Les indépendantistes cocus

PKPDuceppeBalounesLe chef du Bloc québécois Gilles Duceppe avait beau vouloir minimiser les effets de la décision de la FTQ de larguer le Bloc, il n’en demeure pas moins que le signal qu’envoient les alliés naturels syndicaux aux souverainistes est percutant et révélateur.

Après le rejet par la population québécoise du Bloc québécois à la dernière élection de 2011 (leur nombre de sièges est passé de 49 obtenus en 2008 à 4!), voici maintenant que ce sont les syndicats qui choisissent d’aller « voir ailleurs » avec le NPD, suivis quelques jours plus tard de Québec solidaire qui prend ses distances.

Au grand désarroi des indépendantistes, rien n’y fait si on se fie aux derniers sondages de Léger et de CROP. Effet Duceppe? Estompé. Effet PKP? Nul. Des « bye-bye » de la promise Julie en route vers sa cérémonie de mariage en plein site évoquant l’histoire et le patrimoine du peuple canadien français? Bon simplement pour épater la galerie et les fans de politique-spectacle.

Lire la suite

NPD : Quand un seul homme suffit pour tout changer

Qui aurait cru il y a seulement quelques mois que le Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD) aurait balayé le Québec, éradiqué de la scène politique fédérale le Bloc québécois et peut-être même éradiqué le Parti libéral du Canada?

On dira ce qu’on voudra de la vision édénique de ses partisans, il n’en demeure pas moins que le NPD est maintenant une force redoutable que les conservateurs de Stephen Harper devraient prendre au sérieux. Si on se fie à la réputation de Thomas Mulcair, n’en doutons pas: « He’s in for the kill ». Pas sûr que Harper pourra obtenir une majorité parlementaire sans le Québec la prochaine fois…

Pour lire la suite, cliquez ici.