Le retour de Jean Charest?

Jean Charest se présente donc pour être le chef du Parti conservateur du Canada. Ce matin, Dominic Maurais m’invitait à son émission pour parler de ce qui risque de se passer dans ce parti, à mon sens, fragilisé par des factions régionales qui mineraient la possibilité du parti de s’étendre « coast-to-coast ». (Peu importe le chef, il devra évacuer de façon définitive l’aspect social-religieux des orientations du parti).

Je n’étais pas tout à fait prête pour parler de ce sujet (j’avais préparé autre chose), mais somme toute, ça donne une conversation qui ressemble à un échange de réflexions à voix haute sur toutes sortes de choses. Comme probablement vous, j’en suis à l’étape d’observer les possibles candidats, tenter de détecter leurs principes, qui ils sont exactement, et surtout quelles sont leurs réalisations dans le passé. etc.

Pour les intéressés, voici le lien vers mon entrevue de ce matin à l’émission de Maurais.

Je vous soumets également un lien vers un ancien blogue que j’écrivais en 2010. C’était une lettre ouverte à Jean Charest ou je lui demandais de donner sa démission (j’étais un p’tit peu plus cinglante à cette époque).

Ce qui est intéressant dans le blogue, ce sont les 2 articles au bas de André Pratte (le même qui écrivait récemment dans le National Post que Jean Charest était un véritable conservateur) et de Alain Dubuc. Le constat était clair. Son mandat était un échec. Que ce soit sur la santé (souvenez-vous, sa première priorité des priorités), la construction, les accommodements raisonnables, la supposée réingénierie de l’État québécois, la gestion des finances publiques, etc.

Pour vous donner une idée, j’avais rapporté un sondage portant sur l’opinion des hauts dirigeants d’entreprises du Québec. Leur appréciation de Jean Charest? 3.9/10. Lisez ici.

Une des phrases de l’article d’Alain Dubuc cité dans mon blogue et qui résume tout.

S’il y a un fil directeur dans chacun des dossiers où  le gouvernement s’est rendu impopulaire, c’est le flou et l’inaction. Cette passivité, on l’a vue à l’oeuvre …

En fait, avec le recul, mon analyse de l’an dernier était sans doute inexacte. M. Charest ne semble pas vraiment avoir une double personnalité, parce qu’il y en a une qui domine vraiment l’autre. Les apparitions du bon Jean Charest sont hélas trop rares et de courte durée. Le vrai Jean Charest, c’est bien davantage le premier ministre absent d’un gouvernement léthargique. Et c’est dommage. »

Vous pouvez également faire une recherche sur « Jean Charest » sur mon blogue. Comme on dit parfois, les gens sont ce qu’ils sont. Ils ne changent pas vraiment avec le temps.

5 réflexions sur “Le retour de Jean Charest?

  1. Charest est une loque humaine, un parasite et avec aucun leadership. Je peux pas croire qu’on pense à lui.

    Ça prend du sang neuf avec de l’énergie, de la détermination et une vision.

  2. J’avoue que l’on ne peut effacer l’histoire. Il n’est pas le seul à avoir reculér sur la  »réingénierie de l, »État » ou de notre  »Modèle Québécois ». F. Legault a fait encore pire. On a tendance à oublier que c’est Jean CHarest qui rajoutè le 2% de taxe que S. Harper avait enlevée. Cependant, je crois que Trudeau est encore pire , bien pire pour le Canada, lui et sa bergère incompétente Mélanie Joly. Poislièvre peut surprendre, mais un PCC radicalisé est voué à l’opposition éternelle.

  3. Jean Charest est l’antidote exemplaire versus l’électorat niaiseux idiot qui élections après élections votent dans l’Île-de-Montréal , Guilbault,Trudeau & Joly & Châteauguay votent revotent Pablo Picasso Rodriguez… & les zoufs qui votent en moutons Bloquiste.
    Si on veut Polièvre plutôt un vrai Conservateur bleu royal, c’est prendre des risques que les Libéraux fédéraux soient pour encore 8-10 ans avec les dommages collatéraux causeront dans la société & l’économie canadienne.
    Pour Charest, gouverner le Canada lui sera plus facile que gouverver la province de la société distincte ⚜️ , loin des menaces syndicales & sociaux . Taxation
    Si il peut rouvrir la valve le robinet du pétrole & gaz de schiste pour le bien commun non pas pour plaire à tout prix aux climatonèvrosés de La Presse, un pas de fait.
    Taxation, les « adultes » du parti Conservateur lui rappeleront la hausse opportuniste de la TVQ jadis pour le refroidir.

    No more Mister Bean Trudeau 😤🤮.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s