Marine Le Pen en entrevue avec Anne-Marie Dussault

MarineLePenEnvoyons d’abord des fleurs. Il faut saluer l’initiative et Radio-Canada d’inviter Marine Le Pen à une de ses émissions d’affaires publiques. Même si Anne-Marie Dussault a perdu un temps fou à faire porter la conversation sur le style, la réputation et l’histoire du paternel de la chef du Front national de France, et même s’il y a sûrement eu un débat important dans les murs de Radio-Canada (doit-on la recevoir ou pas?), il demeure que notre télé publique a fait le bon choix en lui permettant de s’adresser aux Québécois à 24-60.

Cela dit, j’attendais vraiment avec impatience le moment où Le Pen allait demander à l’animatrice de parler d’idées.

Les 13 premières minutes portent démesurément sur le style Le Pen. On aime ça au Québec s’en prendre au style lorsqu’il ne correspond pas à la norme (ex: le style Labeaume). Dussault avait-elle besoin de faire cela pour plaire à sa propre clientèle et se faire pardonner d’avoir reçu pareil personnage? Peut-être. Toujours est-il que Dussault part d’un clip du Gala du cinéma pour démontrer « l’inacceptabilité sociale » de Le Pen par les gens de cinéma et les politiciens québécois. À mon avis, ce clip trahit plus la nature du monde du cinéma que celle de Le Pen. Vraiment… Donner autant d’importance à ce que pense une toute petite partie de l’élite artistocrate qui, on le sait, aimerait bien imposer ce dont on peut discuter et ce qui doit être tabou. Pitoyable.

Par ailleurs, fascinant échange dans un 2e temps sur les politiques d’immigration. Est-ce parce qu’on limite le nombre d’immigrants qu’on est raciste? Est-ce que les États-Unis sont racistes lorsque vient à échéance la « green card » et qu’on demande aux gens de retourner dans leur pays? Pourquoi on en jugerait autrement lorsqu’il s’agit de la France ou d’autres pays? Une bonne question, non?

Mes commentaires suite à cet échange:

  • Il était saisissant de voir à quel point Marine Le Pen avait de la difficulté à saisir la pertinence des mots et de certaines des questions de l’animatrice. Est-ce parce qu’un gouvernement est élu qu’on ne peut le critiquer, par exemple? N’est-ce pas cela, la démocratie? Moment pénible pour Anne-Marie Dussault qui transmettait probablement la frustration de certains Québécois offusqués qu’une élue d’ailleurs viennent « faire la morale » chez-nous. Démonstration d’un écart qui existe entre la France qui n’a pas peur des débats et un Québec qui baigne encore trop dans le politiquement correct? Peut-être. À la fin, on notera que Madame Dussault invitait tout de même Le Pen à critiquer les positions du candidat Trump. … Critiquer ce qui se passe aux États-Unis, ça, c’est permis. J’imagine que la communauté artistique n’a aucun problème avec ça non plus…
  • La vérité, c’est qu’on peut que très difficilement comparer et juger des politiques d’immigration des autres pays sans tenir compte des contextes propres à chacun. En Europe, on parle de « flux migratoires » alors qu’ici, les gens qui viennent au Canada sont sélectionnés un à un, du moins, c’est ce qu’on croit.
  • Le segment (à 24:44) où elle définit les 4 piliers de la souveraineté est très intéressant. De toute évidence, elle juge que la France a perdu sa souveraineté territoriale, monétaire, économique et législative, dans un contexte d’Union européenne. Encore une fois, rien de comparable avec la situation québécoise dans un contexte canadien.
  • Enfin, il est désolant que Madame Dussault ne soit pas en mesure d’aborder la politique économique de la France. Dommage qu’on s’en tienne toujours et essentiellement à l’axe identitaire.

Marine Le Pen répond aux questions. Avec assurance. Avec conviction. Avec grande aisance. Ce que je retiens de son message est qu’il serait sage de ne pas répéter les erreurs commises par la France lorsqu’il s’agit de protéger nos frontières et d’accueillir des immigrants. Je retiens également qu’il n’y a aucune confusion dans l’esprit de Le Pen lorsqu’il s’agit de définir les termes. Belle leçon ici sur le danger d’une trop grande naïveté, sur ce qu’est et ce que n’est pas le racisme. Belle leçon également sur le besoin de nommer le problème et le défi que le monde occidental doit relever : le fondamentalisme islamiste.

Bien franchement, c’était absolument rafraîchissant et je vous conseille fortement d’écouter cette entrevue.

P.S. J’apprends, en écoutant l’entrevue qu’a accordée Jeff Fillion à Marine Le Pen que Madame Dussault a tenté de ne pas diffuser cette entrevue. En fait, alors que je croyais que l’entrevue avait été diffusée dans le cadre de l’émission 24-60, il semble que ce ne soit pas le cas… Bref, elle a tout de même été rendue publique ici.

56 réflexions sur “Marine Le Pen en entrevue avec Anne-Marie Dussault

  1. Je viens d’écouter l’interview d’Anne-Marie Dussault: l’on constate immédiatement le travail d’une journaliste d’expérience, bien préparée, professionnelle jusqu’à la façon dénonciatrice de tenir son stylo, en contrôle total de son sujet et faisant un tour complet de toutes les facettes de cette complexe problématique; elle n’a fait qu’une seule bouchée de cette indésirable de Marine Le Pen… De quoi nous rendre fier du milliard investi à chaque année dans Radio-Canada et du réinvestissement récemment annoncé par notre vénérable Premier-ministre!

    Merci Madame Dussault de nous ouvrir de nouveaux horizons et de nous faire cheminer en tant qu’être humains vivant sur cette planète d’une si grande complexité.

    • Dussault était TRÈS mal préparée.

      J’imagine que tu es sarcastique concernant Le Pen. J’aimerais élaborer sur plusieurs manquement journalistique de Mme Dussault concernant cet entretien. Laisse-moi t’expliquer plusieurs aspects du métier alors. Elle a répété plusieurs fois le pire écueil qu’un journaliste peut faire : suggérer une réponse dans la question.  »Mais ce genre de politiques, n’est-ce pas xénophobe, raciste ». Quelle mauvaise question, tendancieuse et biaisée. Les questions doivent être ouvertes, et non contenir une réponse. Elle est arrivée avec ses gros sabots d’avocate (car c’est une avocate de formation et NON une journaliste) et elle s’est fait emboîtée intellectuellement.

      Avant de me traiter de facho de droite sache que je suis neutre politiquement. Car comme est si bien dit dans ce billet, c’est la nature même des Québécois de faire des attaques personnelles et d’y aller sur le style plutôt que le contenu.

      Avoir voulu emboîter Le Pen la SRC aurait pu trouver des documentaires récents de France2 où l’on voit des militants du FN tenir des propos racistes : au lieu de passer un extrait du gala sur le cinéma, qui était totalement puéril, elle aurait passer ses extraits là. Mais non, mauvaise préparation, biais inacceptable et trop évident.

      Anne-Marie Dussault n’est pas capable de faire un  »hot seat ». Elle est d’une nullité exacerbée comme intervieweuse. On dirait Claire Lamarche avec une couche scotchée à son derrière, qui tremble en rencontrant une politicienne française qui visiblement, maîtrise bien mieux l’art de la joute verbale qu’elle.

      Ceci étant dit, je ne cautionne pas TOUS les propos à Le Pen. Mais plusieurs aspects dont de son programme ont le mérite d’être passé sous la loupe. La démocratie ce n’est pas seulement que de parler tout le temps avec des gens dont on est d’accord.

    • D’ou sortez-vous cher Monsieur? A-M. Dussault était préparée avec seulement des questions et des points à faire passer qui dénotaient son manque d’objectivité et d’impartialité. Elle a été l’incarnation de l’irrespect et de son ignorance des enjeux internationaux. Elle avait préparé uniquement des extraits agressifs envers Le Pen et qui indiquaient sa partialité de départ. Cette passée-date aurait dû être congédiée par Harper au lieu d’exposer son manque d’objectivité et son impolitesse crasse. Elle est le plus bel exemple du ménage qui doit être fait à cette Société . Déplorable. Je suis gêné de voir mon argent utilisé à payer ce genre d’imbécilité.

    • C’était un commentaire sarcastique, dommage que vous ne vous en ètes pas rendu compte.

    • votre analyse de la performance de la journaliste est tout de même douteuse. A quelle moment, précisément, votre journaliste a-t-elle mis le pen en difficulte ?

    • Jamais lu un commentaire aussi déconnecté de la réalité. A-M.D. nous a exposé toute sa suffisance. son arrogance. Elle n’avait qu’in objectif soit celui de planter M.LP. Elle a voulu montrer qu’elle connaissait bien le sujet par une énumération d’un tas de questions qui démontrait plutôt qu’elle ne connaissait rien au parti de M.LP.Elle paraissait frustrée de ne pas pouvoir garder son habituel contrôle totalitaire. Au fond, c’est Marine Le Pen qui l’a encastrée dans la boîte de Pandore de Radio-Canada.

  2. J’ai envie de dire que les préjugés des Québecois les empêchent de comprendre ce qui se passe ailleurs dans le monde et notamment en Europe ces temps-ci avec cette montée dramatique de l’intégrisme Islamique. Marine Le Pen a possiblement un ton moralisateur, n’empêche que ses propos touchent une réalité alarmante, épeurante concernant les actes terroristes commisent par ces islamistes radicaux. La mollesse des gouvernements Européens fait que le peuple en pait chèrement le prix aujourd’hui. Merci Marine Le Pen d’être venu ici et d’avoir au moins essayer de faire voir aux Québecois ce qui pourrait aussi nous arriver un jour chez nous.

  3. Anne-Marie Dussault avait l’air pee-wee à coté de Marine Le Pen.
    Cette fois-ci pas d’excès d’arrogance du côté de Le Pen. J’ai apprécié l’entrevue.

  4. La droite au Québec semble vouloir basculer dans le camp Trump\LePen!!

    Le Pen est venue au Québec afin de l’amener à participer financièrement au développement dans le monde francophone.. les investissements sont colossaux… déclare-t-elle..

    Elle pourfend le traité transatlantique, le traité transpacifique dans lesquels les francophones se retrouveront effacés..

    Et oui sa vision du monde anglo-saxon a quelque chose de racisme..

    Le fascisme est l’expression hystérique de la détresse des classes moyennes cherchant une alternative révolutionnaire à la lutte des classes.

    Coudon! Cela expliquerait-il le budget Trudeau? L’art d’étouffer la révolte qui se dessinait dans le climat politique explosif actuel??

    Le FN avant tout défenseur d’une France éternelle mystifiée s’autorisant un discours populiste et démagogue à l’égard des Tartuffes de la République et Fossoyeurs de la Nation. Et le coq aura chanté trois fois… Mais non, le PQ ne se reconnaît surtout pas dans cet énoncé!

    Heureusement, on dirait que les Américains semblent moins tentés de vivre leur moment Trump..

    Cela étant dit, l’impolitesse que je déplorais de la part de nos politiciens à l’égard de Le Pen a cédé la place à une fascination évidente de la part de la droite québécoise..

    Ouf! Notre honneur est sauf! Elle repart avec son plein de courbettes.

    • Hélène: Il n’est pas toujours juste de récupérer les tweets d’Antagoniste. « La droite au Québec semble vouloir basculer dans le camp Trump\LePen!! »

      À mon avis, ce n’est pas parce que « la droite au Québec » (comme si elle existait…) reçoit en entrevue des gens que cette « droite » bascule dans un camp Trump/LePen. C’est très grossier comme affirmation et me surprend énormément venant de personnes qui prônent la liberté, en tout cas, au moins, la liberté d’expression.

      Ce qui me fascine, moi, c’est cette capacité de Madame LePen, ce sans gêne, cette impudeur à exprimer ses idées, malgré le fait qu’elle sache très bien comment elles seront accueillies. Le jour où on pourra faire ça ici au Québec, débattre d’idées sans verser dans l’insulte, oui, on sera un peuple plus mature. En attendant, je constate que même des gens qui se disent défendre les libertés veulent exercer de la censure. Absolument déplorable.

  5. Je viens d’écouter l’entrevue Dussault-LePen. Très intéressant!…
    Mme Dussault avait l’air d’un Peewee et s’est fait dire ses 4 vérités sur la démocratie, le droit de s’exprimer, la liberté de parole… Mme LePen a rabroué Mme Dussault de façon directe et franche sur sa façon d’agir avec ses invités. Pas un québécois n’a encore osé le faire devant la papesse de R-Canada.
    Sur plusieurs points, elle ne s’est pas laissé intimider et a été capable de débattre et d’émettre ses opinions.
    J’ai aimé le style de Mme LePen qui exprime franchement ses idées, qui ose dire ce qu’elle pense même si elle sait que ce ne sera pas bien reçu.
    Dans ce débat, Mme LePen est ressortie la grande gagnante.

  6. Merci Johanne de nous avoir donné la chance de voir madame Dussault perdre la face,
    pour une journaliste d’expérience on repassera. Mais, pour ce qui est de Madame Le Pen
    elle est capable de donner son opinion franchement, et je l’admire pour cette raison.

    • je suis d’accord avec vous, je ne m’intéressait pas à Mme Le Pen avant, mais depuis l’entrevue de A.M. Dussault, je trouve que Mme Le Pen a gagné ce duel.

  7. Avec l’audio, je viens de comprendre pourquoi nos politiciens ne voulaient pas la
    rencontrer : ils auraient eu de la  » misère » en cal… (comme la chanson de Boum)

  8. Joanne, j’avoue avoir de la difficulté à saisir cette affirmation: « Il était saisissant de voir à quel point Marine Le Pen avait de la difficulté à saisir la pertinence des mots et de certaines des questions de l’animatrice. » En fait, ce que j’ai vu était plutôt l’inverse, soit que c’était l’animatrice qui avait de la difficulté avec le sens des mots. Même si Le Pen répondait à sa question, Dusseault revenait sans cesse et ce, avec les mêmes mots, à tel point que Le Pen lui a fait la leçon. Par exemple, sur le racisme, l’intolérance, la xénophobie, etc. Enfin bref, je n’ai jamais vu Dusseault se faire autant remettre à sa place, c’en était jouissif😉

    Quant au fond de la question, soit la liberté d’expression, force est de constater que plus ça va, moins on en a. Et le projet de loi sur le discours haineux s’agite comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes.

    • OK. Je précise. Quand on regarde le visage de Le Pen, j’avais le sentiment qu’elle se disait « Mais qu’est-ce qu’elle raconte, celle-là? Comment se fait-il qu’elle en soit rendu là? »

  9. Pour le moins, Marine LePen sait de quoi elle parle en ce sens qu’elle maîtrise très bien tous ses dossiers.
    On peut être d’accord ou ne pas être d’accord avec ses idées et ses opinions mais au moins elle manifeste très clairement dans quelle direction elle va. On n’a qu’à visiter son site et lire un peu le programme du FN pour comprendre à quel point il est articulé. http://www.frontnational.com/ http://www.marinelepen.fr/
    Pourquoi Mario Dumont ne la recevrait pas en entrevue? Ce serait une bonne entrevue.

  10. L’histoire de la « Green Card » est d’une malhonnêteté intellectuelle crasse de la part de Mme LePen… Tous les pays, même ici, ont une politique de retour au pays d’origine envers les travailleurs étrangers une fois le contrat terminé… Mme LePen donne cet exemple, mais dans ses discours et ses intentions, elle préconise le renvoi de personnes nées en France, mais issues d’immigration (même de 2e ou 3e génération), sous prétexte qu’ils sont chômeurs et parce qu’ils possèdent une double nationalité. Comme on ne peut renvoyer un chômeur français dans un autre pays, la solution est de renvoyer un chômeur ayant double nationalité dans son pays d’origine, car ce dernier a « la chance » d’avoir un autre pays. Il y a donc selon elle des vrais Français et des Français de deuxième classe. C’est une discrimination basée sur la classe sociale et sur la race. Dans ce dernier cas, ça s’appelle du racisme si comme vous semblez si bien aimer les vrais mots ce dont Mme LePen se cache avec habileté dans ce cas bien précis.

    Et ce qui me fait rigoler dans une de vos réponse, est votre « idée de débattre sans insulte » en donnant comme exemple Mme LePen alors qu’elle traite ses opposants de qualificatifs péjoratifs continuellement. Un peu comme ici où dès qu’un individu n’est pas d’accord avec une idée de tendance de droit, on le traite de la « gaugauche »… ce qui n’est pas une insulte, mais d’un mépris suffisant aussi pire.

    Pour ce qui est des idées économiques du Front National, elles sont quasi inexistantes ou datent d’une réalité qui n’existe plus. L’idéologie de ce parti est basée sur l’identité et sur le report de la responsabilité des problèmes sur les autres… Ils n’apportent pas de solutions concrètes… sinon qu’en éliminant les « autres » du territoire français, les problèmes vont disparaître. C’est trop facile.

    Ceux qui se plaignent qu’on ne les laisse pas parler sont souvent ceux qui n’ont rien à dire d’intéressant.

    • Merci pour ce complément. Très instructif. Cela démontre toutefois que Madame Dussault était très mal préparée.
      Si elle avait accordé plus de temps pour parler du programme de Madame Le Pen, elle aurait pu s’objecter à ses propos de façon plus constructive.

    • Le mépris est une chose. (Ce n’était pas le cas)
      La moquerie en est une autre. (Et c’était le cas ici)
      Les insultes, c’est encore différent. (Ce n’était absolument pas le cas)
      Si vous êtes incapable par choix, ignorance ou mauvaise foi de faire la différence, achetez-vous un dictionnaire. Ou un cerveau (ça c’est du mépris, vous avez raison).

    • Le FN n’a pas changé et ne changera pas. Son fond de commerce, casser de l’immigrant. Votre remarque sur l’accès au chômage doit aussi être étendu à l’ensemble du système social francais. Le FN avec Marine a procédé à une opération cosmétique de son image, reste le fond, les gens derrière, les groupes comme Occident, Ordre Nouveau, les neo-nazis, qui assurent le service d’ordre. Johanne Marcotte ne comprend pas que le dialogue existe avec ces gens tant qu’ils ne sont pas au pouvoir, leur programme est un non-sens économique et vise à mettre en place des politiques discriminatoires ciblées vers des citoyens français les plus pauvres. Que dire du projet du FN d’interdire les groupes, manifestations, publications de ceux qui en France se débattent pour la régularisation de salariés qui cotisent à tous les systèmes sociaux et qui restent sans droits…un programme qui agite les relents du populisme le plus crasse. Par exemple elle a osé déclarer que si l’on vit en France on doit manger comme les Français…voilà qui plaît ici et ailleurs aux idiots qui nous parlent de la taxe cacher ou de la taxe hallal. Ajoutons l’intention de re-criminaliser l’avortement, ré-introduire la peine de mort (interdite en Europe), L’alliance du FN avec l’extrême-droite catholique comme Civitas, sans oublier l’accord du FN avec la Ligue de Défense Juive, une organisation interdite aux USA ou elle est considérée comme une organisation terroriste, responsable de l’élimination de musulmans en France, aux USA, etc…

      Elle parle d’envahissement de l’immigration en oubliant que la part des immigrants dans la population francaise n’a pas changé depuis 1981, ils sont plus visibles parce qu’ils sortent des ghettos et progressent dans l’échelle sociale…

      Je n’ai pas vu l’entrevue, pas de télévision, en France et ailleurs Marine l’a un peu moins facile…

    • Bonjour. Je suis Français et je m’intéresse au regard que porte la communauté francophone suisse et canadienne sur notre Pays, sa politique, ses évènements.
      J’ai regardé l’entrevue en question et je dois vous a vouer que j’ai été pour le moins étonné par la médiocrité de la journaliste. Comment peut-on penser un instant qu’il s’agit d’une vraie professionnelle. C’est une caricature !
      Quel que soit ce que l’on pense de MLP, il n’est pas concevable qu’une journaliste puisse interroger avec un tel parti-pris une femme politique. J’y ai vu de l’arrogance, du mépris et pour tout dire un manque de politesse et de courtoisie.
      Très franchement, si c’est cela le Québec, je plains les honnêtes citoyens ! Cela ne donne pas envie de vous visiter.
      Encore quelques points pour vous permettre de vous forger votre opinion. Opinion que, en tant que démocrate, je respecterai :
      Aux dernières élections, notamment régionales, le parti de MLP est celui qui a effectivement recueilli le plus de suffrages. Si aucune région n’a été remportée par ledit parti, c’est toute simplement parce que les partis de gauche et de droite, généralement hostiles politiquement, se sont unis. L’alliance de la carpe et du lapin. Voilà effectivement une curieuse expression de la démocratie qui fait que le quart de la population (qui a voté) n’est pas représenté.
      Si les mots ont un sens, soyez vigilant dans l’emploi des termes « extrême droite » ou « populiste ». C’est stupide. La démocratie n’est-elle pas par essence populiste. Réfléchissez par vous-même, conseil d’un cousin bienveillant de la vieille France!

    • « elle préconise le renvoi de personnes nées en France, mais issues d’immigration (même de 2e ou 3e génération), sous prétexte qu’ils sont chômeurs et parce qu’ils possèdent une double nationalité. » Ceci est au choix une mauvaise lecture du programme de Marine Le Pen (version soft) soit un mensonge honteux (version 2). A ce jour une personne née en France est française par le droit du sol actuellement en vigueur. Donc en aucun cas, quelle que soit son origine, il ne peut être question de l’expulser. C’est très clair dans le discours de Marine Le Pen. J’ajoute que quelqu’un né en France, à cause de cela justement, n’a pas de double nationalité.
      Enfin vous noterez que Marine Le Pen n’a même pas fait une allusion aux clandestins qui, même si c’est difficile à évaluer, entrent au rythme de 100 000 / an, qui s’ajoutent aux ± 200 000 immigrés officiels… Et cela dure depuis des années. Il faut lire Mme Malika Sorel Sutter ou Mme Michèle Tribalat, qui pourtant serait plutôt de gauche (Les Yeux Grands Fermés).
      Pendant ce temps les français dits « de souche » quittent leur propre pays !

  11. A plusieurs moments, cette entrevue prenait un style « interrogatoire de police ». Cela a culminé avec la phrase de Mad. Dussault « ici, c’est moi qui pose des questions ». Indigne d’un journaliste. Indigne d’une institution nationale. Un manque total d’éthique. Un retour au journalisme stalinien.

    • Merci Loulou. Très bon texte en effet. Quand je pense que Couillard l’a vulgairement chassée de son parti pour faire place à un chef syndical, ça me désole.

  12. je pense que Mme le Pen est une nationaliste francaise, elle veut le bien et l’interet de son pays (selon sa maniére de voir la politique), elle ne veut pas non plus ,et c’est important, intervenir dans les affaires des autres pays, puisque justement ce qui l’interesse ce sont la France et les francais. elle a raison, surtout, qu’on voit , avec le nombre important de refugiés syriens, en plus de l’insécurité , ce que les politiques étrangéres de Francois hollande qui a appuyé en Syrie sans génes le front noussra( filiére d’alqaeda), . on peut le comprendre a travers ce vidéo , elle a vraiment du courage.
    http://www.europe1.fr/politique/syrie-marine-le-pen-appelle-a-sassocier-avec-bachar-al-assad-2522819
    je ne pense pas par contre que les médias vont l’aider, pour cela

  13. Anne-Marie Dussault m’a fait honte, elle est arrivé sur ses grands chevaux avec des questions chocs, des billets gros comme ça, mal informée et mal préparée devant ce qui de toute évidence, était largement plus brillant qu’elle. Et pas rien qu’un peu… Ce qui devait arriver arriva, elle s’est fait planter magistralement, cordialement et ce, avec une grande facilité et politesse en plus. Si j’exerçais ma profession comme elle, il y a belle lurette que j’aurais été invité à faire autre chose dans la vie. Que l’on soit en accord avec les positions de Marine Le Pen ou non, n’a rien a voir avec le malaise que j’ai éprouvé à voir cette interview, si on peut appeler ça ainsi. Mon malaise est q’Anne-Marie Dussault, sur notre chaîne d’état nous a tous fait honte. Comme journaliste, elle est une vraie pee-wee. Aucun débat intellectuel de fond, aucune rhétorique digne de ce non, aucune question pertinente. C’était David contre Goliath, sauf que Goliath à gagné.

  14. Qu’on soit d’accord ou pas avec Marine LePen, Anne-Marie Dussault ne fait absolument pas le poids devant elle. D’autant plus que lorsqu’une soi-disante « journaliste » se met délibérément à mentir (en accusant MLP de proférer des insultes) tout en omettant sciemment que c’est exactement l’inverse qui s’est produit (MLP qui se fait insulter par de jeunes « militants »), ça confine à ce qui s’appelle en psychologie « faire de la projection ».
    Je ne partage pas toutes les idées de MLP, loin de là; mais ici, AMD se montre indiscutablement minable, fait l’apologie de la naïveté, de l’hypocrisie, de la « bien-pensance »; refuse d’admettre qu’elle accuse MLP « à tort » de ce qu’elle n’a ni dit, ni fait. Pure folie, pure démagogie, pure inquisition.
    Comme MLP le dit et le laisse parfois sous-entendre, ce n’est plus une entrevue, mais un réquisitoire, un procès public, avec une « journaleuse » à la fois juge et partie. J’ai rarement vu une telle mauvaise foi étalée en public avec autant d’impudeur, d’aplomb et de gigantesque mauvaise foi de la part d’un ou d’une journaliste, qui refuse elle-même de répondre à des questions et de répondre publiquement de ses contradictions flagrantes.
    Aucune intelligence du discours, aucune classe, aucune finesse d’esprit; juste des dogmes, des poncifs, de la projection, des mensonges, évidents et très facilement démontables. Amalgames entre racisme, xénophobie, économie; mélange des genres; passage du coq-à-l’âne, déviation du discours, raccourcis incessants.
    Une des raisons de cette attitude déplorable? Culturellement parlant, AMD fait partie (malgré son poste et les apparences) de ces innombrables personnes qui sont incapables d’argumenter, de confronter des idées à des idées (encore faut-il en avoir), de peser le pour et le contre, qui laissent primer les « émotions » sur la rationalité, qui ne connaissent rien au principe de la discussion (écoute, thèse, antithèse, synthèse, débat), incapable de débattre posément, d’exposer des motifs, des mobiles, des raisonnements logiques ou même des choix ou des motivations. Des personnes qui confondent confrontation d’idées et conflit personnel.
    Un peu comme Anne Dorval qui pour exprimer une désapprobation (avec Eric Zemmour et Laurent Ruquier, « On n’est pas couché » – on trouve facilement la video en ligne), se perd en coups de menton, œillades subites, onomatopées incompréhensibles, couacs et bruits divers, mais qui ne présente aucune idée tangible, aucun argument fondé et qui se sert de sa vacuité abyssale pour combler vainement le vide de son « discours » inutile. Bref…
    Minable, déplorable, pure schizophrénie. Le tout, indigne de Radio-Canada, ou d’une quelconque tribune publique.
    .
    Et si vous voulez commenter, merci d’écouter d’abord l’entrevue…

    En principe, je pense qu’ill faut en prendre et en laisser (je parle bien des idées de MLP).
    Cependant, par rapport à cette entrevue, ce que je déplore, c’est la mauvaise foi systématique, le parti pris biaisé et totalement « Non-Professionnel » de la part d’une « journaliste » qui se doit, en principe, de s’en tenir au fait et non pas aux commérages ni à ses préférences personnelles. Professionnellement c’est un échec total, une honte journalistique que bien des gens (Québécois et autres) ont vigoureusement dénoncé (de façon encore plus « énergique » que moi) sur la page FB de Radio-Canada.

    Ce que je condamne ici c’est l’attitude déplorable, partiale et anti-professionnelle de AMD.
    Ce qui ne doit empêcher personne de prendre avec un grain de sel (quelle que soit la taille du grain de sel en question…) les idées de MLP…
    Idées que, de toutes les façons, elle n’a pas pu réellement exposer ici, devant réagir (sobrement et avec plus de classe que AMD) aux attaques incessantes et indignes de AMD. Du journalisme à son pire.
    En plus, j’ai appris que, au moyen de « mises en demeure » et autres menaces, AMD a tenté d’empêcher la diffusion de cette « entrevue » (on devrait plutôt dire: tentative de lynchage…). Je n’ai pas encore trouvé les sources « sûres » de ces affirmations, mais uniquement des énoncés corroborés ou répétés par plusieurs personnes différentes. Je cherche encore…

    AM-Dussault. Totalement abominable. Écoutez à 8mn40sec. accuser MLP d’avoir dit des insultes et des injures…
    MLP lui demande lesquelles… Pas de réponse…
    MLP insiste en se référant au statut de « journaliste » de AMD, statut qui demande de se référer à des faits (et non pas à des mensonges)…
    AMD tente maladroitement de changer de sujet…
    À 9mn.05sec, AMD dit à MLP que « C’est moi qui pose les questions » !!
    Plus vicieux que ça, tu meurs…!!
    .
    À la place de MLP j’aurais répondu à AMD:
    «Mme Dussault, je ne vous pose pas de question politique ou sur votre vie personnelle, je vous demande simplement de m’expliquer une question que vous me posez afin de pouvoir y répondre correctement. Peut-être que ce qui me semble anodin devient une insulte au Québec? Je n’en sais rien. En tout état de cause, je vous demande donc de bien vouloir expliciter et préciser votre question qui mentionne le fait que j’aurais proféré des insultes ou des injures. Je vous demande donc simplement, de me dire les quelles. Ou, au minimum, je vous demande de bien vouloir me répéter les mots que j’aurais prononcés et qui sont considérés comme des insultes au Québec»
    .
    Et si AMD refuse encore ou utilise lâchement un faux-fuyant, je me lèverai et je quitterais immédiatement ce tribunal fantoche, ce lynchage médiatique par une soi disante journaliste qui s’est comportée comme le plus vil des dictateurs ou le plus vil des grands prêtres de l’Inquisition.

    • Tout à fait d’accord avec vous. L’an dernier, pour des motifs semblables, j’avais déposé une plainte à R-C. C’est l’ombudsman qui prend charge de la plainte. Il nous amène dans un dédale de points à respecter, demande de préciser exactement les mots utilisés,à quelle heure, etc. (vous voyez le genre). À un certain moment je me suis dit que cet emmerdeur ne voulait que décourager le plaignant de continuer le processus, puis j’ai constaté qu’il couvrait sans gêne les inepties de A-M.D. Il a pris le tout en délibéré pour conclure que ma plainte n’était pas fondée. Rien à faire avec ce protectionnisme de la sottise chez Radio-Canada.

  15. Wow, c’en etait jouissif de voir et entendre la volée que Mme Le Pen a donné a la Dusseault. Mais en meme temps très genant car elle fait passer les Quebecois pour des épais. La direction de R-C vas endurer cette incompetente pendant encore combien de temps? C’est une disgrace pour la communauté journalistique. Le Pen par contre c’est tout le contraire. Quel applomb et quelle prestance. A quand un politicien de son envergure au Quebec/Canada?

  16. Rarement vu une personne se faire découper en petites rondelles comme la Dussault…

    Jouissif.

    Mais ça nous démontre tout l’écart qu’il y a entre le niveau de débat en France où l’argumentaire est étudié, solide et très maîtrisé, et le Québec où la pensée unique et étroite fait figure de démonstration et de raisonnement.

    À force de niveler par le bas, on finit dans la cave…

  17. Je. Crois que Oui ,il y a des sujets tabous aux Québec et au Canada ( comme partout ailleurs mais pas forcément les mêmes). Le discours politiquement correct est Une langue de Bois don’t il faut se méfier. Soulever les problèmes potentiels n’est pas forcément du racisme ou de la xénophobie. La naïveté n’est certainement pas bonne conseillère .

    Notre people n’ aime pas la confrontation d’idées ,c’est cependant ce qu’ il faut développer pour une démocratie mature.

  18. Bon je ne comprends pas la comparaison anne-marie dusseaut vs marine lepen! 😳😳 Honnêtement moi je donne gagnante Mme Dussesult et proclame perdante Mme Lepen. J’ai regardé les 32min de l’interview. Et je trouve qu’elle a dit tout ce qu’elle pensait de mme lepen et de son parti. Et d’ailleurs c’est ca l’important et non l’endurance de placer mot après mot en empêchant l’autre de s’exprimer. Comme on est habitué en France et surtout avec Sarkozy cela donne l’impression de maîtrise du sujet mais très vite ça s’apparente à de l’obstination déraisonnable ou de l’entêtement pour détailler ou expliquer ce qui n’a pas besoin de l’être. Puis je comprends Mme Dusseaut n’avait pas toute son information en mains ne connaissait pas les portants et aboutissants du parti FN et elle a bien fait c’est une perte de temps. Pis dernier point, pour avoir vécu au 2 continents je peux juste vous dire qu’au Québec-on ne perd pas son temps à se jeter des pics, à s’obstiner et avoir toujours les derniers mots à chaque personne qui t’adresse la parole pour mieux dormir la nuit, on ne coupe pas la parole aux gens à tout bout de champ même si l’autre frime – ce n’est pas une incompétence c’est une différence de culture. Ce qui est positive et qu’il faut garder à l’esprit ce que Mme lepen se fera éjectée de partout avec son incandescence. La bonne question aurait été : Vous passez ou vos vacances ? Ou quels pays a-t elle visité ??

    • « Mme Dusseaut n’avait pas toute son information en mains ne connaissait pas les portants et aboutissants du parti FN et elle a bien fait c’est une perte de temps. »

      Vraiment, c’est votre idée du travail de journaliste?

    • Ben moi je pense que les gens plébiscitent Marine Lepen sans savoir les vraies intentions de la personne et les vraies idéaux de son parti. De sa bouche sortent que : séparation, écart, renie, haine, inégalité, injustice. Etc. Elle veut régler la question de chômage en exhilant les étrangers et en fermant ses portes aux europeens ? Est ce la qu’on est rendu à l’aube du 22e siècle? Dire aux esprits simples que les questions du chômage de l’écologie de développement durable etc… Se régleront en vivant en autarcie?? Lol moi j’ai envie de lui dire ouvre tes yeux! Et sache que de 1 les grandes métropoles ont réussi grâce à l’immigration et de 2 les autres pays de second zone adopteront la même politique que toi à ton égard : 2 variables qui sont inconnus dans ton équation !!

    • Anne-Marie Dussault n’était pas préparée et ne connaissait rien du Front National, c’était son devoir de l’être et non pas de poser des jugements et de donner son opinion personnelle sur Marine Le Pen et son parti.

    • @ André Roy:
      Je ne suis pas tout à fait d’accord quand vous dites que Mme Dussault ne connaissait rien du Front National.
      En fait AMD en connaissait juste assez pour le haïr, et s’est donnée pour mission évangélique d’endoctriner ses auditeurs de ne pas fréquenter ce parti ni sa soit-disant diablesse en chef.
      Alors pour la libre pensée et le message journalistique neutre, on repassera..

    • Mais elle en connaissait si peu, soit les manchettes connues de tous, que la diablesse était plutôt celle de notre célèbre société d’État.

    • Le FN on en sait tous assez pour le haïr. C’est la continuité de Hitler. Je pense pas qu’il devrait y avoir de neutralité face à ces genres de pensées. C’est comme ci on laissait les terroristes dire chez eux qu’ils font bien d’exploser les pauvres gens qui ne leur ont rien fait. On ne devrait pas accepter ni écouter ces genres de discours haineux, l’économie mondiale a démontré que le monde a besoin d’ouverture des frontières et je pense que la longévité de l’humanité dépendra de l’ouverture de nos esprits.

  19. L’important pour une journaliste est de maîtriser son sujet et se comporter en gestionnaire de situation, objective et impartiale, quel que soit le sujet, et non de pontifier en juge et d’attaquer avec ses opinions personnelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s