Pourquoi et pour qui voter? (2 de 2)

Dans un premier texte, j’ai tenté de démontrer que la lutte électorale actuellement en cours mettait en jeu deux visions du Canada décrites dans un ouvrage intitulé The Big Shift. Après une décennie de frustrations, les « élites laurentiennes » seraient bien heureuses de « reprendre la destinée de leur pays », comme l’implore un éditorial non signé de La Presse: celle d’un pays de « dialogue » et de « consensus » où le pouvoir est principalement exercé à partir de l’Ontario et non pas d’une Alberta sale, polluante et soi-disant ultraconservatrice.

Lire la suite

Pourquoi et pour qui voter (1 de 2) : Le changement?

Soyons humbles: nous votons avec nos émotions. Selon certains analystes, « le cerveau est fait pour ressentir et non pas pour réfléchir. Instincts et intuitions primaires déterminent le vote et les stratégies des campagnes électorales ». Encourageant, n’est-ce pas? L’important? L’image, le charisme, la personnalité.

On aura beau comparer les plateformes électorales, évaluer le bilan du gouvernement en place, parcourir de savants cadres financiers, comparer l’expérience et les C.V. des chefs de partis, tout ça prendrait le bord dans la boîte de scrutin. À la fin, la question est simple: En qui faisons-nous confiance pour défendre nos intérêts personnels et corporatistes et pour promouvoir nos préférences philosophiques en matière de politique publique?

Lire la suite

Chronique: PKP à la défense du modèle québécois + La Presse appuie Justin Trudeau

microMa chronique du mercredi 7 octobre 2015.

  • PKP, sa compréhension du modèle québécois et de l’histoire du Québec (et du Canada) (Pour la vidéo, voir ici à partir de 11:30)
  • La Presse qui appuie Justin Trudeau – Qu’est-ce qu’on appuie quand on appuie Justin Trudeau exactement?

Élection 2015 – Une histoire en 3 temps

Nous en sommes, enfin…, au 3e et dernier chapitre de l’élection 2015. Si on sait que le manège se termine le 19 octobre, les derniers virages, remontées et descentes, sont encore inconnus et personne ne se risque encore à prédire qui sera le gagnant de la course.

Chapitre 1 – L’étape anti-Harper (ABC: Anybody but Harper)

Le « vilain » du chapitre 1 de l’histoire de cette campagne électorale est sans aucun doute Stephen Harper. Rappelons-nous: Duffy, la récession technique, le bilan cauchemardesque du gouvernement conservateur, la PM Rachel Notley de l’Alberta appuie ouvertement le NPD de Thomas Mulcair alors que la « fan-finie du Parti libéral du Canada et première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne appuie Justin Trudeau. Bref, au plus bas de la descente du Parti conservateur, soit à la fin août, le NPD est à 40% en terrain majoritaire alors que le parti de Stephen Harper est à 23%.

Lire la suite