St-Hubert: Réponse à Loïc Tassé

On se demande ce matin pourquoi M. Léger n’a pas trouvé preneur au Québec pour son entreprise St-Hubert. Il y a sûrement un manque de relève, oui. Le Québec souffre peut-être de ce que l’on observe à l’échelle des familles. La 3e génération héritière préfère profiter du patrimoine plutôt que lui donner un nouvel élan.

Mais la raison principale, c’est qu’il y a des Loïc Tassé. S’il y a un manque de relève, c’est parce que beaucoup trop de gens pensent comme lui. Ça, c’est la vraie raison. Un autre membre de notre élite éclairée (non économique évidemment…),  il va sans dire, qualifie de « parvenus sans aucune envergure » des familles qui ont fait la fierté du Québec par leur succès personnel. De « traîtres », de gens « qui font passer leur petit intérêt personnel avant celui de leur société. »

Le malheur c’est que la pensée que véhicule ce chroniqueur est partagée par de nombreux Québécois, pire, par des chefs de partis politiques. C’est ça qu’on forme dans nos écoles primaires, secondaires, dans nos Cégeps et dans nos universités. Le résultat?

Loïc Tassé voudrait des lois pour empêcher des gens d’affaires de vendre à des intérêts à l’extérieur du Québec. Il faudrait les punir, selon lui. D’autres font la promotion d’un impôt sur le patrimoine. Ce ne serait pas suffisant de payer des impôts sur les profits d’une entreprise toute sa vie. Lorsqu’on décède, l’État viendrait vous dire: « Eille, la moitié m’appartient. La moitié est à moi »! Parfaitement scandaleux.

Non. S’il y a des histoires à succès dans les entreprises familiales, ce n’est ni grâce au système d’éducation, ni au gouvernement. Les gens réussissent MALGRÉ le gouvernement, pas À CAUSE d’un État trop lourd qui, par ailleurs, lui fait trop souvent concurrence déloyalepar le truchement de subventions aux compétiteurs branchés sur les « bonnes personnes ».

Autant le dire tout de suite aux entrepreneurs québécois: « Si vous construisez quelque chose au Québec, sachez que vous en perdrez le contrôle. Le gouvernement vous imposera des contraintes, les syndicats vous rendront la vie dure, les écolos tenteront de vous chasser du territoire, et quand vous voudrez vendre, on vous trouvera l’acheteur pas très compétent peut-être, sans argent probablement, mais comme Loïc Tassé le suggère, il restera toujours la solution de fonder une coop! Et puis, on va vous traiter de parvenus… et de traître.

On se plaint d’une baisse de l’investissement privé, que l’argent « dort » ces temps-ci. On ne demande plus pourquoi.

31 réflexions sur “St-Hubert: Réponse à Loïc Tassé

  1. «Ce ne serait pas suffisant de payer des impôts sur les profits d’une entreprise toute sa vie. Lorsqu’on décède, l’État viendrait vous dire: « Eille, la moitié m’appartient. La moitié est à moi »! Parfaitement scandaleux.»

    C’est déjà ce qui ce passe quand le patrimoine est dans des RÉER. Pour distribuer l’héritage, il faut liquider les RÉER et lorsqu’on fait le dernier rapport d’impôt du défunt, il sera imposé au maximum.

    • On prend des RÉER pour sauver de l’impôt, cela devient de l’impôt différé, c’est donc normal que l’on paie les impôts au déces ou a la liquidation des actfs.

    • LE REER est de l’impôt différé. Normal que l’on paie de l’impôt lorsqu’on le retire…

    • Impôts sur impôts. Comme pour tout parce qu’il faut être « équitable » envers tous on paie taxes sur la taxe au Québec…

  2. Sincèrement, je comprends pas pourquoi vous perdez votre temps à dénoncer ce que les gauchistes déblatèrent. Des innocents qui ne comprennent rien à l’économie il y en a partout. Le problème au Québec, c’est que les politiciens qui se disent responsables et libéraux (au vrai sens du terme) se comportent comme des gauchistes quand ils sont au pouvoir. J’en ai rien à cirer de ce que ce Loïc Tassé pense, comme je n’en ai rien à cirer de ce que PKP fait ou dit. C’est pas eux qui nous gouvernent. Par contre que Coiteux se comporte comme il le fait depuis qu’il est au pouvoir, ça m’enrage, car il fait le contraire de ce qu’il prêchait. L’avez vous entendu défendre le régistre des armes à feu? Tant que les québécois qui se disent responsables, particulièrement dans les médias, vont perdre leur temps à dénoncer les moulins à vent, on n’avancera pas.

  3. Tous les chroniqueurs ou presque dans le Journal de Québec sont défavorables
    à la vente de St Hubert, pourtant il y en a un qui va dans le sens contraire : Pierre
    Couture, et aucune chronique de lui dans le journal sur la vente de St Hubert
    Pourtant il en écrit beaucoup de chroniques..Je trouve ça bizarrre !!!
    Je l’ai écouté sur l’audio de radio X ( Gravel dans le retour ) titre : Cara achète
    St Hubert : un bon deal ? Très intéressant. ( 31 mars )
    Une autre chose que je trouve bizarre : site de radio x : titre : les journalistes de
    Québecor peuvent -ils écrire ce qu’ils veulent..pas certain ,( Marceau le soir )
    Il est impossible d’écouter l’audio…

  4. J’ai fait une erreur dans mon commentaire : le titre de la chronique de radio x
    est : les employés de Québécor sont vraiment libres d’écrire ce qu »ils veulent ?
    pas certain ? On semble parler du quatrième pouvoir.

  5. M. Leger avait pleinement le droit de decider à qui vendre son entreprise. Si le Québec veut encourager des hommes d’affaires comme M. Leger à vendre leur entreprise à des intérêts Québécois, que le Gouvernement cesse d’encourager les fainéants et les paresseux….

    On paie trop de taxes pour des programmes qui trop souvent n’encouragent pas le dépassement de soi, sont peu efficace et malheureusement, avec le simple but d’aller chercher des votes.

    Ce sont les entreprises qui créent du travail et non les programmes sociaux. Ces derniers n’incitent pas suffisamment les gens à chercher à améliorer leur situation dans la vie.

  6. Cette fois-ci, vous me rejoignez totalement Mme Marcotte. C’est en plein dans le mille.
    Cela relève de l’héroïsme de réussir en affaires au Québec, malgré l’emprise vorace d’un état prédateur et cleptomane, et malgré l’étouffement syndical. En plus, les dés sont pipés d’avance lorsqu’une compagnie ose essayer de faire affaire avec le gouvernement directement ou avec un de ses monopoles. Ça ne date pas d’hier, mais c’est pire qu’avant.

    La contre-question pour moi est: comment se fait-il qu’on ne réussisse pas à former adéquatement des gestionnaires de qualité internationale dans nos écoles?
    Ce sont des humains qui dirigent les compagnies, et qui ont un pouvoir d’influence sur la destinée de celles-ci. Alors si les compagnies s’en vont, c’est au moins en partie parce qu’on est pas assez forts pour les retenir.
    L’évangélisation syndicaliste et plus récemment écolo-syndicale a fait son œuvre dans toutes nos écoles au Québec depuis 50 ans; on en ressent les effets de plus en plus, mais on refuse encore et toujours de se questionner.

    • « …comment se fait-il qu’on ne réussisse pas à former adéquatement des gestionnaires de qualité internationale dans nos écoles? »

      Ailleurs qu’à l’UQUÀM, on en forme, mais peut-être préfèrent-ils aller exercer leurs talents ailleurs dans le monde?

  7. Madame Marcotte, l’important au Qc n’est pas de former des entrepreneurs mais plutôt des humoristes! Ceux-ci  » connaissent  » toutes les solutions.

    • Gilles, vous me faites ire …. Je me suis toujours demndé comment ils font tous pour vivre de ce métier. Il y en a tellement et ous ne sommes pas une rosse population…

  8. Bonjour MME Marcotte, vous avez parfaitement raison.

    Au Québec si tu fais des $$$ t’es un voleur, un profiteur

    Si tu tombe, t’es un incompétent…

    L’Environnement ferme plus de commerce, prive plusieurs de développer…

    Les citoyens comptent sur la Poule aux Œufs d’or….

    L’environnement m’a détruit il y a 18 ans en fermant tous mes bancs de graviers.

    Plusieurs étaient en opération avant le Ministère.

    L’Un était en zone inondable poursuite de $370 000.

    Avis à ma Banque, à Revenu Québec….à ma femme…

    Détruit mes compagnies, puis moi personnellement…

    Le fonctionnaire en charge, aujourd’hui est à la retraite, payée par nous,

    Et cultive des Bluets, qu’il vend au….

    Coderre lui a tout de permis….

    Faudrait faire comprendre à Couillard et ses momies…

    Salutations Gaëtan Therrien St-Sylvestre

    _____

  9. Je suis pleinement d’accord avec vous Mme Marcotte. M. tassé n’a rien compris et je ne pense pas qu’il comprenne un jour. Une chance que ma vie achève (72 ans, quand même encore un bonne trentaine à venir).
    Selon nos biens pensant (syndicaliste, opposition du gouvernemaman etc…) Il faudrait rester dans notre petit monde et se méfier de tout ce qui nous entoure.
    Il n’y a pas assez de gens comme vous qui essaie de nous réveiller et cela va prendre pas mal de temps.

  10. Au début de son article, Loïc Tassé promet de ne plus aller au St-Hubert et ça c’est une bonne nouvelle. On ne risque pas de le rencontrer.
    La vente de St-Hubert nous fait réaliser à quel degré les points de vue sont polarisés entre les vilains individualistes et les gentils collectivistes qui ont le coeur sur la main et qui seraient prêt à donner la chemise de leur voisin à qui en aurait besoin.
    Il y en a même qui seraient prêts à compromettre l’avenir de leurs enfants en élisant des gouvernements qui leur promettent de « légers » déficit. Plus suave que ça tu meurs.

  11. Il n’est pas le seul, le pays se trouve surement caché sous la sauce brune ou dans le repli dodu de la cuisse de poulets aux hormones…Josée Legault, Facal, Bock-Coté aussi mais il est vrai celui de Tassé atteignait des sommets indépassables, de bêtise disons-le. Quand ces gens comme le chef de l’opposition, jamais avare d’une exagération supplémentaire, parle de St-Hub comme d’un champ culturel, il y a là de quoi se faire retourner dans leur tombe Levi-Strauss ou Bourdieu. On mesure tout d’abord à quel point cette coterie souffre d’un complexe d’assiégés et ensuite ou surtout leur vacuité économique. Ces gens n’ont jamais travaillé dans une entreprise, réelle, mais ils orientent le débât public ou plutôt le manipulent, installant une paranoïa permanente.

    J’ai un ami qui perd son temps…dans les blog du Journal. Il m’a dit que depuis quelque temps il était devenu impossible de mentionner la vente de Nurun par Québécor…signe des temps ?

  12. Mme Marcotte j’aimerais savoir si les politiciens lisent vos blogues ?
    Ils auraient intérêts à les lire, et comment faire, pour leur faire connaître ce
    blogue ?

    • Il suffit simplement de leur envoyer les liens vers les articles que vous aimez. Vous trouverez leur adresse sur le site de l’assemblée nationale en faisant la recherche à partir du nom du député.

    • Hugo,
      Ça ne tient pas la route de déménager des bâtiments de restauration par camions. Il faudrait les démolir mur par mur. En plus, Wawa est une bourgade d’environ 2000 personnes dans le nord de l’Ontario. Regardez la date de l’article….C’est définitivement un POISSON D’AVRIL…….Quand même drôle à lire….

    • Notez aussi que c’est écrit « journaldemourreal » et non « journaldemontreal ». C’est un site parodiant le Journal de Montréal dans le style du site « The Onion ».

  13. Je n’ai personnellement pas l’habitude de commenter l’actualité, car j’ai d’autres choses que ça à faire, mais là avec le billet de M. Tassé, je suis vraiment devenu furieux et ça m’a poussé à écrire ce commentaire.

    À chaque transaction médiatisée (Cirque du Soleil, Rona et St-Hubert), des biens pensants se complaisent à regarder de haut le monde du commerce en y émettant leur théorie à cinq cents malgré le fait que dans pratiquement tous les cas ils ne possèdent aucune connaissance en fusions et acquisitions et en stratégie d’entreprise pour bien comprendre les aboutissements de ces transactions. Comme si le seul fait d’avoir une tribune médiatique ou d’être instruit leur permettait d’émettre leur opinion sur un sujet qu’ils ne maitrisent pas. Certains comme M. Tassé se permettent de se penser moralement supérieurs en montrant leur dédain de la recherche du profit et en critiquant le principe de la libre entreprise.

    Lorsqu’une entreprise est à vente, il peut y avoir trois types d’acheteurs : un acheteur stratégique, un acheteur financier ou encore un Management Buyout. Dans le cas de Rona et de St-Hubert, ce fut un acheteur stratégique et ce fut aussi partiellement le cas avec le Cirque du Soleil.

    Un acheteur stratégique est généralement le meilleur pour pouvoir assurer la pérennité de l’entreprise achetée. Le fait qu’il est bien souvent en mesure de réaliser des synergies fait en sorte que parmi les trois types d’acheteurs, c’est celui qui peut payer le prix le plus élevé. Ce qui d’ailleurs permet de maximiser l’impôt sur le gain en capital que les vendeurs vont payer. Ça augmente aussi les impôts qu’ils vont payer dans les années subséquentes, car les vendeurs comme M. Léger vont faire des placements avec le produit de la vente de leur entreprise et ces placements seront imposables peu importe la manière dont il s’y prend. Le produit de la vente sera donc investi et contribuera à l’économie. On devrait donc se réjouir que M. Léger ait obtenu un prix élevé pour la vente de St-Hubert.

    Cara était pratiquement le seul acheteur stratégique possible pour St-Hubert; à part peut-être l’entreprise québécoise MTY. Cependant, Stanley Ma, le président, fondateur et actionnaire principal de MTY ne parle pas français malgré le fait qu’il a passé toute sa vie adulte au Québec (selon ce que certains médias ont affirmé). Alors peut-être que Cara ce n’est pas si pire que ça pour certains nationalistes.

    Un acheteur financier ne possède pas d’entreprise ayant des opérations dans le même secteur que l’entreprise dont ils font l’acquisition. De cette façon, la Caisse de dépôt ou un groupe d’investisseurs n’auraient jamais été en mesure de réaliser des synergies comme Cara et donc ils n’auraient pas pu se permettre de payer un prix aussi élevé que celui de Cara.

    M. Tassé affirme que M. Léger avait la possibilité de vendre l’entreprise aux cadres. C’est probablement la pire des choses. Car premièrement, les cadres n’ont pas les poches aussi pleines que Cara ou la Caisse et donc le prix de vente aurait été inférieur. Deuxièmement, la structure de la transaction aurait fortement affaibli St-Hubert. Les cadres ne sont pas multimillionnaires et ils auraient dû endetter St-Hubert afin de payer M. Léger.

    Il est bien normal que le Québec perde certains sièges sociaux, car à travers le monde, toutes les juridictions en perdent; il y a moins entreprises. Ça s’appelle la concentration des entreprises et c’est un phénomène qui existe depuis la révolution industrielle et qui se propage progressivement à travers les différents secteurs de l’économie à des degrés différents. D’ailleurs depuis quelques années, les politiques monétaires accommodantes (dont les amateurs de déficits gouvernementaux aiment bien) facilitent les regroupements d’entreprises en réduisant les coûts de financement pour ce type de transaction. Les regroupements d’entreprises permettent de combiner certaines tâches (entre autres en coupant dans la bureaucratie corporative) et au bout du compte on se retrouve avec une économie plus productive à travers le monde. C’est la même logique de l’évolution qui explique qu’il y a plus de 100 ans une bonne partie de la population active œuvrait dans l’agriculture alors qu’aujourd’hui c’est une très faible proportion qui y travaille et ils produisent beaucoup plus qu’avant. C’est aussi la même logique qui fait qu’aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies on peut se permettre de travailler moins qu’avant dans de meilleures conditions, d’avoir une plus longue espérance de vie, etc.

    Je ne crois pas qu’on ne devrait pas émettre une opinion à savoir si une transaction est bonne ou mauvaise pour le Québec. Une transaction prise individuellement est un événement neutre en soit qui fait partie d’un tout qui s’appelle l’évolution logique des choses et qui est positif en soi.

    Pour ce qui est du nationalisme, ce qui fait que St-Hubert est un espace culturel pour les Québécois comme PKP l’a dit n’a aucun rapport avec la propriété de l’entreprise. Cara a tout intérêt à garder le cachet de St-Hubert et à ne pas changer une formule gagnante tout en gardant un mode de gestion décentralisé afin de bien comprendre le marché qu’ils desservent au Québec. St-Hubert va rester une marque de commerce québécoise, peu importe qui en est le propriétaire. La propriété d’une entreprise est un simple contrat…

    M. Tassé jouit sans doute d’un généreux régime de pension possiblement à prestation déterminé. Or sa retraite sera financée en partie à partir des rendements de son fonds de pension qui sont possibles seulement si des entreprises comme Cara et St-Hubert prennent en compte la création de valeurs pour leurs actionnaires dans leur processus décisionnel.

  14. La vrai question c’est :Pourquoi aussitôt qu’un « fleuron » est vendu on est certain que le siège social va partir pour d’autres cieux et non que celui de l’acheteur ne va pas déménager au Québec ? Comme cela a été le cas pour Burger King et Tim Horton. Si on se pose les vrais questions peut-être que l’avenir sera plus rose pour le Québec ,mais aussi longtemps qu’on laissera l’office de la langue française, les impôts, les taxes et tous les autres irritants du Québec en places le déclin se poursuivra lentement mais sûrement.

  15. J’ai trouvé quelques extraits audios parlant de la vente de St-Hubert à Cara par André Arthur, Éric Duhaime, Sylvain Bouchard, etc… qui vaut le détour d’être entendu!
    http://www.radioego.com/ego/listen/21997
    [audio src="http://www.fm1077.ca/lecteur/audio/vente-de-st-hubert-313467.mp3" /]
    [audio src="http://www.fm93.com/lecteur/audio/exclusif-apres-st-hubert-ashton-pourrait-au-313669.mp3" /]
    [audio src="http://www.fm93.com/lecteur/audio/vente-de-st-hubert-un-texte-sur-la-realite-des-313678.mp3" /]
    [audio src="http://www.fm93.com/lecteur/audio/vente-de-st-hubert-jean-denis-garon-est-avec-nou-313587.mp3" /]
    [audio src="http://www.fm93.com/lecteur/audio/la-caisse-de-depot-a-tente-d-acheter-la-chaine-de-313606.mp3" /]
    [audio src="http://www.fm93.com/lecteur/audio/pkp-reagit-sur-la-vente-de-st-hubert-en-ontario-313519.mp3" /]
    [audio src="http://www.fm93.com/lecteur/audio/vous-pensez-quoi-de-la-vente-de-st-hubert-313526.mp3" /]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s