Recharger les batteries de la droite?

Il y a un courriel qui traîne dans ma boîte « Inbox » depuis un bon moment. Je me l’étais envoyé à moi-même il y a de cela quelques mois. Il y reste, pour me rappeler régulièrement à quel point règne la confusion dans l’esprit de certaines personnes que l’on considère à tort, comme de grands intellectuels généreux de leurs états d’âme et de leur propre compréhension du monde.

Lire la suite

Lettre à Catherine Perrin – Des conservateurs complexés, timides qui se réunissent en secret?

Madame Perrin,

Ici Joanne Marcotte. Je viens d’écouter avec grand intérêt votre entrevue avec le journaliste Gaétan Pouliot et Tasha Kheiriddin portant sur l’organisation Civitas et le mouvement conservateur.

Je regrette toutefois la nature de certains préjugés portant sur la timidité (et même le manque d’intelligence) des gens de droite et sur leur réticence de faire connaître leurs idées ouvertement sur la place publique – préjugé d’ailleurs partagé et exprimé de façon tout à fait disgracieuse par Madame Bazzo sur les ondes de TLMEP en avril 2013. Je suis également, comme Tasha, extrêmement surprise que l’angle sous lequel sont abordés le Civitas et le mouvement conservateur soit le supposé caractère secret de ses rencontres.

Lire la suite

Une droite qui devrait voter

Paru dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, vendredi le 18 octobre 2013

Les Québécois ne se définissent pas comme étant beaucoup plus à gauche que les autres Canadiens (19% vs 15%) et un peu moins à droite (15% vs 21%). Parmi ceux qui se perçoivent plus à droite, 39% appuient le PLQ, 29% appuient la CAQ.

Voilà quelques-uns des résultats d’un 1er sondage panquébécois effectué par le Centre Manning, organisme pancanadien de réseautage du mouvement conservateur. Surprenant, non? Avouez que vous auriez cru que les Canadiens anglais se positionneraient beaucoup plus à la droite et que les Québécois étaient majoritairement à gauche!

Plus encore, les Québécois dans leur ensemble sont plus sceptiques que les autres Canadiens par rapport à la réhabilitation des détenus et sont en quasi-harmonie avec l’ensemble des Québécois (90% vs 82%) pour ce qui est de trouver que les tribunaux sont trop indulgents envers les criminels et pour ce qui est de réduire l’immigration de la province (59% vs 58%).

Lire la suite

Entrevue : La droite est-elle trop dans les estrades?

BouchardEnParleMon passage à l’émission Bouchard en parle du 93,3 (Québec) ce matin. Tour d’horizon sur l’actualité politique et fiscale, sur la congestion à gauche et sur la droite québécoise.

– La croissance économique anémique, le solde migratoire négatif, la perte de milliers d’emplois, la diminution du pouvoir d’attraction touristique du Québec, les diverses taxes dans le plafond sont-ils tous des effets du modèle socio-économique québécois?

– Les gens épris de liberté économique et individuelle seront-ils orphelins encore longtemps?

– Quelle est la plus grande faiblesse de la droite?

– Pourquoi n’y a-t-il pas plus de gens « à droite » qui se lancent sur la patinoire politique? La droite sera-t-elle éternellement dans les estrades?

– Ça veut dire quoi « réformer » le Québec?

– Le véritable sens de la mobilité sociale. (passage intéressant à partir de 16:15)

Clivages et culture québécoise

MartinPouliotMon passage à l’émission du matin du 106,9 Mauricie avec Martin Pouliot portant sur les propos de Marie-France Bazzo.

Il semble que certaines personnes se désoleraient du nouveau clivage gauche-droite au Québec. Simpliste, dit-on! Étroit! Réducteur!

Je souris.

Curieux tout de même que ces mêmes gens soient par ailleurs totalement à l’aise de ressasser encore et toujours un autre clivage, souverainiste-fédéraliste celui-là, et ce, bien malgré l’opinion de la majorité des Québécois eux-mêmes qui n’en veulent plus. Difficile de ne pas soupçonner ici la nostalgie du temps où le seul débat légitime, aussi folklorique et obsolète soit-il pour le grand nombre, fut celui de l’indépendance du Québec.

Lire la suite

Bazzo: Mais de qui elle parle?

BazzoDimanche, une vilaine migraine m’a assaillie. Je m’en suis remise aujourd’hui. Lentement mais sûrement. Hier soir, au lit à 19h. Douze heures de sommeil. Je n’ai donc pas été témoin en direct des quelques conneries qui se disaient sur nos deux stations promotrices de la culture québécoise francophone. C’est peut-être mieux ainsi. Ma migraine ne m’aurait jamais quittée!

L’animateur du 93,3 de Québec, Gilles Parent, a très bien traduit ce que j’ai pensé de la sortie de Guy Jodoin au Gala des Artis, de ses propos absolument déplacés (pour allumer, on n’a qu’à imaginer qu’un fédéraliste bilingue aurait profité de l’occasion pour faire la promotion de ses idées) et de son manque de savoir-vivre.

Cela dit, la question du jour demeure la suivante: Mais de qui parlait Marie-France Bazzo hier soir à TLMEP?

– De quoi la droite a-t-elle besoin?, lui demande Guy A. Lepage

– D’intelligence!, lui répond-elle.

Alors elle parle de qui? Vous n’êtes pas curieux de le savoir? Elle s’inspire de quels propos pour prononcer un tel verdict sur tout un courant de pensée philosophique et sur heure de grande écoute devant des centaines de milliers de Québécois? En tout cas, si elle est intelligente, on peut douter qu’elle manque de jugement. Je ne sais pas pour vous, mais comme stratégie de marketing pour son image et sa nouvelle émission, c’est raté… Vraiment pas fort.

Lire la suite

Effets pervers des junkies politiques

PoliticalJunkieDans les derniers jours, les indépendantistes ont créé la « Convergence nationale« , une nouvelle alliance des forces souverainistes. Cela s’ajoute au Nouveau Mouvement pour le Québec (qui chapeute d’ailleurs Convergence nationale), au Front uni, au Conseil de la souveraineté du Québec, aux Intellectuels pour la souveraineté et à tous les autres organes faisant la promotion de la souveraineté du Québec.

Ce matin, La Presse nous apprend qu’un « mouvement nationaliste conservateur est créé« . Un dernier qui s’ajoute: « Génération nationale » prétend et rappelle que la question nationale ne doit pas être confondue avec la gauche.

Ajoutez à tous ces groupes les 3 partis souverainistes principaux au Québec, soit le Parti québécois, Québec solidaire et Option nationale et vous avez là une belle brochette de groupuscules qui prétendent défendre une cause commune. Lire la suite