Promettre 250 000 emplois? Oubliez ça, nous dit Pierre Fortin

Écoutez également ma chronique à Normandeau/Duhaime du lundi 13 juillet sur le sujet.

Lors de la dernière campagne électorale de 2014, le chef du Parti libéral, Philippe Couillard, promettait 250 000 nouveaux emplois au cours des 5 prochaines années. Selon l’économiste Pierre Fortin, ce serait beau si le Québec réussissait à en créer la moitié, soit 125 000!

Voilà la conclusion d’un article intitulé Combien d’emplois seront créés au Québec d’ici 2019 ? publié dans L’Actualité. Comment M. Couillard est-il arrivé à 250 000 emplois? Par un calcul somme toute assez bête et arithmétique: si les libéraux du gouvernement Charest sont arrivés à créer un environnement économique capable de générer 40 000 nouveaux emplois par année, le PLQ des années 2014-2019 créera les conditions qui en produiront 50 000. Plein de bon sens, non?

Non.

Lire la suite

Partielles: Un puissant message des gens de Chauveau

Les gens ont voté. La lutte à deux dans Chauveau n’en fut pas vraiment une finalement. On voit là la valeur réelle d’un Deltell pour la CAQ de même que celle de l’excellente candidate Véronyque Tremblay qui remporte le comté pour le PLQ avec une majorité de 1,938 voix. Avec un écart d’une dizaine de milliers de voix qui séparaient le PLQ de la CAQ à la dernière élection, les libéraux lui en doivent toute une, particulièrement du fait que Madame « J.E. » Cazin était une figure médiatique connue qui aurait pu charmer Québec si ce n’avait été de la notoriété de l’ex-animatrice du 93,3 FM et de TQS, amie proche de Gérard Deltell.

Lire la suite

Neutralité de l’État et lutte à l’intégrisme (1): Pré-requis à l’aboutissement d’une solution

Ça y est. C’est reparti… dans des excès de langage surréalistes qui s’apparentent à de la diffamation, et dans le plus insupportable des climats de partisanerie politique.

La question est de savoir combien de temps allons-nous encore laisser traîner ce débat. Le chef du gouvernement Philippe Couillard s’est fait rappeler ces derniers jours, une promesse de campagne à l’effet qu’il déposerait un projet de loi rapidement après une victoire électorale de son parti. Après avoir tenté de remettre la chose « d’ici la fin du mandat », le gouvernement se ravise; il semble maintenant que la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, déposera, d’ici juin, un projet de loi portant sur la neutralité de l’État, et que la ministre de l’Immigration, Kathleen Weil accouchera d’un plan pour lutter contre l’intégrisme religieux d’ici la fin de l’année.

Lire la suite

Négociations dans le secteur public : Geler les salaires ou abolir des postes?

La résolution du gouvernement Couillard d’équilibrer le budget du Québec en 2015-16 semble inébranlable. Voilà une bonne nouvelle. Après plusieurs années de déficits et après avoir reporté de deux ans l’atteinte du déficit zéro – initialement prévue en 2013-2014 – il semble que cette fois-ci soit la bonne.

Mais cette fois-ci, les leviers dont dispose le gouvernement sont moins nombreux. Après avoir surimposé, surtaxé (+2% TVQ) et ajouté un impôt-santé, on semble se résoudre à enfin réduire les dépenses. Seulement, voici:

60% de sa colonne des dépenses du gouvernement est composée de la masse salariale de ses employés.

Lire la suite