Chronique: Leçons à tirer de l’élection 2015

microMa chronique du mercredi 21 octobre 2015 à l’émission Bouchard en parle du FM93,3: Bonnes nouvelles et leçons à tirer de l’élection 2015 + échange sur le rôle des artistes dans l’opinion publique: les conservateurs auraient-ils avantage à donner des bonbons électoraux aux artistes et à la communauté des médias?

Bonnes nouvelles et leçons à tirer du résultat de l’élection 2015

Bonne nouvelle – Les Québécois se sont intéressés aux enjeux fédéraux et ont participé activement à voter pour le gouvernement de leur pays.

Cette élection aura été celle où les Québécois se sont sortis du paradigme simpliste de la seule « défense des intérêts du Québec à Ottawa ». Bravo! Dans les dernières semaines, on n’aura jamais tant débattu d’enjeux relevant du palier fédéral: sécurité, partenariats de libre échange, relations internationales, participation militaire du Canada contre le terrorisme, exportation du pétrole canadien, immigrations et réfugiés, et j’en passe.

Lire la suite

La victoire de l’alternance

19 octobre 2015 – Le désir de changer de gouvernement l’a emporté et les Canadiens coast-to-coast ont jugé que le parti qui avait le plus de chance de l’emporter contre les conservateurs était celui de Justin Trudeau. Et disons-nous le, il l’a emporté « big time » au point où la seconde nouvelle de la soirée est très certainement l’effondrement du NPD de Thomas Mulcair, voire même son éradication dans certaines régions du pays. Malheureusement pour les néodémocrates, il semble que dans un système parlementaire de type britannique, les 3e partis naissent et meurent au gré des vagues.

Cela dit, après avoir tant parlé du niqab et avoir mis tant de temps à extrapoler les courbes des différentes maisons de sondage, les Canadiens et encore plus spécifiquement les Québécois ont surpris et déjoué les prévisionnistes.

Lire la suite

Chronique: Prendre des libertés de Nathalie Elgrably

microMa chronique du lundi 19 octobre 2015 – Derniers sentiments sur l’élection 2015, tentative de prédictions + survol du dernier ouvrage de Nathalie Elgrably intitulé « Prendre des libertés – Regard insolant sur l’actualité ».

L’article dont je parle dans ma chronique touchant les maisons de sondage + Autre article sur le même sujet

Pourquoi et pour qui voter? (2 de 2)

Dans un premier texte, j’ai tenté de démontrer que la lutte électorale actuellement en cours mettait en jeu deux visions du Canada décrites dans un ouvrage intitulé The Big Shift. Après une décennie de frustrations, les « élites laurentiennes » seraient bien heureuses de « reprendre la destinée de leur pays », comme l’implore un éditorial non signé de La Presse: celle d’un pays de « dialogue » et de « consensus » où le pouvoir est principalement exercé à partir de l’Ontario et non pas d’une Alberta sale, polluante et soi-disant ultraconservatrice.

Lire la suite

Pourquoi et pour qui voter (1 de 2) : Le changement?

Soyons humbles: nous votons avec nos émotions. Selon certains analystes, « le cerveau est fait pour ressentir et non pas pour réfléchir. Instincts et intuitions primaires déterminent le vote et les stratégies des campagnes électorales ». Encourageant, n’est-ce pas? L’important? L’image, le charisme, la personnalité.

On aura beau comparer les plateformes électorales, évaluer le bilan du gouvernement en place, parcourir de savants cadres financiers, comparer l’expérience et les C.V. des chefs de partis, tout ça prendrait le bord dans la boîte de scrutin. À la fin, la question est simple: En qui faisons-nous confiance pour défendre nos intérêts personnels et corporatistes et pour promouvoir nos préférences philosophiques en matière de politique publique?

Lire la suite