Au 3e ministre de l’Éducation, Pierre Moreau

Écoutez également ma chronique sur le sujet au FM93,3 – Le Journal de Québec nous apprenait samedi dernier qu’une école avait trouvé la recette du succès et fait passer de 79% à 92% le taux de réussite d’un examen de français du secondaire V. J’adore ça! Une bonne nouvelle! On parle ici d’une école publique où il n’y a aucune sélection d’élèves, plus précisément de l’école Samuel-de-Champlain à Beauport dirigée par un dénommé Carl Ouellet. Bravo à ce directeur et aux enseignants de l’école.

Lire la suite

Les « dadas » de Philippe Couillard

Écoutez également la 2e partie de ma chronique sur le sujet – Le remaniement du Conseil des ministres de Philippe Couillard a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours: la nomination de la toute nouvelle députée Dominique Anglade au ministère de l’Économie, le démantèlement du « trio économique » qui avait séduit les électeurs soucieux de l’état de la dette et de l’économie, le retour de François Blais à l’Emploi et à la Solidarité sociale, la nomination de Pierre Moreau (soignez-vous bien, Monsieur!) à l’Éducation, etc.

Dans les jours précédant cette annonce, un vigoureux débat sur les ondes radios de Québec portait sur le leadership du premier ministre. « Y a-t-il un pilote à bord? », se demandait-on. « Où est son obsession pour l’économie, pour la création d’emplois? Je ne reconnais plus le PLQ », s’interrogeait l’animatrice Nathalie Normandeau, ancienne Vice-première ministre du gouvernement libéral de Jean Charest. Aurait-il trahi l’ADN du Parti libéral en décrétant de Paris, l’arrêt du projet d’exploration auquel s’était engagé le gouvernement du Québec sur l’île d’Anticosti, en partenariat avec la firme québécoise Pétrolia?

Lire la suite

Chronique: Laissez-les donc rencontrer des élèves!

Ma chronique du mardi 2 février 2016 –  Il faut féliciter l’orthophoniste qui a raconté, dans un article de La Presse de la fin de semaine, sa déception face à la lourdeur bureaucratique qu’on imposait à sa tâche dans une école de Montréal.

Il faut la féliciter parce que dans un environnement où l’organisation du travail est fortement bureaucratisée et déterminée par des procédures empesées et imposées d’en haut, la prise de parole peut mettre en péril sa propre survie. Alors encore une fois, merci Madame… et espérons que d’autres, après vous, oseront de plus en plus dénoncer l’absurdité des façons de faire et réclameront que soient mieux utilisés les quelque 2 milliards $ que le Québec « investit » dans l’aide aux élèves.

Lire la suite

Paradis fiscaux: Ouin pis?

Le revenu disponible par habitant au Québec est le plus faible du Canada. Le dernier rapport du Centre sur la prospérité et la productivité n’est pas trop reluisant non plus.

  • « on retrouve au premier chef un manque de cohérence dans les différentes politiques associées au développement économique de la province. »
  • « force est de constater que le Québec ne dispose pas d’une véritable politique de développement économique. »
  • « Le gouvernement du Québec consent ainsi trois fois plus d’aide aux entreprises que ne le fait le gouvernement de l’Ontario, cette aide étant en contrepartie accompagnée d’un fardeau fiscal 30 % plus important qu’en Ontario. »

Lire la suite