’histoire est cousu de grand changement qui ont modelé notre présent. Malheureusement il est rare que de tel bouleversement se fasse sans douleurs. Notre économie telle que nous l’avons pensé, créé et en voie de destructions irréversibles, tout cela en à peine 100 ans. Les grands bouleversements planétaire qui ont eu une influence sur le mode de vie des humains( cataclysme)se compte en millions d’années. La nature prend des millions d’années pour forger notre planète agissant toujours pour sauvegarder notre existence, la preuve, nous sommes là. et nous, que faisons nous? En à peine 100 ans nous avons pratiquement tout détruit. Belle héritage!

  12. Dieu merci pour les paradis fiscaux (qui en passant n’existent que parce qu’il y a des enfers fiscaux)

    Sans ces échappatoires les entreprises seraient prises en otage par les politiciens et ceux qui les supportent, médias, groupes de pression de toutes sortes et bien sûr les syndicats.

    Quand comprendra-t-on que taxer une entreprise c’est l’empêcher d’investir dans son propre développement, c’est lui voler son avenir et que puisque c’est là que nous travaillons c’est nous voler notre avenir à nous aussi.

    • Bienvenue dans le club mon ami! J’adore ton commentaire en plus je le sens complètement aligner avec des milliers d’entrepreneurs qui partagent simplement cette constatation de la dégradation des ressources de nos pays en commençant par nos valeurs d’être humain.
      Il n’y a plus de voyage ‘au long cour’ dans le système actuel, nous avons détruit ce voyage et il appartient à nous, le peuple, ces entreprises de créer une nouvelle économie. Le train est en marche, je préfère être dedans en ce moment pour pouvoir légué aux prochaines générations un nouvel ordre économique qui leurs permettront, peut être , de connaître leur ‘ VOYAGE AU LONG COUR’ celui la même que nous, les générations précédentes, avons détruits en à peine 100 ans. Je ne suis pas fier de l’héritage que je laisse à l’humanité à moins d’être dans ce train pour collaborer au changement nécessaire à la survie de mes petits enfants.

      Et pour ces raisons j’ai apprécié vos commentaires, je les ais pris comme un encouragement
      à croire que je ne suis pas le seul à croire à un monde meilleur, par l’exemple et par la conviction que, je cite: LE COMBLE DE LA FOLIE EST DE CROIRE QU’EN FAISANT LES MÊMES ACTIONS, NOUS OBTIENDRONS DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS.

      Respectueusement,

      Richard

  13. Gilles Proulx évoque la fin du PQ pour très bientôt voir le lien ici :

    http://quebec.radiox.com/emission/moreault_en_jase/article/gilles_proulx_pkp_va_tuer_le_pq

    Et si comme le dit M. Proulx la solution idéale pour la relation entre le Québec et le Canada et aussi les autres provinces était une vraie confédération décentralisée. Je le pense de plus en plus en tant que Québécois souverainiste mais réaliste et je pense que le rêve du pays indépendant s’évapore. Les Provinces Canadiennes sont des États appelés à prendre de plus en plus de place comme les grandes villes sur la scène mondiale et continentale.

    PKP sera-t-il encore chef du PQ d’ici l’élection suite à toute l’affaire des paradis fiscaux et la parti va-t-il imploser dans les prochains mois. Je pense que le Parti Québécois pourrait voir ses députés rejoindre la CAQ et Québec Solidaire sous peu. Exemple : J.F. Lisée et Martine Ouellet chez les solidaires et B. Drainville et A. Cloutier avec la CAQ.

    • Commentaires intéressants de Jacques Proulx… En ce qui concerne les paradis fiscaux, je crois qu’une multinationale qui n’en prend pas avantage est gérée par des incompétents puisque c’est légal…. ce qui n’est pas le cas avec avec l’évasion fiscale qui, elle, est illégale. De toute façon, plusieurs pays exigent que tu incorpores ta compagnie dans leur pays si tu veux y faire des affaires..­…En ce qui concerne PKP et son virage à gauche, je ne comprends pas….à moins qu’il ne veuille plaire aux caribous de son parti et c’est une erreur. Il doit être très mal à l’aise dans cette situation. Je ne vois pas comment un gestionnaire de droite peut devenir un politicien de gauche, à moins qu’il ne le faisait que pour plaire à l’énervée avec qui il était en amour…….En ce qui concerne leur rupture, je crois que ça fait partie de leur vie privée et nous n’avons pas à nous en mêler­… Ce n’est vraiment pas de nos affaires….;..

  14. Chose certaine, PKP démontre être une personne quelque peu instable.

    Qu’est-ce qui l’avait poussé à accepter la pertinence d’une thérapie?? C’était la condition exigée par Julie dans sa tentative de réconciliation… Et Pauline Marois se chargeait de voir à ce PKP ne s’y dérobe pas.

    Pourquoi s’est-il prêté à cette cérémonie de mariage ultra médiatisée alors que sa relation avec Julie était loin d’être au beau fixe??

    N’existe-t-il pas là un manque de jugement certain, lequel ajouté au parcours erratique de PKP le politicien, permettent de se questionner sur la présence chez lui d’une instabilité caractérielle incompatible avec la carrière de politicien?

    Il monopolise la couverture médiatique en raison du pouvoir qu’il détient à titre de Magnat de presse..

    Tant qu’il restera en politique, l’attention démesurée qui lui est accordée continuera de pervertir l’institution qu’est l’Assemblée nationale.. ce qui fait l’affaire des péquistes.

    Quand un député péquiste se permet d’affirmer qu’une économie canadienne forte nuit au Québec, on est à même de comprendre que le PQ n’a surtout pas l’intention d’appuyer les positions fédéralistes peu importe qu’elles soient dans l’intérêt des Québécois..

    Son mentor, Bernard Landry, s’est une fois de plus porté à la défense de son poulain, hier soir au 24/60.. Pathétique de voir ce boomer se servir de PKP dans l’espoir de voir « son idéal » se concrétiser de son vivant..

    Cela n’augure rien de bon pour la suite.. j’ai lu que Julie aurait engagé l’avocate de Lola et Éric, laquelle avocate a servi d’inspiration à Fabienne Larouche pour sa série « Rupture ». Une rumeur?

    • Hélène,
      Bernard Landry n’est pas un baby-boomer, étant né en 1937. Le baby-boom canadien a débuté après la fin de la deuxième guerre et a terminé en 1964-65. Au Québec, nous avions déjà de grosses familles de 12 à 15 enfants et plus bien avant le début du baby-boom. Le seul autre territoire qui avait beaucoup de naissances avant le baby-boom est Terre-Neuve qui s’est jointe au Canada en 1949 après trois referendums commandés par leur gouverneur du temps Joey Smallwood.. En 1949, ce territoire est devenu une province dans la Confédération… J’ai lu quelque part que le baby-boom au Québec s’est arrêté en 1951, date à laquelle les naissances par familles ont commencé à diminuer….

  15. On ne va pas essayer Joanne, on va se se garder un droit de réserve et les laissés avec leurs mensonges et leurs égaux démesurés.
    Cependant, il est difficile de ne pas reconnaître par ce geste et bien d’autres, de la très faible personnalité de ce parvenue. Désolé, mais il expose à mes yeux, à mes oreilles et à mon intelligence des faits publics qui sont supposés forger mon accréditation à sa vision politique.
    J’ai honte. J’ai honte d’être Québécois et maintenant d’être Canadien, il faut que je mentionne ne serais-se que leur noms(Trudeau-PKP et autres de même acabit)

    Tout comme ailleurs,les politiciens n’ont plus de vision d’avenir, sont décolletés des priorités du peuple et je pourrais en rajouter des pages et des pages mais je ne veux pas vous ennuyés d’avantage, c’est déjà assez pénible.

    Ils n’ont pas tous les tords non plus! Ils sont nés ainsi, démunis de conscience, de vision d’avenir pour leur pays, de valeurs intrinsèques humaines et leur seul vrai préoccupation est leur propre personne ou intérêt propre.. Comme nous tous, ils ne manquent pas d’exemple d’hommes et de femmes qui ont marqué l’histoire par leurs visions et idées collectivement rentable pour tous. Mais ce temps est révolue malheureusement.

    Que nous reste-t-il alors? Nous et seulement nous. Tant que nous comprendrons pas que nous sommes les maîtres de nos vies et que c’est à nous de prendre les choses en main et redéfinir un sens moral à cette fonction de représentant du peuple, ces profiteurs continuerons à surgir de nul part et continuerons à nous voler, à nous mentir à considérer le peuple comme des ignorants.

    Sont-ils tous pareils? Bien sûr que non. Mais bien malgré eux ils sont entraîner, au fil du temps, dans cette machine infernale et irrécupérable et doivent abdiquer tellement la tâche est imposante.
    J’ai encore confiance aux humains, nous sommes tellement créatifs et ingénieux. Soyons des citoyens du monde, laissons les minables croire qu’ils nous possèdent tous, corps et biens, et réalisons que les solutions viennent d’abord de nous et que nous sommes capable de changer les choses parce que le vrai pouvoir est celui qui se partage.
    Richard

  16. Je suis d’accord avec Richard..

    J’ajoute que le moindre mal en ce moment pour le Québec c’est que PKP n’ait pas encore pris le pouvoir comme c’est le cas pour Justin Trudeau..

    Justin Trudeau, aussi invraisemblable que cela ait pu paraître, occupe le poste de PM..

    Tout est encore possible pour que l’autre aberration se produise..

  17. Marius, on ne peut nier l’influence exercée par les soixante-huitards nostalgiques sur les boomers…

    Je me trompe peut-être mais je pense que le seul qui pourrait conseiller PKP et qui serait écouté c’est bien Bernard Landry… mais comme Landry a versé dans le fanatisme idéologique, il ne faut pas attendre de lui d’avoir la grandeur d’âme d’admettre ce qui saute aux yeux…. PKP se brûle en politique..

    • Hélène,
      Je suis d’accord que PKP se brûle en politique. Pourquoi ne se présente-t-il pas comme il est, soit un homme de la droite qui a réussi en affaires, n’en déplaise à Mitch Garber qui ne s’est pas gêné pour le salir à TLMEP. Celle-là je ne l’ai jamais comprise….. … B. Landry a 78 ans.

    • Mitch Garber est fédéraliste et critiquait aussi la performance d’homme d’affaire de PKP à la tête de l’empire familiale. J’avais trouvé qu’il avait poussé fort mais je m’étais dit que c’était parce qu’il était d’abord fédéraliste. J’ai feuilleté tantôt son entrevue dans l’actualité et M. Garber semble un fédéraliste modéré et parlable qui aime le Québec et veut un Québec fort dans le Canada et un Montréal fort aussi dans le Canada. Il dit que les anglos n’ont pas toujours été corrects avec le Québec et il dit qu’il n’a pas de haine envers le PQ mais que le Québec doit être mieux géré. Ce que nous pensons tous d’ailleurs amis du blogue de Joanne.

      Je pense que Monsieur Garber peut faire beaucoup pour l’économie du Québec en tant qu’investisseur, gestionnaire et mentor à l’émission de Radio-Canada ; dans l’oeil du dragon.

  18. Jean Claude Michaud, avez-vous regardé l’émission « Enquête »?

    Je suis contente que les Québécois soient informés sur le vrai PKP.. il a réussi à coups de mise en demeure à garder le contrôle sur les gens d’affaires et les politiciens….

    Faudra attendre la réaction qui ne saurait tarder.. mais au moins cet abcès sera crevé avant les élections de 2018.

    PKP: faites ce que je dis, pas ce que je fais..

    Bravo à Radio Canada d’avoir brisé l’Omerta.. Non à ce Berlusconi avant qu’il ne soit trop tard. Qu’il vende ses actions ou qu’il quitte la politique.. Ce n’est pas négociable.. Point à la ligne.

  19. Mon cher Phil!
    En te lisant j’avais l’impression que tu te retenais tellement tu en as plein le C…L. Je
    compati avec toi du coup je te souhaites beaucoup de patience. Nous en avons tous besoins tellement ce que tu dis est VRAI.
    Les tarés dont tu parles, sont le 99% de la population, Phil, ils ne sont pas tarés, ils ne savent pas. Attends que je t’explique…..

    Le 1% sont des gens qui croient tout savoir et qui se votent des lois pour eux, par pour le 99%. Ainsi, en autre, ils ont créés les abris fiscaux pour faire écho aux fiasco-fiscaux dont ils sont responsable. Alors, pour qu’ils puissent se légitimer ils ont inscrit dans la loi de l’impôt une simple phrase que seul les 1% peuvent inventés : TOUS CITOYENS A LE DEVOIR ET LE POUVOIR D’UTILISER TOUS LES MOYENS LÉGAUX POUR ATTÉNUER SA CHARGE FISCALE. La Phil……………..je crois que le mot TARÉ s’applique en lettre d’OR.

    Tu sais quand tu t’adresse au 99% il faut que tu comprennes qu’ils ont besoins de ton aide pour comprendre. Tout ce qu’ils entendent sont pour les manipulés et les dressés pour servir de soutien aux 1%…………..alors tu t’attendais à quoi?

    Ils sont de plus en plus nombreux à prendre conscience qu’assez c’est assez et que la force tranquille, le 99% est en train de s’organiser et bientôt les choses vont changer, tu verras. À l’aire de la technologie, le peuple a une puissance colossale, ils ont peur, ils redoutent maintenant la puissance du 99% et à juste cause. Au fait, Phil, je ne sais pas pour toi mais moi je change de camp, je retourne dans les 99%, ils sont puissants, c’est incroyable.

    En ce vendredi soir, j’avais le goût de m’amuser un peu, Phil j’adore ta plume et tu es coupable de ne pas nous en faire profiter d’avantage. Merci à toi!

  20. La pathologique du PQ.. Mario Dumont, Jean Lapierre, Réjean Parent, etc..ont de la difficulté à ne pas se porter à la défense de PKP..

    Pourtant, Ils ne peuvent pas « ne pas se rendre compte » qu’en refusant de se départir de ses actions PKP prête flanc à ses adversaires politiques. Il nage en pleins conflits d’intérêts.

    Et eux, en se portant à sa défense en sont la plus belle démonstration.. Oui le Magnat de la presse bénéficie clairement de son empire médiatique.

    Cet état de fait est dénoncé même par un Michel David au penchant indépendantiste reconnu.. il qualifie la façon cavalière de PKP (mises en demeure) de faire de la politique de « perversion » de démocratie..

    Et ce matin, cette perception ne fera que se renforcer.. quand les médias de Quebecor répliquent à l’enquête de Radio-Canada sur PKP en attaquant l’intégrité de Justin Trudeau.

    Oui PKP et Justin sont deux héritiers, non seulement de la fortune de leur père respectif mais aussi de leur idéologie fédéraliste/séparatiste.. mais ils n’ont pas la profondeur ou la stabilité requises..

    C’est en désespoir de cause que les deux camps PLC et PQ ont choisi de les utiliser..

    Le problème c’est que ni un, ni l’autre ne sont à la hauteur du nom qu’ils portent.. mais on aura réussi à leur faire croire..

    Après la Commission Charbonneau, cet autre épisode de lançage de boue par voies de médias qui s’annonce est à désespérer de voir un jour le Québec correspondre à ce quelque chose comme le grand peuple vu par René Levesque..

    Que peut-on attendre de mieux dans une société qui, par son silence, se fera complice de l’intrusion incestueuse d’un Magnat de presse dans une institution jusque-là démocratique??

    En ce sens, Justin Trudeau est un moindre mal que ce que pourrait signifier la prise du pouvoir au Québec par PKP..

    Certes Justin Trudeau a Radio-Canada, mais on en reparlera quand il se verra obligé de leur couper les vivres… ce qui pourrait bien se produire avant la fin de son mandat..

    Il ne faut pas oublier combien opportunistes sont les journalistes de Radio Canada.. gauchistes mais souverainistes ou fédéralistes selon l’humeur du moment..

    C’est finalement notre appartenance à la fédération canadienne, pourtant tant décriée, qui devient une fois de plus une planche de salut.. le PCC est encore fort.. et ils attendent Justin Trudeau au détour… lui et ses alliances musulmanes/écologistes

    On ne peut en dire autant au Québec… la droite est sous respirateur artificiel dans ce climat de propagande écologiste.. à laquelle a bêtement succombé notre PM.

    Mathieu Bock Côté a écrit dans une récente chronique que le Québec est à nouveau plongé dans la grande noirceur..

    Je lui donne raison mais pour des raisons qui n’ont vraiment rien à voir avec celles qu’il a couchées sur papier inspirées par son fanatisme identitaire.. Il ne se rend pas compte qu’il fait partie du problème..

    Quand l’imaginaire québécois va-t-il arriver à se départir de cet attrait pour les esprits dogmatiques? On a tellement de sources d’informations aujourd’hui que c’est inexcusable!

    Mais non, après avoir rejeté la doctrine cléricale voilà qu’on succombe maintenant à la doctrine écologiste..

    Renversant!

  21. Hélène,
    Je suis tout à fait d’accord avec vos propos.Il est assez rare que je lise de longs commentaires mais je fais une exception pour les vôtres. C’est un plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s