Pour qui je vais voter le 1er octobre et pourquoi

Je ne suis pas de ceux et celles qui vivent dans le rêve ni dans l’illusion qu’il existe au Québec, un parti qui répond à toutes mes valeurs et à tous mes principes. Ce deuil, il a été fait. Il a tellement été fait que je ne crois plus que les Québécois éliront un jour un parti ne serait-ce qu’un tout petit peu à la droite du centre.

Depuis ce deuil et avec un peu de distance, la maturité politique et le sens civique exigent de moi que je choisisse un parti pour des raisons autres que celles qui reposent sur mes convictions profondes.

Il n’y a pas, non, de parti à la droite du centre apte à gouverner le Québec présentement. Idéologiquement, tous se situent à la gauche du centre. Comment peut-il en être autrement lorsque presque la moitié de l’économie québécoise est générée par l’État? Avouez.

Je me résous donc à chercher des raisons d’exercer mon devoir de citoyen. Pas facile. Vivant dans la région de Québec, les influençeurs de la radio parlée encouragent le désengagement civique. Utopistes, naïfs et immatures, ces ados politiques tentent de convaincre leurs fidèles qu’il ne sert à rien de voter.

Ces gens sont des idiots utiles.

Ne pas voter n’envoie aucun autre signal que celui de dire aux partis politiques qu’il ne sert à rien de tenter de leur plaire. De toute façon, sauront-ils, vous ne votez pas. Pourquoi se donner tant de mal à vous courtiser alors?

Seulement voilà. Pendant qu’on encourage d’un côté, le désengagement des supposés « vrais libéraux de droite», la machine syndicale québécoise, elle, habile, persistante, et oui… solidaire, s’est construit un parti politique s’attirant la sympathie de tout près de 20% de l’électorat. Cette armée de jeunes carrés rouges accompagnés des élites syndicales et de tous les désabusés de la politique, se font rêver, se promettent la gratuité, prônent la nationalisation de tout ce qui bouge et servent la population souvent vulnérable et innocente, un discours des plus vertueux et des promesses absolument, mais absolument utopistes et irréalisables.

Quelle habileté! Ne faut-il pas admirer cet incroyable talent? Cette aptitude de prendre appui brillamment sur la complaisance des médias et l’ignorance d’une population qui croit encore qu’il suffit de saigner les entrepreneurs et les plus aisés d’entre nous pour résoudre tous les problèmes. Écoutez Guy Nantel. Dites-moi que vous êtes fiers de notre niveau d’éducation civique…

Reconnaissons-le. Ce qu’on observe présentement avec la montée de Québec solidaire, ces idiots utiles intraitables que je mentionnais plus tôt, ils en sont partiellement responsables. Parce qu’ils sont incapables d’exprimer positivement en quoi le libéralisme est préférable au marxisme qui nous est proposé. Parce que ces gens qui se qualifient « de la vraie droite » souffrent de la pureté dangereuse qui rend impossible d’accomplir ne serait-ce que quelques pas dans la direction souhaitée. Parce qu’ils encouragent le cynisme et sèment le mépris de toute la classe politique. Dur dur, en effet, de vendre au Québec, la liberté de choix, la responsabilité individuelle, l’autonomie, la mobilité sociale et une culture de gagnants. Ne sommes-nous pas matantisés à l’extrême?

Résultat? Si, aux États-Unis, l’exaspération du citoyen se traduit par l’arrivée d’un Trump, ce même phénomène rend possible ici un parti d’obédience marxiste comme Québec solidaire. Paradoxalement, donc, les gens qui disent prôner la responsabilité individuelle trouve le moyen de donner un sens à la non participation aux élections. En bout de piste, nous aurons bien les gouvernements qu’on mérite, oui.

BILAN DU PLQ

Depuis plusieurs années maintenant, j’ai observé, milité, commenté, analysé la politique québécoise du mieux que j’ai pu. Je serai toujours très fière d’avoir contribué au programme de l’ADQ de 2007. Je croyais que les Québécois étaient mûrs pour revoir le modèle québécois. Injecter de la concurrence dans les services de santé, respecter la liberté de choix des parents en matière d’écoles et de garderies, se soucier de la dette, développer une culture de gagnant, reconnaître la valeur de l’éducation primordiale à la mobilité sociale, miser sur l’autonomie des familles et du Québec en mettant fin à la dépendance envers la péréquation canadienne, et j’en passe.

J’ai voté PLQ aux dernières élections. J’ai fait confiance à Carlos Leitao et à Martin Coiteux pour redresser les finances publiques. Le Québec était dans le rouge. Ils l’ont fait et on peut leur lever notre chapeau.

Malheureusement, cette fois-ci, je ne fais pas confiance à Philippe Couillard pour la suite. Pour moi, Couillard n’est pas un libéral. Le virage à gauche qu’il a fait prendre à son parti est absolument déroutant. M. Couillard est un être d’une intelligence supérieure, nous dit-on. Si c’est le cas, une intelligence supérieure ne garantit certainement pas le sens du jugement. Son retour de COP21, son incapacité à comprendre les craintes légitimes des Québécois face à l’islam radical (et non pas à l’immigration), ses politiques écologistes qui ne produisent aucun autre résultat que celui de me taxer davantage et enfin, le gaspillage qu’amène son idéologie éolienne ne me laissent présager rien de bon pour la suite. Ce gars-là est un idéologue. De voir l’orgie de dépenses publiques actuelle en fin de mandat a quelque chose de franchement ingrat. Ajoutons à cela que j’ai une allergie viscérale aux discours vertueux et déteste oui, me faire sermonner lorsque je m’interroge légitimement sur des sujets qui me préoccupent.

Bref, exit le PLQ de Couillard. Il est temps de changer le chef de ce parti.

LE PRINCIPE DE L’ALTERNANCE

Par ailleurs, je crois qu’il y a une vertu au principe de l’alternance. Un parti qui est au pouvoir trop longtemps finit par croire qu’il est incontestable. Observez la difficulté qu’a Philippe Couillard à écouter la critique. Mais que dis-je, à écouter tout court! Depuis quinze ans maintenant, le parti libéral mène les affaires du Québec. Rien n’est réglé. Qu’il s’agisse du système de santé, du décrochage scolaire, des services aux jeunes en difficulté (autistes, par exemple), des soins aux aînés, le constat me semble clair : nous n’observons pas d’améliorations mesurables.

Le gouvernement qui nous avait promis d’évaluer les programmes ne l’a pas fait. Celui qui nous avait promis de prendre des décisions sur des données probantes ne l’a pas fait. Rien, mais rien, du modèle québécois n’a été remis en question. Nous sommes toujours les plus imposés et encore plus taxés qu’à l’arrivée de Couillard et sans pour autant recevoir de meilleurs services. Pire, c’est maintenant la Caisse de dépôt et de placement qui va construire et opérer la plus grosse infrastructure du Québec. Cimenterie, Bombardier, C Series, je me souviens… Quelle incohérence quand on veut s’afficher plus vert que vert.

UNE NOUVELLE ÉQUIPE

Bien sûr, l’alternance pour l’alternance, ce ne serait pas gagnant si l’alternance n’offre pas une équipe prête et digne de gouverner. Ici, je suis personnellement impressionnée de l’équipe formée par François Legault. Tant leur niveau de scolarité, leur expérience ainsi que l’admirable capacité de communication de bon nombre d’entre eux font contraste avec l’incapacité du Parti libéral à se renouveler.

François Legault n’est pas un tribun. C’est un comptable. Il ne maîtrise pas parfaitement le français parlé. Il n’a pas une voix radiophonique. Mais bon sang, lorsqu’il s’indigne du fait que les Québécois méritent d’avoir des emplois de meilleure qualité, lorsqu’il refuse d’accepter que les salaires des Québécois sont inférieurs à ceux des Ontariens, je crois que c’est ça qui le motive à faire de la politique. Et je préfère cela à la culture du P’tit Québec victime et dépendant du reste du Canada.

François Legault ne changera rien au modèle québécois. Je le sais bien. Nous n’aurons pas de baisses d’impôts. Il aura de la difficulté à diminuer le poids de l’État dans notre économie. Il croit que l’État peut choisir les gagnants et utilisera, comme les autres avant lui, Investissement Québec pour le faire. À grands coups de subventions et de programmes

Cela dit, on ne sait jamais ce qu’un chef d’État fait une fois au pouvoir. Peut-être serons-nous agréablement surpris de ce que cette nouvelle équipe pourrait nous offrir. Un Christian Dubé extrêmement préoccupé par la dépense publique, par exemple. Qui sait? En fait, le problème de François Legault, s’il en a un, ce ne sera pas de trouver des gens aptes à occuper des postes au Conseil des ministres. Ce sera de ne pas décevoir des gens qui devront attendre d’être nommés.

Enfin, j’aime bien aussi voir cette nouvelle génération qui s’amène, qui ose, qui y croit encore. Je me refuse encore d’être cynique au point de ne pas reconnaître qu’il y a encore de l’espoir pour nos démocraties. Il y a quelque chose de beau là-dedans et qui est difficilement reconnu par les têtes parlantes débilitantes, particulièrement sur les réseaux sociaux.

Bref, voilà donc où j’en suis. Et voici les raisons pour lesquelles je voterai CAQ. Par devoir citoyen, parce que je crois aux vertus de l’alternance politique et parce que l’équipe recrutée par François Legault mérite que mon petit vote lui accorde cette opportunité de nous montrer ce qu’ils sont capables de faire.

 

39 réflexions sur “Pour qui je vais voter le 1er octobre et pourquoi

  1. J’ai 80 ans, j’en ai vu des promesses de politiciens et aucun d’eux n’a accomplis ses promesses électorale jamais!…je vais donc me rendre aux Urnes et annuler mon votre….

    • En tout respect, il arrive que les politiciens font ce qu’ils disent. Harper était parmi eux. Le PLQ a effectivement remis à l’endroit les finances publiques. Lucien Bouchard a créé les garderies à 5$ dans le temps et l’assurance-médicaments. Il y a beaucoup beaucoup de promesses qui sont tenues. Elles ne sont pas toutes bonnes et pas celles que nous aurions voulues, mais des promesses, des programmes, des bonbons, il y en a en masse. 😉

    • Sachez (c’est ignoré par la presque totalité des électeurs) que ne pas voter (de façon valide) se trouve à financer les partis que vous n’aimez pas! Le financement des partis vient entre autres du montant généré par chaque vote. Mais LES VOTES ANNULÉS ET LES ABSTENTIONS générent la même somme, et alors le montant est réparti entre les partis enregistrés, au prorata des votes qu’ils ont reçus. Donc si votre choix d’annuler votre vote vient de votre désapprobation des seuls 4 partis que les grands médias veulent que vous connaissiez, eh bien votre choix de ne pas enregistrer un vote valide FINANCE les partis que vous désapprouvez. RIEN NE SERAIT PLUS INCOHÉRENT, ET PLUS NOCIF POUR VOS INTÉRÊTS.
      Vous saviez qu’il y a 22 partis?!? Il y a autour d’une dizaine de candidatures dans la plupart des comtés. Plusieurs partis sur lesquels les médias projettent de l’ombre (oui-oui) sont formés de gens qui ont la même écoeurantite que vous. Les ignorer volontairement maintenant qu’il sont du côté des politiciens serait stupide de la part d’un électeur déçu. Donc informez-vous et cessez de financer vos ennemis idéologiques! Il n’en seront que plus forts!

  2. Gaëtan Therrien
    BRAVO MME Marcotte. j’aimerais que votre analyse soit lue par beaucoup de Monde.
    Par nos jeunes illettrés qui savent tout.
    Merci bon succès G.Therrien

    • Donc pour vous le manque à l’éthique de M. Caire ne mérite pas qu’on lui envoie un message (a lui mais aussi a tous les autres politiciens) que l’éthique c’est non-negociable?

      Il me semble que c’est pourtant un minimum chez un élu (et surtout un député d’expérience comme M. Caire) que de connaître et respecter les règles relatives à l’éthique ainsi que d’éviter les situations de conflit d’intérêts mais aussi d’APPARENCE de conflit d’intérêts.

      Julie Plamondon
      Candidate dans La Peltrie
      Parti Conservateur du Québec

  3. Madame Marcotte,
    Beaucoup de gros bon sens dans votre texte, malheureusement ce n’est pas la valeur la plus à la mode actuellement. Au lieu de voir la réalité telle qu’elle est, nos politiciens promettent des solutions miracles , de nouveaux programmes pour nous faire oublier d’améliorer ceux déjà en place.
    J’irai voter le 1 octobre, je ne m’attends pas à des miracles mais au moins à de petits changements.

  4. Je suis de Québec et le dernier Parti pour leque je voterai est bien la CAQ! Je refuse que Éric Caire représente la Capitale nationale dans un Gouvernement.

    • Merci Madame Ouellet, je pense également qu’il faut passer un message clair a tous les partis. Même vos candidats vedettes ne peuvent se permettre un manque à l’éthique

      Julie Plamondon
      Candidate dans La Peltrie
      Parti Conservateur du Québec

    • Éric Caire, lui qui était très pressé d`obtenir une augmentation de salaire suite à l`imposition par le fédéral du compte de dépense des députés. Beaucoup de politiciens de carrière à la CAQ aussi. Bien hâte de voir ça leur ménage au gouvernement et ses multiples agences et organismes…Ça me surprendrait beaucoup qu`une baisse du nombre de députés survienne avec la CAQ…

  5. Bravo Madame Marcotte, on est d’accord pour cette élection, la CAQ ce n’est pas parfait mais au moins voilà une nouvelle équipe et un groupe moins à gauche que les 3 autres partis.

    J’ai appuyé dans le passé, le PQ, l’ADQ, la CAQ, la dernière fois et cette année, je suis plus conservateur, je suis allergique au Parti Libéral qui n’est pas assez nationaliste Québécois et autonomiste depuis la mort de Robert Bourassa. Oui je suis conservateur et nationaliste Québécois et Canadien-Français, j’ai appuyé le PQ surtout pour la souveraineté dans le passé car j’ai pas mal toujours trouvé ce parti trop à gauche, j’ai aussi eu des phases plus pro-social-démocrate dans le passé tout en souhaitant un État bien géré avec moins de structures et moins de gaspillage.

    J’ai regardé M. Lisée aller pendant la campagne et j’ai conclu qu’il n’était pas fait pour être premier ministre et que ses idées étaient pas assez à mon goût.

    Je comprends les gens qui annulent leur vote ou ne votent pas mais ne pas voter c’est refuser de faire le choix du moins pire et dans certains cas, il faut trancher pour favoriser l’alternance.

    M. Couillard est idéologue comme vous dites, il croit ce qu’il dit mais c’est mauvais pour le Québec. Il est aussi assez gauchiste dans plusieurs domaines.

    • Vous vous dîtes conservateur, je vous invite donc à considérer le Parti Conservateur du Québec.

      Surtout que vous avez déjà appuyé l’ADQ, je pense sincèrement que vous vous retrouvez dans notre programme.

      Julie Plamondon
      Candidate dans La Peltrie
      @JuliePartiConservateur

  6. Joanne, je suis s’accord avec certains de vos arguments mais pas au point de donner mon vote à la CAQ. J’ai voté par anticipation pour le PLQ. Quand l’économie va tout est possible. Si le Québec n’est plus dans l’rouge c’est que Couillard a laissé assez de corde à son équipe économique. La cote du Québec a atteint un niveau inégalé depuis des décennies. L’équipe libérale n’a rien à envier à celle de la CAQ.. les Anglade, Proulx, Barrette, Bourdon, Moreau, Tremblay,etc.
    Je considère inutile le risque de voter CAQ. Le débat identitaire c’aura toujours été un boulet pour la politique québécoise. L’apprentissage de l’anglais reculera pour nos jeunes francophones. PQ et CAQ pourraient se rallier contre Ottawa. Ces éléments font en sorte que les chances d’un retour du Québec dans l’rouge augmentent davantage en votant pour un parti dont, en dehors de son idéologie nationaliste identitaire, le programme diffère à peine de celui qu’on décide de congédier sur sa lancée.

    • Entièrement d’accord avec vous. Il faut pas oublier que Legault vient du PQ. Une confrontation avec Ottawa fera facilement réélire Justin Trudeau, ce qui sera bien pire. Finalement, on votera non pour, mais contre qq chose…comme d’habitude.

    • Je suis totalement en accord avec vous Hélène! Je suis déçue de Mme Marcotte . Je comprends maintenant toutes ses critiques envers le PM. Pourtant elle se disait sans parti pris…ce n’etait pas le cas à ce que je vois.

    • Content de voir que Joanne a enfin réalisé la vraie nature du PLQ. Le fameux trio a lamentablement échoué à changer quoi que ce soit au modèle gouvernemaman, mais je vois que Hélène a toujours la tête dans le sable.

    • Le Québec est toujours dans le rouge. On emprunte toujours pour les infrastructures et on reçoit toujours 10 milliards et plus de péréquation par année dont on a beaucoup besoin.

      Et les libéraux avec leur commission Robillard supposément pour revoir les programmes de l`état et faire sauver de l`argent aux contribuables m`ont vraiment pas impressionné.

      De plus, on a un nouveau programme très coûteux avec le registre d`armes d`épaules québécois et les libéraux de Couillard ont créés d`autres postes d`émissaires du Québec à l`étranger. 100 millions sur 5 ans. Oui, on a vraiment besoin de ça des nouveaux émissaires à l`étranger…

  7. Je respecte votre choix Mme Marcotte.
    Ce que je trouve triste, c’est de voir l’indifférence toujours grandissante des électeurs qui, dans mon entourage de la région de Québec, avouent qu’ils n’iront pas voter ou annuleront leur vote – pour ne pas donner 2$ à un parti – sans compter ceux qui, cherchent encore comment voter « stratégique  » pour ne pas revoir les rouges au pouvoir. Personnellement, bien que, tout comme vous, je sais que la droite ne percera pas, j’ai voté parti conservateur du Québec. Je ne suis pas d’accord avec tout le programme, et si je me fie aux dernières élections, plusieurs diront que c’est tout comme annuler son vote, mais je préfère voter selon mes convictions que de voter « contre » un parti par dépit. PS je ne suis pas membre du parti. Finalement, nous aurons à vivre avec un parti qui aura eu l’appui de 31, 33 ou 36% des voteurs, donc, cela voudra dire que plus de 60% aura voté contre. Vivement l’arrivée d’un nouveau venu qui pourra être rassembleur.

  8. Le PLQ de Philippe Couillard a effectivement remis à l’endroit les finances publiques mais en venant chercher l’argent dans nos poches plutôt que de dégraisser l’État boulimique. Je vais quand même voter pour le PCQ d’Adrien Pouliot même si je sais pertinemment que le Parti n’a aucune chance de l’emporter. Si un seul député peut entré à l’Assemblé nationale ça sera déjà une victoire.

  9. comme je suis mûrs pour revoir le modèle québécois, respecter la liberté de choix des gens, me soucie de la dette, veux développer une culture de gagnant, miser sur l’autonomie, la responsabilité et la liberté, valorise la liberté d’expression, j’ai voté CAP..

  10. François Legault a trop souvent changé son fusil d’épaule. Caribou pressé, puis le Legault de 2014 (celui que j’aimais plus) qui voulait assainir le  »modèle québécois », qui décriait l’abonimable taille d’Hydro-Québec etc. Et maintenant, son projet phare: les maternelles de 4 ans! Pour ma part,et je suis depuis longtemps vos écrits, je ne peux souscrire à son clientélisme crasse et à la suffisance de distribuer des postes de ministres avant d’être élu. Et en plus il va additionner 1.6 milliards avec les maternelles de 4 ans. Pas $400,000 comme il le dit. Et en plus il veut réformer le mode de scrutin pour nous plonger dans des gouvernements minoritaires à répétition, ingouvernables. Alors la CAQ pour moi, non merci.

    • Il peut toujours faire comme Trudeau. Renier des promesses et abandonner la réforme du mode de scrutin. Je suis d`accord que des gouvernements minoritaires à répétitions, c`est loin d`être l`idéal. Les décisions dures et nécessaires se prennent pas. En plus, il y aurait encore plus souvent des élections.

  11. Madame Marcotte,

    Je suis étonnée qu’une femme comme vous puisse voter pour Éric Caire après son manque d’éthique flagrant (prêt de 55 000$ auprès d’un maire de sa circonscription).

    Ça m’attriste énormément que les électeurs soient si habitués aux manques a l’éthique, aux conflits d’intérêts et parfois à la corruption pure et simple qu’ils soient résignés à la tolérer.

    Pourtant, j’en ai une solution simple pour les hommes et femmes de La Peltrie qui veulent envoyer un message, votons Parti Conservateur du Québec

    L’ÉTHIQUE = NON NÉGOCIABLE
    VOTONS PLAMONDON !

  12. A chacun son opinion; notre appréciation de la politique c’est selon notre perception de celle-ci.
    Par contre, ne pas voter ou annuler son vote, c’est un déni de démocratie.
    Elections Québec, quelle médiocrité!
    Ils ont eu quatre ans pour se préparer, et il ne sont pas prêts lors du vote anticipé!

  13. Joanne, « Les influenceurs de la radio parlée encouragent le désengagement civique. Ces ados politiques sont des idiots utiles. »

    Le traitement caricatural et grossièrement exagéré d’un mal de vivre au Québec s’est retourné contre eux.. et c’est QS qui en retire les bénéfices..

    Et ils ne le prennent pas! Quand un Yan Sénéchal pense qu’avec un QS élu, tout va être détruit et qu’un Jeff Fillion sonne l’alarme auprès de ses auditeurs en propageant que l’heure est grave (…) qu’il va y avoir une vague communisme, on ne peut que constater l’ampleur de leur délire.

    Remettons les pendules à l’heure: L’indice du bonheur 2018 basée sur l’espérance de vie, l’encadrement social et la corruption classe le Canada au 7ème rang..

    Le Québec a connu un épisode de révolte avec le FLQ et la vie a ensuite repris son cours normal.. Une révolution communiste menacerait le Québec?? Ca ne fait pas sérieux! Ça fait ados politiques..

  14. Bien déçu de voir que des gens pourtant éclairés votent de façon stratégique en abandonnant leurs convictions. Car vous le dites, la CAQ est pourtant à gauche. D’ailleurs tout les changement de positions de la CAQ (ou de Legault) sont un ramollissement d’une position qui était moins à gauche.

    Par ailleurs, « Il n’y a pas, non, de parti à la droite du centre apte à gouverner le Québec présentement. » Racontez-moi le critère selon lequel vous mesurez l’aptitude à gouverner? Le simple fait de l’avoir déjà fait? Ce serait incohérent. Je crois que le critère dominant devrait être des convictions réelles et une tête sur les épaules. Quand on a des convictions, il n’y a pas de doutes à avoir sur la sincérité des engagements. Legault, par ses multiples revirements de position (tous vers la gauche) a déjà prouvé, avant même d’être au pouvoir, que ses convictions sont loin dans la liste des choses qui le guident. Pourquoi donc attendre quoi que ce soit de mieux que les libéraux? Bon, la corruption ne pourra pas être la même que sous le PLQ. Évidemment, c’est dur à battre (d’ailleurs, que vous ayez votez PLQ la dernière fois me sidère, ne serait-ce que pour ça).

    Mais bon, une partisane du changement telle que celle qui a animé le RLQ opte aujourd’hui pour une quasi continuité. La démonstration publique de votre raisonnement qui mène à ce vote n’honore pas votre historique. En tous cas, en fondant le RLQ, vous aviez pratiqué du hors piste pas mal plus qu’aujourd’hui par un vote CAQ.

    En tout respect…

  15. Bonjour Joanne ! Très heureuse de vous lire encore mais très déçue de savoir que votre vote ira à la CAQ cependant, vous avez le droit de voter pour qui vous voulez, car on vit en démocratie heureusement. J’ai déjà voté par anticipation pour le PCQ car c’est le seul parti qui rejoint mes valeurs. Je n’ai aucune confiance en François Legault ancien péquiste et ancien ministre de l’éducation…J’ai aussi perdu confiance en Philippe Couillard pour plusieurs raisons et quant à Manon Massé et son parti comprenant des membres communistes,marxistes,maoïstes,syndicalistes etc,etc, c’est non pour moi. Ou va-t-elle prendre les 30 milliards promis pour le * bien de son peuple * comme elle dit. Si vous n’avez pas encore voté Joanne il est encore temps de changer d’idée… 😉 Bonne journée Joanne.

    • Ou va-t-elle prendre les 30 milliards promis pour le * bien de son peuple *
      Réponse: En confisquant la plus grosse partie de la rente des retraités.
      Les socialistes et communistes saisissent les biens des plus âgés (qui ont travaillé toute leur vie pour en accumuler un peu) afin de les redistribuer à la jeunesse militante qui elle, ne possède pas grand-chose.

  16. Une introspection, voilà ce que devrait faire la droite.. une des raisons du désaveu envers ce courant ne serait-ce pas qu’il se soit enlisé dans le nationalisme identitaire populiste inspiré de Trump?

    Rejeter le blâme sur les autres ne fera qu’accentuer la débandade de la droite.. Le RLQ original s’en prenait au gouvernement maman et espérait une plus grande responsabilisation des citoyens dans un Québec inclusif, si je ne m’abuse.

    Les arguments rationnels des adhérents du RLQ ont été travestis par certains animateurs en mal de cotes d’écoute rivalisant de propos outranciers chatouillant la fibre émotive des auditeurs.

  17. Heeeeeee que c’est compliqué . Une des choses des plus importantes ,est de ne pas oublier. Ne pas oublier des moyens que GND a pris pour arriver à se fins. Tant qu’aux autre partis , allez votez, pour celui qui vous semble le plus apte.

  18. Bravo! Joanne vous avez gagné vos élections.. moi aussi d’une certaine façon.. J’ai pu célébrer la défaite péquiste..…

    Selon moi, on assiste à un changement de générations. Boomers mais aussi génération X sont poussés dans leurs derniers retranchements..

    La Commission Charbonneau aura servi de déclencheur aux besoins de changements. L’étalage de linge sale en public aura été néfaste pour le PLQ mais aussi pour le PQ.. Les citoyens n’étaient pas dupes, le PQ aussi pratiquait les retours d’ascenseurs établis en système depuis l’ère Duplessis.

    Nous entrons dans une ère nouvelle. . dans un tel contexte, le changement ne pouvait être incarné que par la CAQ et QS..

    Merci! au gouvernement Couillard pour avoir assaini les finances publics. François Legault avait toutes les raisons de sourire de toutes ses dents hier.

    Reste à espérer que son ministre des finances sera à la hauteur de Carlos Leitao.

    Un fort pourcentage d’électeurs hier se sont réfugiés ou bien chez la CAQ ou bien chez QS par protestation.

    Je ne vois personnellement rien d’inquiétant dans la montée de QS.. Certains animateurs de la droite épaisse devraient en profiter pour tirer des leçons de la méthode utilisée par QS.. On attire les mouches avec du miel pas avec du fiel!

    • Oui madame Beaulieu, on s’est presque chicané vous et moi dans le passé sur le PQ, le nationalisme et le fédéralisme, je suis d’accord avec vous que le PQ a eu ce qu’il mérite pas nécessairement pas pour les mêmes arguments que vous mais le PQ était devenu un peu n’importe quoi. Les indépendantistes devront faire un sérieux examen de leurs idées et cela pourrait aller jusqu’à mettre fin au PQ pour créer un nouveau parti pour les indépendantistes de centre et de droite. QS est officiellement souverainiste mais est d’abord de gauche.

      Le PQ qui me semblait un parti d’idéaliste et de gens essentiellement de centre gauche a probablement trempé dans la corruption pas autant que le PLQ mais probablement beaucoup plus que le pense l’électeur péquiste. Je pense que c’est une des raisons du départ de M. Legault du PQ qui a vu sûrement des choses douteuses.

      La CAQ a eu une victoire extraordinaire et a le vent dans les voiles pour entreprendre une nouvelle révolution tranquille pour nous donner de meilleures services, créer plus de richesse, mettre fin au gaspillage et à la corruption et assurer l’intégration des immigrants.

  19. J’aurais tellement voulu laisser la chance au coureur.. Je déchante depuis hier devant l’empressement de rouvrir le débat nationaliste identitaire.. Je prédis un retour, après l’accalmie libérale, aux sempiternelles chicanes avec Ottawa.. La prochaine étape sera, pour la droite alternative, de sortir Justin Trudeau du pouvoir.. de censurer les médias (la diabolisation est déjà en cours).

    Et en avant toutes dans la foulée de la xénophobie à la sauce Marine Le Pen qui nous replongera dans la grande noirceur.. On peut lire ce matin que l’amoralité est devenue une vertu pour un dirigeant. la fin justifie les moyens.. Donald Trump a de nombreux disciples au Québec..

    Alors svp que cesse cet acharnement sur la corruption libérale.. Ce n’est que pure hypocrisie.

    L’Internet devait ouvrir aux autres.. Échec et mat. retour au repli sur soi, au nationalisme identitaire…

    • Franchement Hélène. Attendez donc qu’il ait nommé son Conseil des ministres, qu’il énonce ses priorités. Et écoutez #lajoute. Vous comprendrez mieux ce qui se passe réellement. La droite alternative? Hein? Ça existe ça, au Québec? Et à la CAQ? Vraiment… Censurer les médias? Même pas après 48 heures? Il faudrait se calmer là. Et ce n’est guerre encourageant de lire de tels propos, encore moins de produire des textes quand on voit l’hyper-partisanerie qui s’affiche après 48 heures. De grâce! Je vous prédis la façon dont ça se terminera. Il y aura un projet de loi. La CAQ tentera sa formule Bouchard-Taylor + enseignants. Le « +enseignants » ne passera pas. Il concèdera et on en aura fini de cette question. Je ne suis pas nationaliste identitaire. Mais les Québécois sont insécures. Il faut vivre avec sans pour autant faire de tels procès d’intention. SVP.

  20. Joanne, je trouve qu’il y toujours des limites à exploiter l’insécurité des gens,, pour avoir des votes.

    C’est ce qui a conduit au Brexit, à l’élection de gouvernements d’extrème droite dans de plus en plus de pays en Europe et à l’élection de Donald Trump aux USA..

    Censurer les médias, je me suis mal exprimée,, ce que je vise c’est le doute que certains animateurs tentent de semer chez les auditeurs en dénigrant les grands médias pendant qu’eux s’abreuvent à des sites de nouvelles qui propagent des « fake news ».

    Aussi je pense qu’utiliser la méthode de Stephen Harper envers les journalistes ne fait que renforcer l’impression que les médias sont une nujsance et non pas le fondement de la démocratie.

    J’en ai ras-le-bol du nationalisme identitaire.. je considère que c’est un frein pour le progrès, Je sais très bien que vous n’êtes pas nationaliste identitaire.. Mais de nombreux électeurs de la CAQ le sont.

    Héroux ville prise 2? Quand on joue avec l’émotion des gens on ne sait jamais ou cela va s’arrêter.

    Beaucoup s’entendent pour dire que ce dossier ne se règlera pas du jour au lendemain.. dans 3 ans on risque d’en débattre encore et encore..

    Je souhaite que ce soit vous qui ayez raison!

    • La méthode Stephen Harper??? Vous me découragez. J’ai adoré le fait qu’on voit des jeunes représenter leur parti et répondre aux questions des journalistes. Dénigrer maladivement les médias est malsain. Mais qu’ils jouent la victime comme le journaliste de TVA qui faisait un rapprochement avec Stephen Harper. Allons donc. « Nous ne sommes pas la courroie de transmission des politiciens », nous disait-il. Euh… oui. Ils devraient l’être, et c’est parce qu’ils ne le sont pas et qu’ils créent leurs propres nouvelles que les politiciens se tournent vers Twitter. Bref, moi, je vais attendre le discours d’ouverture de la session parlementaire avant de juger de ce que la CAQ décidera comme priorités.

    • P.S. J’aimais bien l’approche de Stephen Harper. Il n’avait rien à gagner à plaire aux journalistes. Il leur donnait le strict minimum et mettait son énergie à faire sa job.

  21. Joanne, je m’ennuie de Stephen Harper moins centralisateur que le PLC.. En effet, il n’avait rien à gagner à plaire aux journalistes québécois.

    François Legault n’est pas Stephen Harper.. En tant que nationaliste avoué, il possède un capital de sympathie de la part de la classe médiatique québécoise.

    Je pense que ses conseillers font une erreur en répétant un plan stratégique qui a réussi à Harper.

    Manon Massé a su gagner l’estime des québécois.. Je pense que François Legault gagnerait à rester lui-même et non pas à suivre les stratèges pressés qui semblent l’entourer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s