Le Marcheur: Quand les extrêmes se rejoignent

La semaine dernière, la plus grande de mes deux petites-filles me racontait que son professeur d’histoire lui avait présenté l’échiquier politique gauche-droite. Vous devinez bien que j’étais curieuse de connaître ce que l’on enseignait à des élèves de secondaire II, mais surtout de connaître l’impression qu’elle en gardait.

En clair, « l’extrême gauche était mieux que l’extrême droite. Les gens de droite étaient contre l’avortement et le mariage gai et pour la peine de mort et le port d’armes. Et puis: Qu’est-ce qu’on attend pour mettre Harper dehors? »

J’ai fait quelques petites corrections à son modèle…

D’abord, qu’il fallait distinguer l’économique du social et que la social-démocratie – et le Parti libéral du Québec – se situaient bel et bien au centre-gauche de l’échiquier politique dans un contexte nord-américain. Mais plus important encore, je lui ai appris que des millions d’hommes et de femmes avaient été assassinés et tués au nom des deux extrêmes, l’extrême-gauche comme l’extrême-droite. Il était donc insensé de prétendre que l’extrême gauche était plus vertueuse et acceptable que sa consoeur du bout du spectre.

Et puis, je lui ai demandé d’imaginer un cercle plutôt qu’une ligne horizontale pour ce qui était de la représentation des idéologies politiques. Un cercle où les extrêmes se rejoignent, partagent le même ennemi, recourent à une même force militaire, causent les mêmes dégâts et visent le même type de régime: un régime totalitaire.

Par respect pour l’histoire et les millions de morts tombés au nom d’idéologies extrémistes, il peut être hasardeux de qualifier Québec solidaire de parti d’extrême-gauche. Je choisirai donc de qualifier leur philosophie de gauche radicale. Cela dit, le fait que Québec solidaire intègre en son sein des militants du Parti communiste du Québec devrait sonner l’alerte ou faire clignoter des voyants rouges!!!

Ainsi, des initiatives encouragées et soutenues jusqu’à présent par le parti de Amir Khadir et Françoise David attirent clairement des militants extrémistes, comme nous l’apprend le Journal de Montréal ce matin. Voilà qu’hier, Jean-Roch Villemaire, un partisan de la fermeture des frontières québécoises à l’immigration, partage des banderoles en compagnie d’un militant bien connu du Parti communiste du Canada, Bill Sloan.

Honnêtement, doit-on s’en étonner? Que des factions extrémistes (à gauche comme à droite) se regroupent ultimement, tissent des liens et adoptent une même cause, celle de combattre le libéralisme, n’est pas nouveau. Notre petit monde québécois fait bonne part à l’opposition du modèle étatiste gauchiste au libéralisme politique et économique qui suppose concurrence et liberté de choix. Ce qui nous fait oublier que dans une perspective historique, l’extrême-gauche et l’extrême-droite, particulièrement au début du XXe siècle partageaient une détestation commune du libéralisme économique et politique.

Suivant cela, la manifestation devant la boutique le Marcheur n’étonne pas. Ces gens-là ont bel et bien un ennemi commun.

Il semble donc que le député préféré des Québécois ait su cristalliser les tendances extrémistes de certains militants, ce qui, à son grand désarroi, permet aux Québécois de mesurer ce qui pourrait résulter d’un plus grand nombre de députés de Québec solidaire à l’Assemblée nationale. Il est également heureux que certains représentants de la gauche québécoise suggèrent maintenant (il était temps!) à M. Khadir de revoir les initiatives qu’il entend appuyer.

Mais au-delà de cette malencontreuse campagne de boycott dont fait les frais un honnête marchand de chaussures de la rue Saint-Denis, et bien que cela soit des manifestations très limitées, on doit quand même se rendre compte que la vigilance est de mise. En cela, le mouvement de buycott qui s’oppose au mouvement de boycott est une initiative démocratique méritoire.

Ah oui! Et pour ceux qui seraient tentés de qualifier le Réseau Liberté-Québec d’un mouvement d’extrême-droite, je revendique le même droit que s’octroyait une autre des personnalités publiques préférées des Québécois, Guy A. Lepage, lors de son passage à l’émission C’est juste de la télé (rf. min. 42:20).

Au sujet des gens qui suggéraient de privatiser Radio-Canada, Guy A. s’exprime librement: « Quand j’entends des gens étroits d’esprit qui disent « On devrait privatiser ou fermer Radio-Canada », j’ai envie de leur dire « T’es un crétin, t’es un imbécile, t’as pas de culture, t’as pas de vision. Tu n’es pas intelligent. »

Si la teneur des arguments est faible, avouez qu’il pourrait être tentant de dire la même chose des gens qui laissent entendre que le RLQ est d’extrême-droite!

39 réflexions sur “Le Marcheur: Quand les extrêmes se rejoignent

  1. Encore une fois, un excellent texte de Joanne Marcote. Un de ses meilleurs, à mon avis.
    De la subtilité et des nuances evidentes, mais toujours sans compromis, d’une pertinence et d’une justesse remarquable.
    Quiconque voudra nier l’argumentaire de madame Marcotte devra se prêter à une séance de contorsionime intellectuel sûrement douloureuse (autrement dit, on devra tordre la vériré).
    Car honnêtement, madame Marcotte rejoint ici autant la gauche modérée que la droite toute aussi modérée.
    Je mets au défi quiconque de tenter de s’attaquer à l’un ou l’autre de ses arguments sans en ressortir ridiculisé.
    Bravo, Joanne.
    J’espère que votre texte sera repris tel une balise, partout et souvent.

    DP

  2. Pingback: Tweets that mention Le Marcheur: Quand les extrêmes se rejoignent « Le blogue de Joanne Marcotte -- Topsy.com

  3. Ce qui est dommage dans votre exposer Mne Johanne Marcotte est son gros manque de connaissance au sujet du conflit Israël & Palestine, si les personnes chercherais, un peut plus, ,ce que fais subir Israël , aux Palestiniens. Il verrais ou son les vrai terroristes. Israël n’as cessez de voler les terres de la Palestine. De sortir les Palestiniens de leurs maisons , pour i faire entrer des colons israéliens, On démolie leurs maison , on piles leurs maison , on leurs volent leurs terre agricoles. On emprisonnent des enfants palestiniens ,pour avoir lancer de simple cailloux ou roche,. On leur fais subir de mauvais traitement en prison, vous le saviez sa. ON FAIS DU TRAFFIC D,ORGANE.
    On n’as même fais un énorme massacre fin 2008 début 2009 contre les Palestiniens qui s’appelle  »plombs durci » Les Israéliens en 22 jours on tuer 1,400 personnes Palestiniennes et blesser 5,200 personnes Palestiniennes 13 Israéliens de tuer et quelques blesser. Vous voyez l’énorme écart qu’il à entre les morts, après les pays occidentaux disent Israël à le droit de ce défende et mais les Palestiniens eux NON IL ON PAS LE DROIT DE CE DÉFENDRE CAR , SI IL CE DÉFENDE SE SON DES TERRORISTE. Il a vraiment des question a ce poser là.

    La Palestine était la bien avant que le traiter de Balfour de l’Angleterre donne une parti de la Palestine ,pour faire un État israélien , mais Israel n’as cesser par la suite à voler leur terre Je vous invite a regardé la carte de la Pales…tine ainsi que plusieurs lien explicatif
    http://www.facebook.com/monique.beauchamp?sk=photos#!/photo.php?fbid=414625174144&set=t.1326500413( ce lien est sur facebook en espérant que vous avez facebook)
    Sa vallais la peine que j’ailles vous chercher une carte de la Palestine explicative dans google au ka que vous n,êtes pas abonner à facebook. http://www.design.uqam.ca/evenement09/imgup/amd_carte_palestine_xl.jpg
    Toute fois , je dois vous dire au sujet du magasin le marcheur , il est fort probable que les méthode pris , par le frappu ,ne soit pas adéquate pour un boycott . On ne doit pas boycotter le magasin mais les produits israéliens qui pour moi ,son son plein de sang sur leurs produits.

    • La question israëlo-palestinienne est en effet, très complexe. Mais je vous assure, ce n’est pas en intimidant un marchand de chaussures sur la rue St-Denis à Montréal que vous arriverez à transmettre votre indignation. Pensez-y.

  4. Votre texte ne répond pas à une question fondamentale: pourquoi ce soutien inconditionnel au pouvoir israélien. J’ai tenté d’attirer l’attention sur un article d’un journaliste britannique sur le blogue Canoë d’Éric Duhaime, mais mes commentaires y sont systématiquement refusés. Bel exemple de respect des opinions contraires !

    Voici le lien vers l’article en question que je vous invite à lire:
    http://www.guardian.co.uk/world/2006/feb/06/southafrica.israel

  5. Il faudrait alors dire clairement à nos amis Juifs que l’attitude des autorités israéliennes envers les Palestiniens est inacceptable et que ce n’est pas en poursuivant la colonisation des Territoires Occupés que le conflit va se régler. Du côté des Palestiniens, il leur faut renoncer à la violence. Avouons cependant que c’est excessivement difficile pour une partie d’entre eux d’y renoncer.

    Amir Khadir a dit que le boycott du PAJU est une erreur mais on ne peut certainement pas remettre en cause sa bonne foi qui le pousse à lutter contre toutes les formes d’oppression dans le monde.

    À propos des communistes québécois, je ne ferais pas comme vous le lien avec les staliniens. Cela dit, vous avez raison de rappeler que les extrémismes se rejoignent dans l’horreur.

  6. J’aime plusieurs aspects de ce texte mais certains aspects me déçoivent beaucoup et je penses qu’il est très important pour moi de le dire ici afin de faire avancer la droite liberarienne beaucoup plus rapidement.
    D’abord voici ce que j’aime beaucoup du texte:
    Dénoncer l’endoctrinement de nos enfants en utilisant de la propagande gauchiste très mensongère et très hypocrite est vraiment quelque chose de très honorable. Bravo! Cependant, il faudrait aussi dénoncer le côté quasi-criminel de la situation. À mon avis, c’est très grave ce qui se passe ici. On endoctrine nos enfants en toute connaissance de cause ici. Plusieurs en sont très conscients au ministère de l’éducation et un peu partout. La situation présente n’est certainement pas le fruit d’un certain hasard et de l’innocence. Il est bien évident que des gens dans notre société désirent cet endoctrinement et sont conscients des techniques utilisées. Comment se fait-il qu’on ne dénonce jamais le côté quasi-criminel ou même criminel de la situation. Il s’agit d’une situation que l’on peut facilement comparer aux manipulations des plus grands dictateurs du monde qui ont eu recours à des propagandes très manipulatrices et perverses.

    Aussi, dénoncer tous les communistes de placard qui se cachent au Parti Communiste du Québec (PCQ), au parti Québec Solidaire (QS) est honorable. Bravo encore une fois. C’est excellent. Mais pourquoi arrêter là? Radio Canada et bien des institutions québécoises sont remplies de communistes de placard qui se cachent et qui font de la propagande Marxiste/Communiste à temps plein alors pourquoi se limiter à Québec Solidaire et Amir Khadir? Nos communistes de placard un peu partout dans notre société manipulent volontairement la population. Pourquoi ne pas le dire ouvertement? C’est bien Radio Canada qui a mi sur la « map » comme on dit, le parti Québec Solidaire. Non?
    Aussi, plusieurs personnes de droite définissent la droite comme étant « la liberté » (droite libertarienne) et l’extrême droite comme étant l’extrême liberté et non la prétendue droite d’Hitler qui est de la gauche pour des gens comme nous. C’est notre propagande marxiste ambiante qui aimerait bien nous faire croire qu’Hitler serait de droite. C’est une arnaque de gauche d’avancer de tels propos. Je trouve vraiment triste qu’après tous ces mois de débats sur les murs reliés au RLQ, nous en sommes encore à débattre de terminologie et de ce qu’est réellement la gauche et la droite. C’est très décevant pour une personne comme moi de constater cela. C’est un peu aberrant de voir ça. Pour plusieurs libertariens comme Ron Paul et bien les québécois qui étudient la droite libertarienne, la droite c’est la liberté et l’extrême droite c’est l’extrême liberté, l’absence de gouvernement et l’anarchie (pas la droite Hitlérienne qui est une arnaque de gauche). On est loin de l’extrême droite d’Hitler qui n’a rien à avoir avec la réalité sur le terrain surtout en Amérique. Pour plusieurs ceci est la seule définition de la droite acceptable surtout en amérique. Nous ne vivons pas en France ou en Europe ici. La vrai définition de la droite libertarienne en amérique, c’est bien celle que je viens de définir et non la définition gauchiste utilisé en Europe. Ne laissons pas la gauche définir notre terminologie et ce qu’est la droite. DROITE = LIBERTÉ, EXTRÊME DROITE = EXTRÊME LIBERTÉ (Pas Hitler) Utiliser les définitions gauchistes de ce qu’est la droite est un grand manque de respect pour plusieurs gens de droite libertarienne qui militent pour cette très noble cause et qui utilise la définition que je viens de décrire

  7. Très, très bon texte Mme Marcotte. Reflète EXACTEMENT ma pensée.

    Je suis allée faire un tour hier à la boutique le Marcheur, vers 12h 50 (c’est ce que mon horaire me permettait). J’ai vu une voiture de police passer sur la rue St-Denis, j’ai vu M. Duhaime et quelques autres contre-manifestants. Je suis entrée dans la boutique et j’ai jasé un peu à M. Archambault et sa femme, je crois. Très, très gentils…

    Comme c’était tôt dans l’après-midi, les autres n’étaient pas encore arrivés. J’ai cru naïvement qu’à la suite du brassage de cage fait au FM 98,5 (Dutrisac) et à Radio-Canada (Christiane Charette), le PAJU aurait finalement compris que là, ça commençait à bien faire.

    Erreur!!! Quelle consternation ce matin en voyant le développement de cette affaire dans le Journal de Montréal.

    J’ai déjà habité à deux coins de rues de cette boutique. Je n’en reviens pas de cette affaire.

    Comme on dit, le diable est dans les détails. Les admirateurs de M. Khadir devrait arrêter de faire preuve d’aveuglement volontaire et de boire ses paroles. Croire un instant qu’il ne savait pas dans quel contexte opérait le PAJU (dont son père fair partie!!), c’est désolant.

    En tant que résidante montréalaise, je suis en train de préparer une lettre à mon député fédéral et provincial au sujet de cette affaire. Je trouve ça assez invraisemblable que la plupart des députés qui ont appuyés M. Archambault, le propriétaire de la boutique, ne soient même pas de Montréal!

    Que fait Gilles Duceppe pour ce commerçant qui a pignon sur rue dans SA circonscription?? Pas grand chose…

    Tout un exemple de….solidarité ;-)!

    • De très bonnes questions, particulièrement en ce qui touche le fait que peu de députés de Montréal restent dans l’ombre.
      Si vous faites un texte, n’hésitez pas à l’envoyer au JdMtl. Je suis certaine qu’ils le publieront.

  8. C’est quoi l’extrême-droite pour vous? Les nazis (nationalistes socialistes) ?

    Parce qu’autrement si l’extrême droite est libertarienne et l’extrême gauche est totalitarienne, l’extrême droite est meilleure.

    Qu’on me montre l’extrême droite!

    • Pour vous renseigner sur les différentes définitions (et elles sont nombreuses), je vous suggère d’aller sur le site du Quebecois libre (quebecoislibre.org.). Par ailleurs, ni la « nouvelle droite québécoise » ni le mouvement libertarien ne peuvent être qualifiés « d’extrême-droite ».

  9. Vous avez raison de souligner que ce ne sont pas des mouvements d’extrême-droite. Dieu merci il y a peu d’extrêmes au Québec. On se bat pour faire avancer des idées, pas pour dominer des individus.

  10. À la base il me semble qu’on peut facile étiqueter un parti ou mouvement politique en vérifiant ses tenants et aboutissants.

    Si les moyens pour arriver à leurs fins impliquent de la violence envers les citoyens, alors on peut commencer à inclure le qualificatif « extrême » à ce groupe.

    Le RLQ prône la liberté et non la violence. Il n’y a rien d’extrême là-dedans. Le parti Communiste, bien qu’il ne veule pas l’admettre, prône la violence. Communisme implique contrôle total du peuple, et bâillonner tout mouvement populaire contraire au « credo » communiste. Suffit de voir comment les pays socialistes et communistes traitent leurs peuples. La fin justifie les moyens selon eux.

  11. Yep, l’extrême gauche-droite se ressemblent beaucoup, la différence est que le premier se sert du sort des pauvres, avec son fard d’humanisme (tout en créant plus de pauvres); et le second se sert du nationalisme ou du religieux pour arriver à ses fins. Pour moi le premier est pire, car plus hypocrite (sa cause « humaniste » bien-pensante) et que le communisme a duré plus longtemps que le fascisme, sans oublier les idiots utiles qui en font la promotion sous divers vocables pour mieux paraître.

    De toute façon, nous avons à faire à des réactionnaires qui ont peur de l’homme et le méprise, qu’il ne mérite pas la liberté et trop idiot pour s’en servir, au point de nuire à lui-même. Il lui faudrait alors un « Dieu » transcendant comme l’État patron. Ils ne peuvent que détester le libéralisme que Cioran qualifie: « horreur de l’uniformité, sens de l’aventure et du risque, passion du débraillé en matière intellectuelle, appétit impérialiste de l’individu, bien plus qu’à celui de la collectivité. »

    Ce sont aussi des idéologues déconnectés des réalités qui passent leur temps à tout interpréter selon une grille d’analyse qui expliquerait tout, au point de ne pas tenir compte des faits qui contredisent leurs interprétations et conclusions. Ils veulent créent l’homme nouveau qui se moulera à leur vision d’un monde « idéal » fixe à jamais. Pour sa part, le libéralisme, au lieu d’avoir une idéologie, en possède des millions; et n’a que faire du destin, du péché originel et de la rédemption.

    Ce que des gens remplis de préjugés ne comprennent pas, c’est que la liberté économique conduit à la liberté politique. Que le marché, première forme de démocratie, joue un rôle de levier pour elle. Pour avoir une indépendance civile par rapport à l’État, il faut avoir une forme d’autonomie du marché. On ne peut avoir un bon État (démocratique) sans marché libre, ni un marché qui fonctionne sans bon État.

    Présentement, une bonne partie de notre mode de fonctionnement, est politico-affairiste, du capitalisme sans marché libre: pour être en affaire et réussir, il faut copuler avec les politiciens, bureaucrates et syndicats. On veut faire des profits, mais sans courir de risques, ça c’est aux contribuables de les supporter et aux clients des concurrents de se faire rançonner. On élime le marché pour la rente de l’État, avec des syndicats contre le marché de l’emploi et des patrons contre le marché des produits, ils préfèrent le clientélisme et le favoritisme, du capitalisme rentier comme on en voit en Amérique latine et que l’on nomme du « capitalisme sauvage ».

  12. Pingback: Top Posts — WordPress.com

  13. Je visite régulièrement les écoles secondaires. Que mes présentations concernent la profession d’ingénieur, la science, les tremblements de terre ou l’islam, je constate un inexorable glissement et endoctrinement de nos jeunes Québécois vers la gauche. Tes filles sont chanceuses de t’avoir comme mère: c’est pas tous les parents qui ont la connaissance et la patience de redresser et nuancer l' »enseignement » dispensé à leurs enfants par ces enseignants gauchistes.

  14. « Cela dit, le fait que Québec solidaire intègre en son sein des militants du Parti communiste du Québec devrait sonner l’alerte ou faire clignoter des voyants rouges!!! »

    Que les partis soi-disant libéraux au pays partagent la couleur rouge devrait également sonner l’alerte rouge…aux sympatisants socialistes qu’ils sont en réalité.

  15. Pingback: lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 01/24/2011

  16. Tes filles auront une vision plus juste, mais elles couleront leur examen parce que ce n’est pas ce que le prof syndiqué veut « entendre »…

    • N’exagérons pas ici SVP. J’aime pas quand la gauche exagère … j’aime pas plus quand la droite fait du populisme pour se donner raison. Du lavage de cerveau, il y en a des deux côtés. Des prents très à droite vont influencer leurs enfants à devenir comme eux, même principe pour la gauche. 2- des échiquiers politiques, il y en a de toutes sortes. Ça dépend de l’idéologie et de l’endroit du monde.

  17. Je vous inivte à considérer le compas politique « Political compass » (politicalcompass.org), qui présente les orientations politiques sur deux axes: économique et social. Toutefois, une fois les options politiques projetées, on y distingue clairement un seul axe principal, allant du socialisme libertaire au capitalisme autoritaire. Cet axe pourrait bien définir la gauche et la droite. On remarque que la gauche « stalinienne » et la droite libertarienne n’existent pas en pratique. Si cette droite libertarienne existe, elle se rabat systématiquement sur la droite autoritaire. Les libertariens du RLQ ne s’associent-ils pas au parti conservateur, pourtant liberticide quant aux libertés civiles?

    On y remarque aussi que la gauche est absente du pouvoir partout en occident. C’est peut-être la raison pour laquelle vous considérez que le PLQ est « de centre gauche ». En effet, bien qu’il trouverait sa place au centre-droit sur l’échiquier de Political compass, le PLQ est certainement à gauche de la droite franche qui possède le pouvoir politique au Canada. Qualifier le Québec d’État gauchiste tient davantage d’une vue de l’esprit pour justifier ses positions que d’une analyse sérieuse de la situation.

    Il faut utiliser avec prudence le mot « extrême », ce que vous faites avec sagesse: ce mot est, le plus souvent, utilisé comme « homme de paille » par les uns pour disqualifier les autres. Est extrémiste celui qui utilisera tous les moyens (y compris le mensonge et la violence) pour arriver à ses fins. Le mot « radical » convient surement à Québec solidaire. Il signifie « racine ». Il qualifie la personne réfléchissant « à la racine des choses », et s’oppose ainsi à « superficiel », ou, en termes politiques, à « populiste ». On pourrait retrouver un troisième axe sur l’échiquier politique, celui qui oppose « radicalisme » et « populisme ».

    L’image du cercle des extrêmes est aussi trompeuse. Ajoutons un quatrième axe pour compliquer le tout: celui qui oppose extrémiste et modéré. Toute gauche ou droite ou centre, radicale ou populiste, pourrait y être projetée. Au Québec, on pourrait ajouter un cinquième axe, qui oppose souverainisme et fédéraliste. On obtiendrait ainsi un beau graphique en 5 dimensions, parfaitement impossible à visualiser d’un seul coup d’oeil…

    • Le parti conservateur: liberticide au niveau des libertés civiles? Gimme a break…
      Je vous souhaite bonne chance d’expliquer votre modèle à vos petits-enfants si vous en avez! 😉

    • Le compas politique possède les avantages d’être indépendant et de fournir un cadre de débat factuel. Je vous invite à effectuer le test. Vous pourrez ainsi mieux apprécier les distances qui vous sépare des orientations politiques autoritaires des conservateurs.

  18. @ derniers recours

    Vous dites (et je suis tout à fait d’accord avec vous!) que les extrémistes se distinguent par le principe que la fin justifie les moyens. Le mensonge et la violence peuvent ainsi être légitimés quand ils servent à parvenir à leurs fins. Mais, une fois qu’on a dit cela…qu’est-ce pour chacun de nous que le mensonge et la violence?

    J’ai entendu M. Khadir dire à l’émission de Chritiane Charette que le propriétaire enlèverait les fameux souliers Beautyfeel mais que le lobby israëliens l’en empêchait et mettait de la pression sur lui pour qu’il garde son étalage Beautyfeel…

    Est-ce un mensonge? À la lumière de mon entretien avec le propriétaire de la boutique, cela me semble (hélas!) un grossier mensonge. Il m’a semblé très clair que c’est SA décision de ne pas retirer les produits en question.

    Le fait de se poster à tous les samedis après-midi devant la boutique en question depuis bientôt 4 mois…est-ce de la violence? Certains diront que non. Il n’y a pas eu de bagarre. Au pire, quelques échanges verbaux un peu musclés. Pas de quoi fouetter un chat….Par contre, le fait de s’installer à répétition au moment le plus achalandé de la semaine pour la boutique, c’est mettre de la pression, non? Quand on fait des actions répétées qui ont un impact négatif sur la vie de quelqu’un (les propriétaires en l’occurence), personnellement, j’appelle ça du harcèlement. Est-ce violent? à cela je répond: oui, c’est une forme de violence. D’autant plus que c’est une forme de violence insidieuse et sournoise. Le supplice de la goutte d’eau en quelque sorte…

    J’en conclut donc selon mes perceptions que le co-chef de Québec Solidaire, M. Khadir, présente des symptômes que l’on est susceptible de retrouver chez des extrémistes.

    J’aurai au moins l’hônnêteté ici de dire que c’est ma perception et non des faits. Je suis certaine que d’autres ne seront pas d’accord avec ma façon de voir les choses.

  19. Excellent texte, en lisant les textes des opposants on peu constater très facilement que ces personnes connaissent beaucoup le contexte palestinien, du moins ils l’affirment. Mais ces humanistes que feraient-ils si leurs voisins avaient en leur constitution la destruction de leur pays? Que feraient nos défenseurs de la veuve et de l’orphelin si on leur balançait de missiles sur la gueule comme ça pour un oui ou pour un non? Que feriez-vous si un débile se faisait éclater en pleine rue en tuant des centaines de personnes? Les islamistes sont des fous furieux et il n’y a rien pour les raisonner, la seule chose qui reste à faire, c’est de se protéger. Ça fait des personnes qui paient le prix mais quand dénoncez-vous les terroristes?
    Pour les propos de Ti Tas Lepage, c’est Louis XVI qui crache sur ceux qui paient sont salaire. Aussi, on a décrié l’entrevue complaisante de M. Dumont avec M. Harper. Ils ont raisons, c’était un peu complaisant, mais ou êtes-vous quand Radio-Canada diffuse des bulletins d’information complètement biaisé? Ou êtes-vous quand Gilles Duceppe passe dans son salon à radio-canada ou au Devoir? Même l’ombudsman de radio-canada le dit clairement que le traitement médiatique de radio-canada n’est pas neutre. Tout le monde sait depuis des décennies que radio-canada est biaisé à gauche. Mais ça c’est correct mais une entrevue de M. Harper et on méprise le ton. Et bien je paie pour radio-canada et j’aimerais voir mon opinion refléter sur leurs ondes mais ce n’est pas le cas. 1.2 milliards biaisés. Dumont est payé par Remstar. Comme en France avec antenne 2,3 et 5 maintenant ils devront choisir entre le public sans publicité ou le privé avec pub mais non subventionné. Je ferais exactement la même chose avec rad-can, cbc.

  20. @Valérie Durand,

    L’extrême droite et l’extrême gauche se rejoignent dans leur mépris des libertés individuelles.

    Il faut éviter les extrêmes. Point.

  21. Joanne, je viens de créer mon propre blogue : juliesthilaire.wordpress.com
    Si tu veux y jeter un coup d’oeil, et commenter…
    gêne-toi pas…

    salutations
    Julie

  22. Personnellement, je ne pense pas qu’il est utile de se défendre des étiquettes habituelles que la gauche vous collera, extrème-droite, néo-libéral, etc. etc. Je crois qu’il est préférable de laisser braire à ce chapitre.

  23. Wow j’adore ce texte félicitation Mme Marcotte.

    Sérieusement c’est plutôt rare de voir un texte qui suscite un débat ou des commentaires très structurés et respectueux. Je suis très content et fière de voir cela 🙂

    Moi aussi pour ma part je ne m’attendais pas à voir ce genre d’individu manifesté avec les communistes. Cette histoire devient de plus en plus incohérent.

    Je tenterais d’être présent à la prochaine manifestation pour soutenir le commerçant.

  24. Pourquoi les autres pays arabe n’accueille-t-il pas sur leur terre leurs frères les palestiniens?
    il serait peut être bon de se poser cette question au lieu de faire du Israel Bashing sans réfléchir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s