Sylvain Gaudreault: Un mandat fort, ça vaut quelque chose!

sylvaingaudreaultIls sont comiques, ces péquistes. Devant un taux d’appui de 74% à Québec, Sylvain Gaudreault, le ministre péquiste des Affaires municipales juge que la force du mandat obtenu par Régis Labeaume « n’est pas un facteur d’influence pour le gouvernement dans le dossier des régimes de retraite. »

Ça m’a fait sourire. Évidemment que ce n’est pas un facteur pour le gouvernement du Parti québécois! Mais c’est qu’ils n’en ont rien à cirer de l’expression d’un vote portant clairement sur un enjeu spécifique. Qu’est-ce que c’est que cette connerie de faire porter une élection sur un enjeu, au juste? Sur du contenu? Sur autre chose que des phrases vides de sens?

Régis Labeaume n’a-t-il pas fait de sa course une campagne référendaire sur les régimes de retraite des employés municipaux? Qu’importe tout cela, doit se dire Sylvain Gaudreault.

« Régis Labeaume m’aura aussi devant lui et il aura l’ensemble du gouvernement, a affirmé M. Gaudreault, en avant-midi. Il y aura aussi M. [Denis] Coderre. On ne peut pas travailler en vase clos. »

Et les électeurs, eux, vous les voyez où, exactement, M. Gaudreault? Aucun maire ne peut travailler en vase clos, c’est bien sûr. Mais de là à insinuer que les électeurs de Québec ne comprenaient pas très exactement l’intention de Labeaume, cela est tout près de frôler le mépris et l’indifférence envers le citoyen qui prend la peine d’aller voter.

Rappelons d’ailleurs pour notre plaisir que le Parti québécois n’a été élu qu’avec 31,95% du vote, Denis Coderre avec 31,6% et Régis Labeaume avec 74%. Cela ne veut-il rien dire? Absolument pas, selon le PQ.

Les mêmes gens, donc, qui s’appuient sur un minus 31,95% aurait la légitimité de se comporter en gouvernement majoritaire et de faire subir aux Québécois leurs obsessions identitaires, mais un maire qui reçoit un appui de près de 75%, alors là, il faudrait nuancer la force du mandat???

Les facteurs d’influence, selon le gouvernement? On les devinera aisément. Les petits amis du monde syndical et l’aile activiste et écologiste de sa base électorale, mais surtout, surtout!, la boîte de courriels du ministre Drainville.

Ça, c’est de la gouvernance, mes amis…

Et ça se plaint que les gens boudent les boîtes de scrutin… En clair, un mandat clair, M. Gaudreault, CELA VAUT quelque chose. Un appui qui n’atteint même pas 31,95% aussi. Dans le dernier cas, le message envoyé en est un de non-confiance. Pas l’inverse.

9 réflexions sur “Sylvain Gaudreault: Un mandat fort, ça vaut quelque chose!

  1. Je n’aimais pas le ton utilisé par Régis Labeaume. L’élection de Denis Coderre, selon moi, servira à tempérer le fougueux maire de Québec.

    J’ai entendu Marcel Côté, à l’émission d’Éric Duhaime à midi, expliquer comment lui il voyait les choses.

    Il déclare qu’il faut commencer à faire le ménage par la tête, ensuite ressortir le rapport D’Amour pour négocier visant 50/50..

    Les révélations sur le conjoint de Pauline Marois risquent de l’éclabousser. Et tous ceux qui se seront collés à elle se retrouveront confondus.

    Je pense que le paysage politique va changer avec le résultat des élections d’hier..

    Et le vecteur du changement ne sera peut-être pas comme on aurait pu le penser, Régis Labeaume, mais plutôt Denis Coderre.

    Il aime sa ville, il se veut rassembleur, même Jacques Duchesneau serait intéressé à joindre l’équipe Coderre.

    Philippe Couillard qui se présentera aux partielles dans Outremont..

    Qu’arriverait-il de la charte des valeurs portée par une Pauline éclaboussée?

    On dirait que les cartes sont sur le point d’être rebrassées.

  2. Bonsoir Mme Marcotte

    désolé de vous contredire mais les péquistes ne sont pas drôle mais triste à mourir
    Ils ne m’ont jamais fait rire
    Un cirque ambulant ces gens la

    merci pour vos commentaires et vos interventions chez Martinault

  3. Ce qu’ils peuvent être omnipotents dans leurs têtes ces péquistes! Mieux vaut en rire qu’en pleurer!

    Je suis une citoyenne de Régis Labeaume et je suis contente de son 74%. Par les temps qui courent, on ne se plaindra pas d’avoir un maire qui se tient debout, qui gère sa ville avec 74 % de satisfaction des citoyens.

  4. Je n’en revenais pas lorsque je l’ai entendu débiter ses niaiseries…

    Dire qu’ils fabulent sur leur 50% + 1!!!

    Les péquistes méprisent tout ce qui ne pense pas comme eux. Tous de petits Lisée en puissance!!!

  5. le gros gouvernement provincial sera bientôt non pertinent car cassé – donc Gaudreault peut toujours causer mais il est cassé et impotent – la Ville de Montréal est aussi cassée – donc Coderre ou un autre – ça change pas grand chose – ça va être business as usual surtout avec un « politicien d’expérience »… – grosse gueule…mais philosophie: don’t rock the boat – mettons en place un comité… Québec – le message était dirigé à ceux qui payent – ce qui est logique – seul ceux qui contribuent devraient avoir un vote sur leur butin – sinon c’est du vol et c’est immoral la dernière fois que j’ai « checké » – Thy shall not steal except by majority vote »… vive la démocratie…

  6. Ce cher Monsieur Gaudreault prend les devants pour bien faire comprendre a ses amis syndicalistes que si ça change ça ne sera pas de sa faute mais des pressions qui pourraient se faire contre lui.Et des pressions il n’a pas fini d’en avoir. Donc cher ministre préparez vous avec des arguments qui pourraient vous etre fournis par vos amis complices des carrés rouges. Il ne faut jamais oublier mes amis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s